Sans chaînes de vélo, on peut encore se défendre ! 2ème partie – par Luc Forgeron


draguignanSuite de l’article de Luc Forgeron paru lundi 6 avril 2015.

l y a 35 ans un citoyen subissant une agression pouvait encore se défendre avec violence sans subir les foudres médiatico-politico-judiciaire. Aujourd’hui même un juré populaire peut condamner à 7 ans de prison un buraliste qui « fume » un gentil cambrioleur, alors que faire?

 Alors que la violence envers les autochtones à été multipliée par un facteur cent au cours des dernières décennies,que les zones de non-droit tel un cancer métastatique envahissent notre territoire les Français se sentent (à juste titre) de plus en plus démunis face à ce phénomène sociétal qui peut ressembler à une malédiction et à une fin de civilisation.

 Je vais revenir brièvement sur mon article précédent, j’ai dù en quelques lignes faire un condensé de 2 ans de survie, ça été chaud mais fort heureusement le quotidien  ne ressemblait pas toujours à Fort Alamo et nous avions quand même des semaines de répit. Quand les racailles avaient ciblé pour une raison encore obscure mes amis et moi-même parce qu’habitant tous dans un même secteur nous avons après notre première raclée pris notre destin en main et nous nous sommes équipés de la même manière que nos assaillants pour pouvoir tout simplement survivre et les effets positifs se sont vite fais ressentir.

 Premièrement dés que ces racailles ont vu notre « matos » il s’est produit ce que nous avons appelé l’effet de la guerre froide, c’est à dire l’EQUILIBRE DE LA TERREUR amenant a un certain statu-quo et évitant une escalade sans fin. Ces raclures n’ont plus utilisé leurs moyens contondants, nous-mêmes ne les avons jamais sortis et pour ainsi dire les batailles sont redevenues « à la bonne franquette » en utilisant que les poings et les pieds sauf rares exceptions.

 Deuzio leurs attaques se sont espacées, ces couilles-molles se tournant vers des cibles plus passives. Donc dans le passé la violence et le rapport de force pouvaient nous être encore favorables mais cette époque est aujourd’hui révolue.

 Actuellement il est quasi totalement impensable et impossible pour le citoyen de porter sur soi des armes blanches, de port interdit, pour fendre la tronche d’un zombi mal intentionné. Pour un honnête citoyen se retrouver en prison équivaut ni plus ni moins à une condamnation à mort. Et de plus quand face aux aliens vous allez fièrement déployer votre matraque télescopique eux vont dégainer leur pistolet Glock ou même sortir de leur voiture une kalach.

Je pense que le patriote doit bien avoir conscience que c’est seulement en cas d’un effondrement sociétal durable qu’il pourra sortir le fusil de la paille, il est donc actuellement pour toutes ces raisons impossible de se défendre à armes égales face à ces trous ducs mais en gardant tout de même dans un coin de son esprit que dans l’absolu il vaut mieux être jugé par un homme que porté en terre par 6 hommes.

Néanmoins comme il est impensable de se laisser agresser sans réagir, nous devons donc trouver un juste milieu qui s’adapte de façon graduelle à la situation donnée et il faut sincèrement pointer nos faiblesses et nos forces éventuelles.

A) Nos faiblesses :

-ce pu….. d’individualisme prôné avec force par la société en nous faisans croire que c’est la plus belle valeur que l’homme occidentale ait pu acquérir.

-l’éducation nationale qui lobotomise génération après génération le FDS en lui faisant croire que toutes les civilisation se valent.

-le rouleau compresseur pseudo-anti raciste qui émascule les Français en les faisant culpabiliser d’avoir amené la civilisation dans de lointaines et disparues colonies.

-les drogues et surtout le cannabis déversés par centaines de tonnes sur notre territoire, asservissant des millions de Français,tout ça sous le regard bienveillant de nos autorités. Si je ne m’abuse,les dirigeants français n’ont jamais détruit les immenses plantations marocaines.

– Dame justice à la cécité bien sélective,Le Grand remplacement atteignant peu à peu son objectif et toutes nos élites pourries « chéquars » du Qatar.

Nos forces :

-nous sommes encore d’un point de vue démographique largement majoritaire dans notre pays et dans tout l’Occident.

-le réveil, certes tardif,mais inéluctable de bon nombre de Français prenant conscience de la situation.

-L’HISTOIRE, notre histoire qui a souvent montré que face au précipice la prise en main de notre destin est toujours possible.

-et nous avons à la disposition de la France une bonne bande de « couillus » capable de mener et de lever les troupes, n’est-ce pas Christine, Pierre, les Philippe, Templier, Eva et tant d’autres et ne jamais oublier que même si les patriotes ne sont pas encore assez nombreux ce sont les minorités qui écrivent l’histoire!!!

Les solutions :

-retrouver l’instinct grégaire en renouant contact avec ses voisins,en developpant des milices de prévention citoyennes qui jour et nuit,armées de smartphone,de caméra,de lampe tactique,arpentant légalement mais avec détermination nos trottoirs et repoussant toujours plus loin les chiens enragés.

-retrouver son instinct de survie en prenant son destin en main,en apprenant à se défendre,en apprenant à discerner le bon grain de l’ivraie.

-être adaptatif face à la situation, savoir anticiper et analyser toutes les informations.

-retrouver son honneur,retrouver sa fierté en portant haut ses couleurs et en aimant notre histoire.

-et en continuant inlassablement notre travail d’information et de résistance avec RR,RL…

Et si par malheur,un jour une situation Daeh-cauchemardesque menace la France,cher ami Routier nous serons alors tous présents à la levée du Drapeau.

Luc Forgeron

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




14 thoughts on “Sans chaînes de vélo, on peut encore se défendre ! 2ème partie – par Luc Forgeron

  1. AvatarPouf

    -nous sommes encore d’un point de vue démographique largement majoritaire dans notre pays et dans tout l’Occident.
    – …ce sont les minorités qui écrivent l’histoire!!!

    Voilà de quoi inquiéter…avec vos 2 commentaires dans nos  » forces « .

    En fait, on voit une Jeunesse se lever face au monde pourri ( ou au monde des « pourris » ? ) que nous leur laissons…Ce qui est encourageant, mais aussi une jeunesse de dhimmis apparaît : un petit tour en Centre Commercial en donne une idée.

    Il ne faut pas cesser d’informer, de parler ouvertement pour que la peur des « faibles concitoyens » s’estompe et qu’ils se rendent compte du danger. C’est par les urnes que le changement doit arriver dans notre intérêt commun.

  2. AvatarAntiislam

    Bonjour,

    Merci pour ce texte !

    Les civilisations se valent ?

    Nous avons quand même le droit de préférer LA civilisation des Prix Nobel de Physique , la civilisation judéo-chrétienne , à celle des «  » » » » »savants » » » » » » musulmans ratiocinant , depuis 1400 ans , sur un «  » » »Droit » » » » obscurantiste , totalitaire et moyenâgeux !

    Quant aux plantations de cannabis marocain , plan musulman conscient pour nous détruire de l’intérieur , je pense depuis longtemps , comme vous , que les USA auraient depuis longtemps pratiqué leur méthode en Amérique latine : arroser par avion la région de pesticides pour la rendre impropre à toute culture pour des siècles !

  3. AvatarLuc Forgeron

    Oui,merci Antiislam. J’avais même lu il y qq années déjà que sur les photos rendues publiques de notre satellite d’observation,les autorités françaises effaçaient les plantations marocaine de chanvre pour que les français ne les voient pas. Je vais faire une recherche internet pour essayer de retrouver cet article.

  4. AvatarLuc Forgeron

    Un exemple pour se défendre de façon intelligente (c’est à dire sans faire un séjour en taule) et néanmoins efficace et véridique.

    Un père de famille n’en pouvant plus de voir un dealer depuis qq semaines « travailler » devant le muret de sa villa et de s’apercevoir après de multiples plaintes au commissariat et à la mairie que rien ne bougeait décida de prendre son destin en main.
    Il acheta un lance-pierre,pris des glaçons et alla se planquer dans son jardin en attendant l’arrivée du dealer à son poste.
    Il lui tira le glaçon en pleine tête,le dealer,sonné,tomba au sol. Il reprit ses esprits qq instants plus tard et ne comprenant pas comment et par qui il avait été agressé prit ses jambes à son cou et ne revint jamais plus et le glaçon,preuve de l’agression,fondit et ne revint lui aussi jamais plus.

  5. AvatarJosiane Filio

    Bravo Cher Luc, et merci pour ces deux beaux textes, que j’ai postés sur Facebook et envoyés à tous mes contacts. Tout est dit ou presque, et la rigueur de l’analyse décortiquant nos faiblesses, nos forces et les solutions qui sont possibles, est tellement juste qu’elle ne pourra qu’encourager les patriotes qui pourraient encore être hésitants ou au contraire trop inexpérimentés pour se lancer dans le combat sans réfléchir. Chaque jour nous apprenons une nouvelle horreur,que ce soit au loin ou chez nous, c’est la même angoisse qui nous reprend suivie de près par la colère.
    Mais chaque jour également nous constatons que la France se réveille, trop lentement à notre gré, mais elle se réveille, et certains jeunes sont déjà bien conscients (parfois plus que leurs parents) de ce qui les attend si personne ne se décide d’y mettre bon ordre.
    Dans l’état de désespérance du à l’attente qui n’en finit pas, nous avons besoin de citoyens courageux, tels que vous et bien d’autres, pour inlassablement avertir nos compatriotes de ce qui se trâme … de moins en moins discrètement. Et savoir que lorsque le fameux jour J (MLP au pouvoir ou insurrection générale avant 2017) arrivera, nous aurons des braves à nos côtés, ne peut que nous donner du courage.
    Merci encore à vous Luc et amitiés patriotiques.

  6. AvatarNagau06

    On peut aussi se défendre avec….un accordéon…oui, je l’assure…dans un village de l’arrière pays, un groupe de jeunes avait pris l’habitude de squatter devant la maison du père d’une amie…ni une ni deux;..il a sorti son accordéon et en a joué …ils ont détalé et ne sont jamais revenus ..histoire vraie

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Excellent ! Il paraît que Mozart et quelques autres chassent aussi les squatters devant les magasins…

  7. Lauret P.Lauret P.

    Pour l’auto-défense contre ceux qui entrent chez vous vous avez tout simplement avec une bonne vieille machette, ça a largement fait ses preuves, souvenez-vous : http://www.millebabords.org/spip.php?article23555
    L’usage d’une arme blanche CHEZ SOI (sortez surtout pas dans la rue avec !) c’est bien de la légitime défense tandis qu’utiliser une arme à feu ça ne l’est pas et ça provoque de gros soucis, on le sait notamment depuis l’affaire Galinier et plus récemment avec le buraliste d’Albi.
    A moins de 50 euros vous pouvez vous faire livrer par La Poste une machette, un sabre, un katana ou un glaive modernisés, alors faut pas vous priver : http://bit.ly/1kWCmM4
    Et puis l’arme blanche est silencieuse, avantage non négligeable rapport aux voisins…

  8. Avatarxtemps

    Les forces de l’ordres qui ne font rien!, vous ne trouvez pas que cela ressemble comme en Algérie, l’armé n’avait pas bougé pour les pieds noirs?.
    Comment ce fait il qu’avec autant de puissance déjà rien qu’ en Europe, ils ne font pas reculer les islamos et les renvoyer chez eux aux pays, bizarre?!.
    Pour la musique, nos amis Grecs passaient en voiture, plusieurs fois dans la journée près des mosquées, avec de la musique à fond la caisse « Avé maria  » pendant leur prière, même les athées.
    .

  9. AvatarSandrine

    ça me fait vraiment mal de savoir que le centre ancien de Draguignan est devenu une zone de non droit. ça démontre à quel point l’immigration actuelle est nocive.
    Dans ma ville, je vais parfois dans un quartier qui tourne mal, exprès pour y faire de la présence, de l’occupation ou plutôt de la ré-occupation. J’y vais en vélo, surtout depuis qu’un gamin haut comme trois pommes a crié à mon passage qu’une femme n’avait pas le droit de faire du vélo.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Bravo Sandrine ! Oui il ne faut pas laisser la place. C’est là que les réseaux militants et résistants peuvent aussi être utilisés, pour des sorties en groupe.

Comments are closed.