Nabilla ou le degré zéro de l’art, de la culture et de l’intelligence

nabillaadeneuve

Tweet de Nabilla envoyé à Catherine Deneuve. On ajoutera quelques phrases hautes en couleur :

« elle me calcule pas »

« j’ai senti que j’avais pas ma place »

Nabilla, elle cause bien la France…

On apprécie tout particulièrement le tweet. L’orthographe et les insultes disent clairement le niveau de la pauvre fille. On peut ne pas apprécier Catherine Deneuve, la bobo qui oublie les Français pour défendre les indéfendables clandestins mais quel art, quelle classe, quelle authentique actrice ! Et quelle maîtrise du français, elle a, elle  !

http://www.non-stop-people.com/actu/tv/nabilla-insulte-violemment-catherine-deneuve-sur-twitter-79280

Au fait, c’est qui Nabilla ?

Au fait, c’est quoi Nabilla ?

Jamais vu un film avec cette illettrée, jamais entendu une interview de cette inculte.

On me souffle qu’elle serait devenue célèbre pour son inculture et sa façon de répéter « allô » à tout bout de champ… Obligée de consulter sa fiche sur wikipedia j’y découvre que c’est une mythomane ayant inventé une naissance à Genève pour cacher le trop populaire Ambilly, elle a également inventé des études et un diplôme en anglais avant de révéler avoir arrêté ses études au brevet et elle est mise en examen pour tentative de meurtre et violences aggravées sur son compagnon… Pas jolie jolie la donzelle.

A ceux qui s’étonneraient de voir un post sur ce personnage insignifiant sur un site islamo-résistant, je répondrai que le manque de maîtrise du français et du savoir-vivre des starlettes que se donnent les Français est emblématique de la médiocrité que nous trouvons partout, y compris au plus haut niveau, celui de notre gouvernement.

Comment des Français, comment des medias dignes de ce nom peuvent-ils accorder le moindre intérêt à une Nabilla et lui permettre de parader en se croyant intéressante ?

Il est évident que la médiocrité ambiante génère une école médiocre (voulue par nos ministres, Bel Kacem en tête, qui veulent faire disparaître les élites de notre pays ), et des amuseurs publics médiocres. Tout cela, bien entendu, émousse le sens du beau, la curiosité intellectuelle, le doute qui est notre héritage, tout cela prépare les cerveaux pour avaler la pub coca cola comme Le Lay l’avait cyniquement expliqué il y a déjà 11 ans :

Patrick Le Lay, PDG de TF1, livre sa conception de la télévision dans un ouvrage intitulé « Les dirigeants face au changement » (Editions du Huitième jour). Interrogé parmi d’autres patrons, il a déclaré : « Il y a beaucoup de façons de parler de la télévision. Mais dans une perspective business, soyons réaliste : à la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit ». Avant de poursuivre son explication : « Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible ».

 

Nabilla, ce n’est même pas une pub coca-cola, juste destinée à vendre aux spectateurs du vide.. . Quand est-ce qu’ils vont se réveiller, les Français, et cesser de prendre des vessies pour des lanternes ? (Le fou rire me gagne, j’imagine Nabilla chercher  à comprendre l’expression, craignant d’être traitée de vessie…).

Christine Tasin

 

 104 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Quand je constate la sottise assommante des filles comme ça dans les médias, je me dis que comme tout le reste ce ne doit pas être complètement naturel. Peut-être est-il possible d’être inculte et stupide à ce point, mais elles doivent faire exprès et exagérer un peu pour le public.

  2. A la NASA comme aurait dit l’autre. Des Lumières aux ténèbres, deux siècles ont suffit. De CPF en CPF notre pays s’enrichit…

  3. Et oui, et ils utilisent les images subliminaux aussi avec, comme Coca-cola le faisait déjà dans les années 50, font partie du monde des manipulateurs.
    Mais à entendre les difficultés financières des médias télévisuels et des journaux, il ne doit pas avoir un grand publique français, et sont même en pertes constantes chaque année, avec un publique de plus en plus en contact avec la réalité, qui fait déjà les infos de la rue à lui seul, heureusement que les bons contribuables sont là pour secourir les médias.
    Voir Jean Yve Le Gallou sur Polémia et tous les sites de ré-information.

  4. Moi j’en ai assez de ces filles fabriquées par la télévision et les média nommée star parce qu’elle dans des télé connerie et ensuite les appelées star ! Star de quoi !Dommage que le cerveau ne soit pas dans la poitrine il y a plus de place que dans la tète!

  5. Tiens bonne idée nabilla poupée gonflable de toumou 1er. Cette fille n’a aucuns kéffi en plus elle est idiote.

  6. Le genre poupée gonflable qui conviendrait comme première concubine au sultan hollande

  7. Nabila, c’est le nikab de la pensée, de la bonne connerie pas trafiquée, à l’effigie d’une France défigurée par des crétins prétentieux et bouffis d’orgueil.

  8. Il suffit de reprendre le triptyque classique Flaubert-Balzac-Hugo pour mesurer avec précision le nombre de galaxies qui nous séparent de TF1 et de cette pauvre fille. Assez cyniquement, on retrouve dans la Comédie Humaine, mais pas seulement, ce genre de courtisane aveuglée par les feux de la rampe au point qu’elle ne voit pas qui la dirige, ayant surtout de cerveau dans la publicité de ses rondeurs. Rien de nouveau sous le soleil, donc…à ceci prêt qu’aujourd’hui dans nos rues, le niqab recouvre ce qui se laissait voir plaisamment avec, paradoxalement, davantage de visibilité que s’il n’existait pas si bien qu’au final, on ne voit plus que lui, ce qui est un comble pour un vêtement sensé dérouter l’attention. On me rétorquera que quand toutes les femmes seront habillées dans le même sac poubelle, elles formeront la masse obéissante d’un troupeau uniforme, comme les zèbres, on ne les distinguera plus les unes des autres et le but sera atteint. Sauf que ce qui attire un jour par effet de mode et de démarcation ne peut perdurer qu’alimenter par la contrainte et la sanction, sinon le feu s’éteint comme il a pris. Dans le cas présent, l’islam fait office de gendarme et régente tout ce qui, sans lui, fait naturellement appelle au discernement et au libre arbitre. La question est alors de savoir pendant combien de temps ces filles vont encore accepter de se soumettre à la contrainte, elles que des siècles d’atavisme gaulois ont jusqu’à lors habitué à l’exact contraire…

  9. Bonjour Christine,
    Ca change un peu de parler de cette pauvre fille, en effet. Il faut bien sourire un peu , malgré toutes ces horreurs quotidiennes qu’on subit. Je suis sidéré moi aussi de constater la médiocrité de beaucoup de mes compatriotes, admirant et applaudissant sur commande des « artistes » aussi nuls, vulgaires et … dangereux comme Nabilla !

    Oubliée la tentative de meurtre sordide et bien réelle sur son « chéri » ( l’amour vache ??), d’autant plus que c’était la seconde fois ( elle l’a poignardé dans le dos quelques mois auparavant).

    Le Français moyen bien médiocre ne s’intéresse qu’à une émission chaude et bruyante, pleine de scoops, de petits scandales de bas étage, de provocations, et où il peut reluquer une jeune fille sexy, même si elle est complètement ignare et nuisible.

    Je me demande si cette partie de la France mérite qu’on s’occupe d’elle, qu’on essaie de la sauver de sa bêtise et de son irresponsabilité…
    On dit bien que ce sont les minorités positives et talentueuses qui peuvent remettre un pays dans le droit chemin, mais quand même je suis assez pessimiste, comme Goethe et Schopenhauer.
    Un grand bravo justement à des Christine et bien d’autres !

    • Merci Pierre, oui une partie de la France ne mérite pas nos efforts mais ceux qui les méritent sont légion et on ne peut pas choisir…

Les commentaires sont fermés.