A l’attention de monsieur Dupont-Aignan qui croit que les vrais musulmans respectent nos lois

Brèves Publié le 3 février 2016 - par - 6 commentaires

Ces propos sont inacceptables sur le fond, alors que notre pays est en guerre, et déconsidèrent les Français musulmans qui pratiquent leur foi dans le respect de nos lois.  » dit Dupont-Aignan
M.Dupont-Aignan : Les Français musulmans pratiquent leur foi en respectant nos lois.
Ratib Nabulsi : Le musulman est l’arme la plus forte …

Ratib Nabulsi, l’islamiste imberbe, pro-charia, pro-Hamas, djihadiste et notoirement homophobe … Son nom complet est Mohamad Ratib Al-Nabulsi[1]. C’est un frère musulman[6] syrien né en 1938. Il a obtenu un doctorat de l’université de Dublin en 1999
Son dernier livre, en arabe, s’intitule : Quand viendra la victoire d’Allah ?
A la page 32 de son livre, il y a ce passage, je traduis : « Le musulman est l’arme la plus forte … Certains s’avouent vaincus, psychologiquement, car ils pensent que quoi qu’adviendrait notre force, nous ne pourrons jamais vaincre notre ennemi. Dans leurs esprits, l’ennemi est plus fort que nous et a des armes que nous n’avons pas. Mais ceux-là oublient que nous avons une arme que l’ennemi n’a pas : l’homme musulman, le soldat musulman, qui lorsqu’il livre bataille, il ne choisit qu’entre deux choses : soit la victoire, soit la mort en martyr pour la cause d’Allah.
Le soldat musulman ne pense jamais à la défaite et ne se rend jamais … Même si notre ennemi possède tout genre d’armes, il ne pourra jamais nous vaincre, tant que nous restons avec Allah et qu’Allah reste de notre côté. Si l’ennemi à des avions de chasse, des chars, des missiles balistiques et d’autres, nous possédons l’arme la plus forte. Nous possédons le croyant qui chérit la mort pour avoir la vie !
Je me demande quelle machine militaire pourrait barrer la route à un homme qui veut mourir et qui préfère mourir que de vivre humilié. Le calife Abou Bakr al-Seddiq avait recommandé à son commandant Khalid Ibn al-Walid, lorsqu’il l’avait envoyé combattre les apostats : « Attache-toi à la mort, Allah t’offrira la vie » » Fin de citation.
Source : Médiapart : 25 janv. 2016 Par Mohamed LOUIZI

(1) Note de Christine Tasin

Ce personnage est l’un des 3 prédicateurs invités au Congrés de l’Uoif par Lasfar puis priés de s’abstenir par mesure de  précaution, voir http://resistancerepublicaine.com/2016/02/03/congres-uoif-lasfar-se-fiche-ouvertement-de-cazeneuve-seule-marine-le-pen-est-a-la-hauteur/

Print Friendly, PDF & Email
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Lanlignel Armand
Lanlignel Armand
il y a 5 années

Rien de nouveau sous le soleil! L’obscurantisme pseudo-religieux sera toujours de l’obscurantisme empoisonnant les esprits réceptifs.

Olivier
Olivier
il y a 5 années

Lasfar y croit dur comme fer à la victoire de l’Islam…jamais il ne s’arrêtera…

Diogene le paien
Diogène
il y a 5 années

Et les bobos répètent leurs mantras, inlassablement, en dodelinant de la tête :
« richesse de la diversité/ richesse de la diversité »
RD…RD…RD…

Certains bobos esquissent, cependant, un léger rictus quand la « diversité » les « investit profondément » dans le fondement…

Le Chatelain
Le Chatelain
il y a 5 années

Citez moi un seul pays musulman démocratique ?
Sur les 10 pays les plus violents au monde, 8 sont des pays Musulmans
20% des Musulmans d’Angleterre ne condamnent pas Daesch
Le nombre de radicalisé grimpe, et
Si je calcule bien, les adeptes du lislamcèpaçà sont très peu nombreux et le chiffre risque de descendre encore très vite avec les nouveaux venus !

carlesen
carlesen
il y a 5 années

Pour clore le bec d’un musulman un eseule question à lui poser. Qu’il cite un seul verset du coran tolérant envers les non musulmans et qu ece verset ne soit pas abrogé par exemple par le verset 29 de la sourate 9.

Dorylée
Dorylée
il y a 5 années

Dupont-Aignant avait bien commencé sa carrière politique mais il s’est rapidement intégré dans le moule de la bien pensance. Aujourd’hui, il est au monde politique ce que le zéro est à l’addition : l’élément nul. Il est là, il occupe une place dans l’opération mais n’a aucune influence sur le résultat. On peut le remplacer par un point…

Lire Aussi