Rappel : ils ont même rasé le plus vieux monastère chrétien d'Irak, âgé de 1400 ans !

Les ruines grecques et romaines ne leur suffisaient pas, il fallait que le siècle du pédophile assassin devienne l’an zéro de l’histoire de l’humanité…  Et ils ont condamné Sébastien Jallamion, avec notamment une mise à pied de 24 mois sans salaire,  pour avoir mis une cible sur le tête du soi-disant calife Baghdadi…

Le plus ancien monastère chrétien en Irak a été réduit en un champ de ruines. Il a été détruit au bulldozer et avec des explosifs entre le 27 août et le 28 septembre 2014. Le monastère de Saint-Elie (Dair Mar Elia ) de Mossoul avait été construit entre 582 et 590.

Il a rejoint la longue liste de plus de 100 sites religieux et historiques démolis, y compris des mosquées, des tombeaux, des sanctuaires et églises, desmusées et des bibliothèques en Syrie et en Irak. Les photos obtenues par l’Associated Press (AP) confirment les pires craintes des autorités religieuses et les défenseurs du patrimoine du Monastère Saint-Elie de Mossoul.

A la demande de l’agence de presse américaine AP, le cabinet d’imagerie spatiale DigitalGlobe a pris des photos satellite du site. En les comparant avec des images antérieures, DigitalGlobe a pu identifier la date du «crime» : entre le 27 août et le 28 septembre 2014. Avant le 27 août, même sans toit, le monastère avait encore ses 26 chambres, son sanctuaire et sa chapelle. Un mois plus tard, «les murs de pierre ont été littéralement pulvérisés», constate pour AP le spécialiste en imagerie satellitaire Stephen Wood, PDG de l’analyse AllSource.
Le monastère, appelé Dair Mar Elia, porte le nom du moine chrétien assyrien – Saint-Élie – qui l’a construit entre 582 et 590 AC. C’était un site sacré pour les chrétiens irakiens pendant des siècles. Le site a subi plusieurs dégradations à travers l’Histoire au gré des guerres.
 
Dans son bureau en exil à Erbil, dans le nord de l’Irak, le révérend Paul Thabit Habib, 39 ans, voit cette destruction d’un site religieux sacré comme une tentative et une volonté d’expulser définitivement les chrétiens hors d’Irak et éliminer la culture chrétienne de la région comme si elle n’avait jamais existée. En Irak, la population chrétienne a chuté de 1,3 million à 300.000 fidèles, selon les autorités ecclésiastiques. 

http://geopolis.francetvinfo.fr/l-etat-islamique-rase-le-plus-vieux-monastere-chretien-d-irak-age-de-1400-ans-93295

 119 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Pratiquement rien , pour ne pas dire quasiment rien n’est divulgué par les merdias Français au sujet de ces destructions de monuments irremplaçables , que ce soit en Irak ou en Syrie , et dans les territoires musulmans en général . Je suis curieux de savoir ce qu’il doit rester de Palmyre par exemple !

    • Palmyre, simplement évoquer ce mot devrait faire verser des larmes à chacun

  2. Le jour viendra ou c’est leurs saloperies de mosquées que l’on rasera

  3. Et chez nous, pendant ce temps, des mosquées poussent comme des champignons.

    • Eh oui il faut (selon nos intelo) les civiliser en leur montrant comment on répond avec amour au poignard

  4. Ils ont, encore, une fois de plus, mis en évidence leur grand esprit créatif. ^^
    PLus cons qu’eux, tu meurs !

  5. La fameuse tolérance des muzz….Et ouverts aux autres ils auraient du rajouter dans leur mantra du mensonge

  6. Et nous pendant ce temps là nous accueillons toute la pourriture islamique du monde arabe au nom de la solidarité . Nous sommes vraiment des pauvres cons .

    • Tu as raison Alain ! La pourriture islamique du monde arabe est bien chez nous mais personne ne fait rien ! …

Les commentaires sont fermés.