Nous avons besoin de vous pour réussir les Assises pour la liberté d’expression – par Cyrano

Publié le 23 février 2015 - par - 1 commentaire

Affiche-15-mars2

Nous reprenons ici quelques passages de l’édito du jour de Riposte laïque consacré aux assises de la Liberté d’expression du 15 mars.

« Plus de quatre ans après les Assises internationales sur l’islamisation de nos pays, Résistance républicaine et Riposte Laïque proposent aux Français de se retrouver nombreux, à Paris, dans une salle de 700 personnes, le dimanche 15 mars, de 9 h 30 à 17 h 30, autour de nouvelles Assises, celle pour la liberté d’expression.

Pourquoi proposer une telle initiative, qui demande un énorme investissement militant et financier pour nos petites associations ? Tout simplement parce qu’un mauvais vent souffle sur la France, depuis une trentaine d’années, et que, depuis les attentats de Charlie Hebdo et ceux de Copenhague, la liberté d’expression de nos compatriotes, déjà mise à mal, se retrouve encore davantage menacée par les menaces et les exactions des terroristes islamistes.

Sous la menaces des soldats d’Allah, c’est ni plus ni moins le droit à la libre critique de tous les dogmes, donc de toutes les religions, islam y compris, qui est remis en cause. Nous avons vu, lors de l’énorme manipulation d’Etat organisée par ce régime, autour de « Je suis Charlie », que jamais le mot « islam » n’a été prononcé. Nous assistons à la remise en cause de tous nos principes laïques, avec l’alibi d’aider un prétendu islam modéré à lutter contre l’islam radical, qui n’est que l’islam.

Le gouvernement Hollande-Valls-Cazeneuve est ravi de voir nos compatriotes terrorisés par les fanatiques d’Allah, et croit que cela va l’aider à profiter du prétendu effet du 11 janvier. Depuis les assassinats des Kouachi-Coulibaly, toutes les initiatives publiques des patriotes ont été interdites, avec des alibis mensongers, quand ce régime autorisait les bobos compassionnels à bêler « Je suis Charlie » et les islamogauchistes à hurler « Allah akbar » dans les rues de France.

Pire encore, les attentats sont utilisés par le gouvernement pour renforcer l’islamisation de la France. Non seulement ils voudraient donner plus d’avantages et de droits aux responsables musulmans, plus d’avantages aux habitants des quartiers islamisés, mais ils prétendent même interdire la libre critique de l’islam, pourtant garantie par la constitution, avec l’aide de quelques procureurs et juges dhimmis.  »

« On ne parlera pas des quelques prétendus déséquilibrés, trop souvent issus de la diversité, trop souvent de confession musulmane, qui agressent parfois des victimes innocentes, trop souvent des Français d’origine européenne, mais cette guerre quotidienne féroce, qui ne dit pas son nom, est menée contre les nôtres, sur notre sol, avec la complicité de ce pouvoir, qui interdit de dire cette vérité, que les citoyens de ce pays constatent, quotidiennement, dans leur existence. C’est cette liberté d’expression, le droit à la vérité, que nous défendrons, le 15 mars prochain. C’est la dignité du peuple de France, insulté quotidiennement par de prétendus élites qui lui reprochent de ne pas mourir assez vite, que nous voulons défendre.

Mais il serait fort réducteur, si nous parlons de la liberté d’expression, de se contenter de la pression islamiste. Nous évoquerons, bien évidemment, la dictature du politiquement correct, les manipulations médiatiques, à quelques jours de l’organisation des célèbres Bobards d’Or, organisés par Jean-Yves Le Gallou et son équipe, les lois liberticides Pleven-Gayssot-Taubira, et le rôle néfaste de pans entiers de la magistrature.

Naturellement, même si le côté français sera dominant, nous donnerons également à des intervenants allemands, belges et suisses la possibilité d’expliquer au public la situation de leur pays, avec notamment la présence de responsables du mouvement Pegida.

Ce n’est pas un hasard si le premier intervenant dont nous annonçons la présence est Renaud Camus, victime d’un véritable procès en sorcellerie, suite à son intervention aux Assises du 18 décembre 2010, qui a tenu,  en appel, courageusement, à se défendre seul. De même, le deuxième, Pascal Hilout, aujourd’hui apostat de l’islam, a été honteusement condamné par les tribunaux français, pour avoir simplement voulu alerter nos compatriotes sur la réalité de l’islam, dont il connaît parfaitement les objectifs.

Enfin, le troisième, animateur du mouvement Pegida Wallonie, Pierre Renversez, avait osé, courageusement, interpellé les autorités belges, suite à l’élection de deux élus du Parti Islam, qui ne cachent pas leur volonté de faire appliquer la charia en Belgique. »

« Il est particulièrement significatif que la principale organisatrice de l’initiative du 15 mars, la présidente de Résistance républicaine, passera, elle aussi, en Cour d’Appel, ce jeudi 26 février, suite à une plainte de la LDH et du Parquet, pour un article paru sur Boulevard Voltaire qui se terminait pourtant ainsi : Par ailleurs, éternelle optimiste, je demeure convaincue que la majorité des musulmans, principales victimes de l’islam, choisira de demeurer dans une France qui saura enfin se faire respecter.

On peut difficilement mieux illustrer, à travers ce procès, le véritable climat de chasse aux sorcières qui sévit en France, et s’accélère sous le règne de la clique Hollande-Valls-Taubira.

Naturellement, après les événements de Paris et de Copenhague, nous comprenons que les Français, y compris les patriotes résistants, puissent avoir peur. Mais comme le dit le vieux dicton, la peur n’évite pas le danger. Nous avons, malgré tout, annulé le rassemblement que nous avions prévu d’organiser ce 15 mars, place de la Bourse, et organisé ces Assises dans un lieu parisien privé, dont l’adresse ne sera révélée qu’aux participants, et qui sera parfaitement sécurisé, à l’extérieur et à l’intérieur, nous en prenons l’engagement.

C’est également pour éviter les pressions contre le propriétaire et pour assurer au maximum la sécurité des participants et des intervenants, que nous ne publions pas le nom et l’adresse de la salle.

Nous annoncerons, au fur et à mesure des jours qui précèdent la date du 15 mars, les différents intervenants que nous contactons et qui, pour certains d’entre eux, prestigieux, nous ont promis de tout faire pour se libérer, et être présents.

Si ces Assises étaient un échec, nul doute que pour les islamistes et leurs complices socialistes, écolos et gauchistes, cela serait perçu comme un signe de faiblesse de la part des Français, de leur attachement à la liberté, et de leur capacité à résister à la guerre qui nous est déclarée. C’est pourquoi nous vous engageons à vous inscrire au plus vite à ces Assises pour la liberté d’expression, et à contribuer ainsi, par votre présence, à leur réussite.

C’est vraiment très important, pas seulement pour les organisateurs, mais pour la France.

Français, on compte sur vous. »

Pour vous inscrire :

Print Friendly, PDF & Email

Une réponse à “Nous avons besoin de vous pour réussir les Assises pour la liberté d’expression – par Cyrano”

  1. Avatar Courouve dit :

    Il y a sur facebook un groupe « Liberté d’expression » ; vous y trouverez des références utiles, de même que sur ma page web et sur ma page facebook « Athéisme, liberté d’expression, savoir »

Lire Aussi