Ramadan : A Argenteuil, on file doux pour ne pas avoir d’altercation avec un musulman

Publié le 6 juin 2016 - par - 6 commentaires

Demander aux musulmans de ne pas faire de bruit les nuits de ramadan ?

Si un maire prend une telle initiative dans ce pays où l’on traite de racistes ceux qui se plaignent d’être agressés par des musulmans, ce n’est pas pour rien.

Résidant à quelques minutes à peine d’Argenteuil, je comprends… ils sont légion et vous n’avez pas intérêt à avoir une altercation avec l’un (et encore moins l’une d’elles) d’eux car vous vous retrouveriez avec 90% de la ville contre vous ! Allez au centre ville, 1 drapeau français sur un balcon, 1 seul drapeau…

La liberté d’expression en France a disparu en 2011 avec les caricatures de Mahomet par Charlie Hebdo et les vives réactions du Président du Conseil Français du Culte Musulman. Sans parler de ce misérable Dalil Boubakeur, recteur de la grande mosquée qui reprochait à la justice de ne pas avoir fait son travail en 2006 (caricatures de Mahomet au Danemark) estimant que le blasphème devait être condamné en France : « Je regrette que l’incitation à la haine religieuse ne soit pas réprimée par la loi comme l’est l’incitation à la haine raciale. Nous avions fait appel au tribunal d’instance de Paris, après les caricatures qu’avait publiées ‘Charlie Hebdo’ en 2006, mais notre plainte n’avait pas été retenue. »
:

« Je regrette que l’incitation à la haine religieuse ne soit pas réprimée par la loi comme l’est l’incitation à la haine raciale. Nous avions fait appel au tribunal d’instance de Paris, après les caricatures qu’avait publiées ‘Charlie Hebdo’ en 2006, mais notre plainte n’avait pas été retenue. »

Le recteur de la Grande mosquée estime qu’un tel interdit « pouvait donner un coup de frein à l’exacerbation que risque de provoquer la publication de nouvelles caricatures, après la diffusion de la vidéo sur le prophète qui est à l’origine de l’indignation générale du monde musulman ».

Non content de rêver, nostalgique, de vivre dans une France où le blasphème serait puni par la loi, Dalil Boubakeur ajoute en outre l’amalgame à son hérésie républicaine : comment peut-on mettre sur le même plan un film clairement raciste (1), sans aucune qualité artistique, qui a manipulé les acteurs, à des fins clairement idéologiques, et des caricatures qui tentent simplement, dans le sillon d’une loi qui garantit la liberté d’expression, n’en déplaisent aux bigots, de dire que l’on peut critiquer les religions ?

En France, le blasphème était encore alors un droit. On a le droit de critiquer l’islam, de ne pas être d’accord avec les textes du Coran et même de caricaturer Mahomet ou tout autre représentant de l’islam. C’est justement parce qu’ils ne sont pas tolérants et qu’ils sont eux racistes, que les autres, les mécréants « modérés » ne peuvent plus voir l’islam en peinture !!!

(1) Note de Christine Tasin

Je ne suis pas d’accord, le film n’était pas raciste, il montrait clairement les horreurs de mahomet et de l’islam. On a voulu nous faire croire que c’était du racisme… Les réactions du monde musulman, la violence, les morts, l’horreur de ce qui est arrivé à l’ambassadeur américain à Tripoli ont clairement montré que ce film ne disait que la vérité.

http://resistancerepublicaine.com/2012/09/12/assassinats-en-libye-les-islamistes-annoncent-la-couleur-et-loccident-demande-pardon/

Print Friendly, PDF & Email

6 réponses à “Ramadan : A Argenteuil, on file doux pour ne pas avoir d’altercation avec un musulman”

  1. Avatar UTR dit :

    S’agissant d’Argenteuil, une de mes amies y possède une cousine qui a effectivement passé un certain moment difficile, avec une « chance pour la France »

    En plein ramadan, un midi , un imam furieux au regard halluciné s’est présenté à la porte de l’appartement et s’adressant à cette cousine , lui reprocha, avec une véhémence rageuse, de ne pas observer les conditions du jeûne rituel !

    Cependant cette cousine, nantie d’une trés forte personnalité , méprisa ouvertement les reproches vivement infligés et somma cet imam de prendre la porte au plus vite , ce qu’il fit heureusement sous la fermeté puissante du ton !

    Donc cette non musulmane est parvenue à envoyer CHIER ! , un imam religieux trop dangereusement dynamique et entreprenant , sans que celui ci ne songe à revenir heureusement à la charge ensuite ! Mais qu’en sera t il de l’avenir , ou fort d’une impunité juridique, ces mêmes religieux en viendront à des actes de violences abominables , réagissant à un simple refus, même prononcé modestement ?

    Voilà donc la vraie question angoissante qui se pose aux habitants non musulmans des zones islamo pourries , et qui justifie le bien fondé des rappels à l’ordre à peine dissimulés de ce maire ,cherchant encore à protéger ses concitoyens !

  2. Avatar maury dit :

    Un jour que le prophète Mahomerde (QASFF), ex chef de bande, pédophile et pillard reconverti dans le business de la religion, mangeait une côte de porc lors d’un barbec estival entre mecs (les meufs étaient à la cuisine, y compris sa dernière épouse, Aïcha, âgée de 9 ans), il mordit par goinfrerie dans l’os.
    Recrachant le bout d’os et une molaire, il s’écria « Rhhhâââhhh! ! Ma dent !!! ».
    Et c’est pourquoi le porc fut interdit en terre d’Islam.
    On commémore cet évènement en célébrant le Ramadan tous les ans.
    Mahomerde mit sa dent sous son oreiller, en espérant que l’ange Gabriel la remplacerait par une pièce d’or.
    Il n’en fut rien. En s’éveillant, il s’écria « Allah vache! »
    Les autres entendirent le mot et trouvèrent qu’ « Allah » ferait un joli nom pour un dieu.

    Par conséquent, les tentatives blasphématoires de donner au mot une origine biblique, selon laquelle, une fois chassé du Paradis Terrestre, Adam et Eve auraient émigré en bateau et qu’Eve aurait encouragé son mari aux mots de « Rame, Adam », sont passibles d’une fatwa.
    COMMENTAIRE DE FLORE DANCY SUR BOULEVARD VOLTAIRE PAS MAL HEIN????

  3. Avatar souccar didier dit :

    Merci. Superbe interprétation. Suis pas sûr que les Envahisseurs apprécient.
    Il faut se préparer à des années difficiles.

  4. Avatar Alix dit :

    Nous allons devoir combattre ces barbares primitifs. Du sang coulera mais on n’a pas le choix !

Lire Aussi