Voudraient-ils nous obliger à héberger squatteurs et clandestins contre notre volonté ? Par Coco

des-banderoles-sur-la-maison-de-maryvonne

L’histoire de Maryvonne, 83 ans, dont la maison est occupée par des squatteurs que la loi protège pourrait se multiplier à l’infini si on en croit le Haut Comité pour  le Logement des Personnes Défavorisées…

http://www.hclpd.gouv.fr/le-comite-de-suivi-de-la-loi-dalo-rend-public-son-a134.html

La loi DALO a son comité Théodule….
Fabuleuse institution chargée de surveiller son application, notre valeureux comité vient de rendre un rapport !

Ciel ! Et quel rapport! Entre autres constats, le parc locatif privé ne serait pas assez mis à contribution pour loger toutes les populations bénéficiaires de France et de Navarre.

Chargé de rendre un état des lieux détaillé de l’application de notre chère loi du 2 mars 2007, il est très curieux de constater que notre comité Théodule ne parle pas de toutes les Maryvonne Tamier, spoliées de leur logement par toute une catégorie de notre population qui sait faire preuve de surprenantes capacités lorsqu’il s’agit de persécuter une dame âgée de 83 ans !

Cerise sur le gâteau, le comité Théodule est aussi chargé du suivi du DAHO, droit à l’hébergement opposable. Et notre comité s’inquiète:
http://www.hclpd.gouv.fr/parution-du-8e-rapport-le-droit-a-l-hebergement-a133.html

Le DAHO serait en péril…. Sans doute parce que personne n’a encore trouvé la faille dans la loi pour nous obliger à héberger ses bénéficiaires contre notre volonté.

En tous cas, moi c’est sûr, je vais me charger de réinformer le comité Théodule sur tous les dysfonctionnements d’une des lois les plus tordue de France:

Haut Comité pour le Logement des Personnes Défavorisées

244, boulevard Saint-Germain

75007 PARIS

Tél : 01.40.81.27.27

Fax : 01.40.81.27.66
Mail: hautcomite@logement.gouv.fr

Coco

 86 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. il nous faut un Napoléon Bonaparte qu nettoie toute l’Europe de ces racailles et que les politicards soit tous envoyer en Guyane pour travaux forcer suite traitrise du pays.Voilà ce qu’il faut faire en France et en Europe et surtout virer ceux qui déteste notre mode de vie et culture . Roland L’Alsacien.

    • @Roland l’Alsacien
      Comme le disait notre ami Chatelain, tant que nous serons dans l’attente il ne se passera rien.

  2. Ici aux USA ils font ça aussi. Mais beaucoup de gens ont des fusils et c’est donc plus difficile de squater.

    • @Bonnie Loranger
      Il parait qu’ils arrivent aussi chez vous:
      http://www.msn.com/fr-fr/finance/articles-principaux/repeupler-detroit-gr%C3%A2ce-aux-r%C3%A9fugi%C3%A9s-syriens-id%C3%A9e-de-g%C3%A9nie-ou-utopie/ar-BBjRqjV?ocid=U305DHP
      Il fallait bien qu’ils trouvent un solution car ils sont trop fainéants pour ramener dans leurs petits barquettes pour arriver jusqu’à chez vous…. Vous avez encore cette chance de pouvoir continuer à être armés et de faire pouvoir faire valoir vos droits à la légitime défense.
      De plus, nous les français, nous avons un gros défaut c’est que nous sommes des veaux. Nous attendons toujours que les autres fassent le boulot à notre place, alors que vous les américains avez toujours su tout au long de votre histoire prendre votre destin et celui de votre pays en main sans attendre tout des autres. Il n’y a pas d’assistanat et d’allocations en tout genre chez vous. Si je dis une bêtise merci de me corriger chère(cher) Bonnie loranger. Des fois, je voudrais que les français soient un peu plus comme les américains.

  3. @Philiberte
    Une « petite surveillance » ?…J’ai habité avant travaux une vieille maison rassemblant plusieurs appartements. Un jour, mon mari voit deux individus entrer et essayer d’ouvrir un studio. Il leur dit d’arrêter. Les deux lascars au lieu de sortir se dirigent avec un culot sans nom vers l’étage !… Mon mari les intercepte et leur dit « dehors », ils finissent par sortir, à regret. Et avec quoi avaient-ils ouvert ?… Avec la clef du facteur !…Inutile de dire que nous avons mis sur le champ une nouvelle serrure, avec code…Une autre fois, un grand noir se mêle à la famille, nous faisions des travaux nous-mêmes, il se met à porter des trucs, et questionne ma fille : vous avez l’eau ?…Elle répond non à tout, et quand elle a dit que nous n’avions pas le téléphone (c’était avant la généralisation du portable) , il l’a crue et s’est tiré. Et que dire des manouches qui ont prétendu auprès d’un ouvrier qu’on leur avait vendu du matériel ?…Heureusement celui-ci a été prudent et ne les a pas laissé se servir. C’est dire que ces gens là ont plus d’un tour dans leur sac, et que la surveillance doit être constante…Heureusement notre maison n’a pas l’air d’être finie et ne présente pas parfaitement alors nous avons la paix !…

  4. @Agnès,
    @Philiberte,
    Nous ferons tout ce que nous pourrons pour que nous n’en arrivions pas là. Nous avons tous le sentiment d’être totalement impuissants à arrêter la marche des évènements et pour pouvoir traverser l’épreuve que nous vivons, je crois que nous devons nous fier non pas à ce que nous voyons, mais à notre intime conviction.
    Pendant la seconde guerre mondiale, mon oncle à été arrêté par la Gestapo pour actes de résistance, car il sabotait les trains. Tous les jours que Dieu à fait, ma grand-mère s’est rendue au quartier général des allemands ou elle rencontrait toujours la même personne à qui elle répétait inlassablement: « Je veux que mon frère revienne ». Un jour, cet allemand s’est penché vers elle et lui a dit dans un parfait français: « Vous inquiétez pas il va revenir v’te frère ». Ma grand-mère a alors compris que la personne qu’elle rencontrait chaque jour était en réalité un résistant qui était infiltré chez l’ennemi, et mon oncle est revenu vivant. Enfin, vivant physiquement, car après les tortures que la gestapo lui avait fait subir, il était psychologiquement comme s’il était mort.
    Réalisant son impuissance totale, ma grand-mère y est simplement allée avec la naïveté et la simplicité de son coeur.

  5. Que votre maison soit squattée, c’est déjà une horreur. Mais songez que ces clampins peuvent vous bousiller tout votre intérieur. Pire, vous n’aurez plus accès à vos papiers confidentiels, vos papiers bancaires, vos contrats, votre carte vitale, votre dossier médical. Et la loi tolérerait cela ?

    Dans ce cas là, si vous avez des amis, montez une opération commando et jetez-les dehors. Puis enfermez-vous en ayant changé de serrure. Je ne pense pas que la justice puisse vous expulser de votre propre logement.

    • @Jean-Louis,
      Oui vous avez raison, et je pense que cela est presque un viol. Des étrangers pénètrent dans votre intimité et ont accès à tout ce qui fait votre quotidien en ayant sur lui tous les droits.
      Nous avons cependant un gros avantage: Nous n’avons rien a perdre et tout à gagner, car si nous ne résistons pas, nous serons de toute façon remplacés, alors que risquons-nous de perdre à engager la bataille?

    • Jean -Louis, vous dites que vous ne pensez pas que la justice pourrait vous expulser de chez vous. Non, elle ne vous expulsera pas de chez vous mais vous condamnera au tribunal correctionnel pour vous être fait justice vous même et si pour ce faire, vous avez employé la force (ce qui est pensable), vous risquez une peine de prison (ce qui équivaut à une expulsion de chez vous…) et vous aurez un casier judiciaire (et donc risquerez des problèmes professionnels). N’oubliez pas que les honnêtes citoyens n’ont plus de droits dans ce pays. Notre seul espoir réside dans un leader charismatique (que j’appelle de mes voeux le plus vite possible) qui virerait la chienlit qu’est notre caste politique.

  6. Je pars souvent, chez mes enfants, ou des amis. Nous avons organisé, avec 2 de mes voisins, une petite surveillance. Au début, c’était histoire de vérifier une éventuelle coupe du compteur EDF, pour le congélateur, ou nourrir les animaux, puis la semaine dernière, j’ai eu 4 visites d’hommes qui voulaient couper mes arbres ou nettoyer mon toit. je n’ai pas pu m’empêcher de penser qu’ils faisaient du repérage. Avec l’histoire de Maryvonne, j’ai redoublé de vigilance. Mais j’habite une grande maison pour moi seule, et je sens que le moment est proche où on va m’obliger à la partager…

    • Angoisses qui sont celles de millions de personnes, et nous sommes en 2015…. dans la 5ème ou 6ème puissance mondiale….

    • philiberte? il y a quelques temps, lors de l’expression des élucubrations Duflot, certains ont répertorié les châteaux occupés occasionnellement, à savoir ceux du C.E de quelques syndicats, EDF, SNCF etc. Donc à eux de trinquer d’abord !

      Ma femme a exprimé la même inquiétude des contributeurs ici présents.
      L’Opération commando est évidente; le plus simple si vous avez accès au système d’évacuation des eaux et compte tenu que les tuyaux ont généralement un diamètre de 10Cm.

      Solution de début, l’eau entrainera difficilement un sac en toile de jute (voire même de simples couches pour bébé) dans la tuyauterie !
      Solution ultime, quelques kilos de ciment à prise rapide placés dans la tuyauterie auraient de quoi décourager les squatters après quelques jours – une intervention de la pompe à M… coûte 150E quand tout va bien!
      Rassurez-vous cependant, légalement une personne doit jouir d’un nombre minimum de m2 (9 pour une chambre par exemple) à cela , la norme exige un nombre mini de douche, lavabo, WC, point d’eau et prises électriques.
      Votre grande maison en est-elle pourvue, si oui en cas de menace…mise en panne de certains des éléments énoncés ci-avant!

  7. Au Moyen-Âge, le roi, quand il se déplaçait avec son armée, était, ainsi que celle-ci, logé chez l’habitant. C’était une obligation légale. Aujourd’hui, les rois republicains obligent avec les lois les contribuables à financer l’hébergement, la nourriture des sans logement créés par les politiques imbéciles que les nantis qui nous gouvernent nous font subir depuis 40 ans. Non contents d’imposer au delà du supportable les gens qui travaillent et qui, même en ayant des revenus corrects, ne s’en sortent plus et qui seront bientôt en rupture de paiement (comme la France d’ailleurs), ils vont les obliger à les héberger chez eux. Dans un premier temps, c’est par le squatt : bientôt les grands départs en vacances au retour desquels les vacanciers verront leur logement squatté par des gens non delogeables pour lesquels il leur faudra continuer à payer le loyer, les charges, l’électricité… sans pouvoir soit même se loger. On leur répondra que c’est « normal « puisqu’ils ont la chance d’avoir un travail (la chance de se lever à 4h du matin pour gagner la vie des autres !).Dans un second temps, ceux qui ne seront pas partis en vacances et n’auront donc pas eu la « chance d ‘avoir leur logement squatté « se verront dans l’obligation d’héberger des familles « défavorisées « .Comme il va y avoir un nombre important de migrants qui vont arriver et qui seront sans logement, ils vont bénéficier de cette largesse de nos gouvernants qui se garderont bien d’appliquer cette mesure eux-mêmes.

Les commentaires sont fermés.