Pour ceux qui envisagent sereinement de transformer nos églises en mosquées…


Pour ceux qui envisagent sereinement de transformer nos églises en mosquées…

Ils l’ont fait aux Etats-Unis,  à Syracuse.

Aucun problème. Il suffit juste de :

– masquer les vitraux (en attendant de détruire ces indignes vestiges  d’une autre religion…)

– détruire toutes les croix

– repeindre les murs pour faire disparaître toute trace de croix

– réorienter l’édifice…

-Réserver la nef aux hommes

-Installer les femmes dans une des chapelles, la plus isolée… des fois qu’un des hommes présents ne la viole.

-Remplacer la croix par un jamour  ( superposition de 3 boules qui représentent les hauts lieux -sic !-  de l’islam, : la  Mecque, Médine, Jérusalem)

mosqueesyracuse4

 

Remplacer l’art et l’homme qui étaient présents dans l’église grâce aux vitraux, aux sculptures, aux croix et donc à la figure de Jésus par des salles de bain devant lesquelles s’extasient les incultes qui ont fabriqué la video… Cela en dit long sur l’impossibilité des pays musulmans de progresser !

mosqueesyracuseanciensvitraux  mosqueesyracuse3

 

http://www.desdomesetdesminarets.fr/2015/08/24/etats-unis-un-an-apres-sa-conversion-en-mosquee-lex-eglise-de-syracuse-fait-le-plein-de-fideles-2/

Et, n’oublions pas, un bâtiment plus haut que tout, histoire de montrer l’islam de très loin, de l’imposer de très loin, à tout le voisinage.

mosqueesyracuse5mosqueesyracuse6mosqueesyracuse7

Pour voir la video de transformation (et aller vomir ensuite…) :

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


26 thoughts on “Pour ceux qui envisagent sereinement de transformer nos églises en mosquées…

  1. AvatarPhilippe le routier

    Suis totalement nul en grec (navré ma Christine) et en histoire, ça dépend des périodes.

    Mais, j’ai un vague souvenir d’une histoire dans la Grèce antique.

    Une armée avait demandé à ses ennemis de déposer les armes…
    … La réponse, dont j’espère que tu pourras me remettre en mémoire en grec, avait été  » Venez les prendre !  »

    C’est ça que je répondrai à ceux qui voudraient prendre nos églises, nos temples et même les synagogues…
    … Parce que les trois cultes que je cite ont leur place en France, qu’ils ont su, pas toujours pacifiquement au départ, vivre ensemble sans se faire la guerre indéfiniment (enfin si, il y a eu des guerres, mais ça n’a pas duré)

    Le quatrième « culte », celui qui exige tout sans jamais rien offrir en échange, c’est à dire l’islam, n’a pour moi aucune place en France.

    Ils veulent nos lieux de cultes ?

    Je croyais que c’était des conquérants invincibles, bien que l’expérience m’ait prouvé le contraire, ben, qu’ils viennent les prendre !

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Tu as de beaux restes ami ! Il s’agit de Léonidas, à la bataille des Thermopyles, qui a réussi à tenir avec 300 hommes le défilé contre l’armée perse. En grec μολὼν λαβέ (viens les prendre), en complément si les images marchent un extrait du récit évoquant la phrase célèbre et un petit pendentif portant ces mots en majuscules (très proches des nôtres qu’elles sont inspirées) http://resistancerepublicaine.com/wp-content/uploads/2015/09/leonidas.jpg
      http://resistancerepublicaine.com/wp-content/uploads/2015/09/molonlabe.jpg

        1. Christine TasinChristine Tasin Post author

          Merci Martin c’est excellent je confisque pour publicatino demain avec le lien de l’article que vous avez ajouté dans un autre commentaire

  2. AvatarAnne-Margot

    Merci Christine pour votre engagement et la qualité de votre site avec vos articles. Faisons suivre un maximum pour réveiller les consciences. Plus que jamais la résistance est nécessaire. Il faut l’amplifier un maximum pour ne pas disparaitre enseveli sous les ténèbres barbares.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Merci Anne-Margot pour ces encouragements, oui plus que jamais il faut informer, pour ne pas disparaître enseveli sous les ténèbres barbares comme vous le dites si bien

  3. AvatarThierry1354

    Bel exemple de parasitisme style coucou ou bernard l’hermite, ils osent appeler ce blasphème Jésus fils de Marie or le Jésus-Issa du Coran n’est pas chrétien et leur Marie est comme il est écrit dans le Coran la soeur d’Aaron et donc de Moïse, elle n’est pas la Vierge Marie, donc pas d’amalgame ! Ils adorent des pierres (Kaaba) et en lancent contre une stèle représentant Satan lors du Hadj à La Mecque, ils vouent donc un culte à Satan et sont de la race des païens, quand on connaît islam et charia…

        1. Christine TasinChristine Tasin Post author

          Merci Rosaly pour cette passionnante mise au point que je confisque pour publication demain !

    1. Avatarjan

      Ne prêtons pas le flanc à nos ennemis. Je ne pense pas que les musulmans vouent un culte à un satan . Quand à la race des païens… bah je pense pas que les païens soient plus terribles que les croyants actuels

  4. Avatarbreizlande

    j espére que nos cloches tinterons encore gaiement et longtemps dans tous les villages de france
    même dans les cloches-merles

    et que les dentelles de pierres , de nos cathédrales résisterons aux assauts barbaresques, parce que nos clochers élancés pourraient aussi faire de bonnes tours de guets

    merci encore pour tous les articles que vous nous offrez chaque jours

    kénavo

  5. hoplitehoplite

    AU MOINS 80 %

    Les communautés islamiques en Allemagne attendent une croissance importante cette année en raison du nombre élevé de réfugiés.

    « Le nombre de musulmans en Allemagne va croître de manière significative », a déclaré le président du Conseil central des musulmans en Allemagne. Aiman ​​Mazyek, au Tagesspiegel [journal]. Selon ses calculs, « au moins 80 pour cent » des 800.000 réfugiés [sic] attendus cette année sont musulmans. Mazyek ajouté: « Déjà, nous avons des communautés de mosquées qui ont doublé en un mois en raison des réfugiés »

    source:http://diversitymachtfrei.blogspot.com.au/2015/08/germany-president-of-central-council-of.html

  6. AvatarRosaly

    Chère Christine,

    Sans rapport avec le sujet, mais voici le lien d’une vidéo, que les médias officiels ne diffuseront pas et pour cause … l’image des gentils, des pauvres « réfugiés » ne doit pas être ternie.

    https://youtu.be/S-ARmoP9nL8

    « Allah Akbar » « Germany, Germany » : le visage sans fard de l’invasion islamiste à Budapest

    Angela Merkel ouvre grand les portes de l’Allemagne: les envahisseurs musulmans ont reçu le message cinq sur cinq.

    Amitiés!

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      C’est ahurissant, révoltant, démoralisant… et en même temps ça ouvre, forcément, les yeux de pas mal de gens…

    2. BeateBeate

      Allemagne : une église de Hambourg est transformée en mosquée avec le financement du Koweït
      PAR GUERRECIVILEENEUROPE le 1 SEPTEMBRE 2015

      Avec l’aide financière du Koweït une ancienne église de Hambourg est transformée en mosquée. L’émirat a financé environ 40 pour cent des dépenses (…) l’ancienne église de Capharnaüm évangélique du District de Horn (…) apparaîtra comme une église de l’extérieur mais sera une mosquée à l’intérieur selon le Président du centre islamique Al Nour, Daniel Abdin.

      Le Centre avait acheté l’ancienne église en novembre 2012 (…) Abdin entrevoit la fin des travaux au printemps prochain. Jusqu’à présent la communauté musulmane se réunit dans un garage mais il trop petit pour les 700 fidèles (…)

      Le mot arabe « Allah » est déjà inscrit sur le clocher de l’église. A l’intérieur, une nouvelle galerie pour les femmes a été construite (…) La transformation en mosquée avait déclenché des protestations à Hambourg.

      Notamment celles de l’ancien pasteur principal de St. Michaelis, Helge Adolphsen, ainsi que le Président de la Coalition de l’église pour la Bible et de la confession, le pasteur Ulrich Rüß. Aujourd’hui, une telle transformation ne seraient plus possible, parce qu’en 2007, un décret religieux est entré en vigueur, interdisant l’utilisation d’une église par une communauté religieuse non chrétienne à l’exception de la communauté juive.

      Source : https://jungefreiheit.de/kultur/gesellschaft/2015/kuwait-finanziert-kirchenumbau-in-moschee/

  7. AvatarAlainBis

    Vous vous rappelez, dans la série « V », avec les envahisseurs (sortes de reptiliens recouverts de peau humaine)… la solution finale après des années de combat, aura été la toxine rouge disséminées dans l’air au dessus des villes par les résistants, à l’aide de montgolfières…
    Plus ça va plus je me dis que ça pourrait aussi être la solution finale d’ici quelques décennies, quand nous serons submergés par l’islam : déverser à bord de montgolfières, de la poudre de sang de porc séché…

    info Wikipédia sur la série (directement sur le synopsis) :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/V_(s%C3%A9rie_t%C3%A9l%C3%A9vis%C3%A9e)#Synopsis_de_la_premi.C3.A8re_version_.281983-1985.29

  8. TEMPLIER...TEMPLIER...

    © Fournis par AFP Jinan, une victime du groupe Etat islamique (Daech), le 31 août 2015 à Paris

    Enlevées, battues, vendues, violées : le groupe Etat islamique (Daech) gère en Irak des « marchés aux esclaves » où des femmes issues de groupes minoritaires, comme les yézidis ou les chrétiens, sont vendues pour servir d’esclaves sexuelles, comme l’a raconté à l’AFP une rescapée.

    Dans un livre à paraître en France vendredi (« Esclave de Daech », éditions Fayard), la jeune yézidie Jinan, dix-huit ans, raconte comment, lors de ses trois mois de détention en Irak fin 2014 aux mains de membres de Daech, elle a été victime de cette forme de traite, avant, une nuit, de parvenir à s’enfuir en volant des clefs.

    Après plusieurs lieux de détention, dont une prison à Mossoul, Jinan est achetée par deux hommes, un ancien policier et un imam, qui l’enferment, avec d’autres prisonnières yézidies, dans une maison.

    « Ils nous torturaient, voulaient nous convertir de force », décrit-elle à l’AFP, lors d’un passage à Paris pour la sortie de son livre, écrit avec le journaliste du journal Le Figaro Thierry Oberlé.

    « Si nous refusions, nous étions frappées, enchaînées dehors en plein soleil, forcées à boire de l’eau dans laquelle baignaient des souris mortes. Parfois ils nous menaçaient de nous torturer à l’électricité », dit-elle. « Ces hommes, ce ne sont pas des humains. Ils ne pensent qu’à la mort, à tuer. Ils prennent sans arrêt des drogues. Ils veulent se venger de tout le monde. Ils affirment qu’un jour leur Etat islamique règnera sur le monde entier ».

    A Mossoul, Jinan est conduite « dans un immense salon de réception à colonnades (…) Des dizaines de femmes y sont rassemblées. Des combattants circulent parmi nous. Ils plaisantent d’un rire gras, pincent les fesses. L’un d’eux fait la moue. +Elle a de gros nichons, celle-là. Mais je veux une yézidie aux yeux bleus. Avec un teint pâle. Ce sont les meilleures, à ce qu’il paraît. Je suis prêt à mettre le prix qu’il faudra+ ».

    – Echange pistolet contre brunette –

    La jeune fille se souvient d’avoir vu des Irakiens, des Syriens mais aussi des étrangers occidentaux dont elle n’a pu déterminer la nationalité, lors de ces marchés aux esclaves. Les plus jolies filles sont réservées aux chefs ou aux clients du Golfe, qui peuvent mettre le prix.

    Dans la maison où elle est retenue, « la journée est rythmée par les visites. Des combattants viennent faire leurs emplettes dans le salon de réception. Des marchands jouent les intermédiaires, des émirs inspectent le cheptel avec l’assurance de propriétaires comblés mais attentifs ».

    « Je t’échange ton pistolet Beretta contre la brunette », lance l’un d’eux. « Si tu préfères payer en cash, c’est 150 dollars. Tu peux aussi sortir des dinars irakiens ».

    Persuadés qu’elle ne comprend pas l’arabe, ses deux « maîtres » parlent librement devant elle, dit-elle. Un soir, elle surprend cette conversation :

    – « Un homme ne peut pas acquérir plus de trois femmes, sauf s’il est de Syrie, de Turquie ou d’un pays du Golfe », regrette celui qui se fait appeler Abou Omar.

    – « C’est pour favoriser le business », répond Abou Anas. « Un acheteur saoudien a des frais de transport et de nourriture qu’un membre de l’Etat islamique n’a pas. Il a un quota plus élevé pour rentabiliser ses achats. C’est un bon deal : la maison des finances de l’Etat islamique augmente ses revenus pour soutenir les moudjahidines, et nos frères étrangers trouvent leur épanouissement ».

    Accompagnée à Paris par son mari, qu’elle a retrouvé après son évasion, Jinan vit aujourd’hui dans un camp de réfugiés yézidis au Kurdistan irakien.

    « Si nous revenons chez nous, il y aura d’autres génocides contre nous », soupire-t-elle. « La seule solution serait que nous ayons une région à nous, sous protection internationale ».

  9. TEMPLIER...TEMPLIER...

    Première rentrée pour deux écoles musulmanes à Nanterre…

    © Fournis par BFMNews

    Dans l’Hexagone, une quarantaine d’écoles de confessions musulmanes font leur rentrée cette semaine. Ainsi à Nanterre (Hauts-de-Seine), deux écoles musulmanes ouvrent. L’Institut Ibn Badis est accolé à la mosquée. Ce projet vieux de 21 ans accueillera ses premiers élèves jeudi matin.

    Contrairement au projet d’école stoppé par la municipalité La Chapelle-Saint-Mesmin (Loiret), l’Institut Ibn Badis assure ne pas avoir eu de problème avec la mairie. Et le jeune directeur Sabar Kabbouchi se montre très enthousiaste à l’heure des derniers coups de pinceaux. Il est très fier de présenter son écran tactile plus moderne qu’un tableau et d’annoncer des professeurs triés sur le volet ainsi que des effectifs réduits: 22 élèves maximum par classe.

    « On part du principe que chaque enfant est différent donc les salles sont en îlots par quatre. Ça permet de montrer à chaque élève qu’il fait partie d’un tout. Donc il apportera sa contribution à la société et ça commence dès la rentrée dans la classe », explique Sabar Kabbouchi en présentant la disposition des classes.

    A l’origine, le seuil était fixé à 20, mais la direction a plié sous les demandes. Sur 500 souhaits de scolarisation, seuls 152 élèves ont trouvé leur place dans les classes du CP à la cinquième.

    « L’école publique malheureusement ne correspond plus à l’attente des familles pour beaucoup de choses. On a vu la polémique par rapport au repas sans viande dans les établissements scolaires alors qu’on ne demande pas de viande halal. On demande juste à ce que les enfants puissent choisir. Même chose pour la discrimination de l’entrée dans l’établissement des jeunes filles collégiennes qui portent leur voile. Ça a provoqué une prise de conscience collective dans la communauté », assure Sabar Kabbouchi.

    « Il sera fier d’être musulman »

    Pour Monia et Ouassini c’était une évidence d’inscrire leur fils dans cet établissement, malgré un coût de 2.100 euros par année scolaire.

    « Dès son plus jeune âge il va commencer à apprendre la langue arabe. La chance que je n’ai pas eue moi. Il pourra apprendre sa religion et il pourra comprendre sa religion. Et puis il sera fier d’être musulman et français. C’est vrai que dans l’école privée musulmane, il y a certaines choses qui vont être moins abordées ou abordées différemment. C’est vrai que c’est un plus pour nous », explique la mère de trois enfants.

    Elle ajoute aussi s’attendre à une plus grande discipline par rapport à l’école publique.

    Cinq ans sans financement de l’Etat

    L’école ne bénéficie d’aucun financement, mais espère bien en obtenir dans cinq ans. Il faut qu’un établissement ait fonctionné au moins cinq ans pour pouvoir prétendre à un contrat d’association avec l’Etat et aux financements qui l’accompagnent. Pour l’instant, trois établissements musulmans sont sous contrat en France, l’Etat prend en charge les salaires des enseignants et une partie des dépenses de fonctionnement.

    Dans l’enseignement catholique, 9.000 établissements accueillent 2 millions d’élèves, tandis que pour la communauté juive, 280 écoles, collèges et lycées scolarisent environ 30 000 élèves.

    Accéder à l’Accueil MSN

    Accéder à MSN Actualité

  10. Laurent CLaurent C

    RAPPEL:
    Il faut traverser le périphérique, aller chez les indigènes,
    là-bas, les descendants de Vercingétorix…
    il faut casser les portes, et si elles ne veulent pas s’ouvrir,
    il faut y aller aux forceps.
    Partout où la diversité n’existe pas, ça doit être
    comme une invasion de criquets…Partout, de manière à ce qu’on
    ne puisse plus revenir en arrère.
    Azouz Begag.ministre délégué à la promotion de l’égalité des chances.
    ——–
    Erdogan président Turc——————-

    « nous vous conquerrons par vos valeurs démocratiques et nous vous dominerons par nos valeurs musulmanes ».
    +++++++++++++
    Un jour des millions d’hommes quitteront
    l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord
    Et ils n’iront pas la-bas en temps qu’amis.
    Parcequ’ils iront là-bas pour le conquérir.
    Et ils le conquerront avec leurs fils.
    Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire.

    Houari Boumédiène (président Algérien 1974)

  11. AvatarPUGNACITÉ

    Bien que n’étant pas pratiquante,j’ose néanmoins espérer que notre lâcheté conjuguée à notre apathie certaine n’entravera quand même pas notre résistance efficace contre soit l’envahissement des eglise soit contre leur disparition.

  12. AvatarFrançoise

    Apparemment il y a en France un renouveau catholique, d’autres part les églises évangéliques ont le vent en poupe, alors à ceux et celles qui veulent souiller et profaner nos églises pour les transformer en mosquées ils devront se lever de bonne heure, ce n’est pas pour rien qu’en France un certains nombre de musulmans disent qu’en France il est de plus en plus difficile d’être musulman, normal quand cette idéologie tente d’effacer la culture chrétienne qui l’a précédée ! pour imposer la sienne : quel est le peuple qui a envie de voir disparaitre du paysage sa religion et sa culture ? aucuns : aucun peuple fier de ses origines et de sa civilisation n’acceptera de disparaitre et de s’effacer pour laisser la place à une idéologie nauséabonde comme l’islam.

Comments are closed.