J’étais place de la Bourse mardi soir, à l’appel de Riposte laïque et Résistance républicaine


J’étais place de la Bourse mardi soir, à l’appel de Riposte laïque et Résistance républicaine

Arrivé à 18h00 Place de la Bourse

Le long de la rue du 4 septembre 5 ou 6 cars de flics , on ne sait trop si c’est pour protéger la manifestation ou la réprimer au cas où elle aurait trop de succès.
Les terrasses des cafés sont remplies de gens insouciants et souriants, illustration de la parfaite réussite de la propagande hollandiste .
Le long de la grille qui protège l’entrée de la  » vénérable » ( lol) institution une banderole Hollande démission et des drapeaux Bleu Blanc Rouge ont été disposés, une trentaine de personnes sont là à ce moment-là, certains avec des petites affichettes qu’ils se sont confectionnés eux même mais sur lesquels les messages inscrits sont sans appel…
La plupart des gens se connaissent et se saluent, ils sont contents d’être là pour soutenir Pierre et Christine, les chevilles ouvrières de l’événement.
Jusqu’au dernier moment l’événement était en balance et pouvait être annulé..

bourse1

Un responsable de la Bourse vient discuter avec nous, nous devons enlever les banderoles car elles sont tendues sur les grilles de la Bourse – Institution privée, encore une illustration de la soumission au diktat islamiste, la Bourse détenue en bonne partie par des intérêts saoudiens ou qataris a su réagir très vite et probablement devancer les exigences de ses propriétaires qui ne veulent pas être mêlés de près ou de loin à une manifestation qui critique leurs chefs.
Après tout la Justice en acceptant la plainte du Qatar contre Philippot n’a fait en tant qu’institution PUBLIQUE que commencer ce processus de soumission…

La déception est tout de même assez forte, alors pour nous rassurer Pierre Cassen nous appelle « les précurseurs », ceux qui furent là dans les premiers moments pour alerter car pour lui il ne fait aucun doute que la situation va se dégrader..

bourse6

Pierre Cassen introduit le discours de Christine Tasin, tout habillée de blanc et vêtue d’un couvre chef indispensable par ce temps caniculaire, elle est comme d’habitude géniale, elle est professeur de lettres et sait trouver les mots justes  ceux qui frappent…l e ton est donné,  les mots claquent : Islam, Soumission, Terrorisme, incompétence etc…Chaque phrase est applaudie , le thème est clair, il n’existe pas de musulmans modérés,  c’est l’Islam qui est LE problème et qui est inacceptable dans notre pays, ce qu’avait dit Robert Chardon lui qui se tait maintenant car probablement menacé.

Nous sommes maintenant autour entre 150 et 200 à vue de nez, les retardataires viendront peu à peu nous rejoindre et gonfler le groupe.  Pierre est revenu au micro et lance les mots d’ordre de la manifestation, ils sont FORTS et nous-mêmes sommes presqu’effrayés de les prononcer à voix haute et puis cet effroi, cette hésitation ne durent pas longtemps, nous nous regardons tous, nous sommes les Résistants , nous savons ce qui se passe et nous avons décidé de le dire et de le hurler haut et fort aujourd’hui quoi qu’il puisse nous en coûter.

Les intervenants se succèdent, Serge Federbusch, Vivien Hoche, un discours de Pascal ( né Mohammed) Hilout est lu par Christine, Salem Benamar vient également au micro lui qui est plus habitué à l’écriture … Tous les discours sont offensifs et réalistes,et tous reflètent parfaitement l’ état d’esprit dans lequel nous sommes ce soir.

En dehors des appels à la démission des Hollande, Valls et Cazeneuve, on sent bien qu’en filigrane c’est l’Islam qui est le principal sujet de préoccupation.

S. Federbusch nous rappelle que notre manifestation a lieu sur ce qu’on pourrait appeler la Place des menteurs, nous sommes coincés entre la Bourse  le temple des Banksters et l’ AFP l’agence des manipulateurs compulsifs.

Un journaliste de TV libertés est passé nous voir et filme quelques plans de la manifestation.
Pour des raisons personnelles, je dois partir, le coeur un peu serré d’abandonner ceux que je peux maintenant appeler les frères et soeurs de notre combat… J’espère les retrouver bientôt plus nombreux…

Voilà j’espère vous avoir fait partager un peu de notre excitation et aussi de la volonté inébranlable qui anime ces précurseurs que sont Pierre et Christine… Merci à vous deux, s’il y avait une médaille du courage politique vous en seriez sans nul doute les Commandeurs !

Ave Caesar

A lire, en complément, l’excellent papier de Sylvia Bourdon  à qui nous avons emprunté les photos de cet article.

http://www.dreuz.info/2015/07/01/france-islamisation-personne-ne-pourra-reveiller-les-morts/#sthash.mSYArKyK.F5TsxBcK.dpbs

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




10 thoughts on “J’étais place de la Bourse mardi soir, à l’appel de Riposte laïque et Résistance républicaine

  1. ParachutisteParachutiste

    En effet, en arrivant – en retard – Place de la Bourse, je m’attendait à une foule plus compacte. Je m’imaginais même, peut-être, avoir un peu de mal à sortir de l’escalier du Métro.
    Bon. Il faut bien dire que ce rassemblement n’avait certainement pas eu l’honneur du JT de TF1, ni la veille, ni le midi même. Je n’en sais d’ailleurs rien, n’ayant pas l’habitude Cela aurait d’ailleurs été plus que surprenant, sachant qui officie aux manettes de cette officine publique de désinformation.

    Alors oui, plusieurs camionnettes bleu marine que je n’ai pas pris le temps de dénombrer, quelques rares fonctionnaires, devisant entre eux et semblant trouver le temps long… Dame ! Ils espéraient peut-être assister et intervenir à quelque pugilat. Si c’était le cas, ils auront été déçus.

    Je ne vais pas commenter les diverses interventions: elles étaient parfaitement à l’image de ce que nous lisons et commentons sur RR et RL, voire sur d’autres sites de la même veine, d’autres l’ont fait et vont le faire. Ce fut un grand plaisir d’entendre haut et fort toutes ces vérités, et les actes d’accusation que nous portons tous dans nos cœurs et dans nos têtes.

    En revanche, s’il m’est permis de donner quelques réflexions concernant notre impact et notre audience…

    Au cours d’une des deux trop brèves conversations que j’ai pu avoir sur place, il m’a été répondu que « des militaires oui, il y en a dans nos rangs, mais ce sont d’anciens militaires ».

    Ce qui est mon cas du reste. Mais il ne faut pas se faire d’illusions. Ceux qui sont d’active, soit ils sont sur le terrain, et ils n’ont pas le temps ou la possibilité d’arpenter les allées des sites internet de réinformation.

    Soit ils sont en casernes, ou dans les bureaux, et s’ils rentrent chez eux le soir, auprès de leurs familles, il ne faut certainement pas attendre d’eux qu’ils se manifestent en tant que tels et qu’ils participent à ce genre de rassemblements. Ceci dit sans préjuger de leurs opinions personnelles.

    Alors oui, restent les Anciens, qui eux ne sont plus soumis au devoir de réserve, mais qui en revanche sont conscients de leur devoir de mémoire et de leur devoir d’éveil auprès de leurs concitoyens.

    C’est tout du moins ce que je m’efforce de faire de faire depuis des années, soit directement auprès de mes contacts, soit en réunions et repas d’Anciens comme au sein de ma Section, soit dans les pages de deux sites que j’administre.

    Mais là aussi il ne faut pas s’illusionner, ce n’est pas de ceux qui ont fait l’Indochine que l’on puisse attendre de descendre dans la rue et de se colleter avec d’éventuels « contradicteurs ». Et encore moins avec ces chances pour la France haineux et vociférants qui n’ont aucun respect pour eux ni pour nos drapeaux, ni – et encore moins – pour la quincaillerie que nous portons sur la poitrine lors de nos commémorations.

    Autre point: la Police, les CRS, les Gendarmes.
    Les CRS, je ne sais pas trop, mais j’ai quelques idées sur le sujet.
    Les Policiers: j’en connais quelques uns, en patrouille sur le terrain comme dans les services administratifs. Et là, je connais leur état d’esprit et leurs propos, très proches des miens. Mais que pourrait-on demander à des gens bridés et muselés par des règlements et une hiérarchie stricte ? La seule voix que l’on entende est celle de tel ou tel d’un syndicat invité par Yves Calvi à l’émission « C dans l’air ». Et l’on constate alors que les propos sont très mesurés. De toute façon, cet animateur n’est pas là pour démolir l’institution française mais pour faire s’exprimer les différentes opinions.
    Comme pour les anciens militaires, leur parole serait beaucoup plus libre dans la rue s’il s’agissait d’anciens fonctionnaires de Police.

    Enfin, je connais assez bien le milieu de la Gendarmerie, y étant mêlé très souvent. Dans les Mess, la parole est libre, et l’on sait quelles sont les opinions et sur qui et où se portent les votes.
    Pas de surprise qu’ils s’expriment ainsi avec nous, ils sont militaires et nous savent proches d’eux.
    Ce sera sans doute sur une bonne partie d’entre eux qu’il sera possible de compter le moment venu.
    Car nous en sommes parvenus à un point où il commence à être nécessaire de nous compter afin de nous appuyer les uns les autres pour faire tache d’huile, pour relayer l’information, pour organiser des rencontres et décider d’actions à entreprendre.

  2. Avatarchatelain

    Les débats de Y. Calvi sont plus que modérés. Avec toujours les mêmes invités et une ligne politique qui va d’une droite centriste conciliante à une gauche paix amour bien pensante, on ne risque pas d’assister à de grandes empoignades ni voir représenté sur le plateau ce qui constitue la moitié – quand même ! – de la population française. Calvi est de gauche et orchestre un débat inévitablement partisan.
    J’ai du mal à croire à une coopération ouverte de l’armée, sauf à en être arrivé aux derniers retranchements. Et nous n’y sommes pas encore. J’ajoute que si l’islam a pu s’introduire dans les rangs militaires et imposer ses règles, ce n’est pas un hasard. Il est clair qu’avec un postulat musulman toujours plus important parmi nos soldats, le gouvernement installe durablement le ver dans le fruit. S’il devait advenir, un putsch, pas impossible, serait malgré tout déjà corrodé de l’intérieur.
    Quant aux Anciens, Indochine, Algérie, Tchad, Mauritanie…n’ont-ils pas assez donné ? Leur patriotisme doit être communicatif en nous parlant d’une France à retrouver, à reconquérir, d’un pays qui vaut qu’on se batte pour lui à la condition de savoir pourquoi. Mais c’est à nous de descendre dans la rue. C’est à la relève de faire son boulot. Les Anciens doivent avoir une fonction pédagogique, éducative et motivante. Ils sont la courroie de transmission sans laquelle tout s’oublie. Leur rôle est de montrer et de conseiller, le nôtre est d’écouter et de faire.

    1. Laurent CLaurent C

      Les Anciens doivent avoir une fonction pédagogique, éducative et motivante »….Vu les horreurs montrées même dans les pub TV; J’ai fait voir à mon petit-fils (8ans) ce que l’islam faisait à des enfants.

      J’ai hésité avant de le faire car Père Noël est encore passé cette année!
      Compte tenu que je ne sais si demain je serai encore des vôtres, j’ai voulu qu’il sache.
      L’année dernière nous lui avions acheté des miniatures de chevaliers croisés à Sarlat en lui disant que c’était nos héros anciens.
      Dernièrement je l’ai emmené voir la commémoration des combats de 14-18 pour lui faire voir nos derniers héros, en précisant que sans eux nous ne serions pas libres aujourd’hui, qu’avec l’islam il ne pourrait pas regarder la TV, ni manger un sandwich pendant le ramadan!

      Ca me désole d’être obligé de casser l’innocence de nos petits!

  3. Avatarave caesar

    Que Dieu et les Patriotes vous entendent , vous savez ce qui m’a séduit hier c’est cette facilité avec laquelle nous avons pu hurler que nous ne voulions pas de l’islam , beaucoup de gens doivent penser que c’est inutile , intolérant voire dangereux , c’est ce sur quoi nos ennemis ( musulmans et gouvernement) comptent , pour l’instant ils nous jaugent et malgré nos efforts , surtout ceux notables de Pierre et Christine ils ne voient encore rien sortir du chapeau , pas de danger immédiat pour leur position et leur pouvoir.
    Il est vrai qu’à force d’entendre parler de viols , crimes , incendies, caillassages par nos « Chances » certains d’entre nous pensent déjà à soit à l’exil ( cette pensée m’a aussi effleuré il y a quelques mois) soit carrément à l’oubli , le repli sur soi qui mènera sans nul doute à la soumission , à la conversion dont parle Houellebecq , il ne faut pas que cela se passe , il faut résister , il faut sans cesse passer le message , les alertes mais il faut aussi être positif et donner des clés pour l’avenir pas seulement les longues listes de faits divers angoissants ( je déteste le mot anxiogène) qui ne nous amène rien de bon… construire plutôt que de contempler la destruction,nous savons que bientôt rien ne sera comme avant , c’est comme cela , c’est une réalité …faisons en sorte que cette réalité ce soit nous qui la construisions pas les islamo-gauchistes

  4. Laurent CLaurent C

    Je suis désolé de n’avoir pu participer à la manif.
    C’est de ma faute, en plein ramadan, j’ai bricolé ce week-end- cependant à l’ombre, bu ma petite bière à midi et fus obligé de rester à mon clavier car le PC est à 2M des WC.
    « On est chez nous » … « islamiste assassins » je revoyais Pierre en robe rouge et Christine à l’ordi à Belfort, ça me martelait les tempes, le soleil sans doute!
    J’exagère mais jusque mercredi les tempes battaient tellement que je n’aurais pu écrire une page complète.
    Pour me racheter, j’édite des tracts pour notre voyage au puit du fou…avce le petit-fils…avec le projet de pousser une pointe au musée Charles Martel…avec autocollants interrogatifs au sujet du Coran!

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Tu es merveilleux Claude, j’espère que ton malaise est passé, bon voyage ! tu nous feras un petit compte-rendu, comme d’habitude, je pense !

  5. AvatarErwan

    Bonjour la troupe 🙂 et oui le statut de militaire est contraignant mais ca n’empêche pas de participer au développement de RR , de le faire connaitre à notre entourage , d’acheter les livres comme le Mur 2023 , ou de faire des dons.

    Si chacun participe à sa façon et avec ses moyens on avancera dans notre combat contre l’islamisation de la France.

Comments are closed.