Des scènes d’entraînement pour kamikazes sur des portables de clandestins

Des scènes d’entraînement violentes sur les portables de clandestins :

Plus d’un millier de photos et de vidéos ont été trouvées sur les portables laissés par les migrants à la frontière hongroise. Sur une vidéo on voit un homme intentionnellement blessé par un tir.
Sur les images diffusées sur la chaîne publique hongroise M1 Hirado vendredi soir, on voit des hommes entassés dans une pièce, deux d’entre eux habillés en blanc se font face à genou et se giflent l’un l’autre sans arrêt. A côté d’eux, un homme armé les encourage à frapper plus fort.
Le psychologue criminologique explique que la vie n’a pas de valeur pour ces gens, mais la mort si. Être un kamikaze est un tel honneur qu’il y a des rivalités entre ceux dont les proches peuvent devenir kamikazes.
« Monsieur tout le monde » ne peut pas espérer être choisi pour devenir un kamikaze.
« Pauvres Migrants » ou Camps d’entrainement kamikaze ? ah oui PADAMALGAM

Le Chatelain 

 39 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Ils fuient la misère et la guerre et se retrouvent chez les mécréants il faut bien qu’ils gardent des souvenirs de chez eux de leur culture ces pauvres gens il faut les comprendre ce n’est pas comme si c’etait une invasion de soldats terroristes etc voyons donc…. Mais comment les gens font pour se laisser berner et avoir de la peine pour leurs futurs bourreaux? Le matraquage médiatique fonctionne à ce point?ou alors c’est qu’ils sont seulement naifs et cons?

  2. Les migrants se démerdent pas bien. Ils devraient demander à tobira de leurs faire construire des camps d’entrainement.

Les commentaires sont fermés.