Ces villes et héros qui se battirent contre les Maures : Gibelin de Grimaud

Pour l’Histoire, j’aurais bien aimé conter que Monaco, comme Andorre, serait une trace des luttes contre les musulmans en Provence, surtout sur la côte, région de Nice et avant Saint-Tropez.

Hélas, il n’en n’est probablement rien. Gibelin de Grimaldi, seigneur particulièrement courageux et téméraire ne semble pas être l’ancêtre des Grimaldi de Monaco.

Gibelin de Grimaldi reçut en récompense une terre d’ailleurs reprise aux maures (autour du golfe de St Tropez justement), d’où le nom de la ville de Grimaud lieu où il se serait installé.

Un point qui me turlupinait : pourquoi le Roi de France n’était-il pas intervenu en Provence (de l’Est) ? *
Réponse, la région dépendait de Byzance ! Comme c’était le cas de l’Espagne des Wisigoths et de l’Afrique du nord, probablement des chrétiens arianistes, ce qu’était aussi le comte Eudes de Toulouse qui dut reconnaître la suzeraineté de Charles Martel pour obtenir son aide en 732.
* : les textes sont rares mais ils existent. La cause en est la misère et dévastation apportée par les maures en cette région : fuite des paysans, des villageois, des moines, ruine de toute économie, destruction de ce qui a pu receler des infos historiques.

La période est particulièrement troublée, guerres incessantes… Disons qu’à la mort de Pépin le Bref, la partie sud, sud-ouest de la France n’était pas encore absolument acquise aux carolingiens… Alors pour le sud-est, c’était loin d’être le cas !

 212 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Oui, tout cela est passionnant, merci du billet et merci des commentaires.
    en ce qui concerne les Grimaldi, Albert de Monaco reçu comme l’ex suzerain du village de Mur (on est en République…mais cela a été une super belle journée, j’ai des cousins qui y étaient !…)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mur-de-Barrez
    vous y verrez que les Grimaldi ont été seigneurs du village de Mur de Barrez dans l’Aveyron, jusqu’à la révolution je crois. Albert de Monaco y est allé en visite officielle en 2014, reçu par le maire, le préfet, dévoilement de plaque, livre d’or à la mairie, fanfare etc et tout le monde sur son 31 …!

  2. cela fait des siècles qu’il n’y a plus de Grimaldi à Monaco
    cela a commencé avec Jacques de Goyon de Matignon bardé de titres de noblesse français qui a épousé Jouise de Grimaldi le 20 octobre 1715 et qui a abandonné son nom et ses armes pour prendre celui des Grimaldi par sens politique
    il est amusant de savoir que la famille de Monaco a gardé les titres de noblesse jusqu’en 1949 et que lors d’un déplacement au Cap fréhel Albert à été réçu avec tous les honneurs du au descendant du grand seigneur local bien que nous soyons en République
    une fois de plus la famille de Monaco s’est trouvé sans hériter male et Louis 2 a adopté sa fille naturelle Charlotte Louvet faite duchesse de Valentinois ( un des titres des Goyon de Matignon ) pour qu’elle devienne héritière en titre du rocher et celle ci a épousé Louis de Polignac qui lui aussi a abandonné son nom et son titre pour passer Grimaldi
    Rainier III le père d’Albert est leur fils
    Jacque de Goyon était propriétaire de l’hotel de Matignon où il a fini ses jours aprés avoir abdiqué en faveur de son fils
    donc on ne voit pas bien comment il peut y avoir encore des Grimaldi à Monaco mais c’est mieux pour l’image

  3. Je ne suis pas historienne alors ce que j’en déduis c’est tout lieu où maures, musulmans etc. ont mis les pieds, s’en est devenu une ruine. C’est exactement ce qui se passe de nos jours. Tout n’est que laideur chez ces satanisés.

  4. Vous mélangez deux choses me semble-t-il : l’indépendance de la Provence et le combat contre les Maures.
    1° La Provence a été indépendante jusqu’en 1481, sous Louis XI (rien à voir avec les carolingiens donc…)
    De plus la Provence a eu un Parlement indépendant jusqu’en 1790, (ce qui a donné lieu à un dicton célèbre : « mistral, Parlement et Durance soit trois fléaux de la Provence »)
    2) Le combat contre les Maures, lui, s’est achevé sur terre à la victoire de Tourtour (vers 982) par une coalition sous le commandement de Guillaume le Libérateur, à la suite de l’enlèvement de l’évêque Mayeul par les Barbaresques. Fraxinet leur repaire a été rasé. Mais ce combat a continué sur la côte et sur mer jusqu’en 1830 car les Barbaresques jusqu’à cette date ne se sont pas privés d’incursions, razzias, pillages divers et variés etc, rendant peu sûre l’existence des cultivateurs, des pêcheurs, et les échanges économiques. Tout cela est public et pas « sur un document rare » !

  5. Pour plus de précisions trouvées sur un document rare.
    Plusieurs fois les musulmans battus s’étaient à nouveau imposés en se réfugiant dans les montagnes en attendant qu’une nouvelle flotte du califat leur apporte renforts. En effet sur cette côte, beaucoup d’anses peuvent servir de ports naturels.
    Après les défaites des musulmans face au comte de Provence, en particulier Tourtour, il n’était pas question de leur laisser la moindre chance de se réinstaller tant que l’armée constituée pour les combattre était sur pied (Le comte de Provence n’était pas en mesure d’entretenir une armée permanente, le support économique insuffisant et ruiné depuis 8 ou 9 décennies).
    Gibelin proposa de constituer un groupe destiné à les surprendre par la côte pourtant rocheuse. Cette opération risquée fut un succès. Pendant que le gros des maures tentait de repousser le petit groupe de courageux, Guillaume de Provence les attaquait par l’intérieur des terres profitant qu’ils aient dégarni leurs défenses.
    Il est dit que tous les maures furent tués.
    A l’occasion, le Fraxinet (la forteresse qui servait d’appui aux maures) fut rasé, il y avait de quoi…

  6. Oups !!! Vous êtes un peu rapide…
    « Disons qu’à la mort de Pépin le Bref, la partie sud, sud-ouest de la France n’était pas encore absolument acquise aux carolingiens… »
    Of course, elle ne pouvait pas être acquise aux carolingiens ! Et pour cause : la Provence n’ a été annexée à la France qu’en 1481 donc bien après Pépin le Bref…elle était gouvernée par les comtes de Provence.

    • Je formule « partie sud, sud-ouest de la France, en gros cela signifie pour parler de l’époque 8 siècle, l’Aquitaine et d’une partie du Languedoc-Roussillon (ou partie Septimanie)… Certes faire des relations entre le 8ème et le 10ème siècle peut entraîner des confusions, je m’en excuse.
      Le sort de la Provence fut variable… Sous Charlemagne (fils de Pépin), la Provence n’était pas indépendante. Vers la fin du 10ème siècle ; la Provence était assez grande et indépendante, elle remontait assez haut, mais ses liens avec le royaume de France n’étaient pas inexistants. Mayeul, l’abbé de Clugny, rançonné par les muzz, conseiller du roi de France était fils d’un seigneur provençal !
      Pour dire cependant que la période était troublée, il semble que le fait de chasser les maures du sud de la Provence permit à Guillaume de mettre aussi de l’ordre dans le sud de sa province. Quand on cherche qui était ce Guillaume, le surprenant était que c’était (pour nous, à cette époque il fallait certainement s’impliquer très tôt dans les actions de guerre) un jeune homme, aux alentours de la vingtaine !

Les commentaires sont fermés.