Les jeunes Qataris à l’assaut de la France et de ses écoles de la Marine !


marinenationale

Il se murmure, en rade de Brest, que depuis quelques années la formation d’élite des officiers de marine français serait ouverte aux étrangers et que les jeunes Qataris seraient de plus en plus nombreux à en profiter.

Il se murmure encore que dans certaines petites villes portuaires aux alentours des écoles de la Marine  on aménage à tour de bras studios et chambres chez l’habitant pour accueillir ces étudiants qataris au pouvoir d’achat qui fait rêver les gens du cru. La manoeuvre est grandiose. On rend la présence des Qataris souhaitable pour le pouvoir d’achat de chacun  et comme ce sont des jeunes bien élevés, propres sur eux, maniant à la perfection la takkya, on fait en même temps la conquête islamique des mentalités.

Il se murmure même que, renouant avec la société que nous décrivait Proust, on vient depuis Paris avec des jeunes filles à marier pour tenter le Qatari en goguette.

C’est que l’on murmure aussi que la rade de Brest serait le dernier endroit où l’on frime à coups de pétro-dollars ( capture d’écran de forum à l’adresse http://www.hisse-et-oh.com/forums/la-taverne/messages/1721336-rade-de-brest-base-navale-marine-nationale-de-l-ile-longue-ou-proche ) :

ecolenavale4

On pourrait en sourire. On pourrait s’enorgueillir de voir que la France et ses écoles sont encore, parfois, suffisamment attractives pour que l’on vienne s’y former depuis l’autre bout du monde.

On pourrait.

Mais faut-il oublier que le Qatar achète la France à tour de bras et notamment dans les secteurs stratégiques ?

Mais faut-il oublier que le  Qatar et l’Arabie Saoudite sont fortement soupçonnés de financer le terrorisme islamique et d’avoir pour but la conquête du monde non musulman pour l’islamiser ?

Mais faut-il oublier que de Sarkozy en Hollande on va de Charybde en Scylla pour le léchage de babouches et l’islamisation de la France ?

De là à voir les mannes qataries se déverser sur la mosquée de Brest qui a reçu il y a peu des sommes énormes lui permettant d’ouvrir une école coranique, il n’y a qu’un pas. 

http://resistancerepublicaine.com/2015/et-une-ecole-coranique-de-plus-ouverte-a-la-mosquee-de-brest-resistance/

Le Qatar n’a qu’un but, acheter la France pour mieux l’islamiser.

Cerise sur le gâteau, le Qatar nous envoie ses élites afin que nous les formions ; ainsi,  ces derniers partagent la même formation que les officiers supérieurs qui seront sans doute amenés un jour  ou l’autre à commander des flottes contre un éventuel conquérant musulman. Ils seront donc à même de riposter avec une efficacité redoublée.

Ne faut-il pas voir dans le développement de la Marine Qatarie et l’envoi en nombre de Qataris dans nos écoles navales   un but à plus ou moins court terme ? But qui est loin d’être rassurant pour nous.

ecolenavale5

http://www.meretmarine.com/fr/content/le-qatar-sinteresserait-aux-fregates-francaises

Le riche Etat pétrolier du golfe Persique a décidé de renforcer significativement sa marine. Alors que celle-ci ne compte pour l’heure, comme unités principales, que sept patrouilleurs lance-missiles de  56 mètres (trois La Combattante III et quatre Vita) construits dans les années 80 et 90, le Qatar a passé commande fin mars de six unités de 50 mètres de la gamme Stan Patrol de Damen, qui seront réalisés localement par le chantier NDSQ (société commune du groupe néerlandais et du groupe qatari Nakilat), qui réalisera également un navire de support de plongée de 50 mètres.

Mais  l’émirat ne souhaite pas s’arrêter là. Il veut aussi disposer de véritables unités de combat, en clair des frégates de premier rang, afin de protéger ses intérêts et affirmer sa puissance militaire dans la région. Dans cette perspective, les Qataris s’intéresseraient aux frégates du groupe français DCNS, a révélé cette semaine La Tribune.

C’est qu’au moment où Belkacem-Hollande font disparaître le latin et le grec de notre école, histoire de faire disparaître encore plus vite nos racines et notre identité, les écoles navales ouvertes aux élites étrangères se portent étrangement bien, pour le plus grand bien de ces dernières. Pour celle-ci, sur six ans, 92 élèves, dont 35 (un tiers ! ) sont étrangers, et une poignée, dérisoire, d’Europe.

ecolenavale1

 

 

ecolenavale2

 

http://www.defense.gouv.fr/marine/ressources-humaines/ecoles-et-formations/ecoles-de-specialistes/ecole-des-fourriers/cenoe2

D’ailleurs le Cours de l’École Navale pour Officiers Étrangers fait clairement une place à part aux étudiants venant des monarchies où règnent les pétro-dollars… et, « depuis peu (depuis la disparition de Khadafi ? ) de Libye.

ecolenavale3

J’ignore à quoi les étudiants ont accès, mais peut-on traiter en amis de confiance des Qataris et des Saoudiens ? Peut-on leur dispenser  une formation réservée à notre armée, de terre ou navale quand les leurs, par le wahhabisme, par la situation internationale, par leur financement du terrorisme, par leur soutien aux  rebelles islamistes sur  toute la planète, sont des ennemis en sommeil qui pourraient bien un jour mordre la main qui les a nourris ?

Christine Tasin 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


14 thoughts on “Les jeunes Qataris à l’assaut de la France et de ses écoles de la Marine !

  1. AvatarDACOR

    Il y a toujours eu des étudiants étrangers à l’Ecole Navale et ailleurs dans les écoles de l’Armée de l’Air.
    Pour avoir été affecté à Brest puis à la BAN (Base Aéronautique Navale) de Landivisiau, j’ai pu rencontrer nombre d’étudiants étrangers.
    Particulièrement les pilots argentins qui se formaient sur les Super-Etendard qui ont fait merveille aux Malouines…
    D’un autre côté, s’il faut considérer que l’on donne « à manger » à de futurs traitres, on peut penser qu’avec les dossiers constitués sur ces personnels (et tous les petits renseignements pratiques… qui s’y rapportent) l’on puisse s’en servir pour les neutraliser ou les retourner…
    D’autre part, rien n’est plus facile lors de la construction d’un navire d’installer tous les mouchards possibles et imaginables pour le suivre à la trace entre autres…
    Songez-y, regardez un peu plus loin que le bout de son nez peu-être beaucoup plus intéressant !

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      tout cela est bel et bien bon mais la conquête de la France par le Qatar, par tous les bouts, est un véritable problème

    2. EVAEVA

      Dacor, évitez d’être condescendant à l’avenir, et ouvrez les yeux:

      Madame Tasin ne s’insurgeait pas contre le fait qu’il y ait des étudiants « étrangers » dans les écoles de la marine française.
      Le simple fait de comparer des étudiants argentins à des étudiants qataris montre que vous n’avez pas les yeux en face des trous.
      Ne savez-vous pas que les argentins et les qataris n’ont pas la même religion ? Ni les mêmes sentiments envers la France ?
      Vous ne savez pas que l’Argentine n’est pas un pays ennemi, tandis que le Qatar l’est, et qu’il finance les barbus de l’Etat Islamique qui sont actuellement en train d’éradiquer (avec l’aide de Français de souche convertis à l’islam) toute trace de non-musulmans dans les pays où ils ont les coudées franches ?

      Vous pensez que nous allons pouvoir utiliser ces soldats qataris formés par la France dans l’intérêt militaire de la France ?
      Vous vivez encore « au pays de Candy », il me semble.

      Madame Brigitte Gabriel, journaliste américaine d’origine libanaise, a témoigné que lors de la préparation d’un cours sur l’islam qu’elle devait donner à des soldats de l’armée américaine, on l’a contactée pour lui demander « d’y aller doucement sur l’islam » pendant sa conférence, car il y avait dans l’auditoire des élèves de l’armée yéménite, des musulmans qu’elle ne devait pas choquer.
      Madame Gabriel tenait à faire ce cours, elle a donc promis d’essayer de dire la vérité sur l’islam sans que ces jeunes soldats yéménites se sentent personnellement visés.
      Mais le cours qu’elle devait donner a quand même été annulé, tellement grandes étaient les craintes que le franc-parler de Madame Gabriel ne chiffone la susceptibilité maladive des jeunes musulmans yéménites.
      Si ces élèves étrangers avaient été Argentins plutôt que Yéménites, Madame Gabriel aurait pu donner son cours.

      1. Christine TasinChristine Tasin Post author

        Chère Eva, Dacor est très engagé dans la lutte contre l’islam au sein de Résistance républicaine, il sait donc tout cela sur le bout des doigts. Il a voulu simplement donner son expérience des écoles de la Marine et de leur fréquentation étrangère, laissant de côté provisoirement le problème des étudiants musulmans qui est pour moi le souci principal.

        1. EVAEVA

          Et Dacor ne peut pas nous faire bénéficier de son expérience des écoles de la Marine sans nous accuser de ne pas voir plus loin que le bout de notre nez ?

          Comparer des étudiants argentins avec des étudiants du Qatar, faut le faire !

    3. Avatarcoco

      Bien sûr Dacor, mais pour se servir des informations récoltées sur les étudiants étranger, il nous faudrait un gouvernement qui veille combattre l’islam. Nous, nous n’avons qu’un gros tout mou qui ne rêve que de mosquées et de harems! Je ne pense pas qu’il soit prudent de faire confiance à un adepte de l’islam. Personnellement, je me considère française autant que catholique, et même si ma religion me défend de tuer et me dit d’aimer mes ennemis, je n’hésiterai pas à prendre les armes si mon pays est attaqué, je considère que c’est mon devoir d’état et que le Seigneur me le demande. Le musulman lui, ne prendra pas les armes pour défendre la France,et certains prendront les armes si Mahomet est critiqué, et si l’islam est menacé, c’est cela la nuance.

  2. Avatarchatelain

    Cher Dacor, vous parlez de dossiers potentiellement utilisables au cas où, mais croyez-vous sincèrement qu’une fois le diplôme en poche ces futurs officiers vont rester se faire chier en France ? A mon humble avis, ils vont rentrer chez eux mettre à profit ce qu’on aura mis tant de bonne volonté à leur apprendre et les dossiers, s’il s’en constitue durant leur séjour, on pourra toujours s’assoir dessus s’il manque des chaises. Quant aux mouchards dissimulés dans les infrastructures du bâtiment, pourquoi pas, mais pour quoi faire? On connaît par avance l’affectation de ces navires, leur port d’immatriculation, leurs propriétaires et leur emploi. C’est même avec une étonnante abnégation qu’on forme les futurs officiers de bord qui les commanderont…De fait, on peut aisément prédire contre qui ils n’hésiteront pas à se retourner le jour venu. Et ça, c’est déjà visible au bout de notre nez… Pour en revenir au sujet proposé par cette page, un passage attise ma colère : il est vrai que le comportement de nombreux habitants, dans la façon qu’ils ont d’accueillir l’étranger, tient plus de l’obséquiosité vénale que du réel souci de l’autre, si tant est qu’il ait besoin qu’on s’inquiète pour sa santé. Je me souviens de l’année 79 quand Cherbourg – affaires inhérentes à la construction de frégates – avait hébergé une centaine d’ iraniens pendant quelques mois dans les locaux de la CP de l’arsenal. Rapidement, certaines des rues les plus commerçantes n’avaient pas tardé à s’adapter au format des nouveaux venus et dans un bar sur deux, les juke-box avaient été vidé de leur contenu habituel pour ne diffuser que de la musique arabe. La part de la gente féminine qui avait choisi les gars du cru était devenue moins flagrante. Le pied, pour le résident coutumier qui devait alors passer au second plan. Il y a sans aucun doute, dans ma belle ville de Brest, une forme de collaboration d’intérêt avec ceux qui arrivent les poches bourrées de notre pognon. On nous rétorquera que ça met du beurre dans les épinards. Peut-être. Mais le problème en France, c’est qu’on fait tout pour que l’étranger se sente chez nous comme chez lui. Et c’est exactement ce qu’il finit par faire. A Brest comme ailleurs. Et c’est à plus d’un titre particulièrement déplorable. On imagine sans le vouloir l’allemand chez l’habitant…Un sorte de complexe de dépossession qui pousse à croire qu’on ne peut pas être maltraité si on est très gentil. Merde ! depuis le temps ça se saurait…

  3. Avatarlaurence

    Bien élevés les élèves qataris et saoudiens ? Du flan. Certains sont imbus d’eux mêmes, méprisants envers les autres, roulent à tombeau ouvert dans les rues de Brest, dans leur Porche et autre Ferrari immatriculée au pays…. si j’en crois les 3 anecdotes les concernant que l’on m’a racontées :

    Il y a de de cela 3 ans environ, une jeune adolescente de 15 ans se fait draguer par un de ces charmants jeunes gens. Agé de 23 ans, Il est beau garçon, il porte notre bel uniforme ( prestige, prestige…), il est riche et peut offrir plein de jolis cadeaux, comme nous achetons un pain au chocolat. ( Et encore pas tous les jours en ce qui me concerne… ). Au final, il obtient ce qu’il veut; coucher avec la jeune fille… Et devient de plus en plus jaloux, la sommant de se voiler, de lui obéir etc etc . En bonne petite française, la jeune fille décide de rompre. Elle sera menacer de mort. L’affaire a été étouffée.

    Un matin, je me rends dès l’ouverture à la boulangerie, devant moi, un jeune élève moyen- oriental de l’école navale. Comme la personne qui sert et tient la caisse est une femme, il se contente de désigner ce qu’il veut du doigt et finit par lancer avec une rare désinvolture un billet de 100 euros à l’intention de la boulangère, qui lui fait poliment remarquer que son fond de caisse est bien pauvre en ce tout début de journée et que s’il avait un peu de monnaie, elle serait la bienvenue. Il sort alors un billet de 200. La pauvre femme me fait signe de ne pas bouger, ni dire quoi que ce soit et lui rend comme elle le peut la monnaie. Quelques pièces de centimes roulent au sol. Il ne se baissera pas pour ramasser… après tout ce n’est que de la petite monnaie ( il brasse des milliers d’euros ) et quittera sans un mot la boutique.

    Un de mes élèves de quatrième, me racontait que sa famille ETAIT famille d’école pour les élèves étrangers et qu’un jour ils eurent un qatari ou un saoudien. Ce dernier devait partager la vie de la famille quand il n’était pas à l’école navale. Or un soir, alors que mon élève et son père s’étaient levés pour débarrasser la table et aller chercher le dessert, l’élève s’est levé et à quitter la table ne supportant pas d’être laissé en compagnie d’êtres aussi répugnants que la mère et la fille de la famille…. Depuis les élèves moyen-orientaux sont personnae non gratae dans cette famille. Merci à nos présidents successifs…. Vous êtes vraiment des chiffes molles!

  4. AvatarFrançoise

    Ce n’est pas pour rien que les français ont mauvaise réputation ! ce sont de chiffes molles, on peut les acheter facilement ça ne pose aucuns problèmes, du moins de l’étranger c’est un peu comme ça que nous sommes perçus, et ça n’a rien de glorieux ! il ne suffit pas d’arriver ici les poches pleines de billets pour pouvoir tout s’acheter, mais les dirigeants politiques n’ont que le fric à la gueule, c’est de cette façon qu’on mène le monde depuis des lustres et ce n’est pas demains que cela changera, le fait de voir des jeunes qataris ou saoudiens faire leur formation dans notre Marine Nationale ne présage rien de bon, tout s’achète en France vous ne le saviez pas ? bientôt ils viendront acheter nos femmes avec leurs dollars pourris et il ne faudra surtout rien dire, pas de vagues !c’est particulièrement inquiétant quand on connait la réputation de ces pays comme le qatar et l’arabie saoudite.

  5. AvatarOlivier

    Il y a d’autre part des armes à ne pas laisser dans les mains de ces gens là, gageons qu’ils en rêvent : brevets, licenses, savoir faire…qui reviendrait  »de droit » à cette soi-disante brillante civillisation qui n’a jamais permis aucun progrès. Nos collabos seront capables de tout, étant l’escalade régulière de leur servitude. Il est nécessaire d’envisager le pire, du moins pour tenter de repousser la catastrophe, Cf. à ce propos le philosophe J.P Dupuy.

  6. AvatarHenry

    Des élèves-officiers qataris (ou saoudiens?) ont diffusé sur le net une photo où ils posaient cul nu devant le drapeau de l’Ecole navale. L’affaire a été étouffée et les photos effacées. Quelqu’un a-t-il vu ces photos avant qu’elles ne soient effacées?

Comments are closed.