Ils veulent aussi s’en prendre au vin, une de nos traditions nationales…

chambollemusigny

VINS – Le Président du Conseil régional de la Côte d’Or, François Patriat (PS), est également Sénateur du même département. Il co-préside l’Association nationale des élus de la vigne et du vin (ANEV). « Mon souhait est que la filière vin ne soit pas mise en danger, il faut travailler en amont afin de protéger les vignerons. »

La discussion sur la loi de santé publique ne cesse de l’inquiéter. « Il y a des dérives, tonne-t-il. On veut durcir les messages sanitaires et empêcher les vignerons de faire leur travail ».

Des journaux tels que Paris Match (mars 2013), Le Parisien (décembre 2007) et Les Echos (juin 2007) ont été condamnés à la suite d’articles de presse évoquant le vin, requalifiés en publicité. Comment souhaitez-vous concilier des impératifs de santé publique avec la protection de la filière vitivinicole?

Lire la suite ici :

http://www.huffingtonpost.fr/fabrizio-bucella/francois-patriat-loi-sante-publique_b_6902202.html?utm_hp_ref=france

 119 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Le vin est un de nos nombreux fleurons et je ne vois pas en quoi le faire disparaitre leur rapporterais quelque chose sauf des millions en moins, l’islam est hypocrite car l’alcool est haram mais en catimini on boit du vin et autres alcools, nous sommes le meilleur terroir du vin dans le monde, ce n’est pas pour rien que les vins français sont connus sur toute la planète ! les chinois en raffolent ainsi que beaucoup d’autres pays, en plus c’est une filière d’avenir qui contribue très largement sur le plan économique mais aussi sur le plan emploi, alors il faut arrêter toutes ces allégations qui ne servent a rien ou alors juste a faire du vent.

  2. Méfions nous . La consommation de vin par habitant a diminué en France depuis une vingtaine d’années. Il ne faudrait pas que les préoccupation hygiénistes se recoupent avec les interdits religieux. Cette campagne anti vin est d’autant moins justifié que la surconsommation d’alcools notamment en soirée concerne les alcools forts, la bière plus les bières aromatisés que le vin proprement dit. Méfions nous aussi des groupes de pression se réclamant de la santé publique qui poussent à réduit re la visibilité du vin en France et donc peut être aussi à terme de sa production étant donné que le marché à l’export se réduit. Il ne faudrait pas diminuer nos production de bains pour ensuite être inondé de vins US, dans le cadre du grand marché transatlantique. et des alcools de grain (whisky, Bourbon) dont curieusement les publicités pour la consommation de ces alcools dans la presse ne font jamais l’objet d’attaques.

  3. Comment les Marocains concilient-t-ils la production de vin(s) sur leur sol, excellents d’ailleurs, avec la religion d’état, l’islam ??
    Bien sûr ils en exportent une partie mais l’essentiel est bien consommé sur place il ne faut pas raconter d’histoires et il n’y a pas que les touristes qui en consomment !!
    Et pourquoi pas élever des cochons destinés à l’exportation !!
    Si le côtoiement de l’alcool est si tabou au même titre que d’élever du cochon, j’ai comme l’impression que l’islam, hypocritement, a des accommodements tel « ce sein que je ne saurais voir » (Tartuffe de Molière).

  4. Ah ben là! , avec les musulmans qui arrivent, le vin français est menacé de disparaître, le vin est interdit en Islam.
    Défendre la vrai France, sa culture et ses traditions, c’est défendre le vin français avec.
    Pour toutes actions et choix politiques sont égaux aux réactions produites sur le terrain et de la population pour son future, que nos élus doivent absolument se rendre compte à l’évidence, car ils n’auront plus la même chose dans leurs assiettes et dans leurs verres, le papier de toilette disparu, et plus que des cailloux pour s’essuyer le cul comme les musulmans.

  5. Un argument sur les vertus d’un petit verre de bon vin : au grand étonnement des journalistes, toujours un peu obtus, qui le voyaient trinquer avec un verre de vin rouge, l’immense champion qu’était Michel Jazy, répondit que boire un peu de vin n’était pas du tout contre-indiqué pour rester en forme !!

Les commentaires sont fermés.