Pourquoi je ne peux pas soutenir la grève de la faim de Béatrice Bourges

Publié le 2 février 2014 - par - 26 commentaires

BEATRICE-BOURGES-GREVE-DE-LA-FAIM-640x468Cette réflexion est personnelle et n’engage que moi, naturellement. 

J’étais gênée depuis quelques jours par l’annonce de la grève de la faim de Béatrice Bourges. En effet si, par instinct, on peut s’identifier à elle, avoir de la compassion et lui souhaiter bon courage, tout simplement parce que « rien de ce qui est humain ne m’est étranger« ,comme le dit un beau proverbe romain, le fond de l’affaire est fort dérangeant.

Passons sur le fait qu’il n’est pas possible que l’article 68 de la Constitution dont Béatrice Bourges réclame l’application soit appliqué puisque la loi organique n’a pas été votée. Passons sur le fait que cet article 68 n’a aucune chance d’être appliqué puisque Hollande n’est pas fou et que les députés, majoritairement d’accord avec ses trahisons, votant comme un seul homme tout son programme ne se constitueront jamais en haute cour de justice.

L’énergie de Béatrice Bourges, son temps, sa santé… sacrifiés, pourquoi ? Pour attirer l’attention sur l’impéritie de celui qui occupe l’Elysée ? C’est déjà fait, même dans les medias professionnels. Pour essayer de l’obliger à partir ? Au nom de quoi ce qu’une manifestation n’a pu faire une grève de la faim le pourrait-elle ? Si, encore, il y avait eu avant le début de cette grève un accord avec un groupe organisé d’une centaine de députés déterminés à  la soutenir, à la relayer, à gripper tous les rouages, partout ? Las… 3 ou 4 députés sont venus saluer la porte-parole du Printemps français. Ça va faire peu pour mener une révolution… et je ne suis pas sûre que la grève de la faim de Béatrice Bourges ouvre les  yeux de davantage de Français et les pousse à l’insurrection…

Mais, surtout, le concept de grève de la faim me pose problème parce qu’il s’agit d’une forme de chantage. Inacceptable en République.Que se passe-t-il si demain je vais à mon tour m’installer en face du Palais Bourbon en faisant la grève de la faim pour demander à ce que la viande halal soit étiquetée ? Que se passe-t-il si après-demain Elisabeth Lalesart va s’installer devant le Palais Bourbon et fait la grève de la faim pour réclamer l’interdiction du voile dans la rue ? Que se passe-t-il si deux jours plus tard Dieudonné s’installe en face du Palais Bourbon et fait la grève de la faim pour réclamer la conversion des chrétiens à l’islam ? Que se passe-t-il si le lendemain Soral s’installe en face du Palais Bourbon et commence une grève de la faim pour réclamer la réécriture de l’histoire, forcément sioniste, dans les manuels scolaires de nos enfants ? Que se passe-t-il si demain une institutrice s’installe en face du Palais Bourbon et commence une grève de la faim pour obtenir une loi permettantle port du voile à l’école ?

Ce n’est tout simplement pas possible parce que pas acceptable. Parce qu’il n’y aurait plus que des rapports de force, permanents.

Quand on est républicain on est et contre le communautarisme et contre les intérêts particuliers, contraires à la res publica.

On pourra m’objecter, et on aura raison, que nous nous trouvons dans un régime particulier, plutôt dictatorial, qui n’a plus rien de républicain et que, dans ce cas de figure, tout est possible.

Justement.

Justement, il nous appartient de lutter avec tous nos moyens, avec toutes nos forces, de façon républicaine, pour avoir des chances d’aboutir.

A quoi bon la souffrance inutile ? L’idée de se passer de manger, avec les souffrances que cela génère, forcément, et les conséquences dramatiques possibles, à cause du traître Hollande, cela me révolte au moment où nous avons besoin d’avoir toutes nos forces.

Et pourquoi se punir soi ? Il y a dans la grève de la faim une analogie avec le cilice qui me dérange. La vie c’est la joie, c’est le bon  vin, c’est la bonne bouffe, c’est le rire, et faire à Hollande le cadeau de cette station sinistre dans le froid et la faim, pour rien,  ça manque de sens.

Je voudrais que demain Béatrice Bourges  ouvre les yeux, cesse de se faire du mal et, si elle doit faire de longues stations devant l’Assemblée nationale pour protester contre Hollande, qu’elle le fasse comme pour l’apéro saucisson pinard, avec force charcuterie et Bourgogne, gouleyant à souhait…

Hollande ne vaut pas la peine qu’on mette sa vie en danger pour lui.

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email

26 réponses à “Pourquoi je ne peux pas soutenir la grève de la faim de Béatrice Bourges”

  1. Beate Beate dit :

    « Il nous appartient de lutter avec tous nos moyens, avec toutes nos forces, de façon républicaine, pour avoir des chances d’aboutir. »

    Oui, Christine, pour réussir il faut lutter avec tous nos moyens, avec toutes nos forces, de façon républicaine.

    La grève de la faim n’est pas une solution. La Loi et les textes fondateurs de le République Française sont notre force.
    Dénoncer les corruptions, les illégalités, les mensonges, les danger, diffuser l’information, participer sur une liste électorale comme Philippe, et voter.

  2. Avatar Huc Henri dit :

    Votre réaction est sensée et mérite d’être partagée. D’une part, on n’a pas la droit de mettre sa santé, ou sa vie, en danger dans ces conditions, d’autre part, au niveau des principes, c’est un chantage qui n’est pas admissible. On ne peut comprendre une telle action que dans des situations personnelles extrêmes, ce qui n’est pas le cas ici.
    Il y a quelques années, la grève de la faim du député Jean Lasalle était aussi critiquable, mais son objectif était accessible, ce qui n’enlève rien à sa « réprouvabilité » sur le principe.

  3. Avatar Deguerby dit :

    Oh combien d’accord avec toi, Christine ! Je ne suis pas une adepte de Mme Bourges, mais j’admire sa détermination. Toutefois, elle oublie, effectivement, que nos corps sont nos armes, et le support de nos pensées. Il nous faut les bien traiter, ils peuvent encore servir ! Et sur le fond, ce système de chantage individuel me semble aussi tout à fait anti-démocratique et vain.
    Entre mourir et le secours d’un beau désespoir, ne choisissons pas la mort !
    Levons nos verres !

  4. Avatar jean claude dit :

    tout a fait d accord mon cher thierry.mieux vaut dépenser son énergie a trouver une solution au problème plutôt que se détruire la santé pour un C.. en plus ca ne doit pas le toucher beaucoup,

  5. Avatar Danielle Moulins dit :

    Tout à fait d’accord! Organisons un pique-nique charcutier bien arrosé et gardons toutes nos forces! L’auto-flagellation n’est pas non plus ma tasse de thé. Ces Cathos me posent question décidément…Des envies de devenir martyr, eux aussi?

  6. Avatar pirlout dit :

    il me semblait que les cathos doivent le respect de la vie a tout prix.dans ce cas entorse au réglement divin.allez un petit effort pour revenir sur terre parmi les lucides.

  7. Avatar El Fuego dit :

    Qu’es ce qu’elle est enérvant cette jusqu’au boutiste anti-mariage gay. Je detèste Hollande, mais les ennemies de mes ennemie ne sont pas forcément mes amis. Elle et tous les participants de la manif pour tous qui s’attaquent aussi à la théorie du genre et souvent au droit à l’avortement et l’euthanasie, risque plus de servir d’idiot utiles à Hollande que de fédérer les français mécontents contre lui. Ils me font penser au Tea party aux USA qui a force de comparer Obama au diable ou au communisme, me l’on presque rendu sympathique. M… la majorité des français des français sont pour le mariage pour tous ceux qui sont en colère contre Hollande le sont plus pour des questions de justice social. Toutes les colères ne se valent pas!!! À Béatrice Bourge avec sa grève de la faim, je préfère de très très loin le chômeur qui s’est immolé devant p?le emploi: je préfère ceux qui se battent pour la justice social à ceux qui se battent pour des idées réactionnaires.

  8. Avatar coco dit :

    Le jeûne de Béatrice Bourges pourrait porter du fruit s’il était tourné vers Dieu pour demander au Seigneur de nous débarrasser de François Hollande. Mais malheureusement, j’était déjà parvenue par moi même aux mêmes constats que vous chère Mme Tasin: La mise en œuvre de l’article 68 de la constitution est tout simplement utopiste et n’a aucune chance d’aboutir. Béatrice Bourges ferait mieux de se rendre compte que de rester dans la non violence est une erreur. Nos parents et grands parents étaient tous pour la plupart catholiques et cela ne les a pas empêché de prendre les armes en 39-45 pour défendre la France et sauver tous les juifs qu’ils ont pu de la déportation et la mort. Il faut parfois savoir se mettre en colère.

  9. Avatar robert dit :

    Vous ne la soutenez pas parcequ’elle n’a pas condamner Dieudonné tout simplement soyez franche madame Tasin

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Robert si vous n’avez pas autre chose à faire que des procès d’intention passez votre chemin nous avons vous et moi autre chose à faire. Ceux qui suivent mes écrits depuis des années savent que je ne manie pas la langue de bois et que je ne tourne pas autour du pot, pas besoin de chercher des prétextes si j’ai des choses à reprocher à quelqu’un !

    • Alain Alain dit :

      Et vous Robert êtes une teigne hargneuse qui s’en prend à ceux qui ne suivent ses raisonnements et routes.

      Ça fait plaisir hein de lire conneries et jugements venant de ceux ne vous connaissant pas, alors réfléchissez la prochaine fois au lieu de vous aussi balancer énormités erronées ! Quand Christine dit qu’elle ne tourne pas autour du pot si quelque chose à dire, ou cherche prétexte si reproche à faire, effectivement elle est ainsi.

      Si vous preniez le temps de bien lire ce qu’elle a écrit, peut-être vous rendriez-vous compte que vu ainsi, c’est plein de bon sens, et oui nous avons besoin de toutes nos forces et non aucun des ses pourri(e)s et traîtres ne méritent que l’on se déglinguent pour eux : ils nous font suffisamment de mal comme ça !

  10. Lanlignel Armand Lanlignel Armand dit :

    Aucun dirigeant responsable ne doit céder au chantage. En 1981, Margaret Thatcher a résisté sans faiblir aux grèves de la faim des prisonniers irlandais: dix en sont morts, dont le célèbre Bobby Sands. Les grèves ont cessé.

    Mais les cathos intégristes ont un autre but: devenir saint (sainte Béatrice Bourges, ça fera bien dans la généalogie!).

    Merci Christine pour cette bonne mise au point.

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Merci à vous Armand, Hollande n’est pas thatcher mais ils sont fichus de l’hospitaliser de force pour l’empecher de mourir et qui les en blâmerait ?

  11. Avatar Sandrine dit :

    @Christine
    Comme on se rencontre ! Je pense ex-ac-te-ment comme vous ! …Depuis le début son jeûne me met mal à l’aise et comme vous je pense qu’il y a une forme de chantage et donc, bien qu’elle dise que c’est non violent, une forme de violence.
    Je pense que Béatrice Bourges, l’Etat s’en fiche et va la laisser crever. Or elle nous est plus utile vivante que morte. J’ai mis un comm en ce sens chez Rioufol, pas publié. Un autre sur le Salon Beige, pas publié non plus. Mais j’ai lu Robert Albarèdes sur Riposte Laïque, qui dit qu’elle saura ne pas tomber dans l’impasse. Depuis j’observe, je vois qu’elle a diminué ses prétentions et demande seulement maintenant que la loi sur la destitution reçoive ses décrets d’application. Mais je continue à penser que c’est une folie dont son entourage aurait dû l’empêcher.

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Oui Sandrine, ravie que nous soyons sur la même ligne il y a quelque chose qui met mal à l’aise dans tout ça

  12. Avatar PATRICK dit :

    Je partage le point de vue de Christine mais… je trouve que nous devrions tout de même manifester « publiquement » une certaine réprobation devant cette forme d’expression qui prouve que la démocratie « hollandaise » ne fonctionne pas bien.
    Je me souviens tout de même qu’après l’annonce par François HOLLANDE au salon des maires de France concernant la possibilité de mettre en avant pour les maires une sorte de clause de conscience en matière de mariage homosexuel, les représentants des associations LGBT avaient été reçues dès le lendemain (!) par François II himself.
    Alors, devant ce « deux poids deux mesures », peut-être serait-il aussi de notre responsabilité à tous, même si nous ne partageons pas ce mode d’expression, de constater que se sentant ignorer par le pouvoir, certains en viennent effectivement à des solutions extrêmes qui témoignent de ce malaise.
    Et peut-être pourrions-nous alors suggérer à François HOLLANDE de recevoir Béatrice BOURGES qui représente tout de même une association qui a une certaine audience, pour entendre ses doléances de vive voix.

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Très juste remarque quant à au deux poids deux mesures en effet et on pense aussi, bien sûr, à l’affaire Leonarda… mais demander l’égalité de traitement reviendrait à considérer comme normal le lobbyisme… tout cela n’est pas simple !

  13. Avatar Michèle dit :

    Christine, merci de si bien exprimer ce que je pense à propos de cette grève de la faim inutile, qui ne fera pas bouger un cil des gens concernés et touchera si peu la population ni les médias si ce n’est Le petit Journal, qui diffusera son image en la ridiculisant….

  14. Avatar chauvet alain dit :

    Je ne pense pas que Béatrice Bourges soit stupide au point de s’introduire dans une impasse. Elle savait bien qu’un tel objectif n’était pas réaliste. Je suppose simplement qu’en cette période de désespérance, de mensonge, de défiance de la parole politique, elle voulait simplement,sans utiliser le chantage qui effectivement eût été malvenu:
    démontrer qu’il fallait essayer toutes les formes d’action en restant dans la légalité,
    démontrer que jour de colère ne se terminait pas dans la violence,
    mettre en évidence la duplicité d’un système qui abuse le peuple, qui in fine reconnaîtra les siens,
    conjuguer une démarche avec celle de la LMPT,
    nous montrer, chacun à notre petit niveau (pour ce qui me concerne), nous devons travailler quotidiennement à gagner notre dignité en défendant notre liberté, au boulot, en famille, avec les copains ou ceux qui le sont moins; et à faire de notre mieux car nous n’avons pas d’autre choix, ni d’autre vocation.

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Peut-être… mais il semble que nous soyons nombreux à ne pas voir la démonstration, c’est le moins que l’on puisse dire…

Lire Aussi