Lettre ouverte à Gabrielle, fille de notre routier traumatisée par Nicolas Gardères


Lettre ouverte à Gabrielle, fille de notre routier traumatisée par Nicolas Gardères

Cher Philippe,
Je vais te demander de faire le postier pour ta fille !

Chère « Petite »,

Je me permets de t’appeler ainsi car je suis un grand-père. Un grand-père, tu le sais, c’est « vieux » donc un grand-père a une certaine expérience de la vie. Alors quand j’ai lu le texte de ton Papa, je me suis dit qu’il fallait remettre les pendules à l’heure, comme on dit.

Ton Papa, c’est un Homme, tu vois : avec un H majuscule, cela veut dire un individu droit, honnête, un papa attentionné, qui corrige quand il faut corriger mais qui câline dès qu’il le peut, c’est quelqu’un sur qui on peut compter et sur qui tu pourras compter toute ta vie. Il est intelligent, courageux, travailleur, fidèle. Dès qu’il écrit un commentaire, je le lis et je l’apprécie.
Comme toi, je regarde tous les soirs tvlibertes.com et de nombreuses émissions dont bistro libertés. Alors cet avocat…je finis par le démasquer, je l’ai même rencontré lors de la conférence sur la Liberté d’Expression… Ton papa lui reconnaît le droit à cette Liberté et il a raison. Mais ce n’est pas parce que c’est un avocat qui parle qu’il a raison : il fait de la politique ( et, à mon avis, il boit trop et finit par ne plus se contrôler )… Et samedi, il avait tout faux ! Il a fait du mal à ton papa et à toi ! À toi, parce qu’il a dénigré ton papa et que je suis sûr que tu l’adores, ton papa ! Du mal à ton papa, parce qu’il a déjà bien du mal à encaisser le passé. Je lui ai déjà écrit sur le sujet…
Je ne suis pas militaire, pas policier et même à 20 ans, j’étais anti-militariste et j’ai fait mon service militaire obligatoire en coopération… Alors, tu vois, je ne me sens pas visé par les propos de Maître Gardères. Depuis ma jeunesse, j’ai ouvert les yeux et j’ai compris que, pour vivre libre, il faut un moyen de défense et donc des soldats et des policiers. Alors moi, je leur dis « Merci », merci pour avoir garanti notre sécurité, peut-être même sans qu’on s’en doute, sauvé notre vie.
Des souvenirs me reviennent : mon frère vers 14/15 ans voulait aller aux enfants de troupe à Autun ( des copains d’école voulaient y aller alors lui aussi… ) et je te garantis que ce n’est pas un belliqueux ! Le frère de ma femme s’est engagé dans la marine après son CAP de mécanicien, pour l’aventure mais pas pour aller tuer, il est devenu gendarme…entendre dire que ces gens-là sont animés par le désir de tuer, c’est complètement idiot ! J’ai connu des gendarmes, tu t’en doutes… J’avais un oncle qui était une « Hirondelle », ton papa t’expliquera… Tous ces gens étaient des fonctionnaires et donc étaient au service de la Nation, tous des gens comme ton papa, comme mes voisins, comme mes copains, comme moi… La seule différence, c’est qu’ils avaient pris l’engagement, au risque de leur vie, de nous défendre. Rien d’autre !

Alors soit fière de ton papa, il le mérite et je le remercie.

Toutes mes pensées pour toute ta grande famille.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




5 thoughts on “Lettre ouverte à Gabrielle, fille de notre routier traumatisée par Nicolas Gardères

  1. AvatarSCHNEITER

    Je crois que je vais déposer contre Aziza Hidalgo…. !

    Depuis lundi, c’est le slalom pour éviter les Gardères sur les trottoirs, oui les étrons (ne jouons pas sur les mots….) ! Ces Gardères sont laissés par les bulldogs Français, animaux préférés des bobos qui votent Aziza Hidalgo !

  2. Daniel PollettDaniel Pollett

    Je m’associe et adhère pleinement à cet article. Moi aussi, dans les idéaux de ma jeunesse, j’étais antimilitariste. Des amis se sont chargés de me dire que s’il y avait une guerre, je serais bien content d’être défendu par nos militaires. Qu’on aie des idées pacifistes dans son jeune âge et dans des années tranquilles (relativement…) c’est plutôt sain, sujet à débats… Mais qu’on persiste à rêver quand le danger est présent, identifié et revendiqué, que l’on a l’âge de raison (ou censé l’avoir) et que les temps ont changé, là c’est ou de la bêtise indécrottable, ou une option suicidaire, ou encore de l’aveuglement volontaire doublé d’une fuite en avant pour ne pas renier ses idéologies ! De plus, insulter de la sorte nos militaires, nos policiers (à propos de ces derniers j’ai une opinion mitigée…) sans se soucier des répercussions que cela peut avoir, c’est complètement insupportable et indigne d’un citoyen. Quand j’ai fait mon service militaire (dans la Marine) j’ai rencontré bien des marins qui n’avaient rien de va-t-en-guerre et qui n’espéraient en aucune façon se servir des armes de notre bâtiment. La lecture de mon livre ferait le plus grand bien à Nicolas Gardères, car on y voit le cheminement d’un individu passant du pacifisme (non bêlant tout de même) à un engagement citoyen et patriote sans réserve et pleinement assumé. Mais comprendrait-il la moitié de ce qui y est écrit ?

  3. Avatarschweitzer

    ça j’en doute Monsieur Pollet dernier de la promotion j’ai le sentiment que cet individu veut comme bien d’autres se venger de la France d’ailleurs ils ne se cachent plus pour le dire si vous voyez ce que je dire » la repentance c’est maintenant  » la déchéance c’est maintenant, la souffrance c’est maintenant » la délivrance c’est en 2017 avec Marine.courage jeune fille, la mienne disait si tous les papas du monde me tendaient la main c’est la tienne Papa que je prendrais il n’y a pas photo.

  4. AvatarPhilippe le Routier

    Un peu tard pour que je laisse ma fille te répondre en personne, a cette heure ci elle dors deja, mais je lui ferai lire, promis.

    Mais en attendant, sache que tu as réussi un exploit, celui de me faire chialer en te lisant !

    Pour le présent… Ça vas, mais j’ai eu un rude passage a vide concernant mon passé, je suis même allé passer plus d’un mois dans l’une des maisons de repos que la Légion met a la disposition de ses anciens et j’avoue ne toujours pas comprendre pourquoi ce que j’ai été suscite chez certains tant d’admiration alors que j’ai seulement fait ce que j’avais a faire, et que je supporte mal aujourd’hui.

    En tout cas, suis encore en train de chialer, désolé, ça me touche que tu ai pris le temps d’écrire a ma fille, mais je te rassure, elle n’a pas été traumatisée par les propos de cet imbécile de Gardères, elle a juste été révoltée, parce qu’elle savait parfaitement que les assertions de ce crétin étaient fausses.

    Mettre « hirondelle » entre guillemets, ça c’était inutile.
    Ma fille sait que ce mot viens de la tenue que portaient les gendarmes a une époque pas si lointaine ainsi qu’à la marque de leurs bicyclettes, tous ses profs disent qu’elle pourrait déjà quitter le collège tellement elle est en avance a côté des gamins de son âge. (On est que le 8 juin mais les moyennes ont déjà été faites, elle a 19,5/20 ! Et pas sur le dernier trimestre, non, sur l’année ! )

    Mais il y a un truc ou tu fais erreur.
    C’est que je n’ai jamais besoin de corriger aucune de mes filles.

    Oh, sa mère et moi sommes parfois obligés de leur dire de ne pas répéter certaines des obscénités entendues à l’école, mais ça s’arrête là, nous sommes chanceux, nos crapules sont géniales ! ( ça doit venir de leur mère )

    En tout cas, je ferai le postier comme tu dis, Gabrielle va sûrement vouloir te répondre, ne soit pas étonné par son vocabulaire surtout, même si elle m’étonne moi même par moment.

    Encore merci a toi.

    PS pour l’ami Daniel Pollett, j’aurai dû t’écrire depuis bien longtemps, je te demande pardon de ne pas l’avoir fait, mais je vais tâcher de remédier a cela au plus vite.

    1. AvatarPouf

      Loin de moi l’idée de t’attrister ! J’en suis désolé.
      Attention, quand j’écris « corriger », ce n’est pas la « correction » ! Les rares « fessées » ( j’entends par là une tape sur les fesses, uniquement ) ne sont arrivées que lorsqu’il n’y avait plus rien à faire d’autre pour calmer !…et surtout sans violence, juste le principe et après l’âge de 10 ans, c’était « tu vois, là, tu mériterais une fessée mais maintenant tu es grand et je ne le ferai pas car tu dois savoir de toi-même pourquoi tu la mérites ! »… Tu as des filles ! Attends d’être grand-père d’un petit garçon et tu comprendras… Dire qu’il n’y a pas de genre est une ineptie ( une de plus de certaines « élites » )… Pour avoir 2 petites filles et 3 petits garçons, je peux te dire que c’est totalement différent !

      Si j’ai écrit à ta fille, c’est pour elle, pour toi mais aussi pour tous les Jeunes de militaires ou policiers. Tes filles sont très bien, je les félicite et vous en félicite, ta femme et toi, mais parfois le « terreau » n’est pas aussi bon et des enfants sont en conflit avec les parents ou seulement avec le père, chez les garçons, c’est aussi une façon de se construire, et là, les propos de l’avocat Gardères sont réellement catastrophiques. Je ne peux croire qu’à son niveau intellectuel, il n’ait pas pensé aux conséquences ( ou alors ce serait très grave ! ), à cet effet destructeur… Donc c’est pour leur dire à tous qu’un citoyen Lambda, ayant atteint l’âge dit de la sagesse, s’insurge contre de tels propos ! Que ce citoyen remercie tous ceux qui se dévouent pour qu’on puisse vivre libre, tout simplement.

Comments are closed.