Calais : les migrants, censés fuir la guerre, l'apportent sur notre sol

Que font Manuel Valls et Bernard Cazeneuve? L’Etat est absent, l’Etat a disparu.

calais-1

Vous connaissez déjà la formule : les « migrants », censés fuir la guerre, l’apportent sur notre sol. Des conflits séculaires se rejouent dans les camps de migrants. Les raisons sont nombreuses, tant ethniques que religieuses, territoriales ou « commerciales ».

Non contents de se livrer à des micro-conflits violents entre eux, les « migrants » s’en prennent aussi parfois aux biens, aux personnes, aux forces de l’ordre et aux femmes des pays qui les accueillent. On a pu le constater à Calais, à Lampedusa, à Lesbos, le soir du Nouvel An à Cologne… En bref, un peu partout en Europe depuis quelques années.

Plus surprenant, les « migrants » créent des guerres inédites à l’intérieur de nos frontières, lesquelles n’auraient jamais pu éclater naturellement. Ces derniers jours, les tensions accumulées, entre les Afghans et les Soudanais présents à Calais, ont explosé. Vous devez certainement vous dire qu’il est exagéré de parler de véritables guerres à l’intérieur de la jungle de Calais.
Si tel est le cas, vous vous trompez très lourdement. Il s’agit bien de micro-guerres, de conflits armés. Les « migrants » possèdent des armes blanches dévastatrices, comme des haches ou des barres de fer. Mais ça n’est pas tout : certains « migrants » ont aussi des armes à feu. Comment des immigrés, qui n’ont théoriquement rien à faire sur le sol national, souvent de faux réfugiés munis de faux papiers, peuvent-ils être les propriétaires d’armes interdites aux honnêtes citoyens sans de multiples autorisations?
Tout ce que j’écris ici est vrai. Je l’ai appris en lisant une bande dessinée de Lisa Mandel et Yasmine Bouagga (chercheuse au CNRS), qui peuvent difficilement être rangées dans la catégorie aussi fourre-tout que mensongère de l’« extrême droite ». Jeudi 26 mai dernier, 200 migrants se sont battus au moment de la distribution du repas. Des bénévoles associatifs et des policiers ont été blessés au cours de cette rixe qui est rapportée dans la bande dessinée susmentionnée. Les deux femmes disent même avoir entendu des coups de feu. Sommes-nous toujours en état d’urgence? La question mérite d’être posée.
Régulièrement, des violences explosent dans les camps desdits « migrants ». L’État est absent, l’État a disparu. Que font Manuel Valls et Bernard Cazeneuve? La jungle de Calais doit être démantelée. Nous ne pouvons pas tolérer que les citoyens français soient exposés à ces dangers qui leur pourrissent la vie au quotidien.
Six mille « migrants » vivent aujourd’hui dans la jungle de Calais, au bas mot. C’est une vue de l’esprit d’imaginer qu’il n’y a pas de criminels parmi eux. Ces foules d’hommes jeunes, durcis par les difficultés d’une vie d’itinérance, sont dangereuses pour la sécurité publique. Quand nos dirigeants prendront-ils au sérieux le problème migratoire? Demain, il sera trop tard.
Gabriel Robin
Source: http://www.bvoltaire.fr/gabrielrobin/guerre-afghano-soudanaise-a-calais,259352?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=e3303f3efb-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-e3303f3efb-30563841&mc_cid=e3303f3efb&mc_eid=30d59938e5

http://lepeuple.be/guerre-afghano-soudanaise-a-calais/66533?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=Le+Peuple

 84 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Tous ces événements , cette situation de laisser faire , de pourrissement est voulu par ce gouvernement de corrompu ; plus apte a faire gazer , matraquer et arrêter les Patriotes , que de renvoyer tous ces clandos c’est soi-disant C P F dans un pays muzz .
    Dans un avenir proche ils répondront de leurs actes de forfaitures et de félonneries devant le peuple patriote de France .

  2. Tous ces événements , cette situation de laisser faire , de pourrissement est voulu par ce gouvernement de corrompu ; plus apte a faire gazer , matraquer et arrêter les Patriotes , que de renvoyer tous ces clandos c’est soi-disant C P F dans un pays muzz .
    Dans un avenir proche ils répondront de leurs actes de forfaitures et de félonneries devant le peuple patriote de France .

  3. ça vas péter sa c’est sur et certain ! d’ailleurs ces salopards de politique cherchent que ça ! donc ils vont l’avoir sauf sa sera aussi le règlement de compte à OK Corral pour eux tout ces traîtres et lâches de politiques qui s’en-foute du vrai peuple Français et ne sont que sur le siège pour l’avidité du pouvoir et du Fric et le reste ils s’en-foute royalement ces gangsters à cols blancs et traîtres à notre pays et culture . Il ne faut pas les louper tout ces salauds et salopes de politiques pourries quand le moment viendra tous les mettre contre le mur et fusiller ! il faut faire comme nos anciens F.F.I. suffit avec tout ces traîtres Roland l’Alsacien ..

    • OH OUI C EST AUSSI CE QUE JE PENSE PAS DE PITIE POUR DES GENS COMME CA QUI ABANDONNENT LA FRANCE POUR : ((( AIDER LES NON FRANCAIS ))) !

  4. Pourquoi je ne suis pas surpris. C’est ça les chances pour la France. La malchance de les avoir chez nous oui.

  5. Ici avons nous le genre de témoignage fondamental que nous devrions présenter au « pape François » pour l’informer de la vérité tragique et tangible de la violence des migrants , dont il a tord de se faire une conception carrément angélique .
    La question que l’on peut se poser au vu des coups et des blessures subis par les « bénévoles généreux » est de savoir ces « désagréments trés pénibles » vont les dissuader de perserver dans leur démarche d’entraide périlleuse , ou si ils vont enfin se ressaisir , comprendre la nature morale de leurs « clients » , et adopter une attitude de plus salutaire réserve, allant même jusqu’au renoncement d’initiatives décidément trop risquées ! je n’ai quant à moi pas du tout la prétention de répondre à cette question, mais d’autres pourront le faire ……
    S’agissant de « l’absence de l’état  » j’estime que cette derniére n’est éventuellement que relative, car si nos flics sont incapables de mettre un terme à ces ignobles violences , en revanche nous pourrions croire qu’en cas de découvert d’un corps de migrant vraisemblablement abattu par quelqu’un extérieur à sa catégorie, nous contemplerions les autorités en train de déployer des efforts surhumains , pour tenter d’identifier le coupable dans la population calaisienne !
    Je me pose la question de savoir quelle sera la réaction des pouvoirs publics, face à un exemple meurtre accompli par des migrants contre des calaisiens ; hypothèse que nous devons envisager dés maintenant sérieusement !

Les commentaires sont fermés.