Pourquoi si peu de mobilisation après la première décapitation islamique ?

Au lendemain du rassemblement, je m’interroge: pourquoi si peu de monde? Pourquoi pas mille, dix mille, cent mille personnes ?


Cela voudrait dire que la décapitation (mes doigts peinent à taper ce mot), serait bien navrante, certes, nécessitant notre facile indignation, désignée comme barbarie, mais acceptée comme une fatalité ?


Sommes-nous simplement en train de nous habituer à cette violence inouïe qui se rapproche inexorablement de nous ? Nous, les pays qui se disaient civilisés, non-violents, nous qui pensions avoir (enfin), acquis la bienveillance, l’empathie, la générosité envers l’Autre, bercés par les rêves du « vivre ensemble » et de la mondialisation?


On s’habitue…et on finit par accepter ?


Pensons : comment la famille de Hervé Cornara explique-t-elle aux enfants la mort de leur Papa ?
Comment des parents, en France, en Europe, parlent-ils aux petits, aux ados, de cette monstruosité arrivée sur leur sol, dans leur région, dans leur village ?


Et personne ne bouge ou si peu !
On s’habitue…et on finit par accepter.


Des amis que je sollicitais pour le rassemblement d’hier n’ont pas souhaité rejoindre ceux que les médias bien-pensants qualifient d' »extrême droite »: Riposte laïque et Résistance Républicaine.
Mais est-ce bien le moment de savoir qui, de droite ou de gauche ou d’ailleurs rend hommage à un homme torturé, assassiné de la pire façon ?


Et que faire dans cette situation dramatique où seule la prétendue extrême droite appelle les barbares par leur nom ?
Est-il honteux ou nuisible de scander « non à la charia » ?
Laurence Nguyen

 121 total views,  1 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. J’ai moi aussi, bien pensé à tous et de tous mes vœux pour les rassemblements de Quimper Paris et Montpellier. Du fin fond de l’Aveyron il m’aurait été bien difficile de rejoindre l’un d’entre eux… j’ai tout juste eu le temps de relayer l’information sur Paris et Montpellier où j’ai conservé quelques contacts. Je suis profondément déçue pour Christine et Pierre qui s’investissent tant pour nous tous. Je me pose aussi la question alors que tous les sondages s’accordent à dire que les français en ont marre des problèmes avec l’islam et les islamistes, de constater que personne ne bouge quand un acte qui caractérise si bien le fanatisme des adeptes du coran, se produit sur notre sol. J’essaie moi aussi de comprendre ce qu’il se passe. A mon avis nous nous sommes trouvés à un point précis d’un contexte particulièrement angoissant sur plusieurs plans. Le même jour St Quentin et la Tunisie sur une actualité avec en fond risque d’effondrement de l’Europe et de nos économies avec la Grèce, parlons en prime d’un été qui part en flèche. Avec le plan d’urgence Vigipirate, les alertes orange à la canicule et la menace d’éjection de la Grèce on a l’impression de marcher entre des mines. Les médias et les politicards jouent avec nos peurs et les scénarii catastrophes … l’attaque en Tunisie a été mise en avant avec sa quantité de touristes tués et blessés pour atténuer l’onde de choc de la décapitation de cet employeur Français en France et l’échappée belle de faire exploser le site de gaz. Autant les médias félicitent et interviewent les employés (musulmans) de l’hôtel comme des héros parce qu’ils ont protégé les touristes (tout comme le pseudo héros clandestin de l’hyper casher qui a reçu médaille et nationalité) et rien n’est dit pour le pompier qui a courageusement neutralisé l’égorgeur de St Quentin qui s’apprêtait à enflammer des bouteilles de combustible… évitant ainsi la poursuite de cette tragédie. Je pense que les français sont « passagèrement » désorientés par trop de choses à la fois. L’autorisation au rassemblement a été accordée parce que les autorités savaient très bien qu’il serait très peu suivi et carrément impossible à organiser en si peu de temps. Sauf guerre civile ou tout le monde se soulèvera les uns contre les autres sans trop s’y attendre sur « un raz le bol plus rien à perdre ». Pour ce qui est de l’islamisation de notre pays je crains que trop de Français soient maintenant compromis dans l’islam : que de parents ont leur fille mariée à des musulmans, sont donc devenues par obligation musulmanes et font que les petits enfants le sont aussi. Que de parents ont malheureusement leurs fils et filles embarqués depuis leurs années maternelles dans des fréquentations musulmanes prosélytes qui ont fait « modèles » vers une conversion. Pour ma part je ne trouve totalement utopique l’idée de sortir complètement l’islam de la France. Par contre, si nous ne voulons pas tomber dans les griffes de l’islam fondamentaliste il faudrait un gouvernement qui sache (et veuille) faire du tri, du ménage, de la formation, de l’information de la répression et un gros boulot de rééducation sur ce qu’est la république et la laïcité. Mais nous en sommes loin, pour l’instant les gens ne comprennent rien dans tout cela et c’est nous qu’ils considèrent comme des fanatiques aussi haineux que les égorgeurs. Même si nous n’avons jamais agressé personne nous sommes désignés comme les responsables de leurs actes et comportements barbares, ils se victimisent et se montreraient presque en « autodéfense ».

  2. oui que 3 et le FN qui se débine!et ensuite vote à l’unanimité par les autres partis: j’ai honte!notre ville est devenue dhimmi et plus encore…quelle tristesse chère Christine pour nous les derniers résistants…

  3. ai été de tout coeur avec vous les parisiens mais, habitant la banlieue de Strasbourg ,et vu la canicule il m’était impossible de venir mais par la pensée j’y étais! dommage que rien n’est été fait dans ma ville!
    et jamais je ne me sentirai paria dans mon pays jamais , il faut garder la
    tête haute

    • Bien sûr Huguette, pas de souci. Quantà organiser quelque chose à Strasbourg… quand les Strasbourgeois n’ont pas été fichus d’être présents au Conseil municipal lors du vote concernant la mosquée, vous n’étiez que trois..

  4. Ca me rassure de voir que je ne suis pas le seul à me pauser toutes ses questions. Il va bien falloir trouver des solutions, sinon la France disparaitra.

    Est-ce que le peuple, les masses, n’ont finalement pas plus peur de s’afficher avec des gens « d’extrême droite », (propagande de la TV) que de vivre dans cette futur France islamique en progression ? Dans ce texte je lis et j’identifie un grand ennemi : la TV. L’endoctrinement des masses se fait par la TV.
    Il faut être cartésien, si les choses continues ainsi la France sera dominée par l’islam. Non pas à cause des islamistes, ou de politicards collabos, mais à cause de l’inaction du peuple autochtone. A cause de sa passivité, sa soumission, et ses peurs pétrifiante à agir ou à se rassembler contre l’islam. A cause de l’incapacité d’un peuple français à dire stop et NON. Le peuple français à tout d’un parfait peuple de dhimmis : pacifiste, faible et soumis. Face à l’islam le peuple français a été désarmé, idéologiquement, culturellement, intellectuellement, spirituellement, et physiquement. L’islam nous fait la guerre et avance dans la France comme dans du beurre. Nous sommes beaucoup trop peux à résister. L’islam nous fait la guerre mais les français préfèrent les soumissions à la guerre.

    S’il existe des solutions il faut les trouver rapidement. Je pense que tout nos efforts et nos réflexions doivent se porter sur toutes ses questions, qu’il faut se poser pour comprendre pourquoi le peuple, les masses, ne viennent pas aux manifestations et aux rassemblements des résistants anti-islam. Dire que ce n’est pas important qu’il y ai peu de monde à nos manifs, (pour se rassurer) c’est une grave erreur, au contraire c’est catastrophique ! C’est un très mauvais présage pour l’avenir du pays. Cela me rend profondément pessimiste et me décourage totalement.

    Nous sommes en train de perdre la guerre contre l’islam. Les français se laissent dominer par l’islam. Ils baissent la tête et se soumette pétrifié par la peur même d’en parler entre inconnus.

    Nous résistants nous n’aurons pas sur la conscience de n’avoir rien fait et de ne pas avoir résisté en faisant tout notre possible pour informer les masses.
    Nous sommes peut être les représentants d’une France qui n’existe plus, mais qui ne veux pas mourir. Je crois qu’il faut accepter de se remettre en question et de se pauser des questions même si cela nous fait mal. Que l’on ose regarder la réalité en face c’est que l’islam est en train de gagner la guerre. Les musulmans sont en train de dominer les français de souche. Les musulmans ont déjà dégagé les français de souche des banlieux, par la violence culturelle musulmane.

    Je suis désolé mais il faut reconnaitre que nous échons à éveiller les masses.
    La dernière note d’espoir que je peux dire, c’est que peut être nous y arriverons un jour ? Pour le moment c’est un échec cuisant et humiliant d’être autant rejeté et méprisé par les masses. Nous sommes traité comme des parias de la société par notre propre peuple qui nous juge comme des monstres comme des fachos d’extrême droite. Tout cela c’est le pouvoir d’endoctrinement des masses de la TV.

  5. Habituée des autres manifestations,il est vrai que faire 600km,aller et retour , a freiné mes envies d’être participante active….
    Lisant beaucoup de sites,où à longueur de journée les internautes se plaignent de l’islamisation de notre pays ainsi que des agressions des terroristes…mes conclusions sont les suivantes:en grand nombre, des « résistants » installés confortablement devant leur écran, prêts à en découdre et à changer la face du monde ,mais ne nous leurrons pas, il ne s’agit que de paroles et de révolte qui ne franchiront jamais le seuil de leur salon!!!
    Sur françois desouche,la manifestation a été mentionnée à plusieurs reprises, sans succés ,alors que beaucoup de parisiens participent aux blogs, mais là comme ailleurs, des « patriotes » prêts à se battre jusqu’au bout et à prendre les armes, mais toujours sans bouger de chez eux, sans prendre aucun risque et sans participer à une contestation qui les obligerait à se déplacer…..
    Sur un autre site, un article négatif concernant les organisateurs et leur engagement politique…de quoi « décourager » ces milliers de Français,qui n’en demandent pas autant pour accepter cette dhimmitude qui nous guette à plus ou moins brève échéance …Paresse, lâcheté, individualisme, je m’en foutisme, semblent dicter et justifier la conduite de beaucoup de nos compatriotes….Le sursaut est-il pour bientôt,? je ne veux pas être pessimiste, mais y crois de moins en moins ou alors lorsque notre pays sera dans un état désespéré….

    • je partage un peu votre avis.
      La plupart des francais s’en foutent royalement et ne sentent pas le danger.

      Comme le dit Beate en début de blog: c’est l’histoire de « la grenouille et de la casserole d’eau »…
      Il y a une autre image pour expliquer ce qu’il va se passer: c’est le gars qui saute du 30eme étage et qui dit à chaque étage: jusque là tout va bien…

      Tout ça pour dire qu’effectivement les français ne bougeront pas le petit doigt jusqu’au jour ou ils se reveilleront et là, il sera trop tard. Les machoires de l’islam se seront refermées sur eux.
      Ca va saigner mais le mal sera fait. On n’aura plus qu’accepter les lois musulmanes ou partir.

  6. Et pourtant il y à plus de 70 % de français qui sont contre la présence musulmane en France, cela veut dire que nous représentons qu’une partie visible de l’Iceberg, et pas seulement qu’ en France.
    Continuez votre combat, ne vous fiez pas aux apparences.

  7. Rien de honteux la dedans , ce n’est pas la honte , c’est pour certains la peur pour d’autres l’absence de conscience politique, d’instinct de survie et il faut le reconnaitre l’intense travail de manipulation des medias qui arrivent même à nous vendre DSK président ce matin….

  8. Moi je n’ai pas d’excuse, je suis phobique face aux foules, mais c’est vrai que j’aurais pu tenter de venir, quitte à faire demi tour si vraiment je n’aurais pas pu supporter cette foule.

    Mais, j’ignore si les gens s’habituent, ce qui est sur en revanche c’est qu’ils s’appovrissent.

    L’endroit était bon je pense, mais venir de loin (vraiment loin, moi je suis à peine à 160km de Paris environ) venir de Strasbourg ou de Cannes ça a un coût, le train est cher, un trajet en voiture, essence+péages c’est encore pire.

    Me répète, j’ai de la chance, ma carrière militaire passée m’a laissé une certaine aisance (on est pas riches, mais on vit bien) mais je connais des gens qui a partir du 15 du mois ne peuvent plus s’offrir le moindre superflu.
    Ces gens travaillent pourtant, mais de nos jours, qui vit le mieux…

    Le travailleur qui une fois ses frais de déplacements déduits n’a quasiment plus rien ?

    Ou les parasites qui adorent l’état providence car, certes ils touchent moins que le salarié, mais n’ayant aucun frais, ils sont au final plus riche ?

    La mobilisation fut faible, ok, mais 3 ou 4 sites Internet avaient relayé l’appel.
    A noter que fdesouche n’en a pas parlé, seul un commentateur dont j’ai oublié le pseudo l’a fait sur différents fils… Et il a fini par se faire insulter en masse.

    C’est certain que si les gens ne savent pas, ils ne viendront pas non plus.

    Les raisons que vous évoquez sont sûrement justes, mais même en y ajoutant les miennes, même si 100 personnes en trouvaient d’autres, je crains que l’on ne soit toujours pas exhaustifs tant ces raisons doivent être multiples.

    • Oui il y a mille bonnes et justes raisons pour n’avoir pas pu être là le 30 ; il est évident qu’on n’attendait pas les Résistants de province, un soir en semaine, avec le coût que cela génère. Mais les Parisiens qui ne travaillaient pas à cette heure ? j’avais rendez-vous hier après-midi, avant l’émission où j’étais invitée sur Radio courtoisie avec un vieux monsieur de 85 ans, spécialiste des langues régionales et qui a fait un travail extraordinaire sur la Charte des langues minoritaires et régionales que je vais essayer de faire connaître. Il a pris le RER et deux métros pour venir me rejoindre, à 85 ans, en pleine canicule, avec joie, enthousiasme, abnégation et en positivant « bah ce n’est pas bien grave de marcher au soleil 10 minutes, et dans le métro il fait frais »… Face à cela, je ressens une certaine amertume devant l’absence de bien des gens, qui, habitant Paris intra muros, ne se sont pas donné la peine de venir pour de mauvaises raisons. Que dire des Parisiens qui occupaient pas milliers les terrasses de café et notamment de ceux qui, attablés autour de la place de la Bourse n’ont même pas eu le courage de venir voir ce qui se passait, alors qu’ils devaient entendre tout ce qui se disait, sono oblige ? Parmi ces gens-là il y en avait, forcément un certain nombre qui râlent tous les matins, qui ont compris qu’ils dansaient sur un volcan… mais de là à se bouger…

      • je viens de visionner cette manifestation courageuse et hardie et je me posais justement la question de l’impact qu’elle pouvait avoir sur le public;

        • merci à toi pour ce témoignage je confisque pour publication demain

  9. Vous avez fait le choix du  » à Londres avec l’Action Française plutôt qu’en France avec Laval, digne socialiste qui souhaitait la victoire de l’Allemagne ». Sachez que ce choix est difficile, courageux et souvent très solitaire…. la meute est manipulable, couarde, mais retournable aussi, ce qui donne un peu d’espoir.
    Oui, les Français savent qu’ils glissent sur une mauvaise pente. Comme avec la Blitzkrieg, ils sont naïfs, tétanisés, mal préparés, désarmés, mais de toute façon pacifistes. Comment ne pas être sidéré par tant de connerie quand la journaliste de BFM rapporte que les gens de St Quentin Fallavier ne comprennent pas ce qu’il leur arrive? Ils ont cru à la « fin de l’Histoire » dont parle si bien Zemmour : paix, prospérité, loi du marché. La plupart préfèrent mourir anti-raciste que vivre un peu xénophobe . Bref, le suicide français en marche…
    J’en profite pour réitérer mon soutien à Résistance républicaine ( bien que plus adhérente) et à toutes les initiatives de résistance.
    Amitiés et bon courage à tous, du même côté de la barricade!

    • Merci Respectvaleurs, par ailleurs en ces moments où la résistance, plus que jamais, a besoin d’argent pour organiser manifestations, répondre à la répression policière, faire faice aux frais d’informatique, de plus en plus lourds parce que nous sommes attaqués, le soutien formel ne suffit pas, il faut de l’argent aux associations qui se battent sous forme de don ou d’adhésion, il faut des militants qui font pression…

  10. « Et personne ne bouge ou si peu !
    On s’habitue…et on finit par accepter. »

    OUI, c’est la technique de la grenouille et de la casserole d’eau.

Les commentaires sont fermés.