Aux Assises, nous étions tous debout : témoignages

Affiche-15-mars-a4

Merci et félicitations à Christine, Pierre et les autres organisateurs et bénévoles pour ces deux jours mémorables.
Les discours furent tous (-1) à la hauteur de nos espérances.
La rencontre des patriotes fut un régal.

Claude Laurent

Aux ASSISES nous étions tous DEBOUT

Merci à nos deux -chef et cheftaine- d’avoir orchestré cette formidable journée du 15 mars.

Merci aussi à toutes et à tous ceux qui ont permis cette réussite.

Le réveil est la meilleure contagion que je souhaite à la France.

Et quand le peuple se met en marche rien ne stoppe son avancée.

Amitiés à tous,

Bernard Dick

Un grand BRAVO !  Vous avez magnifiquement réussi !- D’ailleurs qui en aurait douté, votre énergie, votre punch sont des valeurs sûres.

Les intervenants, tous complémentaires, l’intendance, c’était parfait. Et même l’endroit qui pouvait paraître excentré, en fait pour moi, c’était direct en 30mn par le RER.  Que demande le peuple ?

J’ai été particulièrement ébloui  – fasciné dois-je même dire – par le Savoir et le Charisme de Monsieur René Marchand.
J’ai pu lui serrer un instant la main,  mais je souhaiterais lui envoyer un message plus personnel  si vous pouvez me communiquer soit son e-mail, soit une adresse ??  J’en ferai bon usage , vous vous en doutez  !

Mario

 Je tiens a vous remercier pour l’organisation de ces assises. J’ai apprécié la qualité des intervenants et l’atmosphère qui se dégageait malgré les problèmes graves soulevés était joyeuse. Quant à ce jeune homme bobo de goche il était vide de sens, il  m a frappée par sa suffisance et sa condescendance. Connaît-il les raisons profondes qui le poussent  à accepter d’intervenir dans ce genre d assises ? Une seule chose m a troublée. Pendant la marseillaise pouvez vous m’expliquer pourquoi certains levaient le poing ?

Je vous remercie pour votre courage et j’essaie à mon niveau de réveiller mon entourage.

Monique

J’ai assisté aux assises de dimanche et je tiens à vous remercier d’avoir déployé tant d’énergie pour réunir des personnalités aussi brillantes. Venir dimanche présentait quelques difficultés, pour mon compagnon et moi, parce que nous avions quelques heures de route devant nous et surtout parce que nous avions notre fille à faire garder. Nous avons trouvé une solution parce que nous croyons qu’il est urgent de se rencontrer et qu’il ne suffit plus de s’informer seul devant son écran ou son livre. Je suis heureuse de vous avoir entendue déclarer qu’il devient nécessaire d’organiser un réseau, une sorte de maillage sur tout le
territoire. C’est la raison pour laquelle je vous écris ce mail : nous habitons l’Allier. Nous apprécierions d’être mis en relation avec des adhérents ou des sympathisants habitant l’Auvergne.

Je profite également de ce courrier pour vous livrer une anecdote et une image.

Pendant l’apéro saucisson-pinard, nous n’avons discuté qu’avec deux jeunes gens qui se trouvaient à côté de nous. C’est nous qui avons engagé la
conversation et il s’est avéré que nous avions affaire à deux étudiants journalistes qui nous ont dit enquêter sur la perception de l’islam dans différents milieux.
Nous avons vite découvert qu’ils étaient pétris des a priori habituels ; aussi les avons-nous engagés à confronter leurs préjugés aux discours des intervenants et surtout à ceux de l’assistance (puisqu’ils étaient convaincus que les discours étaient lissés pour cacher un fond de racisme, fascisme etc.). Ils nous ont d’ailleurs assuré que des auditeurs assis à leurs côtés le matin avaient tenu des propos racistes (contre Mandela) ce qui m’a beaucoup contrariée.(1)
Malheureusement, nous avons cru constater que nos jeunes journalistes de 23 ans n’ont étendu leur enquête à personne au-delà de nous deux et sont partis au milieu de l’après-midi, avec les mêmes convictions qu’au matin, je le crains. Pour finir, et parce qu’ils n’auraient jamais ouvert aucun des livres que vous vendiez, je leur ai tout de même recommandé la lecture de l’essai de Caldwell sur l’islamisation de l’Europe, référence dont j’ai inscrit le titre sur un billet retrouvé au fond de mon sac à main, billet de théâtre subventionné tout ce qu’il y a de plus bobo… histoire de brouiller un peu les cases rassurantes et simplistes de leur pensée.

Concernant l’image, c’est une boutade évidemment ; mais quand j’ai vu Nicolas Gardère à la tribune il m’est immédiatement revenu à la mémoire une caricature de Fluide Glacial qui m’avait bien fait rire. En voici le lien :
http://beatricequet.20minutes-blogs.fr/archive/2014/11/12/le-trou-du-cul-2014-908585.html

trouducul2014
Je ne sais pas si cela vous intéressera ! Je dois confesser ici que, contrairement peut-être à nombre de vos sympathisants, j’étais une adepte de l’humour Charlie et de ce genre de fanzine un brin potache.
L’essentiel n’est pas là bien entendu ; Nicolas Gardères aurait pu apporter la controverse, ce qui aurait été courageux et fructueux peut-être ; je me demande encore pourquoi il est resté si longtemps (il était encore là à 17h30) pour nous servir un discours dont la provocation m’a fait rire dans les premiers instants, quand je croyais qu’elle introduirait une énergique « riposte » ; mais il n’en a rien été puisque N. Gardère a choisi la vacuité du discours, ce qu’il faut bien interpréter pour ce que c’est : du mépris.

J’espère que vous voudrez bien excuser mon bavardage et je vous prie d’accepter l’assurance de mon admiration.

Nancy

Je profite de ce courrier pour vous dire un immense bravo pour vos interventions, votre sourire et le bel exemple que vous donnez.
Idem pour Pierre Cassen avec qui « j’entre en résonnance » avec lui à chacune de ses interventions.
Son analyse finale sur le speech Nicolas Gardères était très lucide.
Avec toute mon admiration,
Bien cordialement,
Dominique
Je n’ai pas regretté ma journée, j’espère qu’il y en aura d’autres. J’espère aussi qu’un jour on se retrouvera pour marcher, « chez nous » et que nous serons nombreux. En remerciant Mme Tasin et M. Cassen pour leur courage et leur lucidité.
Anne
Christine Tasin
(1) Note de la rédaction : méfions-nous du sens de « raciste » utilisé par ces jeunes journalistes, dire que le bilan de Mandela n’est pas merveilleux vu l’état de son pays est trop souvent considéré comme propos raciste., nous le savons tous.

 83 total views,  2 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. C’était excellent ! les prestations de chaque intervenant ont été édifiantes, car pour moi c’était les premières, en 2010 je ne connaissais pas encore RR ni RL, même si moi et Micheline avons du regagner Paris par nos propres moyens, ( notre chauffeur ayant disparu faute de lui avoir préciser que nous souhaitions revenir sur Paris en sa compagnie ) je suis impatiente de prochaines assises tout en souhaitant que les choses bougent entre temps.

    • Je suis rassurée de voir que vous avez quand mêm e pu rentrer en bon état ! Sans doute en effet que vous avez oublié les uns et les autres de préciser qu’il y avait un retour, comme certains restaient dîner…

  2. Le Nicolas Gardère représente exactement le rôle des élus du système extravagant, j’ignore si c’était une comédie ou il était réel, mais au moins il avait le mérite et l’honnêteté de la faire en face, et pas derrière le dos comme les autres aux pouvoirs, et qui ne viendrons jamais aux assises, car trop vicieux et malhonnêtes.
    Plus les pouvoirs sont extravagants, plus ils sont en perte de confiance avec la population, plus ils répètent les mêmes sérénades et le manque de sérieux dans leurs propos politiquement correct, à prendre comme baromètre indicateur qui augmente la pression, jusqu’à l’explosion final du système, montre aussi le bon travail que nous faisons.

  3. Merci Nicolas !

    C’est ce qu’on peut appeler une belle démonstration !

    A force de l’écouter, on pouvait finir par se demander où il voulait exactement en venir, et s’il en arriverait à développer une argumentation solide en s’appuyant sur des preuves incontestées, des propositions précises ou pour le moins pertinentes, comme par ailleurs tous les intervenants ont su le faire. On pouvait se sentir en position d’entendre un type défendre son droit à l’expression en proposant autre chose que la projection de sa suffisance dans l’insulte grasse et le dénigrement. Et bien non. La totalité de son intervention a consisté à tourner autour de deux choses : lui-même et sa posture trotskiste. Il n’a eu de cesse de se définir, seul dans sa superbe humblement revendiquée, en utilisant, mais s’en est-il aperçu, le protocole des faibles qui consiste à diminuer les autres pour tenter de paraître plus grand. Et c’est là tout ce qu’il a été capable de faire. Quel heureux personnage, qui s’imagine une terre tournant bien mieux si le monde entier se mettait à penser comme lui ! Que de condescendance à vouloir malgré tout aimer ce qui n’est pas lui afin de rendre accessible aux simples d’esprit que nous sommes la très modeste supériorité de ses idées. Et que de vide, au final, derrière une telle hypertrophie de l’égo !

    • Ouah ! C’est ce que l’on appelle une descente en flèche. Bravo pour votre plume.

  4. Merci pour ces assises…esperant que les choses avance!! Encore aujourd hui attentat djiadiste ds un musé tuant et blessant des touristes…y en a marre!!

  5. A voir absolument, les pensées éclairée du Général:
    TVL : Le Général Tauzin: « la laïcité à la française est une monstruosité ».

    La dictature des partis politiques, et la fin de la démocratie c’est maintenant!
    Le Général Tauzin: « la laïcité à la française est une monstruosité ». Servir la France au risque de leur vie, éviter les offensives et préparer l’avenir à long terme, la noble tâche de nos armées. Le Général Tazin dénonce entre autre la dérive idéologique et clientéliste de nos dirigeants en vue de leur future élection ainsi que les dangers liés à ce manque d’acuité. La politique n’est plus au service de l’homme, de la famille et de la nation. Ecoutez son analyse et ses solutions que nous partageons également au FN. Retour au fondamentaux : La France est une terre chrétienne !
    https://www.youtube.com/watch?v=kMEPwnr0_PI

  6. Nicolas Gardère nous a fait un sketch à la Pierre Desproges, le talent en moins …Dommage qu’il y ait eu cette erreur de casting, mais comme il l’annonçait lui même sur le programme : « la liberté d’expression n’est qu’un mauvais moment à passer  » ….
    Peut être devrait -il refaire son numéro pour un autre public , beaucoup moins indulgent celui- là ? Ah! ces artistes! Ils ont tous un égo tellement surdimensionné…!
    Tiens, il me vient en tête une autre adresse pour ce genre d’exercice que celle des Assises pour la Liberté d’ Expression, autrement plus courue celle là …Du côté du Bourget…Du 3 au 6 avril 2015…Une vraie fête pour l’espiègle petit Nicolas !
    The long and widing road…

  7. Oui, bravo aux organisateurs et aux intervenants, bien sûr, tous excellents, mais vous avez oublié de féliciter particulièrement Pascal et son bel exercice de traduction simultanée du discours de Melanie Dittmer. C’est un exercice difficile et il me semble qu’il s’en est fort bien acquitté.
    A part cela, j’attend avec impatience, comme beaucoup d’entre nous, la suite du conte retrouvé d’Andersen !

    • Exact oui doubles félicitation à Pascal pour son double travail !

Les commentaires sont fermés.