Ça rue dans les brancards à Versailles : un centre pour "migrants" au milieu de 2500 élèves…

Le Chesnay – rue Laurent-Gaudet : les riverains ont demandé des comptes en pleine rue, devant la future plate-forme d’accueil des migrants. – 

Annoncé au débotté, le centre des migrants jette un froid

Les habitants du Chesnay ont découvert qu’une plate-forme pour migrants allait bientôt être créée. Surpris, ils demandent des comptes et exigent de la sécurité.

Les riverains de la rue Laurent-Gaudet du Chesnay et les parents d’élèves du prestigieux groupe scolaire Saint-Jean-Hulst de Versailles sont inquiets. À la surprise générale, ils viennent d’apprendre que la préfecture allait ouvrir une Plate-forme d’accueil pour les demandeurs d’Asile (Pada). Elle se situera sur le territoire du Chesnay, à 20 mètres de la frontière avec Versailles. Mais le plus perturbant pour eux est le délai de lancement du site. « Si nous n’avions pas réagi, cela aurait été mardi prochain, s’indigne une habitante. La décision est très rapide et nous n’avons aucune information sur ce qui va se passer. »

C’est donc cette carence qu’une centaine de personnes a voulu pallier en attendant de pied ferme le maire, Philippe Brillault, et le secrétaire général de la préfecture.

Ce mardi 17 mai, une véritable réunion publique s’est tenue sur le bitume, juste en face de l’immense façade grise. Dans la cour, les ouvriers poursuivaient l’installation de grilles vertes et les travaux intérieurs de peinture.

Peur pour les enfants

Une Pada n’est autre qu’un centre d’accueil pour les migrants. Il en existe déjà une à Limay. Son fonctionnement est entaché par des violences, des problèmes de squats et des vagabondages. « Alors autant dire que nous sommes plus qu’inquiets », lance une mère de famille.

Si le site du Chesnay ouvrait, une soixantaine de migrants venant du Tibet, du Maroc et du Soudan débarqueraient au mieux chaque lundi matin. Dans le centre géré par l’association Coallia, ils seraient enregistrés en vue d’un accueil en préfecture. Pendant la semaine, ils pourraient aussi bénéficier d’une boîte postale ou d’un accompagnement social. En grande majorité, il s’agirait d’hommes, âgés de 30 à 40 ans.

Il n’en fallait pas plus pour que les esprits s’échauffent dans ce quartier très résidentiel. « Il y a déjà des petits trafics de drogue sur la place voisine, cela risque de prendre de l’ampleur. Et puis, certains vont dormir dans la rue dès le dimanche soir. Et quelle sécurité pour nos enfants, nos jeunes filles qui se retrouveront face à des hommes qui, pour certains sont peut-être en détresse, mais pour d’autres ne seront pas forcément animés des meilleures intentions ? Il y a quand même plus de 2 500 enfants qui sont dans le secteur tous les jours ! »

Quelle sécurité ?

Là, la responsabilité du maire peut-être engagée. « Rien n’ouvrira tant que toutes les conditions de sécurité ne seront pas remplies. Cela signifie une surveillance directe par les caméras de surveillance, des patrouilles jumelées entre police municipale et police nationale. Et la préfecture doit bien se dire que ce centre ne peut être que temporaire. S’il y avait le moindre débordement, nous mettrions un terme à tout cela, prévient Philippe Brillault.Dans cette affaire, j’ai été abusé ».

Pourquoi une telle parole ? Selon le premier élu, la décision a été prise par la préfecture sans qu’il n’ait son mot à dire. Le bâtiment était utilisé par l’Université pour des travaux de biologie. La préfecture a demandé au conseil départemental si le site lui appartenant était libre. La réponse a été positive puisqu’il est en vente depuis deux ans. Le choix a été pris.

Sur place, le secrétaire général a tenu à rassurer. « Nous ne laisserons pas se dégrader la sécurité des personnes et des biens. Les possibilités pour nous étaient limitées. Il fallait que la Pada soit proche de la préfecture de Versailles. Tout se fait un peu rapidement, mais nous devions tenir des délais légaux. »

Le site pourrait être mis en route d’ici une à deux semaines. L’État et l’association Coalli ont signé une convention jusqu’en octobre 2 017. « Cela n’ira pas au-delà », martèle Philippe Brillault.

http://www.78actu.fr/annonce-au-debotte-le-centre-des-migrants-jette-un-froid_36837/

 199 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. J’espère que vous comprenez, je ne parle pas des résistants mais des autres, que la situation s’inverse radicalement à une vitesse inimaginable, que nous ne sommes plus en sécurité nul part. Ce qui se passe à Versailles et le Chesnay démontre parfaitement la haine de notre culture de notre histoire, Louis 14 s’il voyait cela, enverrais immédiatement un régiment pour déloger tout ça à coup de pied dans le cul, si ce n’est à coup de fusils !!! Vous me direz que ce n’est pas plus mal car les Versaillais ont tendance à être un peu trop fier et endormi comme dans le 16eme, car se croyant à l’abri du tiers monde. Maintenant c’est,  » bienvenue dans le monde réel « . Si il y a parmi vous des Versaillais, rejoignez nous, vous apprendrez beaucoup sur la situation de notre pays car cela aussi vous concernent, pensez à vos enfants !!!!

  2. Oh ? Les bons bourgeois de Versailles ne veulent pas des pauvres migrants ? Ben ça alors, ça m’étonne. Il ne leur reste plus qu’à occuper les lieux de ce centre d’accueil et à empêcher son ouverture. Parce que les promesses de leur maire ne vaudront pas un clou si toute cette merde arrive chez eux.

  3. Versaillais(e)s ne vous laissez pas enfumer par le blabla du maire et du secrétaire général de la préfecture , ils vous endorment avec leurs paroles creuses , si vous croyez qu’ils fermeront ce centre si il y a de l’insécurité c’est que vous êtes des fous , résistez ,maintenez la pression ne laissez pas ce centre ouvrir , vous ne vous en porterez que mieux !

  4. Dès que je vois le nom « Versailles », je tremble. Outre que le enfants et les femmes, sans compter les autres habitants sont en danger face à des « migrants » obsédés par le sexe, il y a à Versailles le plus célèbre monument du monde, le château …

  5. OUPS ! j’ai oublier Christine à te demander une chose !
    a tu reçu mon mail avec l’image ? merci de me le signaler …
    Bonne soirée à toi chère Baronne et aussi sir Pierre .
    Roland l’Alsacien.

    • je sais pas noyée par les mails pas le temps m’en occuper…

  6. c’est la preuve que les Socialopes cherchent la guerre civil sinon ils ne ferez pas un centre pour « migrants » au milieu de 2500 élèves en sachant entre ces gentils migrants il y a des violeurs et tueurs !!! pour chaque enfants tuer ,il faut tuer un cols blancs ,voilà la vrai justice et surtout chopper cela qui ont signer et donnez ordre de le faire !! attendez ce n’est que le début plus qu’ont ce rapproche des élections plus ils feront des saloperies dans ce genre pour semer la pagaille en France comme contre la Police et Gendarmerie et nos militaires !
    tous des salauds ces politiques ,a fusiller sur le champ !! c’est des assasins manipulateurs qui provoque express cet situation anormal pour que la guerre civil commence aux elections de 2017 de peur que MLP soit Présidente.Bises Christine .Roland l’Alsacien .

  7. Que les Versaillais s’ insurgent enfin et refusent d’accueillirvune population majoritairement politico religieuse musulmane dont on sait qu’elle n’est pas miscible au sein de la population Française et ce,par choix délibéré.

Les commentaires sont fermés.