Allemagne: l’adolescente qui avait poignardé un policier, liée à l’EI

Publié le 28 avril 2016 - par - 2 commentaires

Une adolescente germano-marocaine de 15 ans qui avait poignardé un policier au cou à Hanovre (nord de l’Allemagne) était liée au groupe jihadiste Etat islamique (EI), a indiqué vendredi le parquet fédéral, dans un communiqué.

Le 27 février, cette jeune femme avait sorti un couteau et agressé le policier avant d’être maîtrisée par un autre agent. Le policier avait été grièvement blessé.

Les enquêteurs allemands cherchaient depuis à déterminer s’il s’agissait d’un passage à l’acte lié à des troubles psychiatrique ou s’il pouvait avoir une «possible motivation politique ou religieuse», avait indiqué à l’AFP le porte-parole du parquet de Hanovre, Thomas Klinge.

L’adolescente s’est vu jeudi formellement placée sous mandat de dépôt et incarcérée. Elle est accusée de tentative de meurtre, coups et blessures ainsi que soutien à une organisation terroriste étrangère, a expliqué le parquet fédéral.

Selon les résultats de l’enquête, souligne-t-il, depuis au moins novembre 2015, l’adolescente identifiée comme Safia S. «a adopté l’idéologie radicale-jihadiste de l’organisation terroriste étrangère Groupe Etat islamique (EI)» et était en contact via Internet «avec un combattant de l’EI en Syrie».

Par ailleurs, poursuit-on de même source, Safia S. se trouvait en janvier 2016 à Istanbul où elle aurait noué des contacts avec deux membres de l’EI pour se rendre en Syrie, avant que sa mère ne la ramène en Allemagne.

En Turquie, selon l’enquête, la jeune fille s’est laissé convaincre de «mener une opération de martyre» pour l’EI, ce qui l’aurait conduit à son geste du 27 février.

http://www.20minutes.fr/monde/1827261-20160415-allemagne-adolescente-poignarde-policier-liee-a-ei

Print Friendly, PDF & Email

2 réponses à “Allemagne: l’adolescente qui avait poignardé un policier, liée à l’EI”

  1. Avatar Jean Michel Gaudet dit :

    Ce cas particuliére semble illustré un échec notable ( mais cela va t il durer ? ) de la politique de mensonge et de dissimulation mise en oeuvre dans la plupart des pays européens , s’agissant des agressions salafistes.

    En effet , au cours de 2015 , au combien a t on constaté que ces messieurs de la magistrature avaient à coeur de proclamer bien fort que cette action était forcément due à un déréglement cérébral manifeste, interdisant bien sur toute tentative d’interprétation partiale et biaisée

    La dénégation de la motivation idéologie touchant aux attaques de masse meurtriére , semble doréanavant releve de la mission impossible , mais les autorités avaient quand même jusqu’à présent encore la ressource de pouvoir jouer sur le doute , et insinuer malgré tout que l’hypothése pathologique pouvait être recevable, toujours dans le but de sauvegarder si possible, l’image de marque d’une communauté religieuse

    Si tant est que la thése de la maladie mentale , pour les cas d’agressions individuelles, ne serait plus du tout d’actualité dans le lexique de communication de ces messieurs en robe de magistrats , nous pourrions appréhender cette nouvelle posture , comme un renoncement devant le désir de continuer à mentir effrontément , et donc une victoire de la vérité, sur laquelle le peuple détient un droit légitime !

    En étant contrait de reconnaitre la validité d’une pulsion de haine doctrinale et raciale , non pas du tout pathologique , ce pouvoir pervers et ses juges aux ordres , accuse donc bien une défaite psychologique infligée par l’accumulation des drames , balayant toute forme d’illusion jusqu’ici fautivement entretenue , par des politicards ripoux se voulant les maitres du mensonge .

  2. alors maman angela Merkel ! tes enfants ne sont pas gentils avec les policiers ! tu n’a pas honte maman Merkel hein ! Deutschland uber alles ist vorbei ,!!!

Lire Aussi