Hollande va-t-il s’associer à la fatwa de mort lancée contre Kamel Daoud pour son islamophobie ? Par Jarczyk

Kamel Daoud

Malgré tous les discours des vicieux qui sont au pouvoir et leurs relais médiatique, le « troisième pouvoir », réside, non
seulement dans les propos lucides d’un Eric Zemmour, d’une Christine Tasin et de tant d’autres, dont beaucoup d’ex musulmans ou musulmans très à la marge, mais aussi, de plus en plus, dans
les horreurs que l’islam véhicule ; elles sont si nombreuses et si fréquentes que les mêmes médias ne peuvent les cacher, et ce, malgré l’absence de gros titres… Nous sommes là pour ça : le
« sale boulot » qui consiste à réinformer les gens, autant que faire se peut, nous échoit, du moins en partie…

Voyez plutôt, braves gens !

Kamel Daoud sous le coup d’une fatwa

par Marion Coquet

http://www.lepoint.fr/culture/kamel-daoud-sous-le-coup-d-une-fatwa-17-12-2014-1890421_3.php

« C’est peu de dire que le journaliste et romancier Kamel Daoud, par ailleurs chroniqueur au Point, a l’habitude de déranger. En Algérie, où il vit et travaille, ses prises de position très critiques vis-à-vis de la religion, de la notion d’ »arabité » ou du régime Bouteflika lui valent régulièrement insultes et attaques. Cette fois, cependant, l’affaire est plus grave. Un imam salafiste, Abdelfattah Hamadache Zeraoui, a appelé mardi sur Facebook à son « exécution », écrivant que « si la charia islamique était appliquée en Algérie, la sanction serait la mort pour apostasie et hérésie ». « Il a mis le Coran en doute ainsi que l’Islam sacré ; il a blessé les musulmans dans leur dignité et a fait des louanges à l’occident et aux sionistes. Il s’est attaqué à la langue arabe, écrit Abdelfattah Hamadache Zeraoui. (…) Nous appelons le régime algérien à le condamner à mort publiquement, à cause de sa guerre contre Dieu, son Prophète, son Livre, les musulmans et leurs pays ».

Cet imam est le chef d’un parti non autorisé, le Front de la Sahwa libre, qui s’est fait connaître ces derniers mois pour sa campagne contre le ministre de l’Éducation algérien, accusé d’être soumis aux « lobbys » français, ou son appel à brûler les oeuvres du poète syrien Adonis.

Cette fatwa contre Kamel Daoud fait suite à son passage, samedi 13 décembre, dans On n’est pas couché sur France 2. Invité pour « Meursault, contre-enquête » (Actes Sud), qui a manqué le prix Goncourt 2014 d’un cheveu, le romancier est revenu sur son rapport à l’islam. « Je persiste à le croire : si on ne tranche pas dans le monde dit arabe la question de Dieu, on ne va pas réhabiliter l’homme, on ne va pas avancer, a-t-il dit. La question religieuse devient vitale dans le monde arabe. Il faut qu’on la tranche, il faut qu’on la réfléchisse pour pouvoir avancer. » Au cours de la même émission, Kamel Daoud revenait sur sa propre tentation islamiste, lorsqu’il était adolescent, ainsi que sur l’analyse qu’il avait faite récemment, dans Le Point, de « l’échec » des printemps arabes.

Kamel Daoud a annoncé mardi sur Twitter la fatwa dont il était l’objet. Il y est revenu mercredi dans un texte, « Cinquante nuances de haine », publié sur Facebook. « Ceux qui défendent l’islam comme pensée unique le font souvent avec haine et violence, écrit-il. Ceux qui se sentent et se proclament Arabes de souche ont cette tendance à en faire un fanatisme plutôt qu’une identité heureuse ou un choix de racine capable de récoltes. Ceux qui vous parlent de constantes nationales, de nationalisme et de religion sont souvent agressifs, violents, haineux, ternes, infréquentables et myopes : ils ne voient le monde que comme attaques, complots, manipulations et ruses de l’Occident. » Dès mardi soir, une pétition a été lancée en Algérie qui condamne l’appel au meurtre et exige des poursuites judiciaires contre Abdelfattah Hamadache Zeraoui. Elle a reçu, en quelques heures, près de 1 500 signatures. Le mouvement d’opposition Barakat (« Ça suffit! »), créé durant la campagne présidentielle d’avril, a également dénoncé un « appel odieux et criminel » et apporté son « soutien indéfectible » au journaliste.

http://www.lepoint.fr/culture/kamel-daoud-sous-le-coup-d-une-fatwa-17-12-2014-1890421_3.php

Cet écrivain courageux va t-il devoir subir, outre la fatwa prononcée à son encontre par un
dangereux illuminé de l’islam,
et probablement acceptée par tous les salafistes de France et de Navarre, qui fréquentent tant de « nos » mosquées, présentes et futures, cet
écrivain lucide, va t-il devoir, aussi, subir les reproches, les foudres de toute la gauche française et du « guignol » qui s’échine à se hisser en figure de
« leadermaximo » de cette même gauche, qui envoie ses cerbères contre tous les « islamophobes », de plus en plus nombreux, au sein de la Nation ???

Hollande, Cazeneuve, Mélenchon et toute la clique des « lèche babouches », fermez la !!!

Vos mensonges, vos dissimulations, vos insupportables gesticulations, appuyées sur celles d’une Eglise presque entièrement soumise à
la ligne idéologique d’une sainte Bien Pensance, font de moins en moins recette, au vu de toutes les « bonnes actions » d’un islam duquel le masque souriant, glisse, et laisse
transparaître, jour après jour, ubi et orbi, son monstrueux visage!!!
Non, messieurs les donneurs de leçons, et édicteurs de
fatwas de toute nature: vous ne passerez pas!!!

Jarczyk

PS : Meursault… La référence au personnage
d’Albert Camus ne vous aura pas échappé, et, avec quelques phrases savoureuses concernant l’islam, 
L’Etranger reste un beau cadeau de Noël.

 

 28 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Bonjour , je comprends , maintenant que le sieur caron , a laissé tranquille Mr Kamel Daoud , à l’émission = on n’est pas couché , il a eu peur de se prendre une belle raclée , comme avec Mr Zemmour , il n a rien dit , pour défendre ses chers immigrés ! En revanche , il s’est bien vengé avec Mme Poloni , avec ses graphiques à la con !

  2. Pour ceux qui n’auraint pas lu l’article concernant la relaxe de Christine, sachez qu’une fatwa à la Française est lancée par monseigneur Cazeb…..
    «Quand le ministre de l’Intérieur vient nous dire qu’il faut se mobiliser contre moi, qu’il faut manifester contre moi, vous vous rendez compte ? La prochaine fois, qu’est-ce qu’ils vont faire ? Envoyer mes lecteurs en prison ? »
    Eric Zemmour

    http://www.delitdimages.org/verbatim-70/

    PS: de temps à autre le site me renvoie une erreur!!!! aussi en cas de blocage, je vous souhaite à tous de bonnes fêtes de fin d’année 😉

  3. Selon l’auteur de la fatwa contre ce journaliste, « Il (le journaliste) s’est attaqué à la langue arabe », ce qui est une impossibilité manifeste, un mensonge fruit du fanatisme.
    Moralité : « Les cons, çà ose tout, c’est à çà qu’on les reconnaît », ou encore : « Plus c’est gros, plus çà passe ».

    • Oui !!! C’est le mot de la fin…Il y en a un qui devrait commencer à en avoir marre d’être aimé que par (enfin, presque…) des cons !!!

  4. Comme nous et vous Christine, Kamel Daoud est un « sale raciste islamophobe » parce qu’il ose dire l’évidence : « si on ne tranche pas dans le monde dit arabe la question de Dieu, on ne va pas réhabiliter l’homme, on ne va pas avancer, a-t-il dit. La question religieuse devient vitale dans le monde arabe. Il faut qu’on la tranche, il faut qu’on la réfléchisse pour pouvoir avancer. »

Les commentaires sont fermés.