Exclusif: un grand patron de presse allemand s’oppose frontalement à Merkel sur Erdogan !


Exclusif: un grand patron de presse allemand s’oppose frontalement à Merkel sur Erdogan !

On n’imagine même pas une telle chose en France. C’est le plus puissant et séduisant patron de presse allemand, Mathias Döpfner qui a osé ! Avec son groupe, il fait de la résistance anti Merkel-Erdogan. Y aurait-il encore un espoir dans l’humanité éventée des grands groupes de presse ? La réponse est dans la question et c’est son patron qui y répond.

Tout part d’un poème dévastateur par sa satire, de l’humoriste Jan Böhmermann contre Erdogan, qu’il traite « d’enculeur de chèvres. »

Enfer et damnation, le dictateur d’Ankara porte plainte contre le crapaud qui a osé le braver !  L’affaire devient crise politique majeure en Allemagne, puisque la catin Merkel valide la plainte de son ami Erdogan contre son compatriote. Elle évoque dans la validation de la plainte, l’appartenance de la Turquie à l’Otan, comme l’est l’Allemagne, precise-t-elle et avant et surtout, que la Turquie est candidate à l’adhésion de l’UE. Sans oublier dans son discours les « nombreux ressortissants turcs qui vivent dans notre pays ». Ce qui vaut bien des excuses pour cet horrible humoriste dégénéré qui dépasse les bornes.

Héroïquement, le patron du groupe Axel Springer, Mathias Döpfner, brave à son tour la catin Merkel du sultan d’Ankara. Et il le fait illico presto dans une lettre ouverte de soutien à l’humoriste Jan Böhmermann, dont je vous ai traduit l’intégralité en exclusivité.

Une forte solidarité se construit autour de l’humoriste. Merkel mettra-t-elle les genoux à terre devant les siens, au lieu de se coucher devant Erdogan ? Toute façon, elle finira allongée six pieds sous terre, le plus tôt sera le mieux.

Ou sont les « je suis Charlie » ? Ou est l’esprit du 11 janvier en France ? J’ai dû rêver. Ca n’a jamais existé …, du pur cinéma pour bobos !

SOLIDARITÉ DE LA FRANCE

AVEC JAN BÖHMERMANN ! 

LES ALLEMANDS NE SONT PAS NOS ENNEMIS, C’EST MERKEL, WASHINGTON ET L’UE QUI LE SONT, RÉVEILLEZ VOUS, RÉVOLTEZ VOUS ! 

Hildegard von Hessen am Rhein

Cher Monsieur Böhmerman,

Nous ne nous connaissons pas et, hélas, je n’ai pas eu l’occasion de voir vos programmes jusqu’à présent. Malgré tout, je vous adresse ici, cette lettre ouverte, car les réactions qu’ont provoquées vos satires sont révélatrices. Une cristallisation qui mène à un tournant.

D’avance je voudrai vous dire, que je trouve votre poème très réussi. J’ai éclaté de rire.

Je le souligne et cela me semble important car, ces derniers jours, aucun article n’est paru, accusateur ou approbateur qui a fait usage de la captatio benevolentiae, avant de souligner le mauvais goût, l’aspect primaire ou la vexation que représente votre satire sur Erdogan. C’est tout aussi original et pertinent, que si l’on faisait le reproche à un constructeur de formule 1, que ses voitures vont trop vite !

Que votre poème ait été de mauvais goût, primaire et vexatoire, était bien le but de l’affaire, si j’ai bien compris. Vous avez tout simplement rassemblé tous les stéréotypes vexatoires et en particuliers ceux qui s’appliquent au monde musulman, afin, dans une exagération grotesque en effectuer une satire de mauvais goût.

L’art et la liberté satirique

Vous avez voulu ironiser sur la timide « mise en boîte » qu’était la chanson sur Erdogan diffusée sur la ARD (première chaîne allemande), concernant la réaction peu tolérante du Président turc, pour secouer les gens par une provocation maximale, afin de les faire réfléchir, comment une société réagit à la satire et plus important encore sur l’intolérance à la satire de non démocrates. Une œuvre d’art. Comme toute grande satire. Et libre en tant que telle. Ou non ? Je ne comprends pas très bien l’agitation suscitée par votre texte. S’il y a en Allemagne une régression hitlérienne de la tradition de liberté d’expression, artistique et humoristique héritée de Tucholsky, il n’en va pas de même sur les provocations qui heurtent les sensibilités religieuses, en particulier chrétiennes, pour lesquelles tout est permis en Allemagne.  

Votre apparition sur la ZDF (chaîne publique allemande) me fait penser à l’œuvre considérée comme la plus célèbre du sculpteur Martin Kippenberger. Elle montre en plusieurs versions sculptées dans le bois, un crapaud souriant crucifié. Tout à fait dans le style esthétique de ces bondieuseries du sud de l’Allemagne.

Dès lors qu’il s’agit de l’église catholique, le rire est programmé. Ce n’est jamais trop irrévérencieux ou vexatoire.

Et le titre d’une de ces crucifixions de crapauds (qui aujourd’hui sont négociées avec des sommes à six chiffres durant les ventes aux enchères) est: « Quelle est la différence entre Casanova et Jésus ; l’expression de Jésus lorsqu’on le cloue ». Kippenberger, ce peintre punk et provocateur artistique pluriforme, est du grand art chez Sotheby’s et Christies, qui rapporte des millions. Celui qui moufte est considéré comme beauf. Pareil pour « Titanic » (journal satirique allemand)  qui montre le Pape avec une tâche d’urine sur la robe.

Vous, cher Monsieur Böhmermann, vous devez désormais apprendre qu’il existe une autre échelle de valeurs, lorsqu’il s’agit de politiciens turcs de premier ordre. Une sorte de crise d’Etat a éclaté, uniquement, parce que vous avez désigné Monsieur Erdogan « d’enculeur de chèvres ».

A propos de baiser. Lorsque la ZDF (chaine publique allemande), financée par nos impôts, qui a comme mission d’éduquer de manière subtile, créé un hashtag : « Fick Dich Bild Zeitung », «Baise-toi, Bild Zeitung » (il s’agit du quotidien BILD) et en protège le domaine par « fickdichbildzeitung.com », toujours montré sur un spot de la ZDF, alors là, l’intelligentsia allemande, se tort de rire en se tapant sur les cuisses.   

« Fick dich, Bild », cela de la part de la chaine publique allemande, au moment de grande audience et commercialisé online – hohoho, c’est très audacieux. « Bild l’a bien mérité. Ils ne sont pas meilleurs !

La lâcheté du Gouvernement Fédéral

Il en va bien autrement pour le Président turc. Erdogan contrôle dans son pays environ 90% des tirages de journaux et chasse avec violence des places publiques, les manifestants qui sont d’un autre avis. Les opposants sont désignés comme « athéistes et terroristes ». Les étudiants qui manifestent risquent d’être expulsés des universités. Des professeurs d’universités, journalistes ou bloggers qui osent la critique sont immédiatement arrêtés, parfois torturés et les rédactions sont passées au peigne fin. Une manifestation pacifique pour les droits des homosexuels est dispersée par des lances à eau et des gaz lacrymogènes.

Pour un poème humoristique , le Ministère Public instruit contre Jan Böhmermann.

Le Président turc refuse l’égalité homme-femme. L’islam enseigne que les femmes sont avant tout des mères. Même contre les Kurdes, l’ordre du jour de l’armée turque est l’utilisation impitoyable de la violence, selon Amnesty International. Depuis l’été dernier, les seules violences contre les Kurdes sont responsables de centaines de morts. Il est évidemment plus important, contre un petit dédommagement de 3 milliards € que Erdogan règle le flux migratoire, afin que la situation ne dérape pas en Allemagne. Vous devez donc le comprendre, cher Monsieur Böhmermann, que le Gouvernement Fédéral doit s’excuser pour vos remarques peu sensibles. Celles-ci sont contreproductives dans la situation actuelle – liberté artistique ou non.

Nous pourrions aussi appeler tout cela ; faire des courbettes. Ou, comme l’indique le titre du chef d’œuvre de Michel Houllebecq : Soumission. 

Vôtre Mathias Döpfner

PS : Par mesure de précaution, je voudrais m’associer pleinement et entièrement à l’intégralité de vos propos de dénigrement et faire mien tous vos problèmes juridiques. Peut-être ferons nous connaissance devant les tribunaux à cette occasion. Avec le Président Erdogan comme expert spécialisé en limites du mauvais goût en matière satirique.  

Traduction: Hildegard von Hessen am Rhein

http://www.welt.de/debatte/kommentare/article154171281/Solidaritaet-mit-Jan-Boehmermann.html

http://hildegardvonhessenamrhein.over-blog.com/2016/04/exclusif-un-grand-patron-de-presse-allemand-s-oppose-frontalement-a-merkel-sur-erdogan.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




11 thoughts on “Exclusif: un grand patron de presse allemand s’oppose frontalement à Merkel sur Erdogan !

  1. AvatarAlain de Catalogne

    BRAVISIMO, c’est ce que j’attendais je n’osai l’espérer :; BRAVO MONSIEUR et j’espère comme dit Hildegarde que les CHARLIE VONT SUIVRE !!!!!

    ILS SONT OU LES CHARLIE ,,,,,,,,?????????
    ENFIN les TRAITRES VONT SE decouvrir !!!!!!

  2. Avatarclaude t.a.l

     » l’islam ne pouvait naître que dans un désert stupide, peuplé de bédouins crasseux qui n’avaient rien d’autre à faire que d’enculer leurs chameaux  »
    Houellebecq dans plateforme
    Bohmermann, Houellebecq : 2 expressions de l’évidence !

    Par ailleurs, j’aurais aimé un article sur ce qui s’est passé hier avec Finkielkraut à  » la nuit debout « .
    L’extrême bobo gauche, qui aime tant les références aux  » périodes les plus sombres de l’histoire  » a montré qu’elle n’était rien d’autre que les SA de la gauche au pouvoir .

    1. Christine TasinChristine Tasin

      il est vrai qu’o aurait pu/dû parler des nuits debout, de Finkelkraut, des gauchistes défendant les racailles s’en prenant plein la gueule de la part des racailles (dois-je avouer que j’ai ri ? l’arroseur arrosé, c’est intemporel ); on ne l’a pas fait, parce que l’on ne peut pas tout faire, parce que je sais que c’est pas mal traité sur d’autres sites… Mais vous auriez pu nous proposer un article sur le sujet Claude

      1. Avatarclaude t.a.l

        je n’aurais pas pu écrire cet article.

        il y a 2 jours, à propos de  » nuit debout « , j’aurais dit :  » plantez vos radis sous les pavés « ,  » faites des ateliers amour, diversité, expression libérée, and so on…… » ,
        et puis après, allez saccager des commerces, des concessionnaires
        d’automobiles, des agences bancaires – surtout les agences bancaires – ( même si je n’ai pas une sympathie extrême pour les banques ) ……..

        faut bien qu’on rigole ! quoi !

        mais, ce qui s’est passé avec Finkielkraut me tétanise.
        j’ai vu la vidéo où il est interviewé par  » cercle des volontaires  » après avoir été expulsé (  » facho « , etc… ) par les adeptes de la  » liberté d’expression « , du  » pluralisme « .
        et j’ai vu sa femme, Sylvie Topaloff, terrorisée, mais d’une dignité incroyable, celle qu’on peut voir dans les photos des déportés juifs , hommes, femmes et enfants vers Auschwitz .

        je ne peux pas écrire là dessus, sauf réitérer que l’extrême bobo gauche n’est pas autre chose que les S.A de la gauche au pouvoir.

  3. Avatarthomas

    Mathias Döpfner!
    le moment est peut-être venu à nous de se relever maintenant……..

    les mosquées /casernes sont là;
    les coupoles/casques sont là;
    les minarets/baïonnettes sont là
    les croyants/soldats sont et arrivent …………..

  4. AvatarJean Michel Gaudet

    Dans le paysage d’une affligeante médiocrité que nous offre la presse française, et une grande partie de la presse européenne, Mathias Dopfner , prend donc ici les rénes d’un combat d’autant plus valeureux , qu’il suppose la prise de risques judiciaires réels , que l’on ne peut plus relativiser .

    Cet homme a donc choisi de ne pas laisser tomber un satiriste entre les mains de l’arbitraire d’un gouvernement et d’une justice, qui tendent de plus en plus à placer la raison d’état , au dessus des principes les plus clairs de la liberté de parole

    Il est possible que Mathias Dopfner doive hélas payer le prix fort pour son courage public, mais au moins aura t il sauver l’honneur , par son incontestable vaillance , de la profession de journaliste, quand tellement de ses confrères , gavés de subventions, plient l’échine

    Si tant est que la diplomatie posséde en elle même, ses propres exigences, aucune démocratie, ne peut sans se trahir profondément, transiger sur le concept de liberté de la presse , et qui plus est quand la cible concernée n’est pas un doux bienfaiteur de l’humanité, mais un dictateur mafieux au comportement abject, dont la réputation ne doit absolument pas être ménagée par des citoyens encore épris de liberté .

    La presse en Europe n’est pas un organisme d’état , et doit donc conserver toute son indépendance, pour encore et encore dénoncer toute l’ignominie de personnages abominables tels que le fameux Erdogan, sans être obligée de devoir rendre des comptes à une justice elle même odieusement instrumentalisée !

  5. AvatarLili

    Bravo à cet homme, qui s’est conduit comme un »homme » !! Si je ne me trompe, aucun média en France n’en a parlé…..Auraient-ils peur de la comparaison ??

  6. BeateBeate

    JEU CONCOURS: Insultez Erdogan et gagnez 1.300 euros!

    Le magazine britannique Spectator a lancé une compétition littéraire baptisée « Insultez Erdogan », proposant à l’auteur du poème le plus virulent à l’égard du président turc la bagatelle de 1.000 livres sterling (1.266 euros). Participons?

    La consigne dit: le poème gagnant devra contenir le plus possible de gros mots. De cette manière, Spectator souhaite protester contre les limitations de la liberté d’expression qui sont devenues un vrai fléau ces derniers temps.

    Il n’est pas étonnant que le président Recep Tayyip Erdogan ait introduit des nouvelles lois contre la diffamation pour se défendre contre les critiques incessantes. Ces lois de lèse-majesté fonctionnent en Turquie, et elles semblent pénétrer déjà l’Europe, mettent en garde les organisateurs du concours.

    Dès que M. Erdogan est arrivé à la présidence en 2014, environ 2.000 procédures pénales sur des cas d’insultes contre lui ont été initiées.

    Le présentateur de télévision et comédien Jan Böhmermann a lu le 31 mars dernier sur la chaîne publique allemande ZDF un poème satirique accusant le président turc de représailles contre les Kurdes et les chrétiens et de répression à l’égard des journaux d’opposition. Par ailleurs, le satiriste avait qualifié le numéro un turc de « pervers, pouilleux et zoophile ».

    Recep Tayyip Erdogan n’a pas tardé à poursuivre Jan Böhmermann en justice. Le gouvernement allemand a cédé et a finalement autorisé des poursuites pénales contre le journaliste. M. Böhmermann est notamment accusé d’avoir violé l’article 103 du code pénal allemand (« Offense aux organes et représentants d’Etats étrangers ») et risque trois ans de prison.

    https://fr.sputniknews.com/international/201604201024397769-erdogan-insulte-poeme-concours/

  7. Avatarpauledesbaux

    non seulement ENCULEURS DE CHEVRE mais vous souvenez-vous de ce cheik qui a voulu le faire à son ANE et qui s’est pris un coup de pieds de cet ane parce qu’il n’a pas apprécié c’était juste un rappel ..

    1. Avatarpauledesbaux

      j’aurais aimé que la suite de mon commentaire paraisse cependant il était assez expicite de leurs coutumes bestiales

Comments are closed.