Dimanche, en Catalogne, le premier acte du dépeçage des Etats et nations européennes aura-t-il lieu ?

Europe, indépendance des Etats ou division ?

Dimanche 27 septembre aura lieu en Catalogne des élections au Parlement Catalan à savoir la « Generalitat » pour ses membres. Ces élections ont d’ores et déjà un caractère plébiscitaire, en effet nombre de partis de gauche, de centre, ou même centre droit se sont coalisés en un front commun en faveur de l’indépendance de cette province : « Junts pel Sì » (ensemble pour le Oui). Cette sécession déclarée inquiète beaucoup le pouvoir central de Madrid qui se retranche derrière la Constitution espagnole, et non seulement le monde politique mais également les lobbies financiers : le président de Caixabank a déjà annoncé la délocalisation de cette banque hors de Catalogne en cas de déclaration d’indépendance, la Banque d’Espagne prévoit un « corralito » à l’argentine en cas de sécession, de même de nombreuses entreprises préparent le déménagement de leur siège catalan.
Artur Mas, président du Parlement, membre de la formation centriste « convergencia i uniò » s’est découvert une vocation de leader indépendantiste, provoquant la scission de son parti. Il mène une campagne violemment sécessionniste accusant Madrid de tous les maux.

Cet épisode de la politique ibérique peut sembler anecdotique, cependant ce n’est pas si anodin que cela. Il est inscrit dans une volonté d’élites internationales d’affaiblir les Etats européens.

Tout a commencé avec l’ancienne Yougoslavie, provoquant la guerre des Balkans, l’éclatement de l’Union Soviétique. La Catalogne peut ouvrir la boîte de Pandore : une fois l’indépendance acceptée par l’Europe, certes, après beaucoup d’hypocrites protestations, le Pays Basque, le Piémont, l’Ecosse, le Pays de Galles voire l’Occitanie exigeront les mêmes privilèges. Tout commence par une revendication linguistique, puis une demande de pacte fiscal, puis on exige un « statut » autonomique particulier et de là on passe à l’ultime étape : l’indépendance, laissant un pays éclaté, affaibli, morcelé sans poids ni politique ni militaire ni économique, pieds et poings liés aux oligarques de Bruxelles.

Voilà ce que souhaite l’élite franc-maçonne de Washington dont les marionnettes de Bruxelles exécutent les ordres, s’alignant sur leur politique de domination mondiale de remplacement des peuples « historiques » fort de leur passé et sûrs de leur puissance, par des populations hétérogènes soumises à un islam destructeur, à l’opposé de civilisations de traditions chrétiennes, humanistes et inventives.
C’est ce qui nous attend au niveau européen si personne ne réagit à cette entreprise de destruction d’une civilisation parvenue au sommet de l’organisation sociale, de la performance technique, de l’avance médicale et la philosophie humaniste propre aux sociétés judéo-chrétiennes.

Alain de Catalogne, responsable Résistance républicaine Espagne

 33 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. )Poséidon interpelle Zeus !  » hey !!! – c’est quoi tous ces bouquins dans les toilettes de jardin d’Athéna ?…  »
    )Zeus….  » – tu vois bien que c’est un acte écolo !!! j’ai trouvé un stock de bouquin qui ne fait rire personne tu peux te servir des pages pour…  »
    )Poséidon….  » – Le Coran ?!?… c’est quoi comme livre comique ?  »
    )Zeus…  » Fais gaffe ! va doucement c’est un peu rugueux ! ça file des boutons a Héra… l’humour de cet auteur « mahomet » me fait pas rire… c’est nul ! du cou je leur ai jeté la foudre sur leur superette tout en soufflant gentiment dessus… j’ai un peu cassé le toit de cette « guinguette » qu’ils nomment (La Mecque) et écrasé quelques humains… par chance il ni avait aucuns Êtres humains dessous… sinon Héra m’aurait passé une sacré soufflante !
    )Poséidon…..  » Lol !  »
    )Zeus…  » – Rigole pas vieux poulpe ! ils ont rien compris encore, je vais devoir faire le ménage !  »
    )Poséidon…  » – Zeus… Tu veux dire Le Ménage !  »
    )Zeus…  » – Affirmatif « 

  2. Aie Aie Aie !

    Quand je lis, comme ici, que la faute est aux « francs-maçons », je me dis que bientôt on va nous dire que les Juifs ne sont pas lojn derrière et le maurrasisme va s’installer dans les esprits: des faits, SVP, avant de lancer de grands coups d’épée contre des ennemis imaginaires – ou bien vous avez des preuves du complot franc-maçon ? Des noms, des faits, je suis preneur…
    Et je le redis ici: ne confondez pas SVP les Catalans qui forment un peuple avec une vraie langue et les prétendus occitanistes dont l’Occitanie n’existe que dans leurs propres fantasmes. La catalanisme pèse dans les 40%, l’occitanisme a rarement dépassé les 1% des votes. Pas de panique, donc.
    Et pour vous rassurer: l’Alliance Européenne des Langues Régionales, récemment créée, compte dans ses rangs des « Valencistes » qui refusent absolument l’impérialisme catalan, comme nous ici nous refusons l’impérialisme occitan. La Résistance existe un peu partout, ne succombez pas tout de suite à la panique et au désespoir !
    Peut-on avoir la source de cette carte ébourrifante avec une « gross Katalogne » qui a mangé les occitans ??

  3. Qu’est-ce que c’est que cette carte qui illustre l’article? La Catalogne n’a jamais englobé le sud de la France et la côte sud de l’Espagne? De plus l’Espagne ne déborde pas sur le Portugal? Que faut-il comprendre par cette illustration?

      • Oui, Christine, je comprends bien que les Occitans, les Bretons, les Alsaciens, les Basques etc. revendiquent leur identité, et même plus que leur seule identité, mais il aurait mieux valu publier une carte plus exacte de toutes ces revendications régionales qui aurait tout aussi bien montré la grande fragmentation qui se produirait si les états-nations éclataient. Les merdias disent que tous les sites de réinformation mentent ou exagèrent les faits. Il ne faut surtout pas leur donner le moindre petit exemple à plublier, car ils se feront un plaisir de ne pas vous louper. Si j’étais suffisamment vicieuse ou vendue pour faire partie de ces merdias, cette petite carte serait prise en exemple et lourdement commentée pour prouver l’exagération de mes rivaux de la réinformation, et en manchette si possible!

          • Christine, l’intention de RR, je la comprends, je la connais et elle est bonne. C’est simplement que la mauvaise foi des journaleux de la désinformation m’irrite tellement, et depuis si longtemps, que je les vois se précipiter avec leur bave bien pensante sur la moindre petite chose pouvant leur permettre de discréditer et de crier victoire. Mais peut-être que ce ressentiment m’emporte. Excusez-moi.

    • Mathilde,

      Effectivement les occitans ne vont pas être contents de voir leur spécificité disparaître sur cette carte. Certes les langues occitanes , surtout celle pratiquée dans le Languedoc et la région toulouse n’est pas très éloigné du catalan mais les « jacobins » occitanistes n’ont jamais envisagé une fusion avec la Catalogne. Concernant l’Espagne, la langue catalane ne se limite pas à la seule Catalogne, mais s’étend le long de la côte méditerranéenne jusqu’à Alicante et la région de Valence en Espagne est vivement de langue catalane comme les Baléares. Cependant, je ne suis pas certain que les habitants de Valence s’identifie au combat des catalans de Catalogne , ne serait ce parce que Valence est une ville importante et dans la concurrence des grandes métropoles se sent en rivalité avec Barcelone, comme Montpellier avec Toulouse. Pour revenir à l’article je ne sais pas si les instances de l’Union européenne souhaitent l’éclatement des Etats-nations mais à coup sûr leur affaiblissement.

      • D’accord avec vous Rigdebert. Dans votre explication je reconnais mieux ce que je sais de l’histoire et des mentalités de ces régions. Il est certain que l’éclatement des États-nations n’est vraiment pas à l’avantage des populations en ce moment et que la Catalogne, puisque c’est d’elle dont il s’agit, va se retrouver sur son propre sol, face à un grand nombre d’Espagnols et de gens encore bien moins intentionnés qui ne manqueront pas de lui nuire. D’ailleurs, les Catalans, les vrais, sont-ils suffisamment majoritaires en Catalogne pour créer leur pays et maintenir leur identité? Car si je comprends bien, leur volonté n’est pas seulement motivée par des questions économiques ou est-ce que je me trompe?

  4. Renforcer l’identité locale tout en changeant la population ! Il y a quand même une donnée qui m’échappe

    • c’est la grande hypocrisie créée par ces oligarques: qui manifestent pour l’indépendance en Catalogne ? parmi la population autochtone on trouve des …indiens, des musulmans (???) des africains, et le plus drôle c’est quant une relation indépendantiste me fait remarquer à propos d’autres « espagnols » : « nous n’avons pas la même culture ! » cela dit avec un grand mépris, je me suis permis de répondre : « et vous vous sentez plus proche de celle-ci ? » en désignant un musulman enturbané ! Pauvre Miguel de Cervantes blessé à Lepante, il doit se retourner dans sa tombe !

Les commentaires sont fermés.