Quand le jugement de Belfort oblige les medias faire cesser l'omerta…

 
lepointdu14juillet2014

Le point du 14 août a publié, comme chaque semaine,  la photo des têtes d’affiche de la semaine, accompagnée d’un petit commentaire. Je ne sais pas si je dois me sentir flattée d’en faire partie aux côtés de Vallaud-Belkacem, de jo Wilfried Tonga  ou de Gilles Bourdouleix… Toujours est-il que le jugement de Belfort semble suffisamment important pour les journalistes du Point pour en parler, eux qui ne parlent jamais de nos manifestations ni de notre lutte. De là à  penser que le Point se réjouit de voir le délit de blasphème revenu en France il n’y a qu’un pas que je suis tentée de franchir….

lexpressEt, sur l’Express cette semaine, un petit récapitualitif des articles les plus commentés… 

Ce qui prouve que, quoi  qu’en disent journaleux et bobos en tous genres,  l’islam intéresse et suscite peurs, commentaires et discussions… Ce n’est pas en essayant d’en interdire la critique qu’on supprimera les problèmes liés au coran, au halal, au voile, à la liberté d’expression, à la condition des femmes…

Christine Tasin 

 87 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Les journalistes dans leur grande majorité sont davantage attachés aux prérogatives qui sont les leur(argent,notoriété,pouvoir…)qu’à l’éthique afférente à leur exercice professionnel.De ce fait ils sont davantage courtisans inféodés que dénociateurs de vérités dérangeantes susceptibles de les mettre en difficulté.

  2. Encore heureux qu’il faut faire appel d’un tel jugement en France qui condamne la critique d’une religion, un phénomène que tout citoyen demeurant dans les grandes villes et leurs banlieues peut voir se dérouler sous ses propres yeux, il ne manquerait plus que ça ! ces décisions qui ont été prises par le juge et les magistrats de Belfort, ne sont que le reflet de la politique criminelle de Taubira, un phénomène qui a tendance a se répandre de plus en plus sur tout le territoire national et qui pour l’instant a de beaux jours devant lui, jusqu’à un changement prochain de politique gouvernementale.

  3. Il faut être positif : c’est triste, mais tous ces évènements révoltants : condamnations scandaleuses, Belphégors dans la rue et la plage, boucliers d’enfants à Gaza, égorgements des chrétiens d’Irak et de temps en temps en Europe, etc.. etc.. tout cela réveille les consciences anesthésiées et endoctrinées en France et ailleurs.
    C’est horrible mais c’est … utile !! Bientôt, encore un petit effort et nos courageux journalistes oseront dire ces mots interdits : « islamisme » et « musulmans ».
    Et donc, pourquoi pas bientôt un réveil, un sursaut et des réactions d’hommes ?

  4. La bataille de l’opinion s’amorcerait-elle ?
    Dénoncer au grand jour la face cachée de l’islam, ce n’est pas de la critique : c’est faire preuve d’honnêteté intellectuelle et de courage. Et c’est un engagement qu’il faut saluer… représentants élus, médias nationaux, et Justice de France (au fait, quelles suites juridiques à Belfort ? Appel ??).

    • oui je fais appel, bien sûr, on ne peut accepter une condamnation sur un sujet pareil sans être complice de la jurisprudence qui en découlerait !

  5. Suite 🙁 fausse manip! ) de m’avoir traité de facho dans un passé encore récent !
    Au fait, je ne retrouve plus ni horaire ni coordonnées pour le 30… Merci de me les envoyer sur ma messagerie!
    Merci Christine et à bientôt!
    Bises!

    • pas de souci pour le 30 je vous envoie ça mercredi ou jeudi j’attends d’avoir toutes les inscriptions pour faire un envoi en groupe !

  6. Encore une fois: bravo Christine ! Personnellement, je n’hésite pas à me déclarer islamophobe en ajoutant immédiatement pourquoi, surtout que la triste actualité est là…et curieusement…beaucoup moins de réactions hostiles ; je dirais même que certains se sentent un peu morveux de m’a

Les commentaires sont fermés.