Conseils à Robert Ménard pour contourner les interdits

Faut il rappeler que le fait de prévenir simplement des services de police nationaux ou municipaux, en cas de constatation de délit, n’est pas le privilège d’une quelconque « milice » mais un droit naturel de n’importe quel particulier .

Au niveau d’un quartier avons nous vu des actions de voisins solidaires organiser la surveillance de maisons vacantes pendant les congés de leur propriétaire, sans que l’autorité administrative n’invoque jamais la notion de « milice d’extrême droite »

 

Devant la position d’obstruction de cette administration partiale et psycho rigide, je conseille à Monsieur Ménard de prendre de maniére totalement informelle, contact avec les anciens militaires ou policiers retraités de la ville pour, selon les besoins, les placer en surveillance passive aux endroits sensibles , en les équipant de moyens de communication pris sur le matériel de la police municipale, les mettant en position de prévenir en cas de situation anormale

La procédure quasi confidentielle ici décrite , aura l’immense mérite de court-circuiter les instances administratives forcément hostiles au maire de Béziers . Il existe des circonstances où il faut se débrouiller en dehors des voies strictement officielles pour obtenir un résultat positif.

 

Dans le cas de figure ici décrit, la présence de ces personnes sur le terrain, au rôle de pure information passive, ne figurera dans aucun document municipal, pour ne pas provoquer la réaction ubuesque d’un préfet stipendié du pouvoir gauchiste .

Enfin considérons qu’un maire  ne doit pas systématiquement se considérer comme obligé de rendre compte de toute initiative dans sa commune, ou alors on transfère tous les pouvoirs à la préfecture du lieu, on fera donc des économies !

Note de Christine Tasin

En sus de l’exemple des voisins vigilants, on notera qu’aucun préfet n’a fait de référé pour interdire aux milices musulmanes de soi-disant assurer la sécurité de quelques églises la nuit de Noël

 29 total views,  2 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Cependant , ça se saura toujours.
    Et ce seront les personnes à titre personnel que le pouvoirs demandera des comptes
    Et donnez du matériel de police communal indiquera une complicité de la Marie
    Et je ne sais pas si le fait de prêter à des particuliers lambda ce matériel est illégal

  2. Si nous avons pas droit à une milice, les musulmans non plus, ces gauchistes vont ils réagir contre ces milices ou pas.
    En autres une milice privé de volontaire comme à Calais n’est pas interdite, rémunéré ou pas, il est pas interdit de se promener, ni de se défendre et d’appeler la police.
    Cela montre bien, en même temps, la mauvaise foi des opposants, qui est très parlant.
    Et connaissant notre ami Robert Ménard, cela ressemble à un teste d’honnêteté.

  3. je ne comprend pas que l’on ne puisse pas mettre en avant ce fait , d’avoir permis que des milices musulmanes « surveillent « les abords des églises !! une pétition ou autres actions ?

  4. En somme ce qui revient a poster des lanceurs d’alertes en incivilités , cette définition doit être compatible au vivre ensemble , du moins je suppose ? seule la finalité compte .

Les commentaires sont fermés.