Apprenez à vos enfants et petits-enfants nos chants résistants et militaires

Notre identité, notre histoire, notre patrimoine, c’est aussi les chants militaires et résistants et, en sus de la Marseillaise, il nous faut répéter et enseigner nos chants.

Voici pour rappel les paroles de 4 d’entre eux avec dessous un enregistrement youtube pour la musique.

Je commencerai, pour le premier, par un hommage à mes grands-parents qui étaient alsaciens. Ils se sont réfugiés dans les montagnes du Jura pendant la 2ème guerre mondiale pour ne pas être forcés d’aller bosser en Allemagne pour l’ennemi de l’époque.

Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine .
Paroles :
France à bientôt ! car la sainte espérance
Emplit nos cœurs en te disant : adieu.
En attendant l’heure de la délivrance,
Pour l’avenir… Nous allons prier Dieu.
Nos monuments où flottent leur bannière
Semble porter le deuil de ton drapeau.
France entends-tu la dernière prière
De tes enfants couchés dans leurs tombeaux ?
Refrain [*]
Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine
Et, malgré vous, nous resterons Français
Vous avez pu germaniser la plaine
Mais notre cœur vous ne l’aurez jamais
Eh quoi ! nos fils quitteraient leur chaumière
Et s’en iraient grossir vos régiments !
Pour égorger la France, notre mère,
Vous armeriez le bras de ses enfants !
C’est contre vous qu’elles leur serviront
Le jour où, las de voir couler nos larmes
Pour nous venger leurs bras se lèveront.
au Refrain
Ah ! jusqu’au jour où, drapeau tricolore,
Tu flotteras sur nos murs exilés,
Frères, étouffons la haine qui dévore
Et fait bondir nos cœurs inconsolés.
Mais le grand jour où la France meurtrie
Reformera ses nouveaux bataillons,
Au cri sauveur jeté par la patrie,
Hommes enfants, femmes, nous répondrons.
au Refrain
Musique :


https://www.youtube.com/watch?v=NuWj4BzV-TY
 
Nous sommes en résistance, n’oublions pas le Chant des partisans
Paroles :
Le chant des partisans
Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne ?
Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme.
Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes.
Montez de la mine, descendez des collines, camarades !
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades.
Ohé, les tueurs à la balle et au couteau, tuez vite !
Ohé, saboteur, attention à ton fardeau : dynamite…
C’est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères.
La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère.
Il y a des pays où les gens au creux des lits font des rêves.
Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue, nous on crève…
Ici chacun sait ce qu’il veut, ce qu’il fait quand il passe.
Ami, si tu tombes un ami sort de l’ombre à ta place.
Demain du sang noir sèchera au grand soleil sur les routes.
Chantez, compagnons, dans la nuit la Liberté nous écoute…
Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne ?
Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh
Musique ( Yves Montand, la meilleurs version à mon goût ) :

https://www.youtube.com/watch?v=9Q7IFZpITxs
Tous ces chants sont des Chants patriotiques qu’ils vous faut apprendre .
Montrons notre cohésion par les chants qui ont forgés notre histoire et notre Nation.
 
Voici  enfin des chants militaires qu’il faut remettre au goût du jour .
Le régiment de Sambre et Meuse .
Et aussi le Chant du départ, que nous pourrons chanter à l’unisson lors de nos manifs et autres rassemblements .
Paroles du Régiment de Sambre et Meuse :
1. Tous ces fiers enfants de la Gaule
Allaient sans trêve et sans repos
Avec leur fusil sur l’épaule
Courage au cœur et sac au dos,
La gloire était leur nourriture.
Ils étaient sans pain, sans souliers,
Le soir ils couchaient sur la dure
Avec leur sac pour oreiller.
Refrain:
Le régiment de Sambre-et-Meuse
Marchait toujours au cri de liberté
Cherchant la route glorieuse
Qui l’a conduit à l’immortalité.
2. Pour nous battre ils étaient cent mille.
À leur tête, ils avaient des rois !
Le général, vieillard débile,
Faiblit pour la première fois.
Voyant certaine la défaite,
Il réunit tous ses soldats
Puis il fit battre la retraite,
Mais eux ne l’écoutèrent pas !
Refrain
3. Le choc fut semblable à la foudre.
Ce fut un combat de géants.
Ivres de gloire, ivres de poudre,
Pour mourir ils serraient les rangs.
Le régiment par la mitraille
Était assailli de partout.
Pourtant la vivante muraille
Impassible restait debout.
Refrain
4. Le nombre eut raison du courage,
Un soldat restait : le dernier !
Il se défendit avec rage
Mais bientôt fut fait prisonnier.
En voyant ce héros farouche
L’ennemi pleura sur son sort !
Le héros prit une cartouche
Jura, puis se donna la mort !
(Dernier refrain)
Le régiment de Sambre et Meuse,
Reçut la mort au cri de « Liberté »,
Mais son histoire glorieuse
Lui donne droit à l’immortalité
Musique du régiment de Sambre et Meuse :

https://www.youtube.com/watch?v=dvKVbvxKfdY
 
Paroles du Chant du départ :
LE CHANT DU DÉPART.
UN REPRESENTANT DU PEUPLE.
La Victoire, en chantant, nous ouvre la barrière ;
La Liberté guide nos pas ;
Et du nord au midi, la trompette guerrière
A sonné l’heure des combats.
Tremblez, ennemis de la France,
Rois ivres de sang et d’orgueil !
Le peuple souverain s’avance ;
Tyrans, descendez au cercueil.
La république nous appelle ;
Sachons vaincre, ou sachons périr :
Un Français doit vivre pour elle ;
Pour elle, un Français doit mourir.
CHANT DES GUERRIERS.
La république, etc.
UNE MÈRE DE FAMILLE.
De nos yeux maternels ne craignez point les larmes ;
Loin de nous de lâches douleurs !
Nous devons triompher, quand vous prenez les armes :
C’est aux rois à verser des pleurs.
Nous vous avons donné la vie :
Guerriers, elle n’est plus à vous :
Tous vos jours sont à la patrie ;
Elle est votre mère avant nous.
CHŒUR DES MÈRES DE FAMILLE.
La république, etc.
DEUX VIEILLARDS.
Que le fer paternel arme la main des braves ;
Songez à nous aux champs de Mars :
Consacrez dans le sang des rois et des esclaves
Le fer béni par vos vieillards ;
Et, rapportant sous la chaumière
Des blessures et des vertus,
Venez fermer notre paupière,
Quand les tyrans ne seront plus.
CHŒUR DES VIEILLARDS.
La république, etc.
UN ENFANT.
De Barra, de Viala, le sort nous fait envie ;
Ils sont morts, mais ils ont vaincu ;
Le lâche accablé d’ans n’a point connu la vie :
Qui meurt pour le peuple a vécu.
Vous êtes vaillans, nous le sommes ;
Guidez-nous contre les tyrans ?
Les républicains sont des hommes ;
Les esclaves sont des enfans.
CHŒUR DES ENFANS.
La république, etc.
UNE ÉPOUSE.
Partez, vaillans époux, les combats sont vos fêtes ;
Partez, modèles des guerriers ;
Nous cueillerons des fleurs pour en ceindre vos têtes ;
Nos mains tresseront vos lauriers.
Et si le temple de mémoire
S’ouvrait à vos mânes vainqueurs,
Nos voix chanteront votre gloire,
Et nos flancs portent vos vengeurs.
CHŒUR DES ÉPOUSES.
La république, etc.
UNE JEUNE FILLE.
Et nous, sœurs des héros, nous qui de l’hyménée
Ignorons les aimables nœuds,
Si, pour s’unir un jour à notre destinée,
Les citoyens forment des vœux,
Qu’ils reviennent dans nos murailles,
Beaux de gloire et de liberté,
Et que leur sang, dans les batailles,
Ait coulé pour l’égalité.
CHŒUR DES JEUNES FILLES.
La république, etc.
TROIS GUERRIERS.
Sur ce fer, devant Dieu, nous jurons à nos pères,
A nos épouses, à nos sœurs,
A nos représentans, à nos fils, à nos mères,
D’anéantir les oppresseurs.
En tous lieux, dans la nuit profonde
Plongeant l’infâme royauté,
Les Français donneront au monde
Et la paix et la liberté.
CHŒUR GÉNÉRAL.
La république, etc.
Musique du Chant du Départ :

https://www.youtube.com/watch?v=UZ6kxB3zX8o

Il ne vous reste plus qu’à apprendre les paroles et surtout à chanter juste et à l’unisson, le plus difficile. Y a du boulot .
La lutte continue.

 216 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Le chant des partisans est de loin le meilleur! Il appellait les Français à se dresser contre un occupant , l’Allemand à l’époque,qui enchaînait notre pays!
    Aujourd’hui c’est encore pire! On n’enchaîne pas notre patrie, on terrorise notre peuple trop accueillant …… avant de le remplacer!

  2. J’ai appris le Chant du Départ et le Chant des Partisans en CM2, chez les bonnes soeurs, nous en connaissions la signification et nous les avons chantés en fin d’année à la fête de l’école, c’était en 1965.
    Quel directeur d’école « oserait » faire chanter « ça » à ses élèves en 2016 ?
    Vous avez donc raison, c’est à nous d’apprendre ces chants à nos enfants.

    • Etant à l’école primaire dans les années 1990, je n’ai jamais appris le moindre chant patriotique et je confesse ne pas connaître par coeur la Marseillaise, même si bien sûr j’ai déjà lu le texte plusieurs fois… J’aurais aimé l’apprendre, de même que j’aurais aimé recevoir une éducation religieuse (la faute aux parents cette fois-ci). Je me rattrape sur le tard…

Les commentaires sont fermés.