L’appel à la prière musulmane distribué en cours de musique !

Publié le 29 septembre 2015 - par - 27 commentaires

Cela va loin, très loin, trop loin.

Voici un professeur de musique qui distribue l‘appel à la prière musulmane en cours de musique…

Voici un principal de collège, Mohamed Bouta, qui n’y voit pas maldonne :

Il s’agit simplement d’une « distribution de texte sans explications ni commentaires des élèves en retour. Le professeur a commencé son enseignement par le plus polémique. Il aurait pu démarrer par un extrait faisant référence au christianisme pour ensuite distribuer l’appel à la prière 

Voici un rectorat qui encourage même les autres professeurs à faire la même chose :

« Cette démarche d’analyse et de réflexion menée en classe contribue à construire le raisonnement des élèves ». « Sur le thème ‘musiques, mythes et religions’, le professeur a choisi des supports pédagogiques qui mettent en perspective plusieurs œuvres de différentes origines et de différents genres musicaux »,

Voici des parents qui ne sont pas contents… non pas que l’appel à la prière musulmane,appel à tuer les juifs, chrétiens et mécréants soit lu voire même étudié par leurs enfants mais qu’il n’y ait pas eu négociation avant avec le professeur…

 on a surtout été choqué par les conditions dans lesquelles ça a été fait. Il n’y a pas eu de débat. Dans le contexte actuel, de l’après Charlie, il faut des explications. On veut que soit dissocié le côté éducatif, du côté propagande. Les enfants de 12 ans n’ont pas encore toutes les clés pour aborder ces questions. Il s’agit d’un sujet délicat. En plus, on s’est demandé ce que ça venait faire en cours de musique. En histoire-géo, on aurait pu comprendre et encore. On se demande pourquoi c’est ce texte qui a été choisi. Le problème ce n’est pas l’étude de l’islam, le problème ce sont les conditions dans lesquelles ça c’est fait 

http://www.valeursactuelles.com/societe/des-collegiens-apprennent-lappel-a-la-priere-des-musulmans-a-lecole-les-parents-en-colere

La réalité des faits c’est que tout le monde nous enfume, clairement, et que professeur, principal, rectorat et parents refusent de reconnaître que l’on endoctrine les enfants à l’école publique avec le système qui a permis et encouragé l’assassinat des mécréants de Charlie Hebdo.

Ce qui s’est passé au collège de Saint-Ambroix est inadmissible pour trois raisons :

Premièrement :

On s’étonnera d’abord de voir mis sur le même plan un Gospel, cri de détresse des esclaves américains qui en appellent à Dieu pour les libérer de leurs chaînes et l’appel à la prière mahométane… Le parallèle entre esclaves et musulmans est malhonnête et tendancieux, c’est peu de le dire…

Deuxièmement :

Depuis quand l’appel à la prière serait-il et musical et si harmonieux qu’il vaudrait la peine de l’écouter ? L’appel du muezzin est dysharmonieux au diable, d’une laideur crasse et insupportable à qui aime la beauté. Et si l’on doit faire comparer des morceaux de musique sacrée qui ne soient pas de l’endoctrinement mais apportent à l’enfant quelque chose qui le dépasse, nous ne manquons ni de Te deum ni de Requiem ni de Cantates, ni de Lieder et entre Charpentier,   Bach, Haydn, Mozart, Berlioz… il y a largement de quoi faire, non ?

Troisièmement :

Le programme de musique, pas encore remanié par Belkacem ne prévoit pas ce genre d’endoctrinement :

Enjeux et objectifs La musique aujourd’hui, qu’elle se crée ou qu’elle s’écoute, s’adosse à un patrimoine historique riche et diversifié. Les technologies numériques et les réseaux de communication en facilitent chaque jour un peu plus l’accès. Inversement, cette banalisation des échanges tend à lisser les différences, qu’elles relèvent des périodes historiques, des esthétiques ou des cultures d’origine. Devant cette profusion, l’élève doit apprendre à se repérer en maîtrisant progressivement des références musicales et artistiques. Intimement reliés aux autres chapitres du programme, les objectifs spécifiques à celui-ci apportent à la perception des œuvres une profondeur culturelle dans l’espace et le temps. Mobilisant ses capacités et connaissances, l’élève relie les caractéristiques de ce qu’il entend ou interprète à des éléments remarquables des contextes d’origine. Il développe sa conscience de la temporalité des œuvres et apprend à les considérer comme des sources de savoirs.

Tout au long de la scolarité et dans le cadre des principes de mise en œuvre précisés ci-dessous, l’élève mobilise et développe des compétences culturelles :

• Il apprend que la sensibilité musicale peut varier selon l’époque ou la situation géographique du créateur comme de l’auditeur.

• Il apprend à respecter l’expression de la sensibilité de chacun.

• Il apprend que la musique témoigne toujours de contextes qui la dépassent, qu’il s’agisse de faits historiques ou d’espaces géographiques.

• Il apprend que la création musicale aujourd’hui est à la croisée de ces diverses influences et traditions, dans tous les cas l’expression d’un contexte original et complexe.

• Il apprend que toute culture se construit dans un faisceau de traditions et de contraintes et que sa sensibilité dépend pour une large part de la connaissance des codes, conventions et techniques qui la fondent.

• Il apprend que la musique est faite de continuités et de ruptures, d’invariants par delà l’histoire et la géographie mais aussi de spécificités qui jalonnent les langages et les esthétiques.

• Il apprend que l’histoire européenne de la musique, si elle se développe sur une très longue durée, s’organise en grandes périodes esthétiques. L’atteinte progressive de ces objectifs généraux repose sur l’étude et l’interprétation des œuvres qui forment l’ossature des séquences. Chacune d’entre elles permet le développement d’un choix pertinent de compétences de référence présentées dans la seconde partie du programme et apporte de nouveaux repères dans l’histoire et la géographie de la musique et des autres arts.

Principes de mise en œuvre Si une approche linéaire de la chronologie ne peut déterminer le parcours de formation, la mise en perspective permanente des œuvres étudiées structure progressivement la conscience historique des élèves. Dans cet esprit, elles sont choisies de façon équilibrée afin de couvrir progressivement la diversité des périodes historiques et aires géographiques représentatives. Quelle que soit l’œuvre étudiée, sa mise en relation avec des témoignages d’autres époques développe la conscience de la chronologie. La connaissance de l’histoire de la musique et des arts se construit alors en conséquence de ces allers et retours permanents.

Comment diable l’appel à la prière peut-il développer le sens de la chronologie ?

D’ailleurs quelle place pour l’appel à la prière musulmane dans la diversité des programmes musicaux proposée ?

programmes-musique1

On appréciera le programme ci-dessous. Malgré la présence de musique d’Afrique, la « culture métissée » etc. on ne voit pas où l’on pourrait mettre l’appel à la prière… Dans quel siècle, au fait ?

programmes-musique2

programmes-musique3

Bref, même si le principal aurait engagé les professeurs de son collège à ne pas renouveler l’expérience, aucun enfant n’est à l’abri. On ne sait si le professeur de musique du collège de Saint-Ambroix (Gard), est musulman ou simple bobo désireux de faire admettre à ses élèves que l’appel à la prière mahométane serait quelque chose de normal et d’acceptable, ce que l’on sait c’est que nous devons nous lever en masse contre ce genre d’actions.

Je vous invite à envoyer au collège et au rectorat concerné un mot de protestation,courtois et poli mais ferme mais aussi de prendre cet exemple pour vous adresser aux collèges et rectorats de vos régions pour qu' »ils » sachent que vous veillez et que nous ne laisserez rien passer.

 

Collège Armand Goussens 

Collège
Adresse : Place des Écoles, 30500 Saint-Ambroix
Téléphone :04 66 24 00 20

   Académie de Montpellier 

http://www.ac-montpellier.fr/cid89346/annuaire.html

Complément d’Olivier

Contacter au 04 67 91 45 24
Mr Séverin
au Rectorat par rapport à cette affaire

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email

27 réponses à “L’appel à la prière musulmane distribué en cours de musique !”

  1. Avatar Mathilde dit :

    Comment peut-on présenter l’appel à la prière musulmane comme une chanson dans un cours de musique? Il ne s’agit ni d’une chanson ni de musique puisque la musique est interdite dans cette religion.

  2. Lifeflower Lifeflower dit :

    Et bientôt ce sera la prière sur tapis de sol en cours de gymnastique, vu les mouvements qu’ils font, un prof de sport pourrait considérer cela comme un exercice très complet. Et vas-y que je me lève, flexion, accroupissement, flexion…etc, etc…
    Ecoeurant comme tout est tenté pour gagner du terrain, tout!

  3. hoplite hoplite dit :

    Il me semble que j’ai écrit il n’y a pas longtemps que NVB allait également réformer la musique en supprimant quelques notes…
    Prémonition.
    Mais le coup de la prière, alors là, je ne l’ai pas vu venir!
    Ils ne s’arrêteront jamais…

  4. Avatar Nagau06 dit :

    Donc j’en déduis que les chants de supporters dans les stades devraient pouvoir être considérés comme oeuvres artistiques : « ohé ohé ohé ohé.. », « il est des notres.. », etc…tant qu’à faire…puisqu’ils sont basés sur une mélodie..

  5. Avatar Christian dit :

    Quelle grosse connerie si on fait pas gaffe, ses salopard vont nous avoir à l’usure.

    • Avatar Qoyot dit :

      Pour ma part, le temps où la peur d’être considéré comme raciste guidaient mes propos est révolu. Je ne suis plus un potentiel honteux raciste xénophobe, mais simplement patriote défenseurs des valeurs qui ont fait la France,

      Patiemment, je sonde, je diffuse, discute. Surpris de l’approbation de mes interlocuteurs. Revirement soudain et récent des mentalités.

      Ils ne nous auront pas à l’usure, la soumission n’est pas une option. Sauf si, comme dans la plupart des commentaires ici et là, tu la vois venir et tu l’attends en pleurnichant. Ces gens ne sont pas très courageux pris isolement. C’est en groupe qu’ils se sentent forts. C’est précisément ce qu’ils nous manquent aujourd’hui : unité, cohésion, regroupement, affirmation haut et fort de nos valeurs, et s’il le faut,…

  6. Avatar claude t.a.l dit :

    Tous les jours, ici ou là, un petit truc en plus …..pour arriver à la soumission !

     » quousque tandem, Hollande, abutere patientia nostra  » ?

    discours de Cicéron.( J’ai juste changé le nom de Catilina en hollande!)

    traduction:
    jusques à quand, Hollande, abuseras tu de notre patience ?

    La suite est :

    combien de temps ta folie nous défiera-t’elle ?
    jusqu’où ton audace effrontée se déchaînera-t’elle ?

  7. Avatar Olivier dit :

    Contacter au 04 67 91 45 24
    Mr Séverin
    au Rectorat par rapport à cette affaire

  8. Chris2a Chris2a dit :

    Quel avancée progressiste !…Et pourquoi pas le chant du muezzin pour représenter la France au prochain eurovision de la chanson ?…
    Quand je pense que le chant des Africains a été interdit par notre bienpensance encocardée lors de certaines cérémonies d’anciens combattants !!!…
    Pourtant, le + fort taux de pertes (7%) a été subi par les pieds noirs d’Afrique du Nord (Italie, débarquement de Provence, remontée jusqu’en Allemagne…)
    source : Daniel Lefeuvre
    Pauvre France !
    Merci Christine de vous passionner pour le sort de notre pays !
    Bises des Corses

  9. huguette huguette dit :

    je croyais qu’on se changeait si on chantait?

  10. Avatar Radada dit :

    Non seulement, on tente de familiariser le peuple avec l’islam, banalisant et, par là, faire accepter cette ignominie comme si elle avait toujours fait partie de notre civilisation.
    Mais le plus grave est, à mon sens, la conversion de fait de toute la classe qui va répéter 3 fois la Chahada, non ?
    Par supercherie, à la musulmane, quoi !

  11. Avatar Inconnu dit :

    Réapprenez l’hyme National Française au lieu de priere

  12. Avatar Olivier dit :

    apparemment sa femme martine a deux enfants avec lui bastien et melanie

    quelle mouche a donc piqué cette ecole ?

  13. Ecoutez les Enfants je suis un Francais par Adoption et par le Pire des Hazards j ais eu juste le Temp de Quitter la France a Cause des Persecutions de mes Enfans Dejas dans les Ecoles Primaires Aujourd huit vous vous Posez la Question qu’ils sont entraind de vous imposez leurs vie leurs Etc Etc ma fois je ne suis pas un Visionnaire de Nature mais a dire vrais j ais vu venire le Coup maintenant d apres c est trop TArd vous etes Dejas Envahi Hein…et Maintenant pour Reagire aussi c est Trop Tard et pour Imposer vos LOIS c est Trop Tard puisque doucement par Doucement ils vous inculque leurs Loi jusqu au moment ou tout sera Imposez par vue que c est Leurs BUT actuellement d envahir toute l EUROPE y comprit la France qui est Malgres Elle Dejas Envahis vous avez qu a voir l histoire des Cantines Bref Ce n est qu un Debut de la Fin…….Ceci Dit je Conseil a Christine Tasin d aller un peu sur une Site quand Nomme EUROPE ISRAEL et la Bas il y aura Malheureusement un Article qu il onteresserais de tres Concernant cette Vague d Islamisation a Bon entendeur je vous Salut et vous Souhaite de Courage et d energy de Bew York

  14. TEMPLIER TEMPLIER dit :

    et je viens de répondre sèchement d ailleurs par mail a ce monsieur bélan…
    on va voir….peut etre vais je me retrouveren procès pour propos haineux et discriminatoires suivi de menaces….
    bon on verra bien….
    mais au telephonne,quand le rectorat m a appelé sur le chantier….la femme avait l air de défendre cette belle idée…pedagogique….
    bon faut que j aille…a la soupe….

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      On a déjà ici largement commenté le fait et montré que le professeur et le rectorat sont en faute

      • Avatar Philagood dit :

        Les documents s’inscrivent « dans le cadre des programmes d’éducation musicale de la classe de 5e, sur le thème musiques, mythes et religions » précise par ailleurs le rectorat…

        Il n’y a aucune faute dans le fait d’appliquer le programme de l’éducation nationale.

        • Christine Tasin Christine Tasin dit :

          J’ai expliqué texte à l’appui que ce n’était pas dans le programme il s’agit du’ne interprétation et l’appel à la prière ce n’est pas d ela musique (les haddith-s interdisant la musique- c’est de l’endoctrinement rien à voir avec un Gospel

          • Avatar lilou dit :

            Savez vous au moins pourquoi la musique est interdite en Islam ? Nous avons le choix. Je vous le dis entre le culte de Dieu et le culte de la musique j’ai choisi. On peut tomber d’amour pour la musique en être passionné c’est tellement puissant beau mélodieux ennivrant qu’entre les 2 je refuse que mon coeur balance. Vous comprenez la subtilité au combien importante il ne s’agit en rien de dénigrer la musique mais c’est tellement fort la musique c’est tellement prenant que je refuse que cet hypothétique amour vienne empiéter mon adoration pour Dieu.

          • Christine Tasin Christine Tasin dit :

            Justement le problème vous l’avez écrit  » la musique est interdite ». Que chacun préfère écouter ou ne pas écouter, aimer Dieu ou un Etre ou pas aucun souci, mais si un dogme vous interdit d’écouter de la musique parce qu’iil a peur que cela ne vous détourne de dieu alors ce dieu est un crétin néfaste à éliminer (et non pas la musique )

Lire Aussi