La photo de la fillette voilée de Sion me donne envie de vomir – par Graziella

Publié le 2 décembre 2014 - par - 4 commentaires

Sion1Les fillettes voilées… Je peux vous en parler, non pas que cela soit un sujet féminin, la preuve c’est que monsieur Claude Laurent en parle très bien, mais, il se trouve que dans notre nombreuse famille, J’AI UNE CRAPULE DE 10 ANS !

Et en effet, elle est fort loin du  » à partir d’aujourd’hui, je vais dérober ma chevelure et mon corps et mon existence au regard des hommes  » elle serait plutôt à essayer mes bottines, mes rouges à lèvres et mes vernis à ongles, et, si l’on n’y prenait garde, il faut admettre que ce serait une catastrophe inversement proportionnelle au voile (les enfants de cet âge sont rarement raisonnables il faut le reconnaître).

Alors, je ne suis pas une Maman copine, je ne suis pas une mère sévère non plus. Si elle souhaite un maquillage léger, ce sera oui pour une sortie, mais ce sera non pour un jour d’école.
La peau, il faut que ça respire, et même si je suis forcément partiale, notre Gabrielle est déjà trop précocement magnifique sans attirer sur elle le regard de certains par un maquillage trop appuyé.

Et dans le fond, le voile, ne serait-ce pas une sorte de « maquillage quasi intégral » ? Le maquillage de la « pure » musulmane si « supérieure » aux femmes faciles que nous serions censées être nous ?

Moi, oui, j’aime à être coquette, j’avoue, j’aime le jeu du « tu peux regarder, mais si tu touches, mon mari m’a acheté un tazer »
Mais moi, je ne juge personne ! J’ai choisi Phil* une fois pour toute, celles qui collectionnent les hommes ne me gênent en rien, bien des hommes le font et ils sont admirés par leurs pairs, alors, pourquoi pas les femmes ? (mais, protégez-vous mesdames, le sida ça reste une peine de mort. Conseil valable aussi pour ces messieurs).

Maintenant, je suis réaliste, je sais qu’une Lolita de quinze ans, jolie, ça pourra attirer le regard d’un homme.
Mais, il y a regard et regard !
Il y aura le regard de bien des hommes… Qui regretteront juste de ne plus avoir quinze ans eux-même et qui admettront que leur chance est passée…
… Et il y aura le regard du musulman, qui, à 50 révolu, lui, ne verra aucun problème à déshabiller du regard une gamine avec l’air d’un loup bavant sur un agneau (de l’aïd ou pas) C’est CE regard-ci qui me gêne, car c’est lui qui précède le viol si les circonstances le permettent (puisque madame taubira ne l’interdit plus).

De par ma profession -aide soignante à domicile- j’ai des clientes musulmanes, je me moque que certains hurlent, mon job c’est de soulager la souffrance des gens, la religion n’entre pas dans mon activité.

Cependant, et c’est une athée qui parle, que Dieu me soit témoin, beaucoup de ces femmes seraient en parfaite santé sans ce fichu « filtre à lumière » sans ce « sauna permanent » que beaucoup parmi elles pensent être une obligation divine.

Que les touaregs, hommes et femmes, se protègent du soleil ça, c’est du bon sens, c’est de l’adaptation à un milieu hostile, et Phil, de son propre aveu, faisait de même en plein désert, car, dans un désert, Sahara ou Gobie, c’est le short et le tee-shirt qui vous tuera en laissant s’évaporer votre transpiration.
Mais voilà, nous vivons dans un climat tempéré, et ici, le voile, comme le kami d’ailleurs, couvre tant le corps que les carences en vitamines sécrétées par la lumière finiront toujours par arriver !

Mais comment ces femmes pourraient-elles le savoir ? Elles qui doivent recourir à l’aide d’une fille voire d’une petite fille pour que l’on puisse se parler ? Elles, éternelles mineures sous la férule de leur mari puis de leur fils…

Précision tout de même, je suis aide soignante en gériatrie ; que de jeunes musulmanes ayant eu accès à nos écoles, à nos collèges, lycées voire facultés, choisissent de porter cette prison de toile… Là, je n’ai aucune explication.

Par contre, la photo ci-dessus me donne envie de vomir.
Sauf erreur de ma part, elle a dû être prise en France puisqu’il semble y avoir une boutique L’Oréal en arrière plan.(1)

C’était bien la peine de faire voter une loi interdisant le voile au collège pour en arriver là !

Graziella

* NDLR Philippe le Routier, époux de la belle Graziella

(1) Prise en Suisse, à Sion, mais Beate nous en a envoyé prises en Seine Saint-Denis… 

Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “La photo de la fillette voilée de Sion me donne envie de vomir – par Graziella”

  1. Laurent C Laurent C dit :

    Amitiés à la Famille « bonsens » 😉 et papouille au ti bout.

    concernant la note (1) on peut ajouter ajouter la mère Drugeon témoignant devant les caméras, ensachée de violet, il y a quelques semaines, étonnée que son fils se soit fait raccourcir par l’aviation américaine. « je n’ai pas élevé mon fils comme ça » !
    Vous connaissez l’histoire du fou qui se tapait sur la tête avec un marteau ?
    Les infirmiers demandent pourquoi tu fais cela ? Parceque ça me fait tant de bien quand je m’arrête ! momo aurait du placer cela en sourate N° 1!
    Faut plus s’étonner. Quand on voit une enseignante et un pasteur belges, en visite dans une mosquée où l’imam ne parle pas français mais le pasteur trouve merveilleux le DIALOGUE interreligieux, je me demande s’ils ont gagné leur Bac au « Leclerc Drive »!

  2. Avatar Caroline dit :

    Bonsoir
    Quand j’ai pu enfin me poser cinq minutes, j’ai jeté un regard distrait sur « Ouest France ».
    La photo d’une petite famille souriante a attiré mon attention, car la mère était chastement voilée (les deux fillettes pas encore) .
    Cette femme, Nadine (On lui a permis de garder un prénom de mécréante, mais les gamines ont un prénom musulman) , a fait sien le combat de son mari, Kurde, pour faire venir en France les deux enfants qu’il avait eu d’une précédente union en Irak, son pays d’origine . Les gens qui décident pour le regroupement familial traînant la patte, ils envisagent de rejoindre les deux enfants là bas …
    Si je croyais en quelque chose, je la remercierais tous les jours que mes filles soient tombées amoureuses d’Occidentaux .

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      Caroline, je crois que des millions de femmes en France ont chaque jour envie de dire la même chose que vous

Lire Aussi