Un jeune de la Droite populaire, courageux, claque la porte au nez de Sarkozy et Juppé !

J’avais fait la connaissance de Pierre Gentillet sur radio Courtoisie, un jour où nous étions invités de conserve par Alain Bournazel et Nicolas Stocker dans le Libre Journal de l’Indépendance, et j’avais été étonnée et même admirative devant son intelligence, son humour, son patriotisme et son absence de langue de bois.

Cela se passait peu avant les Assises sur la Liberté d’expression et je l’avais invité à venir y prendre la parole.

Sa réponse m’avait donné à penser qu’il ne ferait pas long feu là où il était sauf à devenir comme les autres, éteint, étranger à soi-même, sans convictions, sans éthique : «  Cela m’intéresserait bien, mais pour le moment, je ne peux pas, dans mon parti ils en feraient une histoire« .

Son regard critique sur son parti, sa réponse franche et le fait qu’il n’ait pas insulté l’avenir « pour le moment » m’avaient bien plu… Et j’attendais avec impatience qu’il jette aux orties les Jeunes de la Droite populaire… La Droite populaire nous avait parfois donné quelques espoirs, avec un apéro saucisson-pinard ici (mais apéro désavoué par le grand chef Thierry Mariani…), avec un Nicolas Dhuick auteur d’une proposition de loi sur l’étiquetage du halal (proposition vite retirée et tombée dans les oubliettes… ) là, avec encore un Jacques Myard

Mais… tous ces gens, comme leur chef, Thierry Mariani, est capable de dire des choses justes pour les dénoncer ensuite par peur du politiquement correct

Alors, ces espoirs étaient retombés comme un soufflé, voyant leur politiquement correct, le refus de dénoncer l’inacceptable, à savoir les positions des possibles candidats à la présidentielle Juppé-Sarkozy… Bref, qui ne dit mot consent, et on avait fini par penser qu’ils étaient là pour faire croire aux bonnes gens qu’à l’UMP il y avait encore des patriotes. Oui, je sais, ils ont changé de nom, mais pas d’esprit, ils ne méritent pas de s’appeler ainsi, comme le dit Pierre Gentillet.

Combien de Pierre Gentillet sont encore en train d’hésiter à l’UMP,  chez Dupont-Aignan ou ailleurs ? On espère qu’il y en a beaucoup et qu’ils vont être nombreux à claquer la porte de ces partis qui ne peuvent nous apporter quoi que ce soit, l’un parce qu’européiste et adepte de la pensée unique comme l’a montré l’épisode Morano, l’autre parce que groupusculaire sans aucune chance de remporter quoi que ce soit il sert à faire le jeu de l’UMP en prenant des voix au FN (sans parler de son rapprochement inquiétant et dangereux avec Fils de France).   

Bravo à Pierre de mettre ses actes en conformité avec ses idées. Un Pierre Gentillet est une richesse pour la France, il se doit, il nous doit d’aller mettre ses talents au service de la cause patriote.

Christine Tasin

 

Ci-dessous article du lab d’Europe1 sur son départ 

 

C’EST DÉCIDÉ JE PARS – Il en a ras-la-casquette. Pierre Gentillet, le président des Jeunes de la Droite populaire – cette mouvance de Les Républicains dirigée par Thierry Mariani et situé à droite de la droite – annonce via Facebook ce 14 octobre son départ du parti.

S’il dit avoir toujours autant d’estime pour son propre mouvement, il fait en revanche une critique acide de l’ex-UMP qu’il refuse de nommer Les Républicains, signe selon lui d’une « soumission morale et idéologique de la droite à la gauche ». Pierre Gentillet ne se voit soutenir aucun candidat de son camp en vue de la présidentielle de 2017 :

Dans les candidats déclarés ou potentiels je ne vois aucun espoir. Se profile déjà un duel Juppé-Sarkozy, c’est dire si le choix est attrayant. Je ne veux pas soutenir un candidat tout en sachant très bien que l’un comme l’autre ne changera strictement rien aux problèmes principaux qui intéressent la France et les français que ce soit en matière d’immigration, de respect de notre identité, de sécurité, de souveraineté, de grandeur de la France.

Ces derniers mois, Pierre Gentillet a vu certains membres de la Droite populaire partir vers le FN, à l’image du responsable des Jeunes de l’Hérault ou de celui du Var. Lui-même avait été vu lors du réveillon de la Saint-Sylvestre avec des jeunes de l’UMP et des personnalités du FN et du FNJ. Il s’était également désespéré de voir les membres de son parti ne pas respecter le « ni-ni » lors des élections, à savoir un appel à ne voter ni à gauche ni à l’extrême droite lorsque cette configure se présente au second tour. Il avait alors menacé :

Si les cadres ne respectent pas la consigne, alors moi non plus, et je voterai FN et pas socialiste.

Pierre Gentillet tient cependant à préciser dans son post Facebook qu’il ne « quitte pas un parti pour un autre » :

Mon chemin s’arrête donc ici à l’UMP. Néanmoins tout ne s’arrête pas. Dans un avenir proche, je vais me concentrer sur des projets d’une toute autre nature. Je me retire donc temporairement de la vie politique.

Je ne pars nul part, je ne quitte pas mon parti pour un autre, en vue d’une place ou d’un poste. Que cela soit bien entendu.

Au FN, on confirme n’avoir reçu aucune demande d’adhésion du bientôt ex-président du mouvement de droite mais on ajoute en commentaire : « Il prend un peu de recul même si la vie est longue…« 

Du côté des Jeunes Républicains, on se dit plutôt ravi de ce départ. Pierre Liscia, délégué national du mouvement jeune, réagit auprès du Lab :

Dommage, ça ne nous permet plus de le virer du coup !C’était effectivement une discussion qui revenait assez régulièrement avant l’élection du nouveau bureau national des Jeunes Républicains en septembre, et on avait prévu de prendre une décision d’exclusion à l’occasion d’un Nième dérapage…

Des propos qui font doucement rigoler Pierre Gentillet, qui explique au Lab :

Le bureau des jeunes UMP ou républicains n’est pas habilité d’un pouvoir d’exclusion, donc ce qu’il dit est totalement fantasmé. Il s’agit simplement ici pour lui de se faire remarquer et d’exister. Monsieur Liscia parle de mes multiples sorites ou ‘dérapages’. Je dis simplement qu’à choisir, je préfère faire carrière de mes provocations plutôt que de mes soumissions.

Des élections auront lieu, comme prévu, le 24 octobre pour trouver un nouveau président aux Jeunes de la Droite populaire.

http://lelab.europe1.fr/le-president-des-jeunes-de-la-droite-populaire-pierre-gentillet-quitte-les-republicains-2529785

 106 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. bravo à ce jeune homme, moi-même qui suis adhérente depuis 1980, j’ai réagi au sujet du lynchage fait par les Républicains à Nadine MORANO, en écrivant aux 2 députés de Meurthe et Moselle sur l’éviction de NM, 1 a eu le courage de me répondre mais avec « la langue de bois », j’ai écrit aussi aux Républicains en disant que NS « n’avait rien dans les pantalons » et qu’il aurait des surprises aux élections de 2017 s’il continuait avec ses propos, qu’il faisait le jeu des autres partis, mais je n’ai pas eu de réponse….

  2. Je ne fais pas du trolling anti-fn, mais savez-vous qu’on est à moins de deux mois des élections régionales et que les listes ont du mal à se constituer ? Je souhaite à ce jeune homme qu’il intègre une de ces listes, après tout commencer dans la vie à son jeune âge avec 2500 euros par mois d’indemnité (moins 20% pour le FN), c’est pas mal non ?

  3. Oui ça fera du bien qu’il y vienne changer les choses…Hum ! Généralement, Marine le Pen favorise les transfuges dans son genre, bien peigné, physique agréable de chanteur nouvelle scène, sans vulgarité, CV de politicien probant, discours lisse, intelligent et conforme. En gros gendre idéal pour la ménagère de moins de 50 ans , mignonnet, Gentillet oui, excusez-moi le jeu de mot qu’on a dû lui faire dans toutes les cours de récréation. Il ne fera pas d’ombre à la reine-mère ! Le problème, c’est qu’il y faudrait des gens aguerris, venant du milieu professionnel, qui ont « déjà bossé » pour parler aux gens de problèmes bien concrets. Les convictions, c’est devenu du marketing à l’heure actuelle.

  4. Voilà une personne qui n’accepte plus le politiquement correct bien établi et le dogme totalitaire union européenne et son mépris des peuples, avec son multiculturel et métissage obligatoire comme opportunité sans référendum, et le chantage du racisme et bla, bla en cas de refus aux idéaux totalitaires, et çà c’est bien d’un français d’un pays de la liberté, qui va s’en étonner, l’union européenne et ses idéaux totalitaires qui n’est rien d’autre qu’une prison mental, qui sont les plus difficile à en sortir, comme avec l’islam.
    Et la France le premier pays libre le plus attaqué pour ses libertés, qui va encore s’en étonner, car les ennemis de la liberté savent que nous sommes conscient de la liberté, les musulmans pas, et les plus facile à manipuler grâce à l’Islam, la preuve c’est qu’ils sont chez nous par obéissance et pas pour la liberté, s’ils étaient libre, ils seraient pas chez nous, mais libre dans leurs pays.
    Mais les musulmans ne le savent pas eux que c’est une prison mental l’Islam, sauf ceux qui sont à l’extérieur, ils sont eux mêmes leurs propres geôliers, entretenu par eux mêmes où tout le monde surveille tout le monde et le conflit interne perpétuel assuré.
    La liberté commencent par celle que nous laissons aux autres et réciproquement pour nous, sans piétiner sur les libertés de chacun, car la liberté s’arrêt où on prend celle des autres ou la sienne, oblige le respect mutuel et les lois qui vont avec, oblige une civilisation pour un monde civilisé.
    La liberté est la plus grande des richesses sur terre contre les dogmes totalitaires, car la liberté est l’ennemi des dogmes totalitaires qui ne laissent aucune liberté et ne se développe pas dans une civilisation des libertés.
    Une vraie civilisation développe l’esprit de la liberté, la nôtre, et ne voit aucun problèmes aux critiques, qui sont des richesses de libertés et oblige le respect mutuel.
    Protéger notre civilisation, c’est protéger nos libertés avec et d’en rester maître avant que les autres le soi à votre place.
    Et la carte d’identité donné sans consultation ou référendum est une usurpation de la liberté des peuples et de nos richesses civilisationnel.
    Le dogme totalitaire de l’union européenne ne peut qu’accepter les dogmes comme lui pour manipuler, l’Islam, d’office collabos et ne se reconnaissent qu’entre elle, que tous les deux prive la liberté, la nôtre.
    Pas de liberté pour les dogmes totalitaires prisons pour peuples, dehors!, vive l’indépendance et vive la liberté.
    Ps : Gardez bien l’esprit ouvert les amis, car rien n’est jamais acquit et nous pouvons tout perdre et très vite, la liberté est le plus grand des trésors et des biens à préserver sur terre, soyez toujours vigilant pour la liberté, car c’est la vôtre.

  5. Son patronyme est déjà un indice… Ses ancêtres ont sans doute déjà bien mérités de la patrie ! Gentil et lucide et surtout pas c….

  6. Bravo à ce jeune qui ose faire passer ses idées avant son « plan de carrière » politique. Je n’ai rien contre la Droite populaire qui à mon avis est le seul courant au sein de LR (ExUMP) à défendre encore des idées gaullistes.
    Il est probable d’ailleurs que parmi les élus Les Républicains qui ont refusé de voter pour le traité d’austérité TCSG concocté entre Sarkozy et Merkel , puis mis à ratification au parlement par Hollande à peine élu, se trouvaient principalement des députés appartenant à ce courant. Malheureusement la Droite populaire est très minoritaire au sein de « Les Républicains » , pas plus d’une vingtaine de députés et surtout – ils ne pèsent pas – dans les orientations du parti, et à leurs corps défendant servent d’alibi pour faire croire aux électeurs que le parti Les Républicains est un parti s’inspirant encore des principes gaullistes – ce qui n’est plus du tout le cas – Donc oui ce jeune a eu raison de prendre ses distances vis à vis de son parti Les Républicains et du courant auquel il appartenait « La Droite populaire ». Entendons nous bien, les dirigeants de ce courant sont plus sympathique que les autres dirigeants de LR , mais leur stratégie au final mène à une impasse. Donc oui je pense que le FN quelque soit les critiques qui peuvent être adressés à ce parti reste malgré tout le seul espoir de changement dans notre pays.

  7. Connaissant sarkozy je suis étonné qu’il ai encore du monde autour de lui; plus pourris tu meurs.

  8. Mais que voilà un garçon bien ! Qui n’a pas peur de ses paroles, ni de ses actes ! Bravo à lui ! Il mérite de rejoindre Marine!

Les commentaires sont fermés.