Algérie : vieille intox FLN, maintenant dans les livres d’histoire en France : « la restauration de l’Etat algérien … ». Par Philippe Jallade

AlgeriefrancaiseMa fille, en classe de 1ère au lycée, avait récemment un devoir à faire sur la guerre d’Algérie. Spontanément, et avec malice, elle m’a montré la partie de son livre d’histoire traitant du sujet.

La leçon commence en haut de la première page par la reproduction d’un tract du FLN du 1er novembre 1954, qui clame « LA RESTAURATION DE L’ETAT ALGÉRIEN DÉMOCRATIQUE ET SOCIAL, DANS LE CADRE DES PRINCIPES ISLAMIQUES »Sans explications ni commentaires dans la suite du texte. Il en résulte d’emblée que, à la lecture de cette saloperie, le premier « acquis », comme ils disent, de l’élève lambda, dans sa torpeur intellectuelle, est que la France a enlevé anciennement (quand ?) à l’Etat algérien sa souveraineté (NOTE 1).

D’où ces quelques explications de ma part à ma fille, qui certes connaît déjà la musique.

« Restauration de l’Etat algérien » : si on restaure quelque chose, c’est que ce quelque chose existait déjà auparavant, était en place à une certaine époque. Or, avant, l’Algérie n’existait pas, l’Algérie a été créée par les Français ; avant, il n’y avait pas d’Etat algérien, rien, même le nom « Algérie » n’existait pas, et il n’existe toujours pas en arabe.

 

Les noms « Alger » et « Algérie », en arabe, c’est le même mot, ???????, al-Jaz?’ir  (îles, presqu’îles) qui désigne à l’origine la ville d’Alger, base des pillards qui faisaient des razzias en Méditerranée jusqu’au sud de la France, à la recherche principalement d’esclaves. Alger et sa région – faisant partie de la Côte Barbaresque – n’était pas un Etat, tout au plus l’a-t-on appelée la « Régence d’Alger », qui était sous la coupe des Turcs depuis 1500.

Les Français ont débarqué à Alger en 1830 pour mettre fin au pillage maritime et terrestre ; les Turcs ont déguerpi rapidement. Les Français ont ensuite valorisé les terres environnantes, et se sont répandus loin à l’est, à l’ouest, au sud.

A la fin du 17 ème siècle, un obscur « littérateur » français, Fontenelle, avait donné le nom « Algérie » à la zone de la Régence d’Alger. Ce nom« Algérie » a été repris et fixé par décret en 1839 par un ministre français (Schroder, ministre de la guerre) : « Le pays occupé par les Français au nord de l’Afrique sera, à l’avenir, désigné sous le nom d’Algérie ».

 

Ne cherchez pas en arabe le mot « Algérie », cela n’existe pas, vous ne trouverez, comme déjà dit ci-dessus, que « Alger », ???????, al-Jaz?’ir  . « Algérie » est un mot français (basé évidemment sur le mot arabe désignant « Alger ») fabriqué puis utilisé pour des raisons contingentes par l’administration coloniale française du 19ème siècle.

 

Insistons encore : avant les Français,  il n’y avait pas d’Etat algérien là-bas, il n’y avait rien, pas d’Algérie, aucune structure.

 

Le FLN peut toujours aller se faire foutre.

Et l’Education « nationale » aussi.

 

 Philippe Jallade

NOTE 1. Avec, en plus, le démocratique et social volé à l’Algérie, c’est grave, les Français c’est vraiment des salauds, hein ! Hollande n’a pas fini d’aller à Alger baisser son froc, faire de la repentance, quoi. Ah, maintenant il veut les faire venir à Paris ? C’est plus rapide ?

 178 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. J’ai oublié à propos du proverbe, il ya aussi lé crême et la crémière
    Alors les crémière vous leur foutez la paix…y en a marre!

  2. Pour ceux qui aiment les chiffres (cet article car si en Belgique on étudiait l’histoire de France – nos racines – nous n’avions pas poussé dans le détail l’histoire de l’Algérie mais un simple raisonnement permettait de se rendre compte de l’apport des coloniaux aux colonisés.
    Choquant ce que j’écris?…bon alors, les anciens colonisés rendez ce que nous vous avons apporté et vivez comme en 1750, sans vous plaindre, c’est votre droit de choisir car nous sommes démocrates…au fait, un proverbe circule en Europe « on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre ».
    ——
    La thèse de Daniel Lefeuvre renversait les dogmes et les idées-recues.
    Que l’on en juge : en 1959, toutes dépenses confondues, la « Chère Algérie » engloutissait à elle seule 20% du budget de l’Etat français, soit davantage que les budgets additionnés de l’Education nationale, des Travaux publics, des Transports, de la Reconstruction et du Logement, de l’Industrie et du Commerce !

  3. Hé oui, l’Algérie est une création française ! N’en déplaise aux collabos et autres porteurs de bombes et de valises du f l n ……. Même le nom du pays est français !

  4. Bonjour,
    J’ai eu la stupeur de constater sur Wikipédia que des contributeurs (très impartiaux …) on récemment réécrit la « fabuleuse histoire de l’Algérie pour les nuls ». Hallucinant. Ils se sont carrément approprié les riches civilisations des millénaires précédents. On y apprend (nous concernant) que « Les monuments historiques ont été bien préservés malgré tout le long de l’histoire algérienne, mais dès l’arrivée des Français, la dégradation fut désastreuse »(sic) http://fr.wikipedia.org/wiki/Alg%C3%A9rie. plus loin on lira qu’en 1794: « la France éprouve des difficultés à nourrir sa population et ses soldats. Le dey d’Alger Hussein offre alors à la Convention toutes facilités pour faire ses achats de blé, consentant aussi par la suite sous le Directoire un prêt d’argent sans intérêts. Une fois la guerre terminée, les régimes qui se succèdent n’honorent pas la dette et, quand la France redevient royaliste, la dette est revue à la baisse. Elle est pourtant payée, mais seulement à Paris, à la Caisse des Dépôts et Consignations. Cependant, un nombre important de créanciers vrais ou supposés, des commerçants livournais qui avaient servi d’intermédiaires se manifestent alors. Ainsi, sous couvert de satisfaire leurs réclamations, on avait « rendu légale sa spoliation »111. Le dey est donc en froid avec le consul de France, car il comprend qu’il ne récupèrera pas son argent et que les livraisons de blé ne lui seront jamais payées » (copié/collé). Il ne faut pas s’étonner qu’à la lecture complète (longue et fournie), la nouvelle génération d’algériens se montre aussi arrogante et nourrisse autant de haine contre nous.
    J’ai découvert d’autre part un site particulièrement intéressant : témoignages effroyables de détails de pieds-noirs, des listes et contenus de plaintes portées depuis 62 contre l’état français ainsi que d’autres contre l’état algérien. Mon amie née en 45 à Alger a vécu directement certains de ces témoignages jusqu’à juillet 62. Il n’y a pas que la vérité de « indigènes » La vérité avec un grand V devra bien un jour éclater.voir http://www.algerie-francaise.org/main.shtml
    Merci Philippe, Jean Pierre de vos mises au point. Il serait nécessaire que les élèves reçoivent enfin la vérité historique. Il est vrai qu’il y a un délai « secret d’état de 50 à 75 ans » et que par exemple dans les manuels d’histoire d’après guerre (40/45) tout n’était pas réellement dit ou enseigné. La différence est que nous n’avions pas alors l’obligation de côtoyer au quotidien une forte population allemande. Il faut le temps et du recul pour faire la part des choses faire les deuils et digérer. Avec l’Algérie rien n’a été fait dans ce sens. . ..

  5. hi
    la dhimmitude a son ennemi … ne peut que mener a sa propre perte .. a petit feu
    adopter le langage , la propagande , l’ideologie , la religion de son ennemi..
    ne mene qu »a la detruction de sa proprre civlisation …
    et cela comence par la destruction multiforme de notre civlisation
    idem avec nos propre enfants .. via l »‘education national ou devrais je dire l’education islamique …
    ce sont vos propres enfants , vous avez donc le derner mot . sur leur education
    penser a reéduquer vos enfanr une chez vous ;
    histore de leur donner les armes intellectuel pour combattre aleur tour leurs ennemi et les vaincre
    plutot qu’ a etre eduquer a etre des dhimmis
    qui ensiute ce convertissent eux memes a leurs ennemi
    by
    detriuser la propagande islamique mise en place et mise en marche a l’encontre de nos enfnts
    en les reéduquant pour qu’ils piussnet ce defendre demain contres tous leurs ennemis et les vaincres
    et non etre vaincus par eux
    by

  6. Bonjour,
    Merci de rétablir la pure et simple vérité historique sur l’Algérie , création française !
    Je me souviens , il y a quelques années , comment un islamiste tunisien , Tawfik Mathlouti , qui dirigeait , alors , une radio « française » , avait explosé à l’antenne , à l’énoncé de cette même vérité par une auditrice !
    PS: Fontenelle n’est pas si obscur que cela.
    On retenait de lui au lycée sa grande longévité et son « Entretien sur la pluralité des Mondes » …
    Notre agrégée en chef :=) ne me contredira pas !

    • Entre autres, Antiislam, les amateurs du Lagarde et Michard (chéri, à juste titre, c’est pourquoi ils l’ont chassé) se souviennent sans doute surtout de « la Dent d’or  » qui a tant encore (et plus que jamais) à nous apprendre !

  7. Effectivement, comme le dit si bien Philippe J., ils peuvent aller se faire foutre ! Et il n’y a qu’à lire ce que sa fille a justement rétorqué pour le remercier lui pour son éducation sur le sujet, certainement pas l’ÉduqueNaze !
    Sans nous ce bled, n’était RIEN, fut tout ce qu’il était grâce à nous, était vu que pas foutus d’entretenir et continuer de faire prospérer. Donc retournera à ses origines : le néant et que ça ne compte surtout plus sur nous.
    Et ça pourra aller se faire foutre.

  8. si je comprend bien tout ce que nous y avons construit et laisse nous appartient.super ,,demandons des comptes !!!

  9. Remettons les pendules de l’Algérie et de la colonisation à l’heure
    Classé dans : Uncategorized — francaisdefrance @ 15:42
    Les faits ont la tête dure
    Olivier Marot
    20 décembre 11:53
    La France n’a pas colonisé l’Algérie, elle l’a crée.
    La région nord a été colonisée au cours des siècles successivement par les Phéniciens, les Berbères, les Romains, les Vandales, les Byzantins, les Arabes, les Turcs, et c’est les Turcs que les français délogent en 1830 lorsqu’ils débarquent à Alger, à l’époque où la régence d’Alger est une province du Califat Ottoman (l’Algérie en tant que nation, n’existait évidemment pas) pour mettre fin au trafic de marchands d’esclaves, libérant des milliers d’esclaves européens et mettant fin au piratage qui menaçaient les navires marchands près des côtes méditerranéennes depuis des siècles.
    Après avoir expulsé les turcs, à partir de 1830, les français défrichent, drainent, assèchent et fertilisent un sol à l’abandon depuis des siècles.
    Ils construisent des villes modernes là où il n’y avait rien, et créent une agriculture prospère et exportatrice, alors qu’aujourd’hui l’Algérie doit importer des produits de la terre.
    A la place des cailloux, les français créent une industrie métallurgique, construisent 12 grands barrages, implantent un immense réseau de postes et de télécommunication, développent l’hôtellerie et le tourisme, créent une industrie chimique, développent l’exploitation du gaz et de l’électricité.
    Les français installent un réseau ferroviaire considérable et 54000 kilomètres de routes (non compris les pistes), ils construisent 23 ports, 34 phares, 23 aéroports.
    Ils livrent des gisements de gaz et de pétrole, exploitation comprises, à un pays qui ne s’était jusque là jamais intéressé au Sahara.
    Les français ont apporté la médecine, et ont éradiqué la peste, le choléra, la variole, le typhus, en installant de nombreux dispensaires et hôpitaux permettant à 2 millions d’autochtones qu’ils étaient en 1872 d’avoir 9 millions de descendants en 1962, date de l’indépendance
    Un document capital sur le colonialisme français de l’historien Daniel Lefeuvre:

    • Merci mille fois (et plus) pour ce bref rappel de la réalité…..cachée maintenant par ‘diplomatie’ au peuple de France!
      Ainsi nous demeurons des « profiteurs et exploitants » de ceux qui étaient souven désignés au nom de « crouilles ».
      En fait je crois que ce sont les portugais qui ont quitté leur possession dans un lamentable état…….voire même saboté m’a t’on dit!

1 Rétrolien / Ping

  1. Algérie : l’occupation turque, effacée de l’Histoire par le FLN et ses porteurs de valise. Par Philippe Jallade | Résistance Républicaine

Les commentaires sont fermés.