Je me fais le porte-voix de la majorité des Français, opposés à l’accueil des soi-disant réfugiés


Je me fais le porte-voix de la majorité des Français, opposés à l’accueil des soi-disant réfugiés

 

 Voici ci-dessous la lettre que j’ai envoyée ce week-end par courriel dans toutes les mairies d’Ille-et-Vilaine (sauf Rennes, parce que Madame Appéré qui s’est empressée de déclarer Rennes, « ville solidaire », mérite un courrier personnalisé) : un appel à refuser « l’accueil de migrants » dans leur commune.

Puisque, selon les sondages, la majorité des Français est opposée à cet accueil mais qu’on ne donne jamais la parole à cette majorité, j’ai décidé de me transformer en porte-voix.
La semaine dernière, j’avais déjà envoyée un mail avec copie de mon article sur les CADA à plus de 300 mairies d’Anjou.
L’Ille-et-Vilaine, ce sont 348 mairies (avec Rennes) une goutte d’eau sur les 36 000 communes de France, mais si 100 personnes prenaient chacune 1 département en charge, on pourrait toutes les atteindre.
La saisie des adresses e-mail ( http://www.annuaire-mairie.fr/ ) est fastidieuse, et il y a un peu de « déchets » (des adresses qui ne sont plus valables), mais si au moins quelques dizaines de personnes (élus ou personnel de mairie) jusqu’ici « bien-pensantes » pouvaient commencer à s’éveiller et virer de bord, je n’aurais pas perdu mon temps.
J’invite tous les adhérents et sympathisants de Résistance républicaine, tous les patriotes, à relayer mes deux lettres (on peut les télécharger en pdf  CADA-maires-ruraux-trompes  immigration-Lettre-élus-municipaux-d ) auprès de toutes les Mairies, auprès des conseillers municipaux. Rien n’est perdu si nous sommes nombreux à protester et agir.
Béatrice Bontemps, Résistance républicaine Ille et Vilaine

 

Lettre aux élus municipaux d’Ille-et-Vilaine

Crise migratoire, une voix discordante

 

 Mesdames, Messieurs,

Depuis le 2/9, la propagande en faveur de l’invasion de nos villes et villages bat son plein, prenant prétexte de la mort horrible d’un enfant pour culpabiliser l’Europe entière.

Au nom de la solidarité et des « valeurs de la république », le gouvernement somme tous les Maires de France et leurs administrés d’accueillir dans leur commune des clandestins d’Afrique et du Moyen-Orient ; au nom d’une charité mal ordonnée (car bien ordonnée, la charité commence par soi-même), les évêques et curés de France ordonnent à leurs ouailles de faire de même ; les « artistes » et les stars du sport-business qui vivent sur une autre planète et ont un avis sur tout s’en mêlent…

Bien que plus de 52% des Français soient opposés à cet « accueil », seuls ceux qui sont pro-migrants ont accès aux média. Je fais partie de ces 52%, et j’ai décidé de m’adresser directement à vous.

Ne cédez pas au chantage !

Après l’émotion, il faut laisser place à la réflexion :

1 – que s’est-il vraiment passé sur la plage de Bodrum (Turquie) ?

Une photographe turque travaillant pour une agence d’état se trouvait opportunément sur la plage à 6 heures du matin avec tout son matériel. Bizarre !

Alors qu’il y avait 13 personnes sur le canot et que 12 ont péri, paraît-il en raison d’une tempête, on nous exhibe la photo du seul petit corps d’Aylan échoué sur une plage calme et propre. Et le père est le SEUL rescapé (comme ça personne ne peut contredire son récit). Bizarre !

On sait depuis le 4/9 que la famille d’Aylan était installée en Turquie depuis 3 ans (donc, ils ne fuyaient pas la guerre en Syrie), que le père voulait se faire refaire les dents en Europe (c’est pour cela qu’il ne voulait pas demander de visa, il « devait » arriver en Europe en tant que clandestin pour bénéficier des soins gratuits) et qu’il s’était renseigné sur les avantages d’une arrivée en famille en Allemagne. On sait aussi que dès le 4/9, le père a pris l’avion avec les corps de sa femme et de ses fils pour aller les enterrer à Kobané (Syrie), sa ville natale : il n’est donc pas en danger dans son pays !

 

2 – qui sont les centaines de milliers de « migrants » qui affluent en Europe depuis le début de l’année ?

Majoritairement (+ de 70%) des hommes jeunes (18-35 ans) musulmans. C’est désormais une certitude : des combattants de DAESH (l’État Islamique) se mêlent aux « migrants », ce seront les plus discrets, les plus « gentils », mais tôt ou tard ils passeront à l’action.

Majoritairement, ce sont des « migrants » économiques : ils ne fuient pas la guerre, ils viennent pour s’installer, et sont parfaitement au courant de leurs droits (innombrables) chez nous.

Par ailleurs, il y a actuellement prolifération de faux passeports syriens (les « migrants » et leurs passeurs savent qu’en ce moment les Européens sont plus sensibles au sort des Syriens que des autres) ; on fait aussi état de faux chrétiens (des musulmans se font passer pour chrétiens afin d’obtenir plus facilement l’asile et d’attirer la sympathie ; en islam, il est permis de mentir aux « infidèles » pour protéger les « croyants »).

Majoritairement, ils n’ont que mépris pour nous autres Européens. Ils n’ont que faire de notre pitié, ils viennent en conquérants, ils exigent, n’hésitent pas à faire usage de la force. L’Italie n’en peut plus, les habitants de Lesbos (Grèce) sont terrorisés, plus près de nous, les habitants de Calais et ses environs n’en peuvent plus de la « jungle ».

La Bretagne n’est plus épargnée : Nantes, Brest (et sa mosquée salafiste), Vannes, Quimper, Rennes et bien d’autres villes ont désormais leurs « quartiers de non-droit », leurs mosquées, leurs dealers, leurs violences entre bandes ethniques, leurs menus halal à la cantine, …

L’État qui semble disposer de ressources inépuisables quand il s’agit « d’accueillir les migrants » diminue la DGF de vos communes, alors que beaucoup de vos anciens survivent difficilement avec une minuscule retraite, que vos commerçants, artisans et paysans croulent sous les charges, que vos jeunes peinent à trouver un emploi, etc.

Vous trouvez ça normal ?

N’allez pas croire que l’arrivée de « migrants » va dynamiser votre commune ! En revanche, vous aurez 2 catégories bien distinctes de population : ceux qui ont des droits (les « migrants », et ceux qui ont des devoirs (vos administrés) ; la cohabitation risque de très vite s’avérer très difficile.

Juste avant cette affaire, j’avais écrit un article sur l’implantation de CADA (Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile) en zones rurales, je vous en adresse une copie en format pdf.

 

Veuillez agréer, Mesdames, Messieurs, mes sincères salutations.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Beatrice Bontemps

Rebelle et païenne, responsable Résistance républicaine de l'Ille et Vilaine


18 thoughts on “Je me fais le porte-voix de la majorité des Français, opposés à l’accueil des soi-disant réfugiés

  1. BeateBeate

    Un grand MERCI Béatrice !

    Ce serait formidable si chaque résistant pouvait faire de même, contacter tous les maires dans son département ou sa région.
    Rendre visite (avec rendez-vous) aux maires des villages et petites villes seraient aussi utile parce que les maires des villages et petites villes se sentent souvent isolés. Un maire, qui se joint à nous, peut facilement diffuser l’information aux habitants de sa commune. Il est donc vital de les contacter.

    1. Avatarmamma

      J’ai appelé la Mairie de Roanne hier après-midi quand j’ai lu que le Maire ne veut pas accueillir de musulmans et qu’il a dit qu’il veut accueillir uniquement des chrétiens persécutés.

      http://www.atlantico.fr/pepites/maire-roanne-accepte-accueillir-migrants-uniquement-sont-chretiens-2317657.html

      http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/le-maire-de-roanne-ne-veut-pas-de-refugies-musulmans-ce-n-est-pas-de-la-discrimination-ce-sont-des-precautions_1073407.html

      Je leur ai dit « Merci » et « Bravo ! ». Je leur ai dit que nous sommes beaucoup à penser comme ça mais nous n’avons pas de voix dans les medias dominants. Les personnes avec lesquelles j’ai parlé ont été à l’écoute et elles ont très bien reçu mon soutien.

      Je pense qu’il faut soutenir chaque action de bon sens. Pour une fois qu’un responsable politique va contre courant et pense à la sécurité des français.

      Merci Béatrice pour votre lettre à tous ces élus d’Ille-et-Vilaine. Je pense envoyer vos lettres en Seine-et-Marne, dans ma ville et deux villes voisines.

  2. AntiislamAntiislam

    Bonjour,Souvenons-nous, au passage, que la ci-devant Bodrum, c’est l’Halicarnasse grecque qui a vu naître Hérodote.

  3. AvatarDa Lire Fang

    Ces migrations soudaines semblent étranges mais il ne faut pas oublier que l’Union Européenne ainsi que les Etats-Unis sont actuellement en total déconfiture economique. On peut facilement imaginer que cette omniprésence de ce phénomène dans les grands médias peut avoir pour but de détourner l’attention des peuples du problème de fond que représente la finance voleuse ultra libérale au pouvoir en Occident.
    D’autre part, l’Union Européenne se charge d’enregistrer directement les arrivants ‘refugies’ alors que les pays sont indemnisés pour s’occuper de l’aspect pratique de l’accueil (logement, soins…). Les Europeistes savent que les peuples européens les détestent de plus en plus. En créant une classe comparadore fidèle, le grand remplacement et l’écrasement des opposant européens de souche ou de branche s’organisent…l’ONU aurait demandé l’accueil de 130 millions de migrants d’ici 2030 d’après certaines informations circulant sur Internet.

  4. TEMPLIER...TEMPLIER...

    >

    No comment !!!

    Réfugié, à 20 ans tu refuses de te battre pour ton pays ?

    Publié le 19 août 2015 – par Mireille Greschter

    syrien

    Salut,

    Je t’ai vu à la télévision dimanche soir. Tu débarquais triomphant de ton bateau pneumatique sur cette île. Je t’ai entendu jubiler, que tu avais 20 ans, que tu étais chrétien et que tu fuyais la guerre.

    Les médias occidentaux, gangrénés par des journaleux gauchisants ne savent plus quoi faire pour essayer de nous culpabiliser. J’avouerai que ces images et ton discours m’ont mis mal à l’aise. Alors j’ai réfléchi. Ce que j’ai à te dire ne va pas te plaire. Ça ne plaira pas non plus à tous ces humanitaires, ces comités de soutien et ces ONG qui t’utilisent comme matière première de leur petit business.

    Si toi qui as 20 ans refuse de te battre pour ton pays, qui va le faire?
    Je vais faciliter ta réponse. Il te suffira d’évoquer les points Godwin pour me discréditer. Tant pis, les leçons de l’Histoire seule peuvent nous éviter de refaire indéfiniment les mêmes erreurs. Il y a 71 ans, l’Europe a connu un autre débarquement. Des gamins de 20 ans comme toi sont venus par milliers.
    Pas pour nous envahir, mais pour nous libérer. Pas pour lâchement sauver leur cul, mais pour se battre. Ils sont morts pour des idées, pour un rêve de liberté, dans un pays qui n’était même pas le leur. Parce que c’était des hommes de devoir et qu’il fallait le faire.

    Je ne dis pas qu’ils sont morts en héros. La mort n’est jamais belle. Certains ont atrocement souffert, d’autres sont morts comme des chiens. Mais ils l’ont fait.
    Tu commences à comprendre où je veux en venir? Je sais bien qu’il y a des perspectives plus réjouissantes que de devoir prendre les armes et se battre. Le politiquement correct et la bienpensance dominante font que l’on glorifie désormais les fuyards et les déserteurs. Sache qu’il y a encore dans cette Europe de sans-couilles quelques hommes d’honneur, quelques patriotes, – estampillés vieux cons rétrogrades par toute la frange des fiottes qui te soutiennent -, pour qui tu n’es qu’un lâche.

    Tu n’as pas de courage, tu n’as pas d’honneur, tu n’as plus de pays. Je ne te méprise pas, tu n’en vaux pas la peine. Tu as réussi à escroquer tes parents pour avoir de quoi payer les passeurs, tu continueras à vivre en parasite puisque c’est comme ça que ça fonctionne et que c’est l’idéal qu’on t’a fait miroter.

    Il y a cette autre question qui découle de la première et qui entretient mon malaise.
    Si tu n’aimes pas assez ton pays pour te battre pour lui, que viens-tu faire chez moi? Ne me dis pas que tu vas aimer ma patrie comme la tienne: tu viens de lui tourner le dos! Au moindre problème tu reprendras ta route. Je sais que je ne peux pas compter sur toi.

    Je suis un sale con nationaliste. Mes écrits puent l’extrême-droite. On m’accusera d’être xénophobe, que mes propos sécrètent la haine. Tes nouveaux petits copains médiatico-humanitaro-donneurs de leçons ne vont pas me louper.

    Tu peux me haïr, c’est facile. Mais sache une chose: dans 30 ans, quand tu regarderas en arrière et que tu verras ce gosse de 20 ans qui a refusé de se battre, tu te détesteras. Tu comprendras ce que je voulais dire. Mais il sera trop tard.

    Tant pis pour toi.

    Mireille Greschter

    PS : ajoute STP chère Mireille : au migrant malien qui arrive en France au lieu de se battre dans son pays pour son pays et pour sa famille, que pendant ce temps ce sont des jeunes français, jeunes comme lui, qui se battent chez lui… on se demande vraiment pourquoi !

    c’est exactement ce que je pense, je voulais faire sensiblement faire le meme courrier. René

  5. AvatarPUGNACITÉ

    Certes,notre seule chance de survie ou préservation des valeurs et usages que sont les nôtres est que les invasions barbares soient refoulées et orientées vers l’un des 57 pays comptables politico religieusement.
    Force est malheureusement de constater que ces pays ne veulent aucunement de leurs frères…
    Cherchez l’erreur…
    Ne s’agirait il pas d’accélérer notre grand remplacement en envahissant l’Europe.

  6. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Oui, Bravo pour votre initiative !!! J’en profite pour ajouter un mot au sujet de l’émission d’hier soir sur France Inter, dont j’avais claironné, ici même, l’intervention au sujet (en faveur…) des « migrants ». J’ai écouté ce Téléphone Sonne de 18 à 20 h et les premiers intervenants étaient tous « PRO immigration », heureux que la France soit envahie : « un retour à la démocratie », « nous sauvons notre honneur » – Bref, on se félicitait de ce que la lepénisation des esprits était mise à mal. Une seule intervenante s’est inquiétée de ce que ces migrants soient majoritairement musulmans, s’empressant d’ajouter « qu’elle n’avait Rien contre les musulmans, mais « voyez-vous je ne supporte pas de voir les femmes voilées et…. » – Là M. Demorant lui a coupé la parole pour la donner à ses invités sur le plateau et l’un d’eux a répondu a cette dame, entre autre, pour la rassurer : « que ces migrants syriens fuyaient les islamistes, donc qu’ils étaient nos Alliés »… Quand on veut croire au Père Noël… Car, personnellement, je me demande pourquoi ces quelques femmes syriennes, qui fuient l’Islam et la charia, débarquent toutes avec le voile sur la tête ??? Bizarre aussi. Comme c’est Bizarre !

    1. Avatarbataille de Tourtour

      Mais pourquoi les innombrables mosquées en France ne s’occupent-elles pas de ces clandestins ? Elles pourraient les loger, les nourrir, les dorloter sur leurs propres fonds, non ?

  7. Avataraliza

    Bonsoir à tous,

    Nous sommes toujours les mêmes à nous révolter face à cette folie, ce mea-culpa au nom de  » on ne sait quoi ». Des personnes qui  »pensent SAINEMENT comme nous », il y en a des centaines….mais ils soupirent, constatent, mais ne bougent pas.
    Et tous ces pseudo -artistes, intellectuels ? A quoi, jouent-ils ? Cela fait  » tendance » certainement de se montrer généreux avec l’argent du contribuable moyen !!!

    Je constate que aucun d’entre nous (moi la première) n’osons interpeller les pouvoirs publics en leur demandant pour quelles raisons ils ne demandent pas aux riches pays du Golfe, musulmans comme ces  » réfugiés ??? » de les intégrer, les accueillir ? Ils doivent bien rire de notre niaiserie.

    Christine, donnez-nous des pistes pour savoir comment faire à défaut de ne pouvoir avoir accès aux médias pleurnicheurs.

    Voilà,
    Aliza

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Merci chère Aliza je vous ai écoutée, j’ai écrit un texte que vous pourrez utiliser et copier et faire circuler qui sera publié demain,

  8. AvatarMonique

    Merci Christine,

    Oui, il est temps de bouger…sans relâche surtout. La partie sera difficile, les médias muselés et manipulés par le pseudo pouvoir vont nous traiter de tous les noms, mais nous ne lâcherons rien.
    Concernant l’enfant trouvé sur la plage, il est établi que c’était une mise en scène. .
    je suis d’accord pour une pétition, des manifestations…et tout ce qui peut faire entendre notre voix. je fais suivre les courriers aux maires et à notre minable locataire de l’Elysée.
    Bien à vous.

Comments are closed.