Elle est devenue française parce que c’est « commode » pour trouver du travail… Par Tarick Dali

naturalisationIntégration à la française
Bien qu’il ne s’agisse pas d’une règle absolue, il arrive que les jeunes fiancés demandent à être reçus en mairie quelques jours avant leur mariage, histoire de se rassurer en prévision d’un instant qui promet d’être émouvant.
Avec bonne volonté et beaucoup d’empathie, une adjointe au maire d’une coquette petite ville d’Ile-de-France a rencontré récemment deux jeunes gens plutôt sympathiques à qui elle a détaillé la future cérémonie. Elle leur a expliqué à quoi le mariage les engageait légalement tout en leur posant quelques questions pour en savoir un minimum sur la personnalité de ceux qu’elle allait marier.
À la clef, des réponses toutes plus édifiantes les unes que les autres. Apprenant que le futur mari, né en métropole de parents algériens, était français, l’édile s’enquit de la nationalité de la promise. Et celle-ci de répondre que, née en Algérie, elle a demandé et obtenu la nationalité française très facilement, parce qu’elle tenait à être elle-même Française et pas, uniquement, par mariage.
Heureuse qu’une jeune dame tienne à être Française par elle-même et pas par artifice, la gentille adjointe eut tout de même la présence d’esprit de ne pas l’en féliciter trop vite. En tout cas pas avant de savoir pourquoi elle tenait à être Française. Réponse spontanée : « parce que c’est commode ! »
Interloquée par pareille désinvolture et ravalant ses félicitations, Madame l’adjointe s’est simplement contentée de demander pourquoi c’était plus commode. « C’est plus facile pour trouver du travail et un logement… »
D’interloquée, elle en devint stupéfaite. Elle se contenta alors de demander aux deux tourtereaux s’ils envisageaient de célébrer un mariage religieux. « C’est déjà fait », répondit l’un des deux. À ce stade, la malheureuse élue locale ne se souvient même plus lequel a répondu le premier… Elle se souvient, en revanche, parfaitement de leur avoir rappelé la loi : «Mais vous savez que c’est interdit. Le prêtre ne peut célébrer de mariage religieux qu’entre deux époux légalement mariés ?Réponse : « mais c’était pratique, l’imam est un ami de la famille, il nous a mariés cet été au pays… »
L’histoire ne dit pas si l’adjointe a questionné les deux fiancés pour savoir à quel pays ils pensaient, eux qui ont la nationalité française… parce que c’est commode. Elle ne dit pas non plus si le préfet du département a porté plainte contre l’imam en question. Mais, comme disait Molière… « la justice en pleine mer… ». C’était déjà pour une histoire d’individu emmené comme esclave « en Alger ».
Aujourd’hui en France, les gens « intégrés » obtiennent la nationalité française parce que c’est commode et enfreignent la loi parce que c’est pratique. À ce tarif-là, inutile de se demander ce que font ceux qui ne sont pas « intégrés ».
 
Tarick Dali
 

 108 total views,  1 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. Devenir français par intérêts c’est très répandu on ne devient pas français par sentiment mais par pur intérêt voilà la réalité, Samedi dernier le 20 septembre, je suis rentrée du cinéma vers 17 h il y avait François Dagneau, Maire PS islamo collabo du 19em qui tenait un discours devant la loge du gardien au 49 ,rue de l’ourcq, il s’est livré à une véritable promotion du vivre ensemble et de la diversité dans les quartiers, remarquez il peut car ce sont ces voix issues de la diversité qui ont voter pour lui, il y avait un caméraman et le maire parlait devant un micro, il a notamment remercier tout les bénévoles de l’association Entr’Aides pour leur travail et leur dévouement, il y a eu un picnic géant dans les allées de la cité, ensuite des jeux et de la musique, il y avait une population épicée et métissée, des femmes en boubous, d’autres voilées, et beaucoup d’enfants à 90 % issus de la diversité, il y avait aussi quelques français de souche bien minoritaires il faut le dire, panorama effrayant de ma fenêtre de chambre, ensuite une demi heure après mon arrivée, il s’est mis a tomber des cordes, ce qui a obliger les femmes les hommes et les enfants a se protégé de la pluie en s’abritant sous un abri de toile dressé pour l’occasion, ça m’a bien fait rigoler de les voir a moitié tremper sous les tentes, voilà un des nombreux panorama qui hélas sont extrêmement répandu sur tout le territoire aujourd’hui dans certains quartiers les fêtes et manifestations patriotes sont en train de disparaitre pour laisser la place a de nouveaux remplaçants, François Fillion n’a t-il pas déclarer dans un discours,  » Les immigrés d’aujourd’hui seront souvent les français de demain  » Les propos de Renaud Camus sont parfaitement justes.

  2. Je suis très étonnée qu’il soit plus facile d’avoir un travail et un logement en étant français qu’en étant algérien car depuis quelques décennies ce ne sont certainement pas les français qui ont la moindre priorité en quoi que ce soit. Sauf si on ne parles pas des mêmes français, Le nouveau français aurait alors – à son avis – plus de « commodités » que son compatriote non naturalisé ? Un chose est certaine, le Dupont ou Martin de souche lui passera bien loin derrière pour ce qui est du logement, quand au travail tout dépend des secteurs. Pour la fonction publique c’est préférable (et pour voter contre nous aussi)et ca va se dire « français » Mon dieu où allons nous! .

  3. Ils admettent qu’ils se marient religieusement AVANT leur mariage civil, ce qui est interdit en France. En fait, ils ne vont pas toujours dans un pays musulman pour le mariage religieux. On peut, ici en France, braver la loi et faire célébrer un mariage religieux avant le mariage civil, en glissant un billet de banque dans la main d’un imam complaisant.
    Et des imams complaisants, ce n’est pas ça qui manque en France.

  4. Je suis toujours étonnée de voir qu’en province et notamment en Bretagne , de nombreuses jeunes femmes se marient ou font des enfants avec des noirs sub-sahariens fraichement débarqués, je veux bien que leur pouvoir de séduction surpasse celui des autochtones, mais pas à ce point!!!mariage ou plutôt enfant sont pour eux le sésame qui permet d’accéder à la nationalité Française et à tous les « bienfaits « qui en découlent…curieuse et mal intentionnée comme ne peut l’êtrequ’une « de souche »la nationalité acquise ,combien de temps resteront-ils dans une petite ville de province, telle est ma question?……
    La ville que j’évoque, s’appelle Vitré, et en 5ans a changé de façon spectaculaire,la diversité inconnue ici a fait son apparition avec tous les maux que ces CPF apportent généreusement

  5. «  » »À ce tarif-là, inutile de se demander ce que font ceux qui ne sont pas « intégrés ». » »
    Ils reçoivent la nationalité de toutes façon, il suffit juste de la demander.
    Je connais un ancien élu municipal qui assistait ces six dernières années aux séances de naturalisation. Au début, le préfet demandait le métier des futurs naturalisés. La réponse invariable était « ji souis demandeu’ d’emploi ». Le préfet un beau jour a cessé de poser la question.
    Il y avait une petite cérémonie, dont étaient exclues les femmes tenant à garder le voile, elles recevaient le décret dans une pièce à part. Et que dire des maris menaçants, dévisageant tout le monde sous le nez et prêts à exploser quand les élus faisaient la bise à leur épouse devenue française…!
    Ces gens là ne font aucun effort pour s’intégrer et d’ailleurs on ne le leur demande même pas !

    • « Ces gens là ne font aucun effort pour s’intégrer et d’ailleurs on ne le leur demande même pas ! »

      En fait, pour ce qui est des musulmans, il leur est interdit de s’intégrer, coran oblige.

      • Vérité de La Palisse mais ça ne mange pas de pain de le rappeler, encore et encore, ne serait-ce que pour les nouveaux lecteurs qui nous arrivent tous les jours, actualité oblige…;

      • «  »En fait, pour ce qui est des musulmans, il leur est interdit de s’intégrer, coran oblige. » »
        Eh oui. Je savoure en pensée cette vidéo dans laquelle Hassan du Maroc dit que les Marocains restent toujours d’abord marocains et font donc de mauvais Français : qu’en pense Najat V-B ?…

  6. Mariage de musulmans dans une mairie francaise ? Ils n’en n’ont rien à cirer, c’est effectivement pour eux une simple « commodité» ; seul le mariage islamique, avec imam, compte pour eux.

    A propos, petite devinette : qui est l’inventeur de l’expression « Français de papiers » ? Jean-Marie Le Pen ? Il y a déjà 20, 30 ou 40 ans ?

  7. FDP et de papier uniquement TYPIQUES !!! Et vas-y que je me contrefout des lois vu que mariés « religieusement » au bled, et que je te la trouve bien commode la nationalité Française uniquement quand ça arrange! Alors « intégrés » mon derche hein, radiez ces nationalités bradées à gogo et dégagez-moi toute cette merde boudiou !

    Moi là ce que je trouve bien commode avec ce genre de connerie est de pouvoir foutre mon pied au cul , parce que là pour le coup, pourrait pas hurler au favori « racisme » et tintouin car sont bien « francais(es), non ?

    • mais un Français musulman est bien plus protégé qu’un Français chrétien mon cher Alain

  8. Oui la plupart des candidats à la naturalisation veulent être français par commodité. parce que c’est plus facile pour voyager, pouvoir voyager dans n’importe quel pays ou être sur la même file que son conjoint qui est français. Autre raison : pour ne pas refaire sa carte de séjour et payer le timbre tous les 5 ou 10 ans, pouvoir accéder professionnellement aux chantiers des arsenals ou autres, et puis « pourquoi pas ? ». Pour les séniors, pour pouvoir toucher la retraite à 100 % (mais là, les concernés ne l’avouent pas en général). Mais finalement , que vaut il mieux entendre : la vérité ou une explication montée de toute pièce comme j’aime la France, la culture française, la démocratie et les valeurs de la France ? Car en fin de compte le résultat est le même. Ils seront naturalisés.

Les commentaires sont fermés.