Il nous faut une législation de guerre… Mais pas avec Hollande, par pitié !

Dans un des commentaires sous l’article consacré à l’enfant orphelin des deux policiers,  Pirlouit se demande pourquoi notre gouvernement n’imite pas les Américains qui, suite à l’attaque de Pearl Harbour, avaient mis dans des camps tous les Japonais, principe de précaution oblige.
Or, je crois qu’on ne peut pas le faire au niveau constitutionnel, sauf à instituer une infraction pénale liée au terrorisme dont les éléments constitutifs seraient très peu exigeants…
La situation actuelle est très inquiétante de ce fait, d’autant plus que du côté des juridictions, le Conseil d’Etat a annulé des assignations à résidence de fichés S comme je l’avais exposé il y a quelques temps dans un texte sur les assignations à résidence.

Je pense qu’il faut passer à une législation de guerre, de nature dictatoriale, pour s’en sortir, mais pitié, que ce ne soit pas Hollande qui s’y colle… qui sera notre sauveur ?

Marine le Pen à mon avis sera la seule à avoir assez de carrure pour gérer une telle crise.
Que les Français qui lui sont hostiles réfléchissent bien à l’horreur qui s’est déroulée, la vie foutue de cet enfant traumatisé qui ne pourra jamais vraiment se construire et qui aura besoin d’être épaulé s’il arrive à s’en sortir, la vie injustement confisquée de deux braves Français.
J’ai connu un homme littéralement fantomatique. Ses parents et ses frères avaient été tués lors du cambriolage de leur maison quand il était enfant. Il ne s’en est jamais vraiment remis même arrivé à un âge mûr.
Quel triste sort attend cet enfant…

 139 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. «  »Il nous faut une législation de guerre… » »
    Mais elle est déjà là mon cher Maxime. Elle est déjà là. Il est maintenant interdit de connaître ses droits:
    « Le fait, pour un manifestant, d’avoir en sa possession un tract syndical donnant des conseils en cas d’interpellation fait-il automatiquement de lui un suspect ? C’est ce qu’a estimé le procureur général de Paris. Cela en dit long sur la politique pénale de notre gouvernement, pour l’avocate Laure Heinich. »
    Bientôt il sera interdit de posséder un code civil ou code pénal sous peine de sanction.
    http://lesmoutonsenrages.fr/2016/06/16/france-connaitre-ses-droits-est-une-infraction/

    • pour le coup je serais plus nuancée que toi sur le coup, les gauchistes et autres casseurs qui vont détruire mais prennent avant la précaution de se protéger pénalement…méritent une condamnation

  2. Les fichés S ne peuvent pas être condamné mais peuvent être expulsé avec leur familles.

    • ils ne peuvent pas l’être s’ils ont la nationalité française. Dans le cas contraire, je pense qu’effectivement ce peut être un cas de non renouvellement du titre de séjour. Les critères d’appréciation semblent être les mêmes que dans le contentieux de l’assignation à résidence selon les nombreuses décisions que j’ai pu lire (même si je ne suis pas spécialiste du droit des étrangers).

  3. Depuis l’annonce de l’assassinat du couple de policiers, par le musulman, je suis en colère, révolté, encore plus qu’auparavant, encore plus à chaque fois qu’il y a des innocents qui meurent à cause des musulmans.
    MAIS JE NE CESSE DE PENSER à CE GAMIN qui a, sans doute vu sa mère se faire égorger, et qui en gardera de graves séquelles, à vie. Qu’il soit pupille de la Nation France ne pourra qu’alléger ses souffrances et évitera à ceux qui en auront la charge, des tracas, notamment financiers, mais cela ne lui ramènera ni sa mère ni son père.
    NOUS DEVONS, aussi, avoir une pensée pour le 1er fils (11ans) du policier, qui a lui, perdu son père.
    Souvenons- nous d’Aurelie Chatelain, l’achement assassinée par un musulman à Villejuif, et dont la fille est aussi devenue pupille de la Nation.
    ET TANT D’AUTRES, à travers les monde

    • oui, toutes ces personnes aux sourires inoubliables, ils respiraient la bonté, la joie de vivre, tout ce potentiel d’avenir gâché comme l’étudiante poignardée hier, étudiante en prépa HEC, un cursus très sélectif… elle devait sans doute passer des concours d’ici quelques jours j’imagine, tout cela gâché en plus des conséquences humaines pour se relever. C’est horrible.

  4. Merci Christine d’avoir publié ce commentaire sans prétention.
    En complément, je voudrais dire que Marine le Pen à mon avis a raison d’invoquer l’article du code pénal relatif à l’intelligence avec l’ennemi, mais il faut être réaliste : comme le Conseil d’Etat considère que la fiche S ne suffit pas à assigner à résidence, a fortiori, les juges ne s’en contenteront pas pour condamner pour cause d’intelligence avec l’ennemi. La notion est trop floue pour être mise en application en temps normal, sauf si vraiment la collaboration avec l’Etat islamique s’effectue par l’apport d’une aide matérielle, logistique, etc. clairement identifiée.
    Le risque d’une législation de guerre de type dictatorial est l’arbitraire.
    Il faudrait alors que délibère une commission relevant du pouvoir exécutif prenant des mesures expéditives mais justifiées par des indices sérieux (par exemple: nombreux allers retours entre la France et Molenbeck, possession d’un nombre très élevé de téléphones portables, clés USB, contact avec des islamistes, fréquentation d’une mosquée identifiée comme radicale etc., il n’y a guère de doute à avoir (http://resistancerepublicaine.com/2016/05/30/une-republique-des-salafistes-dans-la-cite-des-papes-et-un-fiche-s-aux-195-telephones-portables/).

Les commentaires sont fermés.