Témoignage d’une surveillante de prison : les lois européennes nous interdisent les fouilles au corps

Publié le 7 septembre 2015 - par - 4 commentaires

J’ai lu avec attention l’article de Christine Tasin sur les caïds musulmans dans les prisons :

http://resistancerepublicaine.com/2015/la-prison-royaume-des-caids-musulmans-et-les-matons-doivent-faire-profil-bas/

Déjà je n’aime pas ce terme de maton, je suis surveillante de prison, désolée que cela ne vous déplaise. Cet article est en quelque sorte vrai, mais pas dans la totalité.

Je peux vous affirmer que l’on fait de notre mieux pour que la la détention n’explose pas…

On n’est pas aidés par notre gouvernement et le moindre faux pas c’est nous qui ramassons. Les détenus portent plainte régulièrement contre nous, et des avocats des plus véreux trouvent sans cesse les failles pour que le PPSMJ ( détenu) soit toujours hors de cause et que l’agent ou l’administration soit en tort. Il y a de nombreuses agressions, insultes, mais on ne fait pas profil bas on évite de perdre notre travail ou de prendre des blâmes.

Oui les soi-disant caïds comme vous dites font la loi en prison, car c’est eux les premières balances dans notre jargon.

Sans cesse on nous oblige à appliquer les lois européennes  qui ont détruit le peu de répression que nous avions ( par exemple  on ne fait plus de fouille à corps après les parloirs, ce qui est à mon sens une aberration, car c’est au moment des parloirs que la plupart des choses entrent ). Les quartiers disciplinaires sont un moment de paix pour eux, ils se retrouvent cellulaires (seuls en cellule) et ont le droit à tout…. où est le disciplinaire ? Moi même je me demande…

Oui je vous l’accorde il y a sans doute des surveillants corrompus, mais dans quel travail ne trouve-t-on pas des brebis galeuses ?

La Prison doit être une prison ( décourager les gens de commettre des actes interdits par la loi), pas un centre de repos pour délinquants, il faut différencier le degré de faute et appliquer des peines exemplaires et réelles, et non dire perpétuité, cela est un mensonge !  Y a pas de peine a perpétuité chez nous. Je ne comprend pas pourquoi on mélange un homme qui n’a pas payé sa pension alimentaire, un alcoolique avec un violeur ou voir même un tueur…

Depuis 15 ans que je suis dans ce métier, j’ai l’impression chaque année de régresser…

Surveillante

Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “Témoignage d’une surveillante de prison : les lois européennes nous interdisent les fouilles au corps”

  1. Avatar Philippe le routier dit :

     » Depuis 15 ans que je suis dans ce métier, j’ai l’impression chaque année de régresser…  »

    Non ! C’est votre environnement professionnel qui régresse, et vous en citez vous même les causes !

    Vous réfléchissez encore… Au bout de quinze ans dans un milieu aussi dur… vous devez avoir l’âme aussi trempée que le béton des murs que vous êtes en charge de défendre pour y parvenir !

    Franchement, je suis pas un tendre, sauf avec ceux que j’aime, mais faire votre travail serait impossible pour moi, je veux dire, vous êtes enfermés vous et vos collègues à longueur de journée, faut le faire de pas craquer !

    Ce que moi je ne comprend pas dans les directives européennes, c’est que les détenus aient accès aux sports, à des douches chaudes, j’ai beaucoup profité des prisons militaire, et c’est ce qui me manquait le plus à chaque fois (nos séjours y étaient pourtant courts)

    C’est illogique et ça complique votre travail que les détenus puissent se maintenir au top de la forme, faudrait les faire manger gras, qu’ils s’empatent, qu’ils perdent du souffle, c’est plus simple de maîtriser une réserve de cholestérol qu’un tas de muscles !

    J’ai connu dans mon enfance un vieillard qui avait été à Clervaux, je parle ici du temps où les montres étaient interdites en centrale, où les promenade se faisaient « en queue-de-cervelas » et où les prisonniers avaient interdiction de se parler.

    Et bien, sorti de là, il n’osait même plus traverser hors des clous !

    Moi je l’ai toujours connu seul, petit retraité, pension de misere, il avait même peur du garde-champetre !

    Jeune, il avait pourtant tué deux hommes et un gendarme en plus, ça avait été un caïd en son temps, L’abbaye en a fait, pas un type bien, ça c’est impossible avec ce genre d’engeance, mais, quelque chose qui avait retrouvé un truc essentiel chez l’humain, la peur du châtiment !

    Maintenant, je ne connais pas assez le milieu carcéral pour savoir s’il faudrait rétablir ce type de régime (bien que je pense que certains le méritent)

    Mais, entre des règles inhumaines et le laxisme tant voulu par l’Europe et les défenseurs des droits de l’homme (qui ne pensent jamais aux victimes) on devrait pouvoir trouver un juste milieu.

    Svp, veuillez ne pas me juger trop mal s’il vous plaît.
    Certes j’ai fait de la prison militaire, dont une fois pour avoir sérieusement endommagé un jeune Lieutenant tout frais sorti de St Cyr… Mais, c’était l’assommer lui, ou voir nos gars rejoindre St Michel, j’ai fait mon choix !
    Parfois il faut désobéir pour gagner, mais à l’armée une désobéissance c’est le placard… Avec souvent une citation au bout parce qu’on a gagné (pas très logique je sais)
    Mais croyez-moi, mes insubordinations devaient faire l’affaire de ma hiérarchie, même si celle-ci était bien obligée de me sanctionner.

    Gardez le moral… Un jour prochain on vous offrira des prisonniers beaucoup plus faciles, pour les voir, regardez un débat du sénat ou de l’assemblée, vos futurs clients y sont presque tous !

    Avec tout mes respects.

  2. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    Je vous admire beaucoup, Madame, et je suis fier que des personnes comme vous informent notre site.

  3. Avatar Qibal dit :

    La prison doit être SEULEMENT un lieu de privation de liberté d’aller où bon nous semble. Sinon on doit avoir accès à tout, comme dans la société ordinaire où on est libre d’aller et venir. Compte tenu de la difficulté à vivre en espaces confinés, il est logique que l’on ait parfois accès à des activités aussi bonnes, sinon mieux, que pour les gens ordinaires. Faut faire attention à ce que les prisonnier « pètent pas les plombs » et mettent en danger les gardiens chargés d’ouvrir et fermer les portes.

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      IL y a des façons de faire pour que les prisonniers ne pètent pas les plombs, mais il ne faut pas respecter les directives européennes, comme le dit Surveillante ! La prison est une punition pas un club Med, Philippe le Routier nous a expliqué ce qu’était la prison avant et le côté dissuasif qu’elle avait

Lire Aussi