A cause des musulmans, la télévision suédoise censure un film sur le terrorisme et l'anti-sémitisme

La télévision suédoise censure un film sur le terrorisme et l’anti-sémitisme par crainte de la réaction des musulmans. 

Un média danois mentionne que la télévision suédoise renonce à un projet de diffusion d’un documentaire sur l’antisémitisme et le djihad, par crainte d’offenser la population musulmane croissante du pays. La chaîne de télévision déclare que la diffusion n’aura pas lieu, du fait d’un manque d’information sur le sujet.

Le reportage intitulé « En regardant la lune la nuit« , est un documentaire fouillé sur l’anti-sémitisme et le terrorisme, alléguant l’existence d’un lien entre les deux phénomènes. Il mentionne les crimes commis par des terroristes islamistes contre les juifs.

Mais bien que le documentaire ait été en grande partie produit par la télévision d’état suédoise SVT, la chaîne abandonne maintenant le passage à l’antenne du reportage, refusant d’acquérir les droits d’exploitation pour diffuser le film en Suède.

Selon le journal danois Berlingske, la décision est en rapport avec des craintes quant à la réaction de la communauté musulmane croissante de Suède.

Marianne Ahrne, une ancienne conseillère pour le cinéma et l’audiovisuel à l’Institut du film suédois, lequel a initialement approuvé le financement public pour le documentaire, affirme que ce n’est pas la première fois que les responsables de SVT ajournent le reportage.

Ahrne déclare qu’une fois le financement du projet approuvé, le documentaire a été soumis à une liste de conditions, et que SVT a fait état « d’une série d’empêchements formels ».

Cette déclaration a été reprise par le réalisateur Bo Persson, qui a expressément accusé le chef de projet de SVT Lars Säfström, d’accumuler les demandes pour assurer le financement du film.

Selon Persson, Säfström voulait que le film soit davantage anti-américain et anti-israélien. Person a accusé Säfström de vouloir « influer sur le contenu du film », ajoutant qu’un tel comportement était « totalement inacceptable ».

Cependant, le chef du département documentaire de SVT, Axel Arnö, ajoute que la décision a été prise, parce que le film n’est pas conforme aux normes établies par les responsables de la chaîne. Il a affirmé un manque de sérieux quant au journalisme d’investigation, alors qu’il tentait auparavant de mettre en évidence qu’il s’agissait bien d’un documentaire objectif.

Le renoncement à un projet est exceptionnel à SVT, laquelle diffuse presque toujours les œuvres qu’elle a financées. Deux festivals suédois du film ont également choisi de supprimer le documentaire de leur liste d’attente, bien que le reportage ait connu une diffusion restreinte dans six autres pays.

Les critiques ont accusé SVT d’abonder dans le politiquement correct en ne diffusant pas le film.

Le rabbin Daniel Alter s’est exprimé sur RT en déclarant que le film est « le reflet d’une situation plus dramatique en Suède, où la communauté juive vit sous tension, suite à un antisémitisme réel sévère dû majoritairement à la communauté musulmane … ».

Il a ajouté… : « …Une question se pose : à savoir si notre société désire rester démocratique ou non. Et si elle le veut [rester démocratique], elle doit alors protéger toutes les minorités; et non pas préserver certaines d’entre elles en particulier … Il ne faut pas protéger une communauté, tout en laissant l’autre isolée, livrée aux intempéries, dehors dans le froid  … « . 

Des films ayant pour thème l’islam ont été suivis d’attaques meurtrières dans le passé. En 2012, une bande annonce sur YouTube quant à un documentaire intitulé «L’innocence des musulmans» a été à l’origine de manifestations violentes au Moyen-Orient, en Afrique, en Afghanistan et au Pakistan.

Ce n’est pas la première fois, que cette chaîne de télévision d’État fait face à des allégations quant au politiquement correct et aux préjugés des partis de gauche.

En Décembre, un manuel a été édité à l’intention des journalistes de SVT, où il leur est  demandé d’éviter des vocables comme «immigrés», et d’appeler les migrants « personnes en fuite« . En outre, l’un des journalistes de la chaîne a été arrêté pour avoir fait entrer illégalement un migrant en Suède en début d’année.

Cependant, la Suède a annoncé qu’une formation pour imam, financée par l’état, sera effective cet automne à Stockholm, et plusieurs piscines ont des horaires aménagés pour les femmes afin de satisfaire les musulmans.

Il n’existe pas de statistiques officielles sur le nombre de musulmans en Suède, les estimations sont comprises entre 100 000 et 500 000 personnes. Leur nombre a augmenté depuis la crise des réfugiés dans l’UE, laquelle a débuté l’année dernière, du fait que la Suède et d’autres pays européens ont accepté d’accueillir les demandeurs d’asile en provenance du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord.

Traduit de l’anglais par Lavéritétriomphera.

Source : https://www.rt.com/news/346102-terrorism-documentary-sweden-muslims/

 

 112 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. La Suède est perdu car là aussi c’est les collabos et les trouillards qui sont aux manettes. Pauvre Suède.

  2. Ce qui me rassure c’est qu’il n’y a pas que nous à être cons ! Avec ça on dort mieux.

  3. c’est pareil en France , par contre qu’est ce qu’on nous bassine avec des fictions relatant les aventures diverses de gens issus de l’immigration que l’on nous présente comme des exemples d’intégration .

  4. Les wikings qui ont fait trembler une partie du monde se prosternent aujourd’hui devant quelques crasseux…
    Triste.
    Malheureusement, ils ne sont pas les seuls !

  5. TRES BIEN CELA FAIT MONTER LE SD OU PARTI DEMOCRATE SUEDOIS VOIR WIKIPEDIA IDIOT DE PLUS SUR LE WEB IL Y A DES CENTAINES DE VIDEOS ANTI ISLAM ET DEBATS LE MIEUX CARTOON ANTI ISLAM CRISE CARDIAQUE ASSUREE POUR TOUT BON MUSULMAN DE PLUS SOURATES ET TEXTES CITES SYE ANTI ISLAM ANIMATION ECT EN ANGLAIS ESPANOL UN SITE HISTOIRE DE L ISLAM CHARLIE HEBDO RIGOLADE A COTE

Les commentaires sont fermés.