Notre porc qui es aux cieux -par Philippe Le Routier

st-cochon-2010-gd

Notre Porc qui es aux cieux,
Que ton jambon soit sanctifié,
Que tes lardons viennent,
Que ton goût délicieux s’étende sur la terre comme au ciel,
Donne-nous aujourd’hui de quoi nous régaler,
Pardonne-nous de te manger,
Mais si tu n’avais pas été si bon, nous ne l’aurions jamais fait,
Soumets-nous à la tentation,
Car que doit être dure la vie de ceux qui ne mangent pas de cochon,
Délivre-nous du halal, de l’islam et de toutes ses conneries et violences,
Car c’est à toi qu’appartiennent,
Le goût, le fumet et le lard.

Philippe Le Routier, par ailleurs chrétien convaincu connaissant son Notre Père sur le bout des doigts.

Voici une réponse à la hauteur de Belkacem qui prétend que les repas avec porc seraient des repas confessionnels

Christine Tasin 

 131 total views,  1 views today

image_pdf

24 Commentaires

  1. Le cochon sauvera notre cher et vieux pays. Je ne suis pas cependant pas fan de ce poème car si j’en comprends l’humour et suis une chrétienne convaincue, je comprends aussi qu’un chrétien puisse être choqué. Je ne pense pas ce genre d’humour rassembleur. Cela dit, vive le cochon !

  2. Je suis partagée entre l’envie de rire et, comme Philippe Lemaire, un rejet. Pourtant je suis très très loin d’être une catho bigote et coincée et je crois avoir le sens de l’humour !
    Mais je trouve que parodier le Notre Père c’est un peu too much et surtout, d’un goût douteux. C’est la phrase « notre porc qui êtes aux cieux » qui me gêne. Cette phrase assimile un peu trop Dieu le père et le cochon. Certes c’est Dieu le père qui a créé le cochon mais quand même…Il faut admettre la liberté d’expression mais est-ce la peine d’en faire trop ?………..Pour beaucoup de gens et même certains qui ne mettent plus le pied à l’église depuis des lustres, le Notre Père reste une prière importante…ménageons-les un peu si nous voulons qu’ils se battent avec nous ! Bon j’ai dit ça, je me sens déjà mieux.

  3. Excellent poème à la gloire du cochon, si la ministre de l’éducation nationale pouvait le lire je suis certaine qu’elle en pâlirai de rage, elle deviendrait toute verte et que ça lui donnerait la nausée, jusqu’à la lie.

  4. J’adore….le poème et le cochon ;). De toute manière l’humour est une forme d’intelligence dont certains manquent cruellement, à priori des deux.

  5. Faut vraiment être bigot rare pour s’offusquer à cause de ce poème. C’est très drôle et en plus il n’y a pas un seul mot grossier. Je ne savais pas quoi prendre pour dîner et grâce à ce poème qui m’a fait bien rire, j’ai eu une très bonne idée.

  6. Cette ode au cochon mérite de figurer parmi quelques bons moments de « lard littéraire », politiquement incorrect, de ces temps-ci.
    Nul doute que le cabinet de Vallad-Belkacem appréciera à sa juste valeur, cette réplique à des propos inacceptables prononcés par une militante de l’islam égarée dans l’arrière-cour du pouvoir.

  7. Alors là je dis un Grand Bravo !!!! Je n’y aurais jamais pensé à celle là … y a du génie et de l’imagination dans cette prière là car tout est bon dans le cochon !!!! Bon je vous laisse les tripes et la langue le museau et la tête mais je prends tout le reste … 😉

  8. Quel grand risque as-tu pris Philippe ! Le cardinal de ton diocèse va porter plainte pour injure ou incitation à la haine. Mais là, rien à craindre, le juge impartial tranchera par un non lieu.

  9. Et çà! c’est de lard, super le poème, cela prouve que nous pouvons rire de tout, sans tuer personne après mise à l’épreuve, il peut y avoir des désaccords, mais cela ne va pas plus loin, aucun attentat nul part, nous savons prendre du recule par rapport à la situation et d’une certaine retenue, qui est un signe d’intelligence, et qu’il n’est pas étonnant d’avoir une civilisation comme la nôtre, nous pouvons reconnaître l’amour dans la chrétienté, comme dans notre civilisation, même pour les athées, car l’important ce n’est pas de croire, mais d’aimer.
    Faite la même chose avec l’Islam pour voir et vous n’aurez que de la haine.
    La haine ne peut que engendrer que d’la haine, comme la haine ne peut pas détruire la haine, seul l’amour peut le faire.

    • Peut être que l’ami Philippe (pas le routier, l’autre: le choqué) devrait méditer sur ces paroles du célèbre kabyle, celui d’Hippone : « aime et fais ce que tu veux »…Visiblement, il lui est plus acceptable de faire de l’humour sur l’islam ou les musulmans ?
      Franchement, Philippe! Il n’y a pas de quoi fouetter un chat!

  10. J’aime beaucoup le second degré de Philippe le Routier. C’est un bel exemple qui démontre, s’il en était encore besoin, qu’on peut détourner la relative solennité d’un écrit pour en faire un nouveau message moins abstrait, peut-être aussi plus facilement applicable que l’original… Si nous sommes choqués, c’est de découvrir avec quelle évidence certains, par autonomie de pensée, usent d’une liberté que d’autres s’interdisent d’envisager par éducation. A qui, des premiers ou des seconds, Dieu fait-il déjà la gueule?
    Que perdure l’humour au second degré, celui qui nous prémunit tant des excès de zèle imbécile des religieux autistes que de l’insulte libertaire à la Charlie qui vit encore, quoi qu’on en dise, au nom du pèze, du fric et du saint profit.

  11. merci Philippe, merçi pour le cochon,votre poême à sa gloire, sa viande est délicieuse, je ne m’en lasse pas…
    Je n’ ai jamais pu remercier mes parents de nous avoir élevés dans des conditions difficiles, morts trop jeunes…leur jeunesse passée dans les camps allemands, les séquelles de maltraitance, le manque de nourriture a obsédé ma mére toute sa vie …
    leur courage, leur abnégation dans un village si hostile, chaque soir après le travail au fond de la mine, mon pére allait cultiver son lopin de terre loué à la commune jusqu’à la tombée du jour..
    élevage du cochon, mis en bocaux pour l’hiver, poules, poulets, oeufs, lapins, légumes… pas d’engrais chimique, de pesticide…pas de mouton, pas de chévre à égorger !!!
    lorsque je me rends sur la tombe de mes parents, je fais le tour du village, les corons autrefois si beaux, fleuris sont habités par des musulmans … le jardin sert de dépotoir, plus un arbre !!! on se croirait au maghreb !!!
    à chaque visite, j’ explose de colére !!! je fulmine contre ces voyous de socialaus / cocos pour le changement de population !!!

    je me joins à vous Philippe, poursuivre la priére de notre pére , délivre nous du halal, de l’islam, des conneries et de la violence gratuite, que leur besoin d’ignorance, leur refus du savoir, renvoie les sur leur terre laissée en jachére , ces constructeurs de désert ,
    n’ont besoin que du chameau , du mouton et des chèvres !!!

  12. Merci Philippe pour ce moment de détente patriotique…Puisque tu es chrétien convaincu, tu prouves aussi par cette ode-prière au cochon que les Français chrétiens sont capables d’autodérision et d’humour léger, sans craindre de se faire étêter un jour ou l’autre.

    J’en profite pour informer les lecteurs qu’à SAINTES 17, il y a eu encore 8 voitures incendiées hier, ce qui a fait avec les 14 ( !!) autres voitures incendiées la semaine dernière ( plus des poubelles) 22
    voitures en tout.
    La radio locale parle de « malfaiteurs inconnus et la police a ouvert une enquête… »

    J’avais déjà annoncé l’invasion d’une bande de « jeunes » à l’accueil de l’hôpital de ROCHEFORT 17, avec menaces d’égorgements ( ça date de plusieurs mois cette fois).
    Même dans notre belle Charente-Maritime assez tranquille, il commence à y avoir de l’ambiance……
    N’oublions surtout pas d’aller voter et le conseiller autour de nous, surtout chez nos jeunes.
    Bien amicalement à tous.

    • Merci Pierre pour ces informations peu réjouissantes et pour la conclusion

  13. Merci Philippe pour ces belles paroles. Je vais l’imprimer pour le distribuer à quelques amis que je vais rencontrer ce midi dans mon association où nous allons nous renconter autour d’une bonne choucroute
    cricri

  14. Merci Philippe pour ce beau poème louant notre bon cochon car, c’est vrai, que dans le cochon tout est bon.
    Je ne savais pas quoi faire à déjeuner, je vais donc sacrifier au sacré cochon.
    Amicalement.

      • Ce n’est pas à mon avis par ce genre de plaisanterie que nous défendrons notre cause, au contraire . C’est vraiment s’abaisser au niveau de Charlie-hebdo, ce qui pour moi n’est pas une référence.

        • C’est un chrétien convaincu qui le fait et non un ennemi du christianisme comme Charlie-Hebdo, mieux encore il s’agit d’un exercice de style, une parodie, qui ne critique et ne ridiculise rien ni personne

    • Ne soyez pas choqué, cher Philippe. C’est juste de l’humour sans arrière pensée. Les musulmans n’ont aucun humour au sujet de leur religion, car pour avoir de l’humour, il faut avoir un certain recul, et le recul exige une certaine indépendance sur le plan intellectuel.
      Les musulmans sont enchaînés dans cette prison mentale qu’est l’islam, ils n’ont aucun recul, ils ont peur, y compris de leur propre famille.

      Nous autres chrétiens sommes différents. La preuve, c’est le nombre de blagues que nous racontons sur notre religion et sur les curés, par exemple. Je ne connais aucun musulman qui fasse des blagues au sujet de sa religion.

Les commentaires sont fermés.