Antisémitisme et islamophobie renvoyés dos à dos par la vice-présidente du Sénat


aff-islamophobie webBariza Khiari, vice-présidente du Sénat, a fort bien compris les appels du pied de Valls. En effet, l’arsenal juridique, avec les lois dites anti-racistes est déjà tellement développé qu’on ne pouvait imaginer qu’un ministre de l’intérieur manipulerait jusqu’au Conseil d’Etat afin d’obtenir une jurisprudence lui donnant tous les pouvoirs. Pouvoirs mettant sérieusement en danger la liberté d’expression et mettant en danger la  libre critique de l’islam, qui est pourtant constitutionnelle puisque la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 a aboli le délit de blasphème dans son article 11 : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la loi » .   Le délit de blasphème a été réintroduit sous la Restauration et définitivement aboli par la loi sur la presse de 1881.

Eh bien, par la grâce des socialistes au pouvoir,il pourrait bien être à nouveau restauré par les nouveaux féodaux/dictateurs,comme s’en félicite Saphirnews, qui déplore que tous les politiques ne soient pas des Bariza Khiari !

http://www.saphirnews.com/Bariza-Khiari-appelle-l-Etat-au-meme-niveau-d-indignation-contre-l-islamophobie_a18282.html

La traîtresse à cause de la liberté confond allègrement antisémitisme et islamophobie et ose carrément prétendre qu’il y aurait « de nouvelles interprétations de la laïcité » de la part des « laïcards »…

On peut se demander ce qui a permis qu’une femme aussi inculte et aussi igorante des lois devienne vice-présidente du Sénat et en tout état de cause ne pas pardonner au PS de l’avoir mise à cette place.

On rappellera juste quelques vérités à ceux qui croiraient que la place fait le moine et détermine la véracité des dires :

1. La loi de 1905 assure la liberté de croyance. Or le coran l’interdit (sourate 9 verset 85). Elle permet les libres croyances mais interdit l’incitation à la haine et l’incitation à ne pas respecter la loi, ; or c’est le quotidien dans les mosquées et les centres islamiques où l’on lit et étudie le coran et ce n’est pas un hasard si c’est dans les zones islamisées que l’on caillasse les pompiers et les policiers, garants de l’ordre public. Avec l’islam l’ordre public n’est pas respecté.

Article 1

La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public.

Article 35

Si un discours prononcé ou un écrit affiché ou distribué publiquement dans les lieux où s’exerce le culte, contient une provocation directe à résister à l’exécution des lois ou aux actes légaux de l’autorité publique, ou s’il tend à soulever ou à armer une partie des citoyens contre les autres, le ministre du culte qui s’en sera rendu coupable sera puni d’un emprisonnement de trois mois à deux ans, sans préjudice des peines de la complicité, dans le cas où la provocation aurait été suivie d’une sédition, révolte ou guerre civile.

2. Petite leçon de français : l’antisémitisme est la haine de celui qui est sémite, ou, plus clairement, juif. L’antisémitisme est la haine de l’autre, non pas pour ce qu’il est en tant qu’individu, avec son histoire ou son caractère, mais parce qu’il est né de mère juive et est donc juif, accusé, pour les antisémites déguisés en antisionistes de tous les malheurs du monde.

L’islamophobie est la haine de l’islam qui n’est ni une race ni une personne mais une doctrine. Les islamophobes ont lu le coran, ils voient ce qui s’est passé et continue de se passer dans tous les pays musulmans et ils jugent que l’islam est incompatible avec leurs valeurs, avec la démocratie et la liberté de penser, de parler, de croire… Et ils le disent.

Il n’y a donc aucun  rapport entre islamophobie et antisémitisme ; l’un alerte sur les dangers d’un système et se bat contre ceux qui veulent l’imposer en France et à la France et l’autre appelle à la haine des individus, par racisme simple.

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


10 thoughts on “Antisémitisme et islamophobie renvoyés dos à dos par la vice-présidente du Sénat

  1. AvatarJallade

    Voila une raison supplémentaire de supprimer le sénat.

    A part çà, extraits de son CV (source : wikipedia):

    Fonctions: Sénatrice de Paris

    Date de naissance 3 septembre 1946 (67 ans)

    Lieu de naissance Ksar Sbahi (Algérie française)

    Parti politique PS

    Bariza Khiari, née Debbah, le 3 septembre 1946 à Ksar Sbahi près de Constantine en Algérie, est une personnalité politique française, sénatrice de Paris dans le groupe socialiste et vice-présidente du Sénat. Elle possède la double nationalité française et algérienne.
    Au niveau professionnel, Bariza Khiari a été …membre du Comité national de réflexion et de propositions sur la laïcité à l’école (2002-2005), et déléguée départementale de l’Éducation nationale de Paris,.
    Militante du MRAP, de la FCPE …, elle est engagée politiquement depuis la fin des années 1970. Farouche opposante des « statistiques ethniques », elle est l’une des fondatrices du Club XXIe siècle (aux côtés de Rachida Dati ou Rama Yade).
    Elle déclare : « Je suis musulmane sunnite de rite malékite et de tradition soufie. Et notre islam, comme celui de la grande majorité des musulmans en France, est un islam complètement apaisé, ouvert, tolérant, en cohérence avec la tradition laïque française. » Bariza Khiari est membre du groupe sénatorial d’amitié France Maroc.
    Au sein du Parti socialiste, elle est membre du Conseil national et du Bureau national.
    Conseillère d’arrondissement de Paris (16e arrondissement), elle a été élue sénatrice de Paris le 26 septembre 2004. Franco-algérienne, elle était en 2004, avec Alima Boumediene-Thiery, la seule personne de culture musulmane de métropole élue au Sénat.
    Elle est à l’origine d’une proposition de loi limitant les emplois fermés aux étrangers, adoptée à l’unanimité au Sénat le 11 février 2009.

  2. AvatarPapin

    Et dire que dans un cas extrême auquel je n’ose penser, elle pourrait être Présidente de la République , ça me fait froid dans le dos , pas vous ????

    1. Avatarresistancerepublicaine

      en principe non je crois que si et le président et si le président du Sénat décédaient ce serait le premier ministre qui prendrait la main mais il faudrait vérifier..

  3. AlainAlain

    Ouais, ben la Bariza là, je lui renvoie sa Francophobie à la tronche la caniche du Sinistre, voilà ! Elle non plus n’a rien à faire dans NOTRE Sénat, marre d’eux et aussi vraiment plus que marre du Gazolito Vallseuse qui fout son nez partout et aurait également arrogance/prétention/culot de vouloir dicter ce qui doit être dit, ou non !

    Il a encore fallu qu’il la ramène tiens justement, lors de ses « vœux » (ha!) à la Gendarmerie Nationale. Il n’a apparemment pas apprécié, du tout, que vérités fâcheuses pour ces guignols soient dites lors de l’audition d’un Général (d’ailleurs connu pour son franc-parler) devant l’assemblée nationale au sujet de l’insécurité sur notre territoire. Manque de pot pour lui la Grande Muette elle ne se couche pas comme ils le font tous et n’a pas non plus apprécié. Pour ceux que ça intéressent :

    Audition du Général Bertrand Soubelet (directeur des opérations et de l’emploi de la gendarmerie nationale) :

    http://videos.assemblee-nationale.fr/video.5033.lutte-contre-l-insecurite–general-bertrand-soubelet-directeur-des-operations-et-de-l-emploi-de-la-19-decembre-2013

    Réaction suite aux « vœux » du Sinistre :

    http://www.armee-media.com/2014/01/09/valls-condamne-le-messager-le-general-soubelet-paiera-le-prix-de-la-verite/

  4. AvatarAntislam

    Bonjour,

    Bien sûr , Christine , votre argumentation est la seule bonne.

    La mienne ne sera pas strictement rationnelle mais affective.

    Je suis Catholique et j’en ai plus qu’assez de ce discours qui vise à aligner Juifs et Musulmans …

    Les Juifs sont en France depuis plus de 2000 ans : ils ont énormément apporté et apportent énormément à notre pays.

    Rien ne les a jamais distingués d’ailleurs , quant à la criminalité ou au comportement par exemple , de la majorité française.

    Et ce malgré des périodes de persécutions , parfois extrêmes comme il y a 70 ans …

    Pour les Musulmans , c’est tout le contraire qui est vrai : présents depuis à peine 40 ans , ils posent déjà dans tous les domaines d’énormes problèmes.

    Criminalité massive , refus de la règle commune , revendications incessantes , contestation de l’enseignement de l’Ecole républicaine , détestation affichée de la France (lire régulièrement Oumma.com est assez parlant sur ce point) , racisme contre les accueillants (contre les « Blancs » (cf les odieux « Allogènes contre la République ») , antisémitisme etc) etc , etc …

    Bref le bilan général , sans masquer la masse des exceptions à ce tableau , est catastrophique.

    Alors Bariza Khiari , fermez la sur l’islamophobie alignée sur l’antisémitisme : les Musulmans présents en France ne sont pas les Juifs de France.

    Cela se verrait et se saurait !

Comments are closed.