Éthiopie: peine de prison pour 18 musulmans accusés de terrorisme


Éthiopie: peine de prison pour 18 musulmans accusés de terrorisme

Selon le mouvement de protestation des musulmans éthiopiens Dimtsachin-Yisema,  les musulmans qui ont été condamnés clament que toute cette affaire est injuste, car ils ont comparu devant un « tribunal fantoche », que le gouvernement éthiopien dicte au « Dimtsachin-Yisema » le chemin à suivre car ses militants ont critiqué l’ingérence gouvernementale dans les affaires religieuses du pays. En d’autres termes, le mouvement revendique le statut de victime. Il est donc question d’une nouvelle, et audacieuse stratégie sortant de l’ordinaire.

« Éthiopie: peine de prison pour 18 musulmans accusés de terrorisme», Associated Press, 3 août 2015
ADDIS ABEBA, Éthiopie – un tribunal a prononcé des peines allant de 7 à 22 ans d’incarcération à l’encontre de 18 musulmans convaincus de terrorisme, y compris d’avoir tenté d’instaurer un gouvernement religieux.

5 août 2015 par Robert Spencer

La condamnation prononcée lundi dernier a provoqué un tollé chez des militants musulmans lesquels contestent le procès.

Quatre des suspects ont été condamnés à 22 ans de prison, les autres à des peines d’emprisonnement plus courtes.

Le mouvement Dimtsachin Yisema est un groupe faisant pression pour la libération des musulmans détenus. Ils ont déclaré que les peines étaient «injustes» et ont qualifié la Haute cour fédérale d’Ethiopie de « tribunal fantoche ».

Après six mois de protestation publiques à Addis-abeba et dans d’autres villes pour motif d’ingérence gouvernementale dans les affaires religieuses, les prévenus ont été jugés en vertu de la loi anti-terroriste éthiopienne (controversée), sont inclus parmi les condamnés des dirigeants musulmans et des militants qui ont été arrêtés en Juillet 2012.

Traduit de l’anglais par Lavéritétriomphera.
source : http://www.jihadwatch.org/2015/08/ethiopia-jails-17-muslims-for-plotting-to-create-an-islamic-state-in-the-country

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Laveritetriomphera

Résistance républicaine Midi Pyrénées, j'ai choisi comme symbole la déesse égyptienne de la vérité/justice Maât. J'estime que la vérité/justice est un concept universel et unificateur par essence.


3 thoughts on “Éthiopie: peine de prison pour 18 musulmans accusés de terrorisme

  1. Avatarxtemps

    C’est toujours tourner autour du pot, et ce qui m’énerve au plus haut point, c’est que la réalité de l’Islam et ses graves problèmes ne sont jamais cités et souvent occultés par des prétextes imbéciles et bien souvent les dictatures empêchent dire les choses comme elles sont réellement par des artifices complètement fadaises, et les surprises après sont toujours pour le peuple bien sûr.
    Dans un pays libre et démocratique, nous avons le droit de parler de tout sans fard, d’avoir le droit de s’inquiéter sur quel que soit le sujet et sans être inquiété pour sa personne sur tous les sujets y compris pour l’Islam, et s’il y à des menaces, alors et il y à des raisons et le devoir de s’en inquiéter et le droit de prendre des dispositions légitimes pour notre sécurités à tous mises en danger, de saborder et de désobéir, et prévenu à l’avance, le pouvoir malhonnête en place, refusant de voir les dangers et de prendre les dispositions défensives pour les peuples européens contre les dangers récurrents sur place y compris pour l’Islam s’il représente un danger pour nos peuples européens.
    Je crois que nous ne pouvons plus faire confiance du tout aux pouvoirs en place, car ils ont dépassé les limites du supportables pour nos peuples européens et le droit de placer les dispositifs de sécurités nécessaire à notre protection à tous.
    Déclarons l’union européenne et nos dirigeants une  » dictature antidémocratique  » et un grave danger pour nos peuples européens.

    1. AvatarSpipou

      Vous appelez ça tourner autour du pot ??????

      S’il y a un pays dans le monde qui ne tourne pas autour du pot au sujet de l’islam, c’est bien l’Ethiopie !

      Pays à environ 70% chrétien (copte) et 30% musulman, et foyer d’une haute civilisation très ancienne – la Nubie a développé une brillante civilisation au contact de l’Egypte antique, et il y a même eu des pharaons nubiens pendant 150 ans – l’Ethiopie a été un centre de résistance millénaire contre l’islam. C’est actuellement la plus forte puissance militaire de la Corne de l’Afrique et le seul pays de la région qui possède un état fonctionnel non islamique, les chrétiens éthiopiens sont les seuls coptes du monde entier qui n’ont jamais connu le statut de dhimmis, le Négus a toujours été un empereur chrétien jusqu’au dernier d’entre eux, Haïlé Salassié, et ils connaissent parfaitement l’agressivité de l’islam vis-à-vis des infidèles (et des noirs).

      Croyez-moi, ils ne s’en laisseront pas compter, voyez d’ailleurs la lourdeur des peines de prison – qui ne bénéficieront certainement pas de remise pour bonne conduite comme chez nous – pour des gens qui, en France, seraient reçus avec le tapis rouge par le gouvernement.

      J’ai vérifié dans le texte anglais, et la traduction est bonne : ce sont des « activists » et non des « militants », c’est-à-dire le contraire en français, des « militants » et non des « activistes » violents. Il leur est reproché une activité militante, quelle militantisme exactement ce n’est pas précisé, mais pas de violences physiques. Tarik Ramadan, par exemple, ou tous les membres de l’UOIF, rentreraient dans cette définition de « activist ». Et dans l’article des Observateurs, il est dit qu’il demandent le droit à pratiquer l’islam sunnite et non l’islam « ahbach » seul admis par le gouvernement éthiopien, le ahbach défendant le pluralisme religieux. 7 à 22 ans de prison ! Citez-moi un seul imam ou militant musulman en Europe qui soit en prison, non pas pour le droit de pratique le sunnisme, mais bien pour des propos incitant à la haine, un seul…

  2. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Oui, merci aussi à Spipou.

    On peut dire que le peuple éthiopien est un des peuples qui a été le plus martyrisé par l’islam de l’Histoire.

    C’est un peuple héroïque pour lequel j’ai une affection particulière quand j’ai appris l’Histoire du royaume d’Axoum.

    Il faut voir, dans un documentaire sur Axoum, un modeste éthiopien extirper d’une grange un tas de parchemins sous les yeux ébahis d’un chercheur au CNRS qui l’identifie comme le plus ancien texte chrétien subsistant actuellement !

    La bio d’un des bourreaux musulmans les plus sanguinaires du peuple éthiopien:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ahmed_Ibn_Ibrahim_Al-Ghazi

Comments are closed.