A Lyon, les policiers n'ont pas le droit de poursuivre les racailles à scooter

Photo : ©Tim Douet
Certes, on a déjà connu ça sous Sarkozy, quand le Ministre de l’Intérieur de l’époque, Michèle Aliot-Marie, interdisait, elle aussi, aux policiers de poursuivre les délinquants en scooter dans les cités :
« Le 4 novembre 2008, un policier révélait ce que tout le monde savait : la police ne peut pas aller dans tous les quartiers, et elle a des consignes de ne pas poursuivre les délinquants en scooter ou en quad (2). Interrogée deux jours plus tard, la ministre confirmera les propos du policier, à la stupéfaction, mais aussi à la colère de nombreux auditeurs et policiers, disant que ceux-ci ne sont pas des cow-boys, qu’il faut protéger la vie des citoyens, et donc ne pas faire de poursuites. Traduction : la police de Sarkozy et d’Alliot-Marie ne doit plus courir après les voleurs ! »
A l’époque, il y avait déjà la posture droidelhommiste :
Récemment, aux Mureaux, vingt-et-un policiers ont été blessés, dont certains par des tirs de carabine à plomb, suite à une embuscade montée par des « jeunes ». Alors que le journaliste du Figaro, Eric Zemmour, conscient de la gravité de l’escalade, se posait simplement la question : « A quand le premier mort », la ministre de l’Intérieur se distinguait à nouveau. « Il peut y avoir un désespoir tel chez certains qu’il conduise à des actes violents ».
Mais il y avait, surtout, la peur de voir revenir les émeutes de 2005…
Aujourd’hui on a dépassé ces stades, on est passés à la soumission de peur de déclencher des émeutes qui elles-mêmes déclencheraient une guerre civile. La peur obsessionnelle des politiques.
Ils n’ont pas tort, d’ailleurs, le peuple est à bout et s’attend au pire.
Mais les salopards et incapables qui nous gouvernent, au lieu d’imposer la loi,  se soumettent à celle des racailles. Qui osent, de plus en plus, nous provoquer, nous agresser, sûrs de leur impunité.
On trouvera toujours de belles âmes pour expliquer doctement que des rodeos à scooters, certes ça fait du bruit mais qu’il n’y a pas mort d’homme… Sauf que un Etat qui n’assume pas son devoir régalien et n’assure pas tranquillité et sécurité des habitants incite ces derniers à faire justice par eux-mêmes…
Même si les policiers n’ont pas le droit de bouger, des citoyens, un jour ou l’autre, seront tentés de faire respecter l’ordre à leur place. Et ça pètera, d’un bout à l’autre de la France, inévitablement.

A Lyon, la police priée de lever le pied, Par Guillaume Lamy

Des consignes sont données par certains chefs de service de police d’éviter d’intervenir dans les quartiers « chauds » de Lyon, un arrêté préfectoral interdit de poursuivre les deux-roues se livrant à des rodéos, des sanctions sont prises à l’encontre de policiers qui bravent les interdictions de poursuivre certaines types de délinquance… Objectif : éviter les émeutes !

 Entre le marteau et l’enclume. C’est la situation dans laquelle se trouvent, semble-t-il, certains services de police lyonnais.

D’un côté, la politique du chiffre – la « bâtonite », dans le jargon – qui est toujours d’actualité.

De l’autre, les directives, la plupart du temps orales, de ne pas en faire trop ou carrément de ne pas opérer dans certains quartiers ou sur certaines infractions et délits. « La peur du préfet, ce sont les émeutes » assure un gradé d’une cité « chaude » de l’agglomération.

Avec, sur fond de gyrophare, une dose d’autocensure des policiers eux-mêmes qui n’osent parfois plus agir sous peine de faire l’objet de sanctions disciplinaires…

 À Lyon, « on sanctionne les policiers qui font leur travail » une enquête à lire dans le numéro de Lyon Capitale de juillet-août, actuellement en vente.

https://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Police/A-Lyon-la-police-priee-de-lever-le-pied

 112 total views,  1 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. Cette info n’est que la confirmation tardive d’une situation de fait hélas avérée, et ce depuis des années.
    Toutefois, je pense que la mention d’un « arrêté préfectoral » a tout d’une pignouferie de journaliste. Le préfet prend des arrêtés pour prescrire ou interdire quelque chose à ses administrés, par pour donner des consignes à ses policiers. C’est idiot. Une simple note interne suffirait pour cela, et au moins elle ne courrait aucun risque d’être attaquée pour illégalité par n’importe qui. Car qui dit arrêté dit publication au recueil des actes administratifs. Or, je viens de me farcir toutes les éditions de 2016 sur le site de la préfecture (et elles sont parfaitement tenues à jour, il faut le souligner) mais aucune trace de ce fameux arrêté. Donc, soit l’encre est à peine sèche, soit il n’existe tout simplement pas.
    Qu’à cela ne tienne, dans l’Est lyonnais, et notamment Bron-Terraillon, la police applique consciencieusement la consigne, avec ou sans arrêté préfectoral. A tel point que j’ai l’habitude de dire que la police de la route n’existe pas dans ce coin, et que le code éponyme y est en option.
    Les seuls gendarmes qu’on peut y croiser sont couchés: de type coussin lyonnais (ou berlinois, c’est selon).
    Seule réaction des collectivités en réponse aux riverains qui se plaignent des rodéos et des vitesses excessives, non seulement ils ne ralentissent absolument pas un deux-roues (il suffit de viser le trou entre le coussin et les bords de la voie) mais ils sont par contre très efficaces pour ruiner le châssis de toute voiture de police qui voudrait malgré tout tenter une course-poursuite! Epic fail, comme on dit sur internet.
    « On trouvera toujours de belles âmes pour expliquer doctement que des rodéos à scooters, certes ça fait du bruit mais qu’il n’y a pas mort d’homme »
    Mouais, sauf le jour où on aura un choc frontal entre un de ces demeurés non-casqués et un monospace, un bus ou un SUV. Là, il ne faudra pas qu’une de ces belles âmes viennent s’offusquer parce qu’un bout de caniveau se sera trouvé repeint en gris cervelle… A la limite, je considèrerais même cela comme un happy-ending.
    Les étés se suivent et se ressemblent. A la longue, j’arrive désormais à distinguer les yeux bandés, rien qu’à l’oreille, les scooters des mini-motos ou des quads. La semaine dernière, le scandaleux street-pooling a recommencé: exactement de la même façon, exactement au même endroit et presque exactement un an jour après ma brève de 2015:
    http://resistancerepublicaine.com/2015/07/07/a-bron-aussi-les-bornes-dincendie-servent-a-imposer-la-loi-de-la-jungle-a-tous/
    Ah si, il y avait une différence: cette fois, une voiture de police (nationale) s’est déplacée dès le premier jour. Je l’ai vue garée au feu rouge à 20 mètres de la borne. Son équipage était toujours à l’intérieur et se contentait de regarder faire. Bien sagement. A l’heure de la sortie des bureaux, ce fut un message affligeant dont les Français qui se lèvent tôt (espèce localement en voie de disparition) n’ont sans doute pas perdu une miette…
    Cela a cessé dès le lendemain grâce à une coupure (probablement à distance) de l’alimentation de la borne. Et si jamais un immeuble flambe dans le coin… eh bien il flambera. Jusqu’aux fondations. Voila!
    L’été, c’est la saison des rediffusions et des « marronniers », avec pour effet secondaire de se remémorer subitement les événements de l’année écoulée. Blocage de l’A10 et mise à sac de Voiron par les Jean du Voyage… Saccage de Nantes et Rennes par les casseurs lors des manifs de la CGT, sans oublier la tentative de meurtre par le feu des policiers à Paris… Nuit de Boue et ses débordements… La jungle de Calais… Autant de signaux de faiblesse, couardise et impuissance, voire inexistence, de l’Etat régalien.
    A Lyon et alentour, on préfère carrément recycler les faits divers d’une année sur l’autre. C’est le coté écolo sans doute. Ou alors c’est pour bien répéter le message que désormais l’impunité est la norme et que tout est permis, à l’attention des ceusses qui sont longs à la comprenette…
    Et ça marche, car cette année on commence à voir les racailles venir faire leurs rodéos jusque dans le centre ville embourgeoisé de Bron, en pleine journée et pratiquement sous les fenêtres du commissariat. Sans que personne ne moufte, bien sûr.
    « Tout cela va forcément très bien se terminer », comme le pense Christine, mais aussi Sébastien Jallamion dans cet article:
    http://rhonealpesinfo.fr/securite-policiers-lyonnais-tirent-sonnette-dalarme/

  2. par contre si vous roulez avec une voiture immatriculée avant 1997, là ils ne nous rateront pas . mais ils seront capables de fermer les yeux pour d’autres populations.

  3. Seul les états totalitaires comme l’union européenne de Bruxelles acceptent çà.
    L’union européenne qui n’a rien à voir avec les européens.

  4. Allez les amis, encore un peu de temps à attendre avant que nous en venions à faire le travail nous même. Les Français en majorité (moins maintenant) ont voulu la gauche et bien qu’ils digèrent leurs choix. Il faut encore un peu plus de « bordel » d’incivilités, d’agressions, de vols, de viols et que ça touche tous les milieux pour que les cerveaux des « veaux se déforma tisent » petit à petit…Notre dernière chance, c’est 2017 pour que Marine soit au pouvoir. Et si la Police et la Gendarmerie ne sont pas suffisant en effectifs pour contrôler et maîtriser la racaille, ainsi que tous ces islamistes, il n’y aura qu’à créer des Milices Populaires et Patriotiques pour les aider à faire le « boulot ».

  5. J’ai oublié de vous transmettre à Pierre et toi les bises chaleureuses d’une admiratrice qui vient de faire un discours perturbant sur RR etRL durant presque une heure,a l’antenne duSecours Populaire,local devant un public médusé ,peu habitué à contrer le politiquement correct et o surprise ,elle n’est pas encore adhérente!!!
    Mais nous allons nous employer Ma douce et moi à ce qu’elle fasse le pas(raisons financières)
    Bref,un petit miracle local,en somme…???

    • Quelle bonne nouvelle dans un océan de dhimmitude merci à vous deux pour tout, si elle est limitée elle peut demander adhésion à 10 euros

        • ça ne m’étonne pas de toi, on aura donc l’occasion de faire sa connaissance, je suppose lors de notre prochaine réunion

  6. Ca fait 30 ans que la poursuite des vélomoteurs et cyclo est interdite pour éviter les accidents de la route pendant la course…C’est une mesure automatiquement renouvelée par Notes de Service internes. Un peu comme l’interdiction de circuler dans les voies des Bus pour les véhicules banalisés ET les véhicules sérigraphié (mais cette mesure est un peu plus récente)….

  7. Bonjour,
    Et les personnes modestes qui sont coincées dans ces banlieues de l’islam et qui subissent le bruit infernal de ces rodéos, « les belles âmes » elles y pensent ?

  8. PAR CONTRE POUR NOUS C’EST TOLERENCE ZERO
    J’en veut pour preuve mon arrestation par la police de la ville d’orly pour soit disant un stop que j’aurais pas fait. LE STOP JE L’AI FAIT
    CES CONS LA M’ONT COLLER 90 EUROS ET 4 POINTS;
    voilà la france

  9. Bonjour,Christine?
    À Lyon…Comme partout ailleurs !
    J’ai déjà témoigné,ici,de ce que j’ai vécu,lors d’une randonnée en forêt de Verrières le Buisson et de la colère rentrée des 3 policiers face aux incivilités multiples de… »sauvageons » selon l’affectueuse expression du crypto musulman Cazeneuve,car,en l’espèce, »ce sont toujours les mêmes qui foutent la merde »
    Selon l’expression coléreuse de plus en plus de braves gens…
     »Pour ne pas enflammer les banlieues  »
    Ni les quartiers,ni les résidences de logements sociaux ou vit et bien souvent sévit (mais pas toujours) une population arabo musulmane et sub saharienne…
    Mercredi dernier,sur une portion du périphérique de Paris limitée à 50 km/heure,mais à la limitation peu visible,par défaut d’éclairage,je me suis fait  »flashe » à 65 km/h… Derrière moi,deux véhicules flambants neufs semblaient se poursuivre en se faufilant parmis les autres véhicules à une vitesse folle,alors que les couillons comme moi , gardaient consciencieux et prudents,leurs yeux sur leur compteurs à 70 km/h…
    J’ai ma petite idée sur la  »nationalite » et les motivations de ces deux dingues comme sur celle de cet autre roulant à vive allure,sur son quad,en plein midi,a Châtenay-Malabry…
    Probablement pour revivre les sensations fortes ressenties sur des plages de Casablanca…
    Tout ça,pour dire que même les bailleurs sociaux font passer ce message terriblement laxiste et lâche,aupres des gardiens d’immeubles qui n’en peuvent plus,pris dans le tir croisé des remontrances des uns et des consignes des autres;
    Résultats des courses : on laisse le soin aux gens de se  » démerder  » et de régler leurs comptes eux mêmes !!!
    C’est cette esprit de démission généralisée qui crée  »’le sentiment d’abandon  » cher à nombre de politologues et sociologues habitués des plateaux de télévision et radios qui finira fatalement par des règlements de comptes beaucoup plus violents entre  »communautes »
    Alors,le  »Vivre ensemble  »,comprenez que je l’ai sous le talon!
    Chere Christine,bonne pause dominicale et que le ciel des patriotes vous porte en Joie!???

  10. Il n’y a sûrement pas qu’a Lyon que de telles directives sont appliquées vu le nombre de zigotos sans casque et roulants sur la roue arrière que je vois tous les jours , par contre moi j’ai pas intérêt d’oublier la ceinture ou de me garer là ou il ne faut pas ……..

  11. Les racailles doivent bien se fendre la gueule quand même de voir ce gouvernement si con. Ils ne doivent pas en croire leurs yeux quand les policiers ne les poursuivent pas, après avoir fait une connerie. La France est malade depuis des années, mais là c’est carrément l’agonie. Au secours.

    • Oui,la France  »outragee » selon l’expression de De Gaulle…Nous sommes loin,tres loin,d’une  »France apaisée  » selon le voeux pieux et ce slogan du Front National plus destiné à l’usage exclusif d’un électorat vieillissant qu’à celui de patriotes lucides et désemparés comme nous pouvons l’être !

    • Christiant jour .Vous dite gouvernement si con , moi je dirais pas con du tout , ils savent que nous avons passé la ligne d’irréversibilité , dans de nombreux secteurs il est déjà trop tard . Ces gens là se protègent tout simplement et de fait protègent et soignent au passage leurs futurs électeurs , leur sentiment au diable le peuple , pour le reste c’est la France des contribuables qui payera .Voila un peu ce que je perçois de l’actualité quotidienne de notre beau pays ( hélas plus pour longtemps )

Les commentaires sont fermés.