Hillary Clinton prête à interdire la critique de l’islam


Hillary Clinton prête à interdire la critique de l’islam

Certes, Obama quittera ses fonctions de président, mais le mal est fait. Comme il soutient la candidature de son alter-ego féminin, Hilary Clinton, rien n’est encore gagné et le désastre continuera, si cette dernière est élue. Les sondages lui sont hélas favorables pour l’instant.

Selon l’International Business Times (IBM) le département d’Etat aurait approuvé, sous la tutelle de Hillary Clinton, la vente d’armes à vingt pays qui étaient ou qui sont devenus par la suite des donateurs de la Fondation Clinton, une organisation philanthropique gérée directement par Bill Clinton.

« L’Algérie, l’Arabie saoudite, le Koweït, les Emirats arabes unis, Oman et le Qatar, tous ont versé de l’argent à la Fondation Clinton et ont aussi obtenu l’autorisation du Département d’Etat d’acheter des armes de fabrication américaine alors même que le Département les avaient épinglés pour une série de problèmes, corruption, restrictions sur les libertés civiles et répression violente contre les opposants politiques ».

Si elle est élue, grâce, en partie, à l’argent de ces pays arabo-musulmans, tous des modèles en matière de démocratie et des Droits de l’Homme, elle leur sera redevable … et l’islamisation des USA continuera de plus belle. Les fonctionnaires musulmans, ayant infiltré l’administration Obama, resteront sans doute à leur place et prendront de plus en plus de pouvoir.

Hillary Clinton avait aussi co-présidé, à Istanbul en 2011, avec l’Organisation de coopération islamique (OCI) basée en Arabie saoudite, une « réunion de haut niveau sur la lutte contre l’intolérance religieuse.

Elle avait ensuite invité les participants d’Istanbul a une conférence à Washington avec l’OCI dans le but de mettre en œuvre des résolutions de l’ONU qui, sous prétexte de combattre «l’intolérance religieuse», menacent de conduire à la répression de toute critique de l’islam.

http://resistancerepublicaine.com/2012/aux-armes-citoyens-la-france-main-dans-la-main-avec-loci-qui-veut-retablir-le-blaspheme-a-lechelle-planetaire/

La Secrétaire d’Etat Hillary Clinton a clôturé, en février 2012, le «Processus d’Istanbul», une conférence internationale de trois jours à huis clos sur les mesures de lutte contre «l’intolérance religieuse, les stéréotypes négatifs et la stigmatisation», organisée par le Département d’Etat.

La conférence avait pour but de «mettre en œuvre» la résolution 16/18 adoptée en mars 2011 par le Conseil des droits de l’homme de l’Onu sur ce sujet. 

La résolution 16/18 remplace le dangereux projet de pénalisation de la «diffamation des religions» dans le monde entier. La demande d’une loi universelle sur le blasphème a été poussée sans relâche pendant 12 ans par l’Organisation de coopération islamique basée en Arabie saoudite, un organisme essentiellement religieux mandaté pour «combattre la diffamation de l’islam». L’OCI émet des fatwas et d’autres directives pour punir l’expression publique de l’apostasie de l’islam ainsi que «l’islamophobie».

La résolution 16/18 déplore l’intolérance religieuse ; toutefois, grâce à une manœuvre habile du Département d’État, elle n’apporte pas de restriction à la liberté de parole. L’Administration aurait dû en rester là. Au lieu de cela, alors qu’elle co-présidait une «réunion de haut niveau» de l’OCI sur l’islamophobie à Istanbul en juillet, Mme Clinton avai invité l’OCI à Washington pour discuter de la manière de «mettre en œuvre» la résolution 16/18…

Alors, espérons qu’elle ne soit pas élue pour le salut de ce qui reste encore de l’Amérique des Pères fondateurs e t … le nôtre. Car ce qui se passe aux USA se reproduit en Europe !

Rosaly

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




17 thoughts on “Hillary Clinton prête à interdire la critique de l’islam

  1. JackJack

    « Money talks » comme on dit aux USA. Pour le reste, c’est tout simplement « too bad!!». Pour la dernière campagne présidentielle, si ma mémoire est fidèle, les dons, tous candidats confondus, se sont élevés à quelques 600 millions de dollars. Ce record risqué d’être battu pour la campagne en cours. Celle ou celui qui amassera le plus d’argent aura le plus de chances de lancer des campagnes de lavage de cerveau sur les chaînes de télé, et donc d’être élu(e).

  2. AvatarRochefortaise

    La conseillère particulière de H. Clinton est une musulmane d’origine indo-pakistanaise. Sa famille a des liens avec les Frères Musulmans. Cherchez son pédigrée, c’est édifiant …

  3. Avatarmarc

    L’ordre mondial du nabot sarkosi en marche, le même qui veux nous imposer une UE de plus en plus ressemblante a la dictature de « La Nouvelle Europe » des nazis. Quelle mascarade que cette salope avec un imper à la « inspecteur Colombo » et un fichu sur la tête! Cette nouvelle mode me donne une crise d’islamophobie.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Je ne sais si ce texte est intéressant et vaut la peine d’être traduit, mercià nos anglicistes de nous le dire

  4. Avatarxtemps

    Qu’elle s’occupe de ses fesses, elle n’a rien à dire et l’Islam dehors!, elle n’a pas à s’occuper de nos affaires.
    La dictature non merci.

  5. AvatarPhilippe le routier

    Vais être grossier, mais sa résolution 16/18, elle peut bien se l’enfoncer dans le fondement autant qu’elle y arrivera (il y a longtemps que Bill à cessé de s’intéresser à elle donc elle en tirera peut-être du plaisir)
    Si j’ai envie de critiquer l’islam…
    … Et bien je critique l’islam et un point c’est tout !

     » Les femmes sont faites pour être aimée…
    … Les règles sont faites pour être violées ?  »

    ( C’était de mon grand-père mais je l’ai adopté très vite)

  6. AvatarJ'Y du 34

    Si elle est élue, elle instaurera la polygamie avec l’espoir de trouver un homme pour l’honorer de temps en temps (ce que son mari ne doit plus faire depuis longtemps)

  7. AvatarPUGNACITÉ

    L’avidité du pouvoir est maximale pour cette femme qui a sacrifié son honneur et qui a fait tant d’efforts pour parvenir à atteindre le stade de présidentiable…

  8. AvatarPUGNACITÉ

    Quant à l’islam au States,il suscite des réactions extrêmes et contradictoires.
    En effets les musulmans représentent un pouvoir financier en croissance et de ce fait ils sont de mieux considérés dans les milieux dits autorisés.
    Cependant au sein du peuple les avis divergent…Confrontés aux affres de la vie quotidienne et de la promiscuité avec des musulmans convaincus qu’ils détiennent la vérité, nombre d’Américains opèrent un repli identitaire et je les comprends.

Comments are closed.