Conseil de l’Europe : « c’est l’islamophobie qui est responsable de la radicalisation des musulmans »…

Nous avions récemment attiré l’attention des lecteurs sur la coupable bienveillance du Conseil de l’Europe  envers la Turquie, d’autant plus inquiétante que la Cour européenne des Droits de l’homme dépend du même Conseil de l’Europe :

http://resistancerepublicaine.com/2015/la-turquie-fait-la-pluie-et-le-beau-temps-au-conseil-de-leurope/

Nous tirions la sonnette d’alarme avec ce paragraphe :

Qu’on ne se méprenne pas. Il s’agit bien, ici, d’une offensive contre les Droits de l’Homme occidentaux. L’OCI a perdu sa bataille à l’ONU où elle s’efforçait de faire interdire la critique de l’islam, mais elle est en train de gagner en mettant ses pions partout, et notamment au Conseil de l’Europe. Rappelons que le Conseil de l’Europe s’est doté de la Cour européenne des droits de l’homme…  Dernier recours jusqu’à présent pour les islamophobes… 

Nous ne pouvions pas savoir que, à peine 3 jours après la rédaction de l’article, l’APCE (Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe) publierait un communiqué digne de Khomeiny intitulé :

Prévenir l’islamophobie tout en combattant la radicalisation des jeunes 

Ce communiqué contient des passages très clairs :

Cela commence par un constat que nul ne peut nier, même les plus islamophiles  :

De nos jours, des pays comme la France, l’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont affaire à une nouvelle génération de jeunes dont les idées se radicalisent et qui rejoignent les combattants en Syrie ou dans d’autres théâtres de guerre de la région.

Et on enchaîne, sans vergogne : l’islamophobie est clairement désignée comme la coupable. C’est à cause d’elle que les pauvres djihadistes se seraient exilés en Syrie, d’ailleurs ils sont en nombre ridicule, « infime« , d’ailleurs il est patent que les familles d’Hervé Gourdel, de Charb ou d’Hervé Cornara ont des souffrances « disproportionnées« …

Ce phénomène est de plus en plus intimement lié à l’islamophobie. Les musulmans sont présentés comme une menace potentielle, les mouvements populistes et d’extrême droite contribuant à répandre cette idée fausse. A leur tour, les jeunes musulmans se sentent de plus en plus isolés et surexposés. Ils ont souvent du mal à trouver un emploi, notamment en période de crise économique. Certains d’entre eux peuvent alors adhérer à des idéologies extrêmes et violentes, cherchant par là à donner un sens à leur vie. Même si leur nombre est infime, le phénomène est très médiatisé et suscite de profondes inquiétudes, parfois disproportionnées, parmi le public.

Comment dire plus clairement que le rejet de l’islam serait le seul responsable de la « radicalisation » des musulmans  ? Et ceci au mépris de la réalité. On ne rappellera jamais suffisamment aux niaiseux en tous genres que l’Etat Islamique est né en Irak,et non en Seine Saint-Denis…  Que des  spectateurs de TF1 ou France 2 décérébrés puissent le croire, admettons. Que des parlementaires ayant accès à tous les documents, même classés secrets, avec des collaborateurs pour faire des revues de presse et des notes de synthèse puissent non pas le croire mais le dire, c’est un crime de haute-trahison qui devra recevoir un jour  son juste châtiment.

 Alors la suite du communiqué est limpide, c’est une déclaration de guerre et une invitation à judiciariser la simple critique de l’islam en interdisant, carrément, de dire le rapport plus qu’étroit qu’entretient l’islam avec le terrorisme. Cerise sur le gâteau, pour lutter contre les décapiteurs, privilégiez les méthodes douces ( sophrologie, rencontre avec psychologues sur fond de musique orientale, récitation en choeur du coran, sans doute….).

Comment empêcher les jeunes de se tourner vers l’extrémisme et la violence sans stigmatiser toute une communauté ? Eviter de présenter l’Islam comme un facteur de terrorisme, combattre la ségrégation à l’école et garantir l’accès des jeunes d’origine immigrée à l’éducation et à l’emploi…

Une réaction excessive peut conduire à une escalade de la violence, a averti Francesco Ragazzi de l’Université de Leyde : les rôles des forces de police et des travailleurs sociaux doivent rester distincts, a-t-il estimé, ajoutant qu’il convient de privilégier des mesures douces de lutte contre la radicalisation, dont l’établissement de partenariats entre la police et les communautés ou le recours à un « contre-discours » dans les médias sociaux.

La participation d’Anne Brasseur, Présidente de l’Assemblée, et de Gabriella Battaini Dragoni, Secrétaire Générale adjointe du Conseil de l’Europe, qui a souligné que l’Organisation alertait l’opinion publique sur l’islamophobie depuis plus d’une décennie, a confirmé l’engagement de tous les organes du Conseil de l’Europe à agir dans ce domaine.

Il est clair que les souhaits de l’OCI sont devenus réalités, la charia est entrée au Conseil de l’Europe. La critique de l’islam va être peu à peu interdite par toutes les nations européennes.

D’ailleurs, ils ont inventé un nouveau machin : l’Alliance parlementaire contre la haine

Dans le cadre du suivi apporté à la Résolution 1967 (2014) de l’Assemblée « Une stratégie pour la prévention du racisme et de l’intolérance en Europe »,  la Commission sur l’égalité et la non-discrimination a proposé d’établir l’Alliance parlementaire contre la haine, une alliance de parlementaires qui s’engagent à prendre des positions publiques, fermes et proactives contre le racisme, la haine et l’intolérance, quels qu’en soient les motifs et la manière dont ils se manifestent.

http://website-pace.net/fr/web/apce/no-hate-alliance

J’en connais qui se marrent, qui se marrent…

Hollandevallscazeneuveleche 2

Nous sommes très seuls, c’est vrai. Mais nous sommes les plus nombreux, pour le moment. Un jour ou l’autre, les peuples d’Europe se lèveront et ça fera mal, très mal.

En l’honneur de Charles Martel,  de Jeanne d’Arc et de Voltaire.

Nous continuerons, quant à nous, de crier Islam ras-le-bol, islam dehors et islam assassin.

Fevrier-2014-9154

 

Christine Tasin

 105 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. On rigole bien quand même…

    Et il suffit d’imaginer la façon dont nos descendants, enfin ceux qui n’auront pas été égorgés, parleront de nous…Ils cracheront sur nos tombes et nous maudiront. Et ils auront raison…

    • Hélas, toi aussi tu as raison. Mais c’est pour éviter cela que toi et moi et tant d’autres militons et prenons des risques quand les autres se cachent la tête dans le sable en priant pour survivre, méprisant leurs descendants « après moi le déluge ».

  2. « privilégier des mesures douces de lutte contre la radicalisation… recours à un contre-discourt ».
    D’abord nous ne pouvons que nous insurger contre cette notion de « radicalisation ». Encore une fois, il n’y a pas de radicalisation des musulmans mais la simple mise en œuvre du coran qui n’est rien d’autre qu’un code criminel. La radicalisation ce n’est que de l’utilitarisme qui considère que ce qui est vrai c’est tout ce qui réussit !!!
    Je voudrais insister sur le culot de ces organismes qui osent revendiquer ouvertement le recours au « contre-discourt », en clair à la « désinformation » comme moyen d’imposer leur idées. C’est la technique de base de toutes les organisations totalitaires. Coup double au service de l’endoctrinement islamique : d’une part on ment à la population non musulmane pour l’asservir en lui présentant un danger comme n’en n’étant pas un, d’autre part, par le fait même, cela justifie les crimes des islamiques qui considèrent qu’ils sont dans le « vrai » et qu’ils ne font qu’appliquer qu’une doctrine forcément véritable puisqu’elle « marche »! C’est du pragmatisme, c’est de l’utilitarisme.
    Enfin l’article fait référence à une « communauté ». Or, le communautarisme est interdit constitutionnellement en France. Normalement cela devrait induire l’illégalité des décisions de ces organismes supra-nationaux sur le territoire Français. Mais, non ! Encore un argument qui milite pour la dé-construction de l’Europe et la récupération de notre souveraineté.
    Il faut souligner la volonté acharnée de ces organismes de lier un fait sociologique communautaire à la pénalisation des citoyens ne faisant pas partie de cette communauté via les lois contre le racisme. C’est du Pragmatisme c’est de l’ utilitarisme : En  » essentialisant » sur un fondement religieux la communauté à « protéger » (désinformation) en l’occurrence la communauté musulmane , ils justifient TOUS les actes agressifs de cette communauté à l’encontre de tout ce qui n’est pas comme elle puisqu’elle ne ferait que se défendre. Très clairement la communauté islamique est raciste puisqu’elle définit des groupes humains en posant une inégalité entre ces groupes : Le »groupe musulman » étant donné comme supérieur aurait le droit de commander aux autres donnés comme inférieurs… Si cela n’est pas du racisme … Qu’est ce que c’est alors !? Du pragmatisme, de l’utilitarisme!

  3. « …les jeunes musulmans se sentent de plus en plus isolés et surexposés. Ils ont souvent du mal à trouver un emploi, notamment en période de crise économique. »…

    Non ? Eux aussi, comme les Français de souche qui ne trouvent plus que des CDD, cela grâce aux 230 000 travailleurs détachés. Faut comprendre… Sarkozy vantait les mérites de la libre concurrence « boostant « la compétitivité. (Entre nous ce mot ne s’applique pas aux dirigeants élus)

  4. Je signale en passant qu’ayant fait un saut sur le site du Sénat pour inciter les sénateurs à ne pas boycotter le travail des députés pour la protection des abeilles, (apprenez que beaucoup de sénateurs défendent les lobby industriels, distributeurs de poisons)… Donc, je signale que lors de cette visite sur le site du Sénat, j’ai eu la surprise de voir une revendication de l’OCI pour lutter contre l’islamophobie. Vous avez raison, ils s’infiltrent partout, même dans nos plus grandes institutions… Il serait peut-être bon d’équilibrer la balance en écrivant aux sénateurs pour les engager à lutter contre l’islamisation. Mais, pour être franche, je ne crois pas en cette assemblée de « gâtés » de l’Etat. J’écris « gâtés » mais j’ai un autre mot à l’esprit, qui convient mieux. Mais, je reste dans la bienséance, n’en pensant pas moins et vous laissant le soin de la déduction…

    • Un lien sur cette revendication de l’OCI sur le site du Sénat, Olivia ? C’est énorme !

  5. En d’autres temps, le Fabuliste aurait écrit :

    L’OCI tint conseil et dit : « Mes chers amis,
    Je crois que le ciel a permis
    Pour nos péchés cette infortune ;
    Que les plus coupables de nous
    Se sacrifient aux traits de l’islameux- courroux,
    Peut-être obtiendront-ils « bénédiction » commune.
    L’histoire nous apprend qu’en de tels accidents
    On fait de pareils dévouements :
    Ne nous flattons donc point ; voyons sans indulgence
    L’état de notre conscience…

  6. Merci Christine pour cet article car quand je t’ai signalé ce que j’avais découvert sur les manigances du Conseil de l’Europe, je n’avais pas le temps d’écrire un article.
    C’est Eurabia en action en somme. On a l’impression que tous les jours on s’enfonce de plus en plus dans la dhimmitude. Va-t’on s’en sortir ? J’ai l’impression qu’on est allé trop loin et que faire marche arrière est impossible.

  7. Les foules changeront d’avis quand elles verront les choses empirer, ce qui ne saurait manquer de se produire. Le conseil de l’Europe fait un mauvais calcul : Les indigènes d’Europe ne seront pas si facile à museler. Et c’est un très grossier procédé que d’inverser la totalité de la réalité quand on sait que toute la politique de l’actuel conseil de l’Europe vise à protéger les islamistes et les encourager à accomplir leurs crimes en toute impunité pour déstabiliser la population d’origine et la manipuler.

    Je rêverai qu’on arrête tous ces imposteurs de gauche, taubira et consors ainsi que cette sale vermine musulmane qui intente des procès a n’en plus finir pour étouffer le droit de s’exprimer et qu’on les déportent au « pseudo état-islamique ».

  8. Ils veulent vraiment nous obligé à vivre avec une meurtrière comme l’Islam en Europe, malgré les avertissements d’apostas de l’Islam et autres témoignages sérieux, par un Islam meurtrière qui massacrent des innocents comme dans les pays d’Orients et ailleurs, nous aurons les mêmes problèmes qu’en Orient et ailleurs, si rien est fait.
    Ces gens sont des grands criminels, ils doivent être traduit en justice, assassins! vite Nuremberg!.
    La haine des peuples européens est bien de leur côté pour laisser une meurtrière comme l’Islam.
    Je dirais même à Eva, voilà vos vrais criminels et assassins et commanditaires des crimes dans le monde comme ceux d’Orient et ailleurs, ces dirigeants commandent et les musulmans viennent et agissent.
    « Qui n’empêche pas le mal le favorise » Cicéron.

  9. « garantir l’accès des jeunes d’origine immigrée à l’éducation et à l’emploi… »
    Rien que ça !

  10. J’applaudis devant mon clavier, chère Christine !
    Je cite vos propres termes, prononcés mardi dernier à la manif de Paris : « nous sommes seuls, des précurseurs.. » ( en plein soleil et il faisait bien 40 ° à l’ombre !), plus loin des terrasses de café pleines de gens profitant de la vie, quel symbole…

    C’est d’autant plus admirable et percutant que les foules préfèrent ne rien savoir.
     » les chants désespérés sont toujours les plus beaux ».

    Mais on voudrait bien qu’un jour, tout cela se transforme en actions et en vrais changements, mais comment remuer toutes ces masses endormies et apathiques ?!!

    • Oui cher Pierre, nous sommes seuls, mai snous ne le demeurerons pas, à moins que les FRançais n’aient décidé d’être des veaux qu’on mène à l’abattoir…

Les commentaires sont fermés.