Bretagne : 100 « réfugiés » attendus dans l’ex-foyer-logement de Sérent, rénové aux frais de la princesse

serent

L’ancien foyer-logement de la commune ouvert en 1972 puis fermé en 2015 devrait rouvrir ses portes dans quelques semaines pour accueillir plusieurs familles de migrants syriens.
 
A la demande du gouvernement français, des associations sont actuellement à la recherche de logements pour accueillir les migrants syriens.
Coallia fait partie de ces associations. Fondée en 1962, l’association qui regroupe plus de 2 000 salariés intervient dans l’habitat social adapté, l’hébergement social, la promotion sociale (formation professionnelle et accompagnement social) et le médico-social (personnes âgées et adultes handicapés).
Sérent terre d’accueil
« Nous nous sommes mis en quête d’un bâtiment qui pourrait accueillir plusieurs familles. Bénéficiant de grandes chambres et d’une proximité avec le bourg et ses services, l’ancien Ehpad de Sérent correspondait parfaitement aux critères d’accueil», confie l’une des responsables de l’association.
A ce jour, 14 familles, soit une centaine de personnes, pourraient intégrer l’ancien bâtiment.
Un projet présenté à la municipalité sérentaise qui a étudié la proposition et y a répondu favorablement comme l’explique le maire Alain Marchal : « Coallia s’est mis en relation avec le bailleur social BSH et la Mairie. De notre côté, nous n’étions pas opposés à condition de bien prendre en compte les incidences pour les familles en terme d’intégration. Présenté au conseil municipal, le projet a été validé. Désormais, l’association attend l’accord du gouvernement et les travaux du bailleur social pour les accueillir. »
Bientôt les premières arrivées…
Des premières arrivées que l’association espère avant la fin de l’année : « Une fois l’accord obtenu et les travaux effectués, une équipe se rendra sur place pour encadrer les migrants afin de les rendre autonomes le plus rapidement possible. Les enfants seront scolarisés et nous comptons sur le soutien des habitants pour les intégrer, leur apprendre le Français, leur faire découvrir le territoire… »
Et les premiers travaux
De son côté, le bailleur social Bretagne Sud Habitat, par la voix d’Erwan robert, directeur général annonce le déroulement des prochaines semaines : « Nous étions déjà sur le programme de réhabilitation du bâtiment avant que Coallia ne prenne contact avec nous. Leur projet, reçu favorablement par la municipalité et nos services fait que nous pourrons lancer les appels d’offres et les consultations dès que le gouvernement aura donné son feu vert. Une chose est sûre, poursuit le responsable, la façade extérieure du bâtiment doit être refaite ainsi que des travaux en intérieur pour répondre aux attentes d’un public familial. »
Ludivine Ageon
Sérent, commune du Morbihan, 3000 habitants, va ainsi recevoir une centaine de « réfugiés », soit plus de 3% de sa population.
Les contribuables de Sérent vont ainsi financer la prise en charge de travaux de rénovation d’un bâtiment appartenant à un bailleur social, et l’accueil des familles étrangères, qu’ils vont loger, nourrir, blanchir, qu’ils doivent aider en sus à apprendre le français…
Joli cadeau !
Et que font les Sérentais ? Que disent les  Sérentais ?    
Certains ne sont pas décidés à se laisser faire, ils ont créé une page facebook de résistance :
C’est que les Sérentais n’oublient pas que c’est dans leur ville qu’il y a l’usine DOUX ( abattoir de volaille ) qui a licencié et a été rachetée par LDCSelvia qui a également un abattoir à Saint-Jean-Brévelay (où travaillent de nombreux musulmans ,il paraît que ce n’est pas facile pour les femmes à responsabilités…
L’usine a licencié des plus de 50 ans qui aujourd’hui vivent du RSA et vivent dans les logements sociaux de Sérent, mais par contre ils ont embauché des Africains. Et maintenant la mairie veut installer des Syriens dans l’ancien Ehpad de Sérent Je pense que la population ne va pas apprécier beaucoup…,
Le Conseil municipal a entériné la transformation de l’ancienne résidence Beaumanoir par 16 voix pour, 3 contre et une abstention, comptant sur l’Etat pour aider au financement  :
Le Maire divers gauche, Alain Marchal, a prévu une réunion d’information avec les citoyens de Sérent, mais à Sérent on préfère voter les décisions prises avant d’en discuter avec le peuple auquel on se contentera d’expliquer qu’il doit être bien sage et obéir mais n’a pas droit à la parole.

Mairie de Sérent
15, rue du Général-de-Kerhué

56460 SERENT
France

Tél : 02 97 75 93 57

Infos démarches en mairie

Fax 02 97 75 98 35

@mairie@serent.fr

www.serent.fr

 

Alain Responsable Résistance républicaine Bretagne

 158 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. On nous parle sans arrêt de la crise du logement, qu’il en manque un nombre incalculable et que des familles françaises sont sur listes d’attente, et par un coup de baguette magique des logements apparaissent tout seul comme par enchantement… pas pour y loger ces familles en manque de toits, mais pour des étrangers soi-disant réfugiés ! On ne nous prendrait pas un peu pour des couillons par hasard?

    • MESSAGE ADRESSE AUX ELUS FAVORABLES A LA VENUE D’EMIGRES A SERENT. POUR CONVAINCRE LA POPULATION SERENTAISE,DE VOTRE IDEE SAUGRENUE,NE POURRIEZ VOUS PAS HEBERGER CHACUN UNE FAMILLE ET SUBVENIR A SES BESOINS AVEC VOS DENIERS PERSONNELS AU LIEU DE DECIDER POUR TOUTE LA COMMUNE.A L’OCCASION ,VOUS VOUS FEREZ AIDER PAR LES PERSONNES QUI ADHERENT A VOTRE PROJET.C’EST TROP FACILE D OBLIGER ,MAIS PLUS DIFFICILE DE DONNER L’EXEMPLE.JE RENDS HOMMAGE AUX 4 ELUS QUI ONT EU LE COURAGE DE DIRE NON A VOTRE DECISION..

  2.  » Le Maire divers gauche, Alain Marchal, a prévu une réunion d’information avec les citoyens de Sérent, mais à Sérent on préfère voter les décisions prises avant d’en discuter avec le peuple auquel on se contentera d’expliquer qu’il doit être bien sage et obéir mais n’a pas droit à la parole.  »
    Rigolo !
    c’est comme au far west , on tire d’abord et on discute ensuite !

  3. Ravis de savoir qu’il n’y a pas de misère dans cette commune et les alentours,pas de sdf ni de précarité pas de gens en situation de grande détresse à héberger d’urgence ouf tant mieux comme ça les envahisseurs peuvent être logés très vite…Ce qui n’est pas le cas de tout le monde on dirait

  4. Que disent les glandus qui ont voté pour ce maire patriote ? . S’ils ne sont pas d’accords qu’ils agissent après on saura .

  5. Moi qui pensait il n’y a pas si longtemps encore que la Bretagne était épargnée par cette folie, et bien voici le moment venu de voir que rien n’est laisser au hasard. Les migrants arrivent et ce n’est que le début, toutes les régions, départements, villes, villages seront touchés par cette émoragie. Pas moyens d’y échapper sauf à combattre le mal. Le gouvernement ne se cache plus de son ambition de nous démettre en tant que citoyen. Nous sommes encore pour peu de temps majoritaire mais la balance va très vite s’inverser au profit des autres. En Bretagne coule un sang chaud voir brûlant et je fais confiance dans la résistance solide, fiable implantée sur cette terre. La France est défigurée par cette maladie contagieuse qu’est l’islam. C’est une peste noire silencieuse, sordide qui vous attrape par surprise qui ne vous lâche plus. Il n’existe aucun médicaments pour l’arrêter sauf la prise de conscience, l’envie de résister, le droit de dire non, crier notre colère et lever notre drapeau et celui de toutes les régions et départements. Ici c’est la France, pas le maghreb. Tout est fait et mis en place pour cette invasion incontrôlable avec nos impôts celui de chaque citoyen qui travaille plus vraiment avec fierté mais par obligation pour pour assumer une famille, des emprunts, vivre tout simplement. On utilise les structures de l’état devenu disponible pour ces réfugiés, alors que notre peuple attend depuis des lustres pour certains des logements afin de faire leur famille décemment. On nous rabâche que nous ne faisons pas assez d’enfants pour maintenir notre population mais de qui se moque t’on !!! Le Général De Gaule lui même crierait au scandale. Forcément avoir trois enfants dans 2 pièces ce n’est pas facile pour vivre et malheureusement beaucoup de compatriotes en sont arrivés à ce stade car non seulement il n’y a pas assez de logements pour nous soi disant, mais les moyens financiers souvent ne permettent pas d’acheter ou de louer une surface plus grande. Mais pour nos migrants et futur remplaçant aucun problème de logements, d’aide, de soutien, d’assistance, ils n’ont pas besoin de réclamer cela est un dû. Bienvenue chez nous en France, en Bretagne et autres régions Françaises.
    Voilà à quoi serve nos impôts, notre travail. La retraite mes amis c’est fini, ni penser plus car il n’y aura plus rien dans les caisses pour nous. Il faut les nourrir, les habiller, les loger, les soigner, avec quel argent le notre à tous. L’année 2016 sera extrêmement difficile voir violente, résister oui, manifester oui, se rassembler oui, essayer de convaincre les sourds et aveugles oui si possible, mais prudence pas de débordement physique pour l’instant, les risques sont trop grand et les chances d’aboutir trop faible. Nous serons courageux et déterminer le moment venu.
    Le combat ne fait que commencer

    Pierre

  6. Toute cette préférence étrangère, toutes ces aides, cette impunité pour la racailles, c’est pour acheter la paix sociale.
    Donc si les Français ne veulent pas de migrants, ils savent ce qu’il leur reste à faire, pas de manifs, pas de marches blanches ou de lâcher de ballons, finit les bisounours, foutez le bordel!!!
    Si les maires de France se trouvent confrontés à des petites révolutions dans leurs provinces, ils y réfléchiront avant d’engraisser les clandestins avec l’argent de leurs administrés!!!
    Ah si j’avais 20 ans…

  7. En Bretagne, il y a beaucoup d’éleveurs de porcs : ne pourraient -ils pas répandre du lisier dans ce centre d’hébergement ?

Les commentaires sont fermés.