Quand Arte mythifie l'empire ottoman… pour mieux nous imposer les Turcs ?

Illustration : Danse de Zalongo. En 1803, un groupe de femmes de Souli, en Epire (une région montagneuse située dans le nord de la Grèce) furent piégées par des Turcs. Se sachant perdues, ne voulant pas tomber vivantes entre les griffes des Turcs, ces femmes se sont jetées avec leurs enfants du haut d’une falaise, sur le mont Zalongo. L’Eglise n’a pas condamné cet acte, et un monument a été érigé en Grèce pour commémorer le courage de ces femmes grecques. Quand un Grec veut complimenter une femme sur son courage, il lui dit: « Vous êtes une vraie Souliote ! » (Souliote: femme de Souli).

Arte consacre un véritable dossier à l’Empire ottoman et aux Balkans.
Je n’ai pas eu le temps de regarder, mais voici un résumé et les liens correspondants.
Maxime

« Cette première partie rappelle comment, à partir de 1821, date du soulèvement grec, jusqu’aux guerres balkaniques de 1912-1913, l’Empire ottoman se retire définitivement d’Europe, mettant un terme à près de cinq siècles de présence dans les Balkans. Cette histoire commune fut celle d’une coexistence complexe entre peuples chrétiens, musulmans et juifs, organisés par millet, ou communautés confessionnelles. Mais les appartenances religieuses vont progressivement cristalliser des identités nationales rigides et exclusives – serbes, grecques, bulgares… (1) aujourd’hui encore en conflit, plus de quinze ans après la fin des guerres de Yougoslavie.

Note de Christine Tasin

(1) Il est insensé de voir cette présentation noircir les peuples qui ont lutté pour leur indépendance contre la Turquie, contre l’islam, comme la Grèce, la Serbie et la Bulgarie. Ce sont eux que l’on accuse d’avoir mis à mal le vivre ensemble, à cause de leurs « identités nationales rigides, et exclusives ». Bref, vous osez dire non à l’envahisseur, musulman de surcroît, c’est vous le fauteur de trouble pour Arte !

C’est un Empire ottoman affaibli qui entre en guerre en 1914, aux côtés des Empires allemand et austro-hongrois. Désormais recentré sur l’Asie Mineure – l’Anatolie – et ses dernières provinces arabes de Syrie, de Palestine, de Mésopotamie et du Hedjaz (ouest de la péninsule arabique), l’Empire ottoman est en guerre sur toutes ses frontières. C’est dans ce contexte de repli que se déroule l’extermination des Arméniens, premier génocide du XXe siècle. Mais peu après, les aspirations nationales gagnent les peuples arabes, las du joug ottoman, de plus en plus répressif sous le régime des Jeunes Turcs.

Britanniques et Français vont exploiter cette soif d’autonomie pour asseoir leur mainmise sur le Proche et le Moyen-Orient, au mépris des promesses faites durant la Grande Guerre. Naissent ainsi des nations fragiles aux frontières contestées : Liban, Syrie, Palestine, Transjordanie, Irak… Une région aujourd’hui bouleversée par des conflits qui trouvent leurs racines dans ces années cruciales (2).

Note de Christine Tasin

(2) Et cela continue ! Ni les Etats-Unis, qui sont aux grandes manoeuvres internationales depuis plus d’un siècle et auxquels on doit, entre autres, la tragédie irakienne qui a fait naître l’EI, ni l’islam, les Frères musulmans et leur volonté de faire renaître la Califat ne sont montrées du doigt ! Comme par hasard la France et la Grande Bretagne seraient les grands responsables d’ immonde bordel du Moyen Orient…

Six siècles durant, l’immense Empire ottoman a imposé sa puissance sur trois continents et sept mers. Terre des Lieux saints des trois monothéismes, mosaïque de langues, de cultures et de religions sans équivalent dans l’histoire, cette puissance exceptionnelle (3) s’est pourtant effondrée en moins d’un siècle, de l’indépendance de la Grèce, premier État-nation à s’émanciper de l’Empire en 1830, jusqu’à l’avènement de la République de Turquie en 1923, sous l’égide de Mustafa Kemal Atatürk. Des guerres israélo-arabes à l’éclatement de la Yougoslavie, de l’invasion de l’Irak au chaos syrien, ses ruines et ses lignes de faille, autant ethniques que religieuses, ont façonné un monde moderne dont les fractures multiples apparaissent désormais au grand jour. Passionnant et dense, ce documentaire en deux parties retrace avec fluidité la mécanique politique, économique et sociale qui a conduit l’Empire ottoman à sa fin. Grâce à des images d’archives rares et aux contributions éclairantes d’historiens américains, européens et proche-orientaux, il fait revivre une page d’histoire largement méconnue, mais essentielle pour comprendre les bouleversements contemporains ».

Note de Christine Tasin

(3) Insensé ! Ce panégyrique  fait pour réconcilier les Français avec la Turquie, son entrée dans l’UE, la libre-circulation de ses 70 millions d’habitants en Europe oublie, bizarrement, le joug ottoman sans pitiés, les enlèvements de jeunes garçons émasculés pour devenir les janissaires, les fameux soldats turcs sans pitiés, les enlèvements de fillettes et jeunes filles vendues sur les marchés pour peupler les harems…   Que dire encore des exécutions  et tortures sauvages, sadiques, inhumaines… exercées contre les peuples conquis ou envahis par les Turcs qui leur crevaient les yeux, les empalaient, les écorchaient vifs…

C’est Eva et sa famille, chrétiens d’Orient, qui devraient être sur les plateaux télé pour parler de la Turquie :

http://resistancerepublicaine.com/2015/03/12/les-victimes-des-turcs-ecorchees-vives-empalees-les-yeux-creves-suppliaient-leurs-bourreaux-de-les-achever-par-eva/

http://resistancerepublicaine.com/2015/03/24/javais-dix-ans-les-turcs-planifierent-notre-extermination-par-la-famine-par-eva/

http://resistancerepublicaine.com/2014/10/17/vous-savez-ce-que-sont-les-turcs-de-profession-ils-sont-pourtant-legion-par-eva/

Il est trop tôt pour parler du contenu que nous n’avons pas vu, ce sera l’objet d’un autre article si l’on de nos lecteurs  a la bonne idée de visionner et d’en tirer un  petit article. En tout cas la présentation amène à regarder l’ensemble du dossier avec méfiance…

 

 207 total views,  2 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Oui bien sûr, ils nous font croire que l’islam c’est la religion d’amour et de paix et de tolérance après les attentats!, que c’est le mauvais Islam, que les djihadistes qui tuent des arabe chrétiens et juifs, en Afrique ou ailleurs dans le monde, sont des touristes du club med inoffensifs.
    Je dis à ces connards de criminels qui nous la resservent, qui se protègent derrière leurs lois liberticides, qui ont du sang sur les mains et à tous ceux qui couvre la meurtrière Islam, Nuremberg pour vous assassins!:
     » Si vous avez peur de parler contre la charia et l’Islam, vous êtes déjà esclaves ».
    Nous nous faisons de la résistance contre l’esclavage.
    L’hospitalité à des limites, je réclame des frontières contre la haine contre nos peuples européens, l’Islam de la haine dehors! et vous avec.
    Et pourtant les victimes n’avaient rien dessiné, comme quoi fermer sa gueule ne met pas à l’abri.
    Elle m’énerve cette phrase:
    Il faut toujours voir le bon côté des choses. »
    Du genre si tu tombe d’un escalier tu vas dire : Cool je suis déjà en bas!.
    C’est grâce à votre mixité par la force que nous en sommes là aujourd’hui, bande d’assassins.
    Et bien sûr les plus grands exclus sont tous les européens à qui on ne jamais leurs avis, marre! de votre haine pervers retourné contre nous et votre mixité haineux et raciste.
    Colons des affiches partout à l’intention des gouvernements criminels, avant de dénoncer L’Islam meurtrière que vous utilisé contre nous les européens, c’est de dénoncer ces criminels aux pouvoirs :
     » Vous avez du sang sur les mains, assassins!, criminel!, arrêtez votre haine contre l’Occident, bande de Fascistes, Nuremberg! pour vous.
    Les Fascistes de demain s’appellerons des anti fascistes.
    Winston, Churchill.

  2. En ce moment ils sont en train massacrer des centaines de Kurdes hommes, femmes, enfants, aux lance-flammes et aux couteaux mais Arte n’en parle pas.
    Vive l’europe celle là avec un petit e

  3. Il ne faut pas regarder ses conneries c’est de l’enfumage. Il faut se souvenir d’une chose, les musulmans sont incompatible avec les Chrétiens. C’est tout.

  4. Bonjour,
    J’ai regardé, mardi, cette émission.
    Le ton général de l’émission, ou plutôt de la propagande, est bien celui que vous dites :
    « Quel dommage que le bienfaisant empire ottoman ait cédé la place à des nations ! C’est la cause de tous les malheurs !! ».
    1000 ans de barbarie ottomane contre l’Europe chrétienne sont ainsi évacués …
    Relire par exemple les récits poignants de la prise abominable de Constantinople (1453) par les Ottomans.
    Aucune différence entre la prise abominable de Smyrne (1922) par les descendants des premiers.
    Ainsi faire débuter la barbarie turco-musulmane lors du réveil des nations européennes, se débarrassant du joug colonial musulman , à la fin du XIX ème, est une imposture …
    Mais pour tous ces journalistes le colonialisme est une infection … saut lorsque le colon est le Musulman !

      • Bonjour,
        Ce n’est pas dans mes habitudes de mentir. Voir ma réponse à votre contribution précédente.

  5. J’ai vu les documentaires sur l’Empire ottoman, et dans l’ensemble ils m’ont paru assez objectifs. Ils exposent la situation des minorités « protégées » sans angélisme. Ils s’appuient sur de nombreuses images d’archives, c’est à voir. En revanche, le film documentaire sur le siège de Sarajevo qui suivait était d’un parti pris effarant, faisant de Sarajevo l’exemple du bonheur multiculturel que ses habitants ont voulu défendre. Je n’ai pas tenu jusqu’au bout.

    • Merci de ce résumé ; merci aussi à Antiislam pour avoir partagé son ressenti. Je regarderai quand même, avec un oeil critique.

  6. Merci Christine pour les commentaires. J’essaie de regarder cela dans quelques semaines, mais je saurais au moins à quoi m’en tenir alors. Quel dommage, moi qui croyais qu’Arte était revenue sur le bon chemin après la trilogie consacrée aux Romains en Germanie (et peut-être aussi celle qui évoque Charlemagne, que je dois aussi regarder quand j’aurais plus de temps libre)…

    • Cela dit, j’ai déjà regardé les dix premières minutes du premier épisode et les infériorités imposées aux non musulmans sont bien pointées du doigt…. c’est la suite qu’il faudra voir pour que les aspects contestables puissent apparaître.

    • ma foi mon cher Maxime je n’ai fait que commenter la présentation sans préjuger de l’émission que je n’ai pas vue !

      • Avant de critiquer un travail, il faudrait d’abord regarder les deux épisodes qui sont tournés dans les règles de l’art historique, sans prise de parti, comme vous le signifiez. Ce que vous faites équivaut à critiquer un livre que l’on a pas lu sur base de la 4e de couv!! Des pratiques de mauvais journalisme…
        Tout ce que vous soulignez est une pure interprétation exacerbée qui tire quelques phrases hors du contexte où elles sont produites.
        Personnellement, je n’ai rien décrypté de tel dans le film lui-même, bien au contraire… Les turcs ne sont pas plaints par le réalisateur! La trame est bien plus fine que cela, très éclairante, intelligente et mesurée sur les racines de la situation actuelle. Allez y voir samedi quand il repasse sur Arte, cela vous fera du bien.

        • Bonjour,
          Si Christine ne l’a pas vu,(pour cause de téléphobie), nous sommes plusieurs à l’avoir vu.
          Si ce documentaire était intéressant, l’idéologie sous-jacente était le larmoiement sur la fin d’un empire bienfaisant et multi-ethnique.
          L’apparition de nations libres, en particulier en Europe, libres de 1000 ans d’horreurs musulmanes, y est présentée comme une catastrophe.
          C’est curieux comme les élites adorent la colonisation quand elle est d’essence musulmane.
          Je crois qu’il nous faudra attendre longtemps pour voir des larmoiements des médias sur la fin de l’empire colonial français dont, pourtant, les vertus étaient infiniment plus grandes: rien que l’immigration musulmane massive que nous subissons en est une preuve.
          On n’a jamais vu les Bulgares ou les Serbes mourir d’envie d’immigrer en Turquie …

  7. Ont a pas besoin des turcs ! qu’ils reste dehors de l’Europe et si ils font du chantage qu’ils vont nous envoyer tout les migrants comme actuellement ! dans ce cas réexpédition chez les trucs et fermons toute nos frontières et tirer a vue si infiltration de ces terroristes ce n’est pas un peuple qui veut s’intégrer à notre culture Judeo Chrétienne alors dehors les trucs et vite et qu’ils aillent tous chez leurs frère musulmans en Arabie Saoudite et au Qatar leurs frères Terroristes islamistes qu’ils soutiennent contre l’Europe ces salopards de faux culs !

    • Avant de critiquer un travail, il faudrait d’abord regarder les deux épisodes qui sont tournés dans les règles de l’art historique, sans prise de parti, comme vous le signifiez. Ce que vous faites équivaut à critiquer un livre que l’on a pas lu sur base de la 4e de couv!! Des pratiques de mauvais journalisme…
      Tout ce que vous soulignez est une pure interprétation exacerbée qui tire quelques phrases hors du contexte où elles sont produites.
      Personnellement, je n’ai rien décrypté de tel dans le film lui-même, bien au contraire… Les turcs ne sont pas plaints par le réalisateur! La trame est bien plus fine que cela, très éclairante, intelligente et mesurée sur les racines de la situation actuelle. Allez y voir samedi quand il repasse sur Arte, cela vous fera du bien.

Les commentaires sont fermés.