Pour Viktor Orban, l’afflux des réfugiés menace l’identité chrétienne de l’Europe


Pour Viktor Orban, l’afflux des réfugiés menace l’identité chrétienne de l’Europe

A  Résistance républicaine, on aime beaucoup Victor Orban, et il y a de quoi :

http://resistancerepublicaine.com/2015/accueil-des-migrants-la-hongrie-dit-merde-a-lunion-europeenne-il-nous-faut-un-orban/

http://resistancerepublicaine.com/2014/hongrie-drapeaux-europeens-a-la-poubelle-pour-dire-non-au-droit-des-etrangers-dacheter-des-terres-hongroises/

Sans parler du mur, excellente idée, qu’ils sont en train de construire…

C’est un des rares hommes politiques à dire la réalité de l’immigration et de l’invasion que nous subissons…

Extraits

La campagne anti-migrants d’Orban se poursuit. Le Premier ministre hongrois ViktorOrban juge que l’afflux des réfugiés en Europe, «musulmans dans leur majorité», constitue une menace pour l’identité chrétienne de l’Europe, dans une tribune publiée jeudi dans le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ).

Le Président du conseil européen, Donald Tusk (à gauche) reçoit le Premier ministre hongrois Viktor Orban. – Virginia Mayo/AP/SIPA

La campagne anti-migrants d’Orban se poursuit. Le Premier ministre hongrois ViktorOrban juge que l’afflux des réfugiés en Europe, «musulmans dans leur majorité», constitue une menace pour l’identité chrétienne de l’Europe, dans une tribune publiée jeudi dans le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ).

 

«Il ne faut pas oublier que ceux qui arrivent (…) sont les représentants d’une culture profondément différente», affirme Viktor Orban. «Dans leur majorité, ce ne sont pas des chrétiens mais des musulmans. C’est une question importante, car l’Europe et l’identité européenne ont des racines chrétiennes», poursuit-il. «N’est-ce pas déjà en soi préoccupant que la culture chrétienne de l’Europe ne soit quasiment plus en capacité de maintenir l’Europe dans le système de valeurs chrétiennes ? Si l’on perd cela de vue, la pensée européenne peut se retrouver en minorité sur son propre continent», estime le Premier ministre hongrois, actuellement en déplacement à Bruxelles.

http://www.20minutes.fr/monde/1678799-20150903-viktor-orban-afflux-refugies-menace-identite-chretienne-europe

Templier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




9 thoughts on “Pour Viktor Orban, l’afflux des réfugiés menace l’identité chrétienne de l’Europe

  1. AvatarGourgaud

    Oui, il nous faut des Urban! Un seul souhait: qu’au lieu de parler de « racines chrétiennes » on parle plutôt de « racines judéo-chrétiennes » pour lever le soupçon d’antisémitisme qui risquerait de s’accrocher à la formule. Et rappeler que la Torah est contenue dans la Bible ne fera de mal à personne.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      On pourrait aussi parler de nos racines gréco-romaines, en sachant que le christianisme est arrivé en Gaule avec les armées romaines et les Gaulois devenus citoyens romains… Par contre je ne vois pas pourquoi on devrait ajouter « judeo-chrétien » pour ne pas être soupçonné d’antisémitisme ! On ne trouvera jamais un mot antisémite chez nous, sur notre site, pourquoi devrions-nous en ajouter ? j’ai déjà dit que nos racines sont gréco-romaines et chrétienne mais pas judeo-chrétiennes http://resistancerepublicaine.com/2014/insupportable-communautarisme-juif-dun-frederic-sroussi-nuisible-aux-juifs/ http://resistancerepublicaine.com/2014/le-chandelier-juif-na-rien-a-faire-a-la-mairie-de-beziers/

      1. Avatarmartin

        @Christine

        En effet l’Histoire nous enseigne que nos racines civilisationnelles, spirituelles, et cutlurelles sont Hélléno-Chrétiennes et non pas judeo-Chrétienne.

        L’association des termes judaïsme et Christianisme est un concept relativement récent inventé au 19éme siècle, c’est à dire totalement inconnue chez les peuples européens de culture Hélléno-Chrétienne auparavant.

        À ce titre et si l’ont s’en tient aux seuls FAITS Historiques, c’est à dire sans partie pris idéologique s’abreuvant d’un sentiment de culpabilité mortifère cultivant la haine de soit, il faut également signaler que durant toute la période médiévale, c’est à dire durant plus de milles ans, les principaux savants et érudits européens, étudiaient certes et en premier lieu la Bible (à cette époque les savants étaient majoritairement des Clercs), mais s’inspiraient également des nombreux ouvrages écrits par les philosophes et savants de l’antiquité Greco/Romaine. (aristote, platon, etc..)

        Signalons également que chez les Chrétiens, du moins avant l’apparition du protestantisme qui pour ce dernier rejeta tout l’apport Héllénique et Celtique qui se greffa au Christianisme (puritanisme), L’ancien testament présent dans la torah, et que l’Eglise Romaine incorpora dans la Bible, ne figurait dans celle ci qu’à titre purement informatif, c’est à dire pour faire connaître aux Chrétiens l’histoire et la loi des peuples ayants précédés la venue du Christ, et non pour que les Chrétiens obeissent à cette loi.

        Ancienne Loi qui par ailleurs ne fut absolument pas aboli par le Christ mais pleinement accompli par lui, c’est à dire expurgé de tout les pharisianismes hypocrites qui s’y étaient greffés au fil du temps (port du voile intégrale pour les femmes juives, nourriture pure et impure dite « casher », lapidations des femmes adultères, meurtres des apostats, mise en esclavage des mécréants, etc..).

        Pharisianismes hypocrites qui finalement poussèrent certains rabbins à ordonner la mise à mort du Christ, c’est à dire à désobeir à l’un des Dix commandements présent dans la Torah.

        Pharisianismes que l’ont retrouva également un peu plus tard dans le talmud puis dans le coran (tout deux condamnés par l’Eglise au moyen âge pour leurs appels au meurtre).

        L’immense majorité des juifs sont toujours restés fidèles à la Torah, c’est à dire aux Dix commandements que l’Eglise considère pleinement accomplis par et dans le Christ, et c’est pourquoi au moyen âge ils n’ont jamais été inquiétés par l’Eglise (qui bien souvent les pris sous sa protection), en revanche ce n’était pas le cas de certains rabbins adeptes du talmud, et qui lors de la re-conquista furent découverts en train de pactiser avec les chefs de guerre musulmans.

      2. AvatarGourgaud

        Je pensais à la déclaration d’Orban, et sûrement pas à ce qui se dit ici, chère Christine ! En Hongrie l’antisémitisme est un problème qui reste lié à l’extrême-droite et dont Orban devra se méfier, alors qu’ici (c’est très bien analysé par RR) l’antisémitisme est gaucho-islamiste.

  2. AvatarJuju

    Je veux aider la Hongrie à contrer cette immigration/invasion. Dites moi ce que je pourrait faire. Est ce qu’il y a moyens de faire des dons à ce pays qui est avec la République Tchèque, le dernier pays de l’UE à oser s’affirmer face au totalitarisme imposer par Bruxelles ?

    P.S Qu ‘attend donc la Hongrie pour sortir de l’Union Européenne ?

  3. AvatarPierre 978

    Je suis très fier du premier ministre hongrois. Sarkozy pourrait en prendre exemple et de la graine. Heureusement pour nous qu’il y a encore en Europe des personnes responsables et surtout lucide. La Hongrie sais de quoi elle parle en matière d’invasion, sauf chez nous, Allemagne, Italie etc…. En attendant, notre tour au niveau invasion d’une manière brutal, gardons la tête froide pour pouvoir nous défendre le moment venu.
    Pierre

  4. Avataryoniii

    hi

    l histoire humaine a prouvé que deux civlisation ennemi l une de l autre
    ne peuvent coabiter sur un meme territoire

    sans qu une deux des finissent par ce soumettre a l autre a court etrme
    pius a dispoaraitre au profit du conquerant

    par ailleurs

    c est toujour le conquerant qui imposse ses loi au conquis

    la solution

    Hongrie et Bulgarie en quête de barrière de sécurité israélienne

    Crises des réfugiés : vif intérêt de pays européens pour la clôture de sécurité israélienne

    http://jforum.fr/2015/09/hongrie-et-bulgarie-en-quete-de-barriere-de-securite-israelienne/

    mais ejecter l ennemi muzz et la seul solution viable

    by

Comments are closed.