Génétiquement, les Maghrébins ne sont pas des Arabes

– Algérie-Kabylie – Selon une étude génétique réalisée en 2010, les populations d’Afrique du Nord descendent en partie, du coté maternel, de migrants de la péninsule ibérique arrivés il y a environ 8 000-9 000 ans. – Ottoni C, Primativo G, Hooshiar Kashani B, Achilli A, Martínez-Labarga C, et al. 2010, Mitochondrial Haplogroup H1 in North Africa: An Early Holocene Arrival from Iberia [archive]. PLoS ONE 5(10): e13378. doi:10.1371/journal.pone.0013378

 » L’origine des cheveux roux (à ne pas confondre avec le blond vénitien, qui est un blond à reflets roux) fut seulement révélée en 1997. Elle est liée au gène MC1R (melanocortin-1 receptor) qui se trouve sur le chromosome 16 et dont l’allèle (version d’un même gène) normal ne conduit pas à la rousseur contrairement à cinq autres qui donnent des cheveux roux, une peau pâle et des taches de rousseur. L’âge du gène MC1R a été estimé entre 50 000 et 100 000 ans mais les recherches ont mis en évidence que les cinq mutations sont apparues dès – 80 000 ans et jusqu’à – 30 000 ans selon les cas (J. Rees). Or, pour pouvoir muter il y a 80 000 ans, il fallait que le gène initial existât déjà. Cela veut dire aussi qu’il y a au moins cinq origines différentes pour la rousseur et qu’une étude basée seulement sur le phénotype (la manifestation du gène, ici la rousseur) peut être fausse si elle est généralisée à tous les allèles roux sans distinction.

Malgré ce lien privilégié de la rousseur avec le Royaume-Uni (Écosse), il existe une proportion non négligeable de roux en Afrique du Nord, parmi les Berbères : on peut en trouver une occurrence très importante en Kabylie et dans les massifs de l’Aurès (Algérie orientale), et du Rif (Maroc septentrional). On range d’ailleurs parfois certaines populations d’Afrique du Nord dans le groupe des atlanto-méditerranéens, qui comprend les Irlandais de l’Ouest, les Gallois, les Bretons du Sud, les Basques et les Espagnols de la côte Sud-Est. Une recherche récente sur le chromosome Y a mis en évidence la parenté génétique de ces populations. Les atlanto-méditerranéens seraient issus d’un mélange de peuplades paléolithiques qui auraient quitté le Proche-Orient et l’Europe orientale il y a 8 000 ans et auraient couvert une grande partie de l’Afrique du Nord et de l’Europe, se mêlant aux peuples cro-magnoïdes déjà présents.

Source : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/surprises-de-l-adn-les-irlandais-ont-une-origine-commune-aux-basques.html#iQGU5b7U4FSsBMI0.99

– Génétiquement, les Maghrébins ne sont pas des Arabes

Le Fantasme

Alors que la vaste majorité des Tunisiens (98 %) et des autres Maghrébins s’identifient culturellement aux Arabes, des études scientifiques tendent à indiquer qu’ils seraient ethniquement plus proches des Berbères et de certains Européens, qu’ils ne le sont des Arabes. « Comparés avec d’autres communautés, notre résultat indique que les Tunisiens sont très liés aux Nord-Africains et aux Européens de l’Ouest, en particulier aux Ibériques, et que les Tunisiens, les Algériens et les Marocains sont proches des Berbères, suggérant une petite contribution génétique des Arabes qui ont peuplé la région au VIIe ou VIIIe siècle. » ( A. Hajjej, H. Kâabi, M. H. Sellami, A. Dridi, A. Jeridi, W. El Borgi, G. Cherif, A. Elgaâïed, W. Y. Almawi, K. Boukef et S. Hmida, « The contribution of HLA class I and II alleles and haplotypes to the investigation of the evolutionary history of Tunisians », Tissue Antigens, vol. 68, n°2, août 2006, pp. 153–162).

Bien que ces études se soient basées sur des échantillons retreints, elles sont parlantes. Elles confirment ce que les historiens ont toujours affirmé : l’apport arabe est très minoritaire dans les populations maghrébines (Ibn Khaldoun, Gabriel Camps, etc.), car quelques dizaines de milliers d’envahisseurs arabes n’ont pas pu, matériellement, changer des millions de Berbères en Arabes.

Le verdict des chercheurs ci-dessus est sans appel : l’identité arabe (ou arabo-musulmane) de la Tunisie, ou du Maghreb, relève plus du fantasme que de la réalité. Ce fantasme a été injecté dans les têtes et les esprits à une époque récente : nos pères, nos grands pères et nos aïeux, certainement plus réalistes, n’ont jamais revendiqué cette filiation douteuse, inventée par les monarchies pétrolières et leurs valets islamistes. En psychologie, un fantasme est une construction consciente ou inconsciente, permettant au sujet qui s’y met en scène, d’exprimer et de satisfaire un désir plus ou moins refoulé, de surmonter une angoisse.

« Oublier ses ancêtres, c’est être un ruisseau sans source, un arbre sans racines » Proverbe chinois
Lire la suite ici

http://www.harissa.com/news/article/g%C3%A9n%C3%A9tiquement-les-maghr%C3%A9bins-ne-sont-pas-des-arabes

Beate

 272 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. J’ignorais qu’il existait un gène arabe, juif et pourquoi pas musulman. Je trouve personnellement les asiatiques bouddhistes plus proches de nous culturellement car nous partageons des valeurs communes.
    Le bouddhisme enseigne l’impermanence, tout est transitoire. Pour le musulman l’aventure humaine s’est terminée avec la révélation coranique et Mohamed est le sceau des prophètes. Tout a été dit. L’histoire semble s’être figée au 6ème siécle. l’occidental croit que le monde est le théâtre d’un changement constant que tout est évolutif et que l’adaptation est la clef de cette évolution. Tout ce qui ne s’adapte pas est obsolète et sera détruit. Cette conception est proche de la philosophie bouddhiste mais à mon sens n’est pas conforme à l’enseignement islamique.

  2. Bonjour Beate,

    Vous dites:
    « Génétiquement, les Maghrébins ne sont pas des Arabes »

    C’est une évidence. Mais il n’est pas sûr qu’ils étaient majoritairement blancs avant l’invasion des Arabes.
    D’ailleurs aucun peuple du Proche et Moyen-Orient n’est arabe, à part les habitants de l’Arabie Saoudite, du Yémen et de leur voisinage immédiat.
    Avant les invasions des musulmans venus de la péninsule arabique, la langue arabe n’était pas parlée dans les pays du Maghreb, ni dans des pays comme l’Irak, l’Egypte, la Syrie, le Liban, la Jordanie…
    La différence entre les pays du Maghreb et les pays du Proche-Orient est que dans les pays du Maghreb, l’islam s’est très bien implanté après avoir brisé toute résistance, mais la langue arabe ne s’y est pas bien implantée: elle y est très mal parlée. Ce qui fait que les Arabes d’Asie ne comprennent pas le langage des Maghrébins.
    Au proche-Orient, l’arabe a fini par s’implanter et il est parlé correctement, mais il y a encore des « poches de résistance » chrétienne (mais plus pour longtemps).

    « l’apport arabe est très minoritaire dans les populations maghrébines (Ibn Khaldoun, Gabriel Camps, etc.), car quelques dizaines de milliers d’envahisseurs arabes n’ont pas pu, matériellement, changer des millions de Berbères en Arabes ».

    C’est ce que je disais dans ma réponse à votre article précédent sur ce sujet. Les Arabes n’ont pas vraiment fait souche en Afrique du Nord.
    Les Turcs non plus ne se sont pas mélangés avec les Maghrébins. Les soldats ottomans restaient sur la côte, et prélevaient les impôts. Les Turcs préféraient armer les pirates barbaresques pour aller capturer des jeunes femmes et des enfants blancs sur les rivages du sud de l’Europe.
    Il n’auraient pas eu besoin de commettre de tels crimes s’ils avaient eu beaucoup de femmes blanches sur place, en Afrique du Nord.
    Les Sultans turcs n’aimaient pas le physique Turc, et voulaient améliorer l’apparence des futures générations turques en se mélangeant avec des races plus claires de peau, de cheveux et de yeux. Le physique des Maghrébins ne semblait pas leur plaire plus que leur propre type physique.
    Dans les harems des sultans turcs, il n’y avait presque pas de femmes turques, ni de femmes Maghrébines d’ailleurs. On n’y trouvait que des captives Grecques, Bulgares, et d’autres femmes blanches.

    Donc quand des amis me disent:
    « Il y a de belles femmes en Turquie. Ils sont beaux les Turcs ».
    Je leur réponds:
    « Leur beauté n’est pas Turque, car les Turcs, quand ils sont débarqué des steppes de Mongolie, ils n’avaient vraiment pas la tête des Turcs d’aujourd’hui. Que de Grecs, d’Arméniens, de Circassiens convertis de force à l’islam, et obligés de ne plus parler leur langue d’origine, mais le turc exclusivement ! »

    « Le verdict des chercheurs est sans appel: l’identité arabe (ou arabo-musulmane) de la Tunisie, ou du Maghreb, relève plus du fantasme que de la réalité. Ce fantasme a été injecté dans les têtes et les esprits à une époque récente : nos pères, nos grands pères et nos aïeux, certainement plus réalistes, n’ont jamais revendiqué cette filiation douteuse, inventée par les monarchies pétrolières et leurs valets islamistes ».

    Ce fantasme n’a pas été injecté dans les têtes et les esprits des Maghrébins par les monarchies pétrolières, car les monarchies pétrolières se fichent comme d’une guigne des peuples nord-africains. Les Maghrébins sont méprisés et raillés dans les pays arabes d’Asie, car ils sont vus comme des Africains, qui parlent un drôle d’arabe qu’ils sont les seuls à comprendre.
    Les pays arabes d’Asie n’octroient pas de visas aux Maghrébins, et cela depuis toujours. Les seuls Maghrébins qui arrivent à visiter ou à travailler dans les pays arabes d’Asie sont ceux qui disposent d’un passeport français, qui ont fait des études en France, et qui sont embauchés parce-qu’ils sont prêts à occuper les postes qui n’intéressent pas les locaux.
    A l’arrivée d’un salarié Maghrébin dans un pays du Moyen-Orient, son passeport lui est retiré, et c’est l’employeur qui le garde.
    Dès le lendemain du jour où le contrat de travail se termine, le salarié Maghrébin doit reprendre l’avion pour repartir d’où il est venu, sauf si pour l’embêter, son patron décide de l’assigner à résidence en ne lui restituant pas son passeport. Inutile pour un Maghrébin d’espérer obtenir la nationalité d’un pays arabe d’Asie. Ce n’est pas comme les pays européens, qui distribuent leur nationalité comme des petits pains aux musulmans, tandis que les pays musulmans sont intraitables à ce sujet.

    Mais est vrai que récemment, des pays comme le Qatar disent vouloir « injecter » des sommes importantes dans les banlieues françaises islamisées. J’ai comme l’impression que cet argent ne sera pas destiné à financer des bibliothèques, mais plutôt à payer les jeunes filles qui acceptent de porter le voile.

    « En psychologie, un fantasme est une construction consciente ou inconsciente, permettant au sujet qui s’y met en scène, d’exprimer et de satisfaire un désir plus ou moins refoulé, de surmonter une angoisse ».

    C’est exact. Les Nord-Africains, ayant réduit en esclavage leurs voisins Africains à la peau noire, DETESTENT se voir comme des Africains, même du Nord.
    D’ailleurs en arabe, « noir » se dit « esclave », c’est synonyme. Quand ils voient passer un noir, les Arabophones disent: « Tiens, un esclave ».
    Ca n’est pas péjoratif, parce-que c’est synonyme de « homme noir ».
    Et le mot « noir » ne serait pas synonyme « d’esclave » si les Arabes ne voyaient pas les noirs comme leurs esclaves.

    Donc ce sont les Maghrébins EUX-MEMES qui aiment à se présenter comme des Arabes, pour ne pas être qualifiés d’Africains.
    A mon avis, la majorité d’entre eux préfèreraient être vus comme des extra-terrestres plutôt que d’être vus comme des Africains.

    Moralité: il n’y a pas pus raciste qu’un Arabe d’Asie envers un Arabe d’Afrique.
    Et il n’y a pas plus raciste qu’un Nord-Africain envers un Africain à la peau noire, ou à la peau un peu plus foncée que la sienne.
    L’argent qu’un musulman doit payer au père de sa fiancée pour pouvoir l’épouser varie non seulement en fonction de sa beauté et de son âge, mais de sa couleur de peau: plus la peau de la jeune fille est claire, et plus son prix est élevé. Une fille pas attirante mais à la peau claire vaudra plus cher qu’une jolie fille à la peau foncée.
    Dans le domaine militaire, certains islamistes peuvent passer outre les différences de couleur de peau pour unir leurs forces contre les non-musulmans, mais c’est une alliance temporaire. Le genre d’alliance qui existe entre musulmans sunnites et musulmans chiites quand il s’agit de massacrer des non-musulmans.
    Mais une fois les non-musulmans exterminés, les musulmans se massacrent entre eux.
    De même, pour des raisons de jihad, les Maghrébins sont actuellement encouragés à venir en Syrie et en Irak, pas tellement pour y vivre, mais plutôt pour y mourir en martyrs de l’islam.

    « Oublier ses ancêtres, c’est être un ruisseau sans source, un arbre sans racines »

    C’est vrai, sauf que les Maghrébins ne sont pas contents de leurs racines. Ils ne peuvent pas se réclamer d’une civilisation pré-islamique, alors ils se réclament de l’islam, appelé à tort « civilisation » musulmane.
    Si aujourd’hui, certains Maghrébins tentent de renier l’identité arabe dans laquelle il s’étaient volontairement drapés, pour tenter de revenir aux dialectes berbères, c’est parce-que l’islam est en train d’être démasqué, et nous sommes de plus en plus nombreux à savoir que l’islam n’a produit aucune civilisation.
    Par ruse, certains pseudo-intellectuels Maghrébins prétendent que les crimes prônés par l’islam sont culturels, hérités des tribus arabes. C’est la tentative habituelle de mettre les horreurs légalisées par l’islam sur le dos des traditions culturelles, ce qui permet de dédouaner l’islam.
    Certains musulmans prennent les Occidentaux pour des idiots, en tentant de leur faire croire qu’un islam « désarabisé » serait un islam respectable. J’ai déjà lu des articles à ce sujet, qui sont aussi pitoyables que ridicules.
    Car la nocivité de l’islam n’a pas de raisons culturelles, elle est religieuse. Les Arabes de l’époque de Mahomet ne pratiquaient pas (ou plus) des tas d’horreurs que Mahomet a imposées au nom de Dieu, horreurs qu’il a pratiquées de ses propres mains.

    Malek Chebel et compagnie martèlent: « Mais certaines tribus arabes enterraient vivantes les petites filles en surnombre. Et Mahomet a interdit cette pratique ».
    Mahomet a interdit cette pratique car pour servir l’expansion de l’islam, toute vie musulmane devait être préservée. Et puis pourquoi enterrer les petites filles que l’on peut abuser sexuellement, ou vendre en mariage au plus offrant ?

    Ils pensent quoi, les Maghrébins musulmans ? Qu’en rejetant la langue arabe, ils vont rendre l’islam acceptable ?
    C’est l’islam qu’il leur faudrait rejeter, avant de se préoccuper du retour à la langue de leurs ancêtres. Car c’est l’islam, et non la langue arabe, qui fait des morts, des captifs et des malheureux dans de nombreux pays, et c’est l’islam qui est un danger pour l’Occident.
    On peut parler n’importe quelle langue tout en ayant horreur du crime.
    Mais on ne peut pas être musulman sans fermer les yeux sur les crimes de Mahomet, et sans les justifier.

    J’aimerais illustrer ce que je viens de dire plus haut par un exemple:

    Une amie à moi, Autrichienne, a été fiancée dans sa jeunesse avec un jeune marocain issu de la bourgeoisie. Ce marocain lui disait toujours avec fierté:
    « Moi, je suis mieux que le roi Hassan II, car le roi est moitié Arabe, moitié Berbère. Tandis que moi, je suis de sang arabe à 100 %.
    Ce Marocain, comme beaucoup d’autres, considérait que le fait de ne pas avoir de sang nord-africain dans les veines lui conférait une noblesse supérieure à celle du roi lui-même, car le roi était à moitié africain.

    Autre exemple, qui montre comment les Maghrébins sont méprisés au Moyen-Orient:
    Vous avez sans doute entendu parler de cette jeune marocaine qui était partie à Dubaï (Emirats Arabes Unis) pour raisons professionnelles. Elle a passé une soirée dans un café, ou un bar, je ne sais plus. A la fin de la soirée, deux hommes (natifs des Emirats) lui ont proposé de la raccompagner à son hôtel. Elle a accepté, mais au lieu de la raccompagner, ils l’ont violée dans la voiture.
    Elle a porté plainte auprès de la police locale. Elle fut emprisonnée, et les violeurs, issus de familles aisées et puissantes, ne furent pas inquiétés. Pensez donc: une femme, africaine de surcroît, ose porter plainte contre deux enfants du pays, alors qu’elle voyage seule, n’a pas de mari, habite à l’hôtel, sort dans un bar, accepte de monter dans une voiture avec deux inconnus…
    Bref, c’était de sa faute, et elle n’a trouvé aucun défenseur dans tout le pays. Pendant qu’elle croupissait en taule, elle a perdu son travail, et comme ses valises étaient toujours à l’hôtel, cet établissement lui facturait chaque nuit qu’elle passait en prison. A sa sortie de prison, on lui a dit qu’elle ne pouvait pas quitter le pays tant qu’elle n’aurait pas réglé pas sa facture d’hôtel, qui s’élevait à plusieurs milliers de dollars.
    Je ne sais pas comment cette histoire s’est terminée, mais le fait que la victime soit Maghrébine ne l’a vraiment pas aidée, bien qu’elle soit musulmane.

    Les Maghrébins ne mentionnent jamais le mépris dont ils sont l’objet de la part des musulmans du Moyen-Orient. A les croire, les racistes, ce sont les Français.

  3. Il est vrai que quand on voit Bachar El Assad il n’est pas très de type Arabe, et c’est bien cette saleté d’Islam d’origine arabe qui empoisonne tout le monde et qui essaie de ré-écrire l’ histoire des peuples pour faire correspondre à leurs débilités mental Islamique.
    J’avais déjà vu les belles danses, les chants des Kabyles et leurs cultures et langues Berbères qui n’ont rien à voir avec débilités arabes.( à voir sur site danses Kabyle) pour avoir une idée, et pour ne pas confondre, que nous Européens faisons souvent.
    Nous avons des alliés là, en défendant leurs cultures, nous ferons certainement des amis et alliés pour notre combat contre cette saloperie d’Islam et eu, ils ont une très longue expérience concernant cette saloperie d’Islam chez eux, et s’ils existent encore c’est qu’ils savent comment aller contre l’islam de malheur et protéger leurs cultures, l’union fait la force.
    Musulmans quittez la haine de l’Islam et retrouvez vos vrais cultures de vos ancêtres.

  4. « Bien que ces études se soient basées sur des échantillons retreints, elles sont parlantes. »…Restons scientifiques, surtout quand, par ailleurs, on utilise une documentation confirmée, alors je n’adhère pas à ce qui est lié à cette assertion.

Les commentaires sont fermés.