Les italiens qui ont faim demandent l’asile politique : « Signons tous : je demande l’asile » !

immigration
Immigration: Roberto Calderoli ( Ligue du Nord ) :     
 Les italiens qui ont faim demandent l’asile politique.

http://www.leganord.org/index.php/notizie/le-news/14148-immigrazione-calderoli-italiani-alla-fame-chiedono-asilo-politico

Traduction par Steve Preve

 
« Les clandestins demandent et obtiennent, pendant que les Italiens ont faim:   marre du racisme, samedi 11 et dimanche 12 Avril , signons tous : «  Je demande l’asile ».
 
C’est le commentaire de Roberto Calderoli, vice-président du Sénat, après l’annonce du syndicat de la police « Consap », d’après lequel «une douzaine de clandestins Nigériens illégaux, tous  demandeurs d’asile, ont refusé Samedi dernier d’être logé à Corleone parce «  trop isolé », et après un bras de fer  avec la Préfecture, ont obtenu le transfert à Palerme dans un ancien hôtel trois étoiles, panoramique, au milieu de la verdure. »
 
« Je suis d’accord avec le syndicat de la police – dit Calderoli –  tout cela est incroyable ; il n’y a pas d’argent pour aider les nôtres, mais le business de l’immigration ne connaît pas la crise »  Calderoli annonce sa participation personnelle à la pétition organisée par la Ligue du Nord et par «Nous avec Salvini », Samedi 11 et Dmanche 12 Avril, avec des kiosques installés dans toute l’Italie pour les demandes d’asile et le statut de réfugié, même pour les citoyens italiens. Toutes les informations sur le site :  www.chiediasilo.org .
« Pour dire « assez » à ce racisme inversé, Samedi et Dimanche, nous serons sur plus de mille places italiennes avec l’initiative « Je demande l’asile », explique Calderoli.  Nous ne voulons pas qu’il y ait des citoyens de première division, et d’autres de seconde division. Nous demandons que tout le monde puisse avoir les mêmes droits que les immigrants, que l’Etat italien accueille aujourd’hui dans des hôtels, y compris haut de gamme, en leur garantissant  l’hébergement, le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner. »

 

 

 

 114 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Et bien voilà tiens!, vous jetez votre famille à la rue parce que les voisins sont pauvre vous, l’union des criminel de Bruxelles si.
    Si après çà, ils ne sont pas des ennemis des peuples Européens, moi je suis le Pape.
    Les chiens dressés ont toujours un maître, suivez les chiens.

  2. Perso je dois impérativement me faire soigner mais pas d’argent….donc je m’en passe…j’ai aussi be
    soin du dentiste. …pareil je vais demander l’asile en Italie….

    • Pour le dentiste il y a une solution, mais uniquement pour des soins relativement basiques, c’est de vous adresser à une école de dentisterie.

      Moi j’ai hélas largement dépassé leur seuil de compétences, mais ça marcherait peut-être pour vous.

    • Je vous comprends Marie, si un jour je devais tomber gravement malade, je ne sais pas comment je ferais, car je n’ai ni les moyens de me mettre en arrêt maladie, ni les moyens de payer les soins médicaux.

  3. Pour info, l’immigration clandestine coûte 2 Mds € à la France (cour des comptes), seulement 1% sont réexpédiés hors de nos frontières soit 400 individus.
    Nous avons également 5,2 millions de bénéficiaires de la CMU, elle est pas belle la vie en France pour tout un tas de parasites.

  4. On devrait faire pareil ici !

    Moi, j’avais décidé fin 2012 de me faire poser un dentier !
    Alors oui, je manque de temps pour avoir des rendez-vous régulièrement, oui, je fais de sérieuses réactions allergique aux anesthésie (locales ou complètes) et oui, il y a des moments où une seule dent arrachées met UN MOIS à cicatriser…
    … Mais il y a SURTOUT le frein FRIC ! Frein que je n’aurais pas si j’étais un « sans papiers » (guillemets car tous le monde a des papiers)

    Bref…
    … Si c’est pour avoir autant de droits que les immigrés (légaux ou non) je signe de suite !

    Mais, j’aimerais plus…
    … En fait, j’aimerais que les immigrés aient autant de DEVOIRS QUE NOUS !

  5. De plus en plus incroyable ! L’argent des français, italiens, etc.. de souche, si durement acquis, distibué aux migrants qui jadis, nous ont expulsés. Les résidences secondaires volées aux Français pour y loger des inutiles et des indésirables « ad vitam aeternam ».
    C’est « le grand remplacement », 2° période : après le nombre logé aux frais des Français, voici l’occupation des locaux grâce au vol perpètré par l’Etat. 3° période : occupation des locaux habités et éjection des propriétaires manu militari

    Tout cela ne peut que mal finir pour la pègre politique qui croit malin de nous écraser de plus en plus.

Les commentaires sont fermés.