Toulouse : les intrusions sauvages dans les piscines privées explosent

http://www.francetvinfo.fr/france/toulouse-les-intrusions-sauvages-dans-les-piscines-privees-explosent_988145.html#xtatc=INT-1

Dormez tranquilles bonnes gens. La police n’a pas les moyens de venir déloger tous les squatteurs mais s’il y a violences et autres bagarres ils accourront.  Si ça ce n’est pas de l’incitation à la légitime défense…

 102 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Vous avez remarqué la technique ?
    On se met à plusieurs, on fonce sur la piscine comme une horde de barbares, on sait que c’est interdit, mais on est plusieurs, et c’est la loi de la meute qui prévaudra…Bandes de parasites.

    Ca me rappelle les techniques de Mahomet et de ses compagnons de crime, qui fonçaient toujours en meute et par surprise sur les caravanes ou les tribus qu’ils voulaient attaquer.
    Vient ensuite Malika Sorel et compagnie pour vous dire que ce comportement est « culturel ». Non, ce n’est pas culturel, car les chrétiens des mêmes pays et de la même culture n’agissent pas ainsi.
    C’est religieux, ce n’est pas culturel, car Mahomet le faisait, et tout musulman est en droit de le faire, pourvu que le préjudice soit subi par des mécréants, ou par de « mauvais » musulmans.

  2. Encore une stratégie d’agressions islamistes contre La France. Tout cela est voulu. Ces « jeunes » sont très certainement « sollicités » par des plus anciens pour provoquer les propriétaires tant chez les collectives que les particulières.

  3. Conseil d’amie : si vous avez une piscine, mettez un pied de cochon dans l’eau.

  4. Incitation à la légitime défense jusqu’à un certain point car tout le monde se retrouve devant le tribunal correctionnel et ceux qui se sont défendus écopent de peines plus importantes que celles des squatters. Quand, de plus, les personnes qui n’ont fait que se défendre, ont besoin pour l’exercice de leur profession d’un casier judiciaire vierge, elles sont bien ennuyées car leur condamnation sera mentionnée sur leur casier. Si ces personnes sont fonctionnaires, le tribunal transmettra une copie du jugement de condamnation à l’autorité hiérarchique dont elles relèvent et elles risquent des sanctions disciplinaires en plus de la condamnation pénale. Pour les salariés du privé, si leur profession exige un casier judiciaire vierge, ils peuvent être licenciés…. Et bonjour pour retrouver du travail. Comme les délinquants connaissent les lois sur le bout des doigts, s’ils veulent que quelqu’un soit licencié pour mettre un copain à sa place, ne doutez pas qu’ils feront tout pour le pousser à la faute et filmeront le tout. Les délinquants ont tous les droits dans ce pays. Les honnêtes gens n’ont que celui de subir et de fermer leur gueule.

Les commentaires sont fermés.