Une ville bulgare interdit le niqab dans les lieux publics !

Publié le 30 avril 2016 - par - 4 commentaires

Ahmed Mussa, deuxième à partir de la gauche, arrivant au tribunal à Pazardzhik, Bulgarie, le 19 mars 2014, comme partie d’un groupe de 12 hommes et d’une femme poursuivis pour enseigner l’Islam radical. Ahmed Mussa a été condamné à un an de prison ; les autres ont eu des condamnations avec sursis ou des amendes. La ville est devenue la première en Bulgarie à interdire le voile couvrant entièrement le visage.

 

Une ville bulgare passe la première loi du pays interdisant la burka

 Newsweek  – le 28 avril 1916, par Damien Sharkov

 

La ville de Pazardzhik, dans le sud du pays, est la première en Bulgarie à interdire le port de vêtements couvrant entièrement le visage, dont la burka, par mesure de sécurité, ainsi que le rapporte le quotidien Dnevnik.

 

Le conseil municipal de cette ville de 70 000 habitants a approuvé cet interdit de la burka et de tous autres « accessoires » qui obscurcissent le visage, y compris les masques, par 39 voix contre 2. L’interdiction ne concerne que les espaces publics et ne couvre pas les domiciles ou lieux du culte ; des exceptions sont apportées pour recouvrir le visage à des fins médicales.

Les contrevenants recevront, la première fois, une amende de 300 levs (la monnaie bulgare) (154 €) et de 1 000 levs (510 €) en cas de récidive.

Les burkas ne sont pas très suivies parmi la minorité musulmane en Bulgarie, soit environ 12 % de la population de 7 500 000 habitants. La majorité des musulmans en Bulgarie fait partie de la minorité ethnique turque, la plus importante, présente dans le pays depuis les années 1300.

Pazardzhik, cependant, a fait l’objet de plusieurs articles dans la presse notant que, alors que la burka n’est pas populaire au sein de la communauté musulmane turque, le vêtement est porté par des femmes d’une minorité locale, la communauté musulmane Roma, qui enseigne une version plus conservatrice de l’Islam.

« J’en ai assez d’entendre dire que Pazardzhik est la ville des burkas » a dit le maire Todor Popov. « Nous voulons dire bien haut que ce n’est pas vrai, mais plutôt une ville de gens responsables et nous nous associeront à d’autres réalisations ».

La Bulgarie a vécu des conflits occasionnels avec la pratique islamique, principalement dus aux  riches relations historiques du pays avec sa voisine, la Turquie. Les Turcs ont subi des déportations massives pendant le régime communiste bulgare, mais depuis la chute du régime durant l’automne 1990, les mouvements ethniques turcs ont été représentés au parlement et au gouvernement.

La crise des réfugiés en Europe a augmenté les tensions, notamment avec des groupes nationalistes tels que le parti pro-russe Ataka qui fait campagne contre l’U.E. et sa solidarité avec les migrants et réfugiés.

http://www.newsweek.com/bulgarian-city-countrys-first-ban-burqa-453325

Traduction par Jack

Si les policiers de Pazardzhik ne reçoivent pas les mêmes consignes de regarder dans l’autre sens que leurs collègues français, les burkas vont disparaître de cette ville et la décision de ce conseil municipal pourrait faire tache d’huile en Bulgarie… et peut-être au-delà.

 

Complément de Durandurand

 

Une ville bulgare interdit le port du voile intégral dans les lieux publics

La ville bulgare de Pazardjik (centre du pays) a interdit le mercredi 27 avril le port du voile intégral dans les lieux publics, une mesure inédite en Bulgarie que cette municipalité du sud du pays a justifiée par une montée locale du salafisme.

Inconnu en Bulgarie il y a encore peu, le niqab s’est répandu depuis trois ans dans le quartier rom de cette ville de 70 000 habitants, fief de l’imam autoproclamé Ahmed Moussa, jugé depuis février pour propagande d’islamisme radical. Par 39 voix contre 2, le conseil municipal a décrété mercredi l’interdiction du «port dans les lieux publics de vêtements et accessoires couvrant le visage et empêchant son identification», sous peine d’une amende allant de 300 à 1000 leva (150 à 500 euros).
La Bulgarie, majoritairement orthodoxe, compte environ 13% de musulmans, principalement issus des minorités turque et rom. Le voile intégral n’y avait jamais été porté avant la montée en puissance récente de prédicateurs salafistes. Ahmed Moussa et treize de ses proches sont jugés depuis février à Pazardjik pour propagande en faveur de l’organisation État islamique (EI) et aide logistique à des djihadistes européens en route pour le Moyen-Orient. Il a déjà été condamné à deux reprises pour dérives islamistes.
Parti de Pazardjik, le phénomène du port du voile intégral s’est répandu dans les ghettos roms de trois autres villes du Sud-Est. Une formation nationaliste, le Front patriotique, qui soutient le gouvernement de centre-droit, a récemment présenté une proposition de loi interdisant le port du voile intégral à l’échelle nationale, sous peine de fortes amendes et d’une privation des aides sociales. Les personnes incitant au port du niqab risqueraient jusqu’à trois ans de prison, selon cette proposition.
https://francais.rt.com/international/19730-ville-bulgare-interdit-port-voile-integral

Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “Une ville bulgare interdit le niqab dans les lieux publics !”

  1. Avatar Christian jour dit :

    Je conseille également aux Bulgare de virer les 13% de musuls et ils pourront vivre en paix.

  2. l’islam n’a rien a faire dans toute l’Occident point barre ..

  3. Avatar chris83 dit :

    Entièrement d’accord avec les 2 commentaires en ligne…

  4. Avatar patito dit :

    espérons que les amendres ne seront pas , là aussi , payées par un islamiste

Lire Aussi