Quand le maire socialiste de Brest soutient et finance l’imam salafiste surveillé par la DCRI


Quand le maire socialiste de Brest soutient et finance l’imam salafiste surveillé par la DCRI

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (24/06/2015) Depuis plusieurs semaines une intense polémique agite la ville de Brest. Son objet ? La délivrance par le maire socialiste de la ville, François Cuillandre, d’un permis de construire pour une école coranique – une “madrassa” – qui accueillerait des centaines d’enfants par an.

Annoncée au printemps, le maire François Cuillandre a décidé de soutenir l’initiative. Les socialistes brestois observent par ailleurs la loi du silence quant à leur politique délibérée de soutien au salafisme :

Salafisme

Le chef du projet n’est autre que l’imam salafiste de Brest, Rachid Abou Houdeyfa. De son vrai nom Rachid El Jay, l’imam est né en 1980 et a grandi à Brest dans le quartier ethnique occupé de Pontanezen.

Rachid Abou Houdeyfa est étroitement encadré par les services de renseignements français et bénéficie par ailleurs du soutien explicite du PSF qui dirige la ville, ainsi que celui de la presse, notamment du journal Le Télégramme.

S’il appartient à la mouvance salafiste, l’imam sait qu’un certain nombre de limites ne peuvent être franchies ouvertement sans subir les réactions de la police politique républicaine.

Plutôt que de se lancer dans des prêches incendiaires, des condamnations d’Israël ou des critiques à l’encontre de la diplomatie française, Rachid Abou Houdeyfa préfère se focaliser sur des travaux de plus longue durée, moins visibles mais beaucoup plus décisifs à terme.

http://www.europe-israel.org/2015/06/brest-francois-cuillandre-le-maire-ps-delivre-un-permis-de-construire-pour-une-ecole-coranique/

Lire le dossier sur Résistance républicaine :

http://resistancerepublicaine.com/2015/et-une-ecole-coranique-de-plus-ouverte-a-la-mosquee-de-brest-resistance/

et admirer la prose de l’imam de Brest et de ses partisans :

https://www.facebook.com/Cheikh.abouhoudeyfa

Notons que l’imam n’évoque pas la décapitation mais ne parle que de déséquilibrés, naturellement :

desequilibres

Et puis, juste pour rire un peu, ces deux-là, qui sont gratinés :

facebookimambrest

Envoyons des Pub d’Assurance-Vie aux Brestois.

Maire et à son Conseil municipal. Hôtel de Ville de Brest  2, rue Frézier – BP 92206 29222 Brest Cédex 2
Standard Ville : 02 98 00 80 80   Accueil Information : 02 98 00 80 96

Je prends ma plus belle plume pour FELICITER ce courageux maire  protecteur des Brestois… qui n’y connaît rien au salafisme.

Engagez-le à lire ces courtes explications :

http://resistancerepublicaine.com/2015/il-faut-interdire-le-salafisme-courant-plus-que-dangereux/

Claude Laurent, responsable Résistance républicaine Picardie

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




9 thoughts on “Quand le maire socialiste de Brest soutient et finance l’imam salafiste surveillé par la DCRI

  1. Avatarchatelain

    Brest n’est plus Brest. Et le pire reste devant nous. Quelle honte à devoir subir ! Quelle descente aux égouts ! Je viens d’apprendre que la mosquée la plus importante ne serait pas à Pontanézen comme on l’a longtemps supposé, mais dans le secteur de Kerliversan, à la sortie haute du pont de l’Arteloire. Et je ne parle que des bâtiments connus… Saloperie de maire vendu ! Espèce d’enflure ! Raclure ! Putain de collabo ! Tu devras un jour payer, comme ceux et celles de ta race qu’on a vus pendus ou tondues. Et ça s’appelait l’épuration. Quitte à faire jouer le devoir de mémoire, utilise celui-là, sale con.

  2. Avatarchatelain

    Pour ce qui est de Brest, encore, et du projet de construction d’un téléphérique entre Siam et le plateau des Jacobins. Il faut savoir que ce moyen de transport ne pourra fonctionner que sous la barre des vents de moins de 50 km/h…A Brest ! En front de mer ! Projet momentanément stoppé et pour lequel le maire a dû courtiser de nouveaux financiers, qu’il a trouvé, mais en échange de l’accueil de 200 familles étrangères – serbes, croates, afro maghrébins…. Sans compter les bâteaux venus des Comores déverser leurs contenus de musulmans dans les rues de la ville et les logements sociaux. Mais alors, qui donc finance ce téléphérique dont les Brestois ne veulent même pas?…Encore un joujou pour élu capricieux très lécheur de babouches.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Tu pourrais nous faire un petit article sur ce projet dont je n’avais jamais entendu parler ?

  3. AvatarBRUN JULIE

    j habite l argentine depuis longtemps…mon coeur est en france et surtout dans la Bretagne…j ai un fils Paimpoles…..jai eu des annes dans la voiture le signe de Bretagne Libre!!!et maintenan je me demande …ou est l espris Breton????????la nuovelle generacion non plus rein de la force???????quel gachi!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!1

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Les Musulmans « modérés » vous les trouverez où ?

      Tariq Ramadan, (vidéos post-attentats sur son site) idole de la jeunesse musulmane comme de nos chers médias, emblème donc de l’islam « modéré » en France, appelle à s’opposer à l’expulsion de l’imam et nous demande d’accepter la diversité, « le plus pour la société française » (sic) que les Musulmans incarnent à ses yeux !

Comments are closed.