Il ne fait pas bon vivre à Toulon. Par Gobi Furax


 toulon-delinquanceMunicipales obligent, je viens d’écrire au maire de Toulon :

Monsieur Falco,

J’ai parcouru avec attention votre brochure éléctorale, fournie en photographies et montages photoshop, et je ne peux m’empêcher de penser que vous êtes en plein déni de réalité.

En effet, sur aucune photo je n’ai vu de femmes de couleur ou voilées, aucun homme en djellaba. C’est étrange, car à chaque fois que je vais en ville, il m’est impossible de les compter tant ils sont nombreux, à tel  point que j’ai le sentiment de ne plus être en France. Il est vrai que représenter la population de votre ville telle qu’elle est ne serait pas très « vendeur » pour votre éventuelle réélection, mais il y a tromperie sur la marchandise, si j’ose dire.

Vous nous imposez la promiscuité avec une population accrochée à ses coutumes moyenâgeuses, et vous présentez un fantasme, une ville peuplée de Blancs joyeux, heureux d’être en Provence.
La réalité est toute autre, à Toulon le centre ancien et différents quartiers sont à majorité musulmans et comprennent pas mal de délinquants (mon fils agressé par 15 racailles, insultes anti France, anti blanc, incivilités chroniques, enfants voilées…). Toulon est une ville où il ne fait pas bon vivre, Toulon est une ville où le pire est à venir si le déni de réalité perdure.

Monsieur Falco, si vous m’accordez un rendez-vous, je serai heureuse de vous communiquer mon point de vue sur différents sujets.
.Cordialement, 

Qu’est-ce ce que je pourrais fumer, sniffer ou boire pour voir TOULON comme l’UMP ? Si vous avez une idée, je prends !

Gobi Furax

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




10 thoughts on “Il ne fait pas bon vivre à Toulon. Par Gobi Furax

  1. AvatarColomba

    Gobi Furax, je suis tout à fait d’accord avec vous. Toulon n’est plus une ville où il fait bon vivre. je me promène de moins en moins dans le cantre ville, car je ne croise plus que des femmes voilées de la tête aux pieds, des hommes de plus en plus barbu. Le mercredi matin ,j’ai l’habitude de prendre un café au Centre Mayol en attendant la fin de la séance de judo de mon fils, parcourant les nouvelles du jour de Var Matin, C’est mon petit plaisir du mercredi. Mercredi dernier, trois femmes se sont installées à la table voisine. Tout a été gâché. La tranquillité des lieux a laissé place à la langue arabe, non pas modérée, mais à voix haute . Quelques vieilles personnes qui étaient dans le café se sont levées d’ailleurs à ce moment là et ont quitté le café. Quant à moi je n’ai plus été capable de me concentrer sur le Journal. J’ai attendu un moment et j’ai aussi capitulé.
    A Toulon, je croise parfois des jeunes femmes portant le niquab interdits par la loi, et pourtant ces femmes déambules souverainement dans les rues, sans aucune crainte apparente.
    Oui, Toulon n’est plus ce qu’elle était et cela me rend profondément triste.

  2. AvatarGerard

    Une petite piqûre de rappel sur notre histoire…oubliée, celle de la France et plus particulièrement celle du Sud de la France et de populations définies comme « une chance pour notre pays ». Cela remet les « pendules à l’heure » pour tous ceux qui auraient oublié … ou qui ne l’ont jamais su : une utile leçon d’histoire !!

    Les musulmans sont entrés pour la première fois en 714 dans ce qui était la France à l’époque. Ils se sont emparé de Narbonne, qui est devenue leur base pour les 40 années suivantes, et ont pratiqué des razzias méthodiques.
    Ils ont ravagé le Languedoc de 714 à 725, détruit Nîmes en 725 et ravagé la rive droite du Rhône jusqu’à Sens.
    En 721, une armée musulmane de 100.000 soldats mit le siège devant Toulouse, défendue par Eudes, le duc d’Aquitaine. Charles Martel envoya des troupes pour aider Eudes.
    Après six mois de siège, ce dernier fit une sortie et écrasa l’armée musulmane qui se replia en désordre sur l’Espagne et perdit 80.000 soldats dans la campagne.

    On parle peu de cette bataille de Toulouse parce qu’Eudes était mérovingien. Les Capétiens étaient en train de devenir rois de France et n’avaient pas envie de reconnaître une victoire mérovingienne.
    Les musulmans ont conclu alors qu’il était dangereux d’attaquer la France en contournant les Pyrénées par l’est, et ils ont mené leurs nouvelles attaques en passant à l’ouest des Pyrénées. 15.000 cavaliers musulmans ont pris et détruit Bordeaux, puis les Pays de la Loire, et mis le siège devant Poitiers, pour être finalement arrêtés par Charles Martel et Eudes à vingt kilomètres au nord de Poitiers, en 732.

    Les musulmans survivants se sont dispersés en petites bandes et ont continué à ravager l’Aquitaine. De nouveaux soldats les rejoignaient de temps en temps pour participer aux pillages. (Ces bandes n’ont finalement été éliminées qu’en 808, par Charlemagne)

    Les ravages à l’est ont continué jusqu’à ce qu’en 737 Charles Martel descende au sud avec une armée puissante, et reprenne successivement Avignon, Nîmes, Maguelone, Agde, Béziers et mettent le siège devant Narbonne. Cependant, une attaque des Saxons sur le nord de la France oblige Charles Martel à quitter la région.
    En 759 enfin, Pépin le Bref reprit Narbonne et écrasa définitivement les envahisseurs musulmans. Ces derniers se dispersèrent en petites bandes, comme à l’ouest, et continuèrent à ravager le pays, notamment en déportant les hommes pour en faire des esclaves castrés, et les femmes pour les introduire dans les harems d’Afrique du Nord, où elles étaient utilisées pour engendrer des musulmans. La place forte des bandes se situait à Fraxinetum, l’actuelle Garde-Freinet (le massif des maures).
    Une zone d’environ 10.000 kilomètres carrés, dans les Maures, fut totalement dépeuplée.
    En 972, les bandes musulmanes capturèrent Mayeul, Abbé de Cluny, sur la route du Mont Genèvre. Le retentissement fut immense. Guillaume II, comte de Provence, passa 9 ans à faire une sorte de campagne électorale pour motiver tous les Provençaux, puis, à partir de 983, chassa méthodiquement toutes les bandes musulmanes, petites ou grandes.

    En 990, les dernières furent détruites. Elles avaient ravagé la France pendant deux siècles.

    La pression musulmane ne cessa pas pour autant. Elle s’exerça pendant les 250 années suivantes par des razzias effectuées à partir de la mer. Les hommes capturés étaient emmenés dans des camps de castration en Corse, puis déportés dans les bagnes du Dâr al islam, et les femmes d’âge nubile dans les harems. Les repaires des pirates musulmans se trouvaient en Corse, Sardaigne, Sicile, sur les côtes d’Espagne et celles de l’Afrique du Nord.
    Toulon a été totalement détruite par les musulmans en 1178 et 1197, les populations massacrées ou déportées, la ville laissée déserte.

    Finalement, les musulmans ayant été expulsés de Corse, Sicile, Sardaigne, du sud de l’ Italie et de la partie nord de l’Espagne, les attaques sur les terres françaises cessèrent mais elles continuèrent sur mer. Ce n’est qu’en 1830 que la France , exaspérée par ces exactions, se décida à frapper le serpent à la tête, et à aller en Algérie détruire définitivement les dernières bases des pirates musulmans.
    … à suivre…

  3. AvatarFrançoise

    Toulon était déjà une ville craignosse il y a 30 ans, dans les années 80 j’avais une amis qui y vivait, mais qui a déménager depuis, alors aujourd’hui c’est une ville qui va prendre le même chemin que Lille et d’autres villes, je connais un couple d’amis Franck et Christelle avec leur 3 enfants, je n’ai plus de nouvelles depuis quelques années, je devrais les contacter pour savoir ce qu’ils deviennent, attendons de voir après les élections municipales pour voir ce que cela changera pour ces villes gangrénées par la délinquance et l’islam, sans aucuns changements, l’avenir s’annonce sombre pour ces territoires perdus de la république.

  4. AvatarPivoine

    « En effet, sur aucune photo je n’ai vu de femmes de couleur ou voilées, aucun homme en djellaba. […] Il est vrai que représenter la population de votre ville telle qu’elle est ne serait pas très « vendeur » pour votre éventuelle réélection, mais il y a tromperie sur la marchandise, si j’ose dire. »
    J’ai la même impression lorsque je regarde des films français (récents) : on se croirait vraiment en France, très peu d’immigrés, et les quelques-uns que l’on peut y voir sont vêtus à l’européenne. Il est évident que les réalisateurs prennent soin, eux aussi, de travestir la réalité, car ce ne serait pas très vendeur… surtout à l’étranger !

  5. Avatardedens

    salut a Gobi furax et colomba
    merci de découvrir que je ne suis pas le seul résidant dans le var qui ne supporte plus que ma ville sois devenue la honte j’ai habite la rue chevalier Paul à une époque ou je n’étais pas la seule tête rose ou il faisait bon vivre dans notre ville de Toulon
    Maintenant cela n’est plus que délinquance insulte (mais pas raciste) puisque je ne suis pas musulman
    la drogue est partout
    si Mr Falco veux se faire réélire il faudrait qu’il s’occupe de nettoyer sa ville
    pour toutes ses raisons j’avais décider de déménager plus dans les terres et quelles fut ma surprise d’apprendre le beau et de mon village 100 logements dont certains (une majorité es social) pour recueillir les résidents de la citée Berthe de la Seyne sur mer
    et oui même à la campagne la racaille s’installe

    merci au gouvernement merci aux élus qui pourrissent ma vie et celles de nombreuses personnes qui bosses,sont honnêtes et paye leurs impôts

    vive cette France ou tout est offert aux délinquant et aux profiteurs de toutes sortes

  6. AvatarJaja

    D’accord avec vous. Quand on pense ue même le RCT a un président arabe, j’en pleure !!

    Pôvre, pôvre France.

  7. AvatarSandrine

    Assez OK avec ce billet hélas. Cela fait longtemps que le centre ville de Toulon a basculé. Comme beaucoup de centres anciens dans le midi. Juste à côté de Toulon, toute une partie du centre de La Seyne sur mer est devenue arabe et musulmane, avec pullulement de voilées, vilains barbus, boutiques vendant des tenues islamiques, kebabs etc. Passant souvent des vacances dans le coin, je vais le plus rarement possible dans ce centre ville. Mais même à la belle plage des Sablettes, l’été dernier j’ai vu une femme voilée se baigner. Elle était entièrement couverte sauf le visage, et totalement ridicule. Ne pas oublier que la chapelle de l’arsenal militaire de Toulon a été vandalisée il y a un an ou deux. L’Eglise de la Seyne sur mer, aussi. Pratiquement personne n’en a parlé.

  8. Avatarjenaimarre83

    j’ai beau ne pas être français de pur souche, moi aussi j’en ai marre, dans mon collège de plus de 600 élèves combien de fois j’entend de « Nike la police, nike la France, a mort les condés » et se ne sont pas des français, des japonais ou des américains, non c’est bien des arabes, certaine fois je me demande aussi si je suis bien en France, sur 600 collégiens, ya 400 arabe et 200 français alors que ça devrait être l’inverse, ou sa c’est vu que les étrangers sont majoritaire dans un collège de la république, la minorité et devenu majorité et ça me donne envie de vomir, toute cette racaille, et personne ne dit rien, un arabe gueule « Nike les français » rien ne se passe, un français a le malheur de dire qu’il n’aimer pas trop les arabes même sans insulte il se fait passé a tabac, c’est horrible, ma France n’est plus très belle 🙁

  9. Avatartedeschi

    d’accord avec tous les intervenants, cette pauvre ville de Toulon est complètement perdue, rien à garder, tout à jeter, à fuir

Comments are closed.